MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

je...euh....j'ai peur

L
33 ans france 22
je n'ose pas y penser mais pourtant...
je n'ose pas m'avouer que...
non!
je ne suis pas,je ne veux pas être...

pourtant, hier, aprés avoir manger j'ai vomi.
je...
je ne veux pas être... anore...
ni boul...

mais  
j'ai peur...

aprés avoir vomi,hier, en essuyant mes larmes, j'ai remarqué que les vaisseaux autour de mes yeux ont éclatés à cause de ça...

j'ai peur...

je perds un kilo par semaine mais je suis terrifiée à l'idée d'être tombée dans ...

aidez moi svp,
je ne tiendrais pas lomgtemps encore

je ne sais vraiment plus où j'en suis. je ne peux en parler à personne, je n'arrive même pas à me parler à moi-même. j'ai honte.

je voudrais mourrir pour que tout s'arrête et que je ne sois plus un boulet.
37 ans 4879
Tu n'est pas un boulet, tu ne dois pas avoir honte.
Tu souffres peut être d'anorexie boulimlie mais tu souffres surtout d'un profond mal être. Le fait de te faire vomir est un signe qui ne trompe pas, si tu n'est pas encore anorexique boulimique, tu en prends le chemin. Mais le seul fait de vomir n'est pas un signe, lefait de vouloir maigrir toujours plus, quel qu'en soit le prix, de manger de moins en moins, de sautre de plus en plus de repas aussi...
Bref si tu ne veux pas en parler à tes proches par peur de la criqtique et par honte ce que nous pouvons tous comprendre, va prendre rdv avec un psychologue qui connais bine ces troubles, il y en a de plus en plus. Il voit des dizaines de filles ou de garçons par jour qui ont le même problême que toi, alors une de plus ou de moins c'est pas lui qui va être choqué.
Tu as besoin d'aide. Parles en a un psy il est la pour ça. Bon courage. ;)
L
33 ans france 22
je ne peux pas aller voir un psy, parce que c'est m'avouer que je suis...fin tu comprends.
c'est bizarre je sais, mais je n'ose pas me l'avouer, jme dis que ce n'est qu'un passage qui se terminera.
a quelque part, je dois bien me l'avouer un ptit peu sinon je serais pas là, mais en même temps, les gens des forums sont virtuels donc...
puis, j'aime pas les psy, ils font peur et ne comprennent rien.
37 ans 4879
Je n'ai pas d'autres conseils pour toi que le psy sincèrement, ce problême a pris trop de place dans ta vie pour que tu puisses t'en sortir seule...
Le fait que tu sois ou non anorexique ne change rien, tu met ta vie en danger avec ces comportements alimentaires et tu as besoin d'aide pour t'en sortir...
Dans tous les cas tu dois prendre sur toi et en parler, il n'y a pas d'autres solutions.
Bon courage.
39 ans Paris 1810
Luella-May, fais attention...
Moi aussi à ton âge je me disais "mais non, je ne suis pas anorexique..." puis "mais non, je ne suis pas boulimique..."

Je me disais que moi, c'était différent. Moi j'étais forte. Moi je contrôlais.

"je gère, ne vous inquiétez pas", ma phrase préférée... :roll:

Et puis il y a eu les crises de larmes intempestives, les heures d'abdos pour "compenser" une malheureuse miette de pain chipée en débarrassant la table, les journées entières à cuisiner des plats succulents pour tout le monde sauf pour moi... puis les virées ruineuses au supermarché pour acheter une montagne de bouffe à engloutir en deux minutes pour ensuite plonger la tête dans la cuvette, doigts dans la gorge... puis quand ça ne venait plus naturellement, m'engloutir un litre de rhum pour saturer le foie et faire tout repartir...

Les veines explosées dont tu parles, je connais... de même que les tâches blanches, les bleus sur les mains laissés par les dents, la tête bouffie par les larmes, les vertiges à tout moment de la journée, la peur de se faire entendre, les crampes la nuit à cause de la décalcification...

Et mon regard dans le miroir en m'essuyant les lèvres après avoir vomi. Un regard de dégoût que tu n'oublies pas.

Tu penses que c'est une parenthèse, que cela va s'arrêter tout seul? J'espère pour toi, sincèrement, mais méfie-toi, prends soin de toi, appelle à l'aide!

Ma parenthèse a moi a duré 5 ans. Un calvaire quotidien que je ne souhaite à personne.
L
33 ans france 22
ton message me fait peur
39 ans Paris 1810
C'est fait pour... il faut te rendre compte de la gravité de la situation, et surtout te rendre compte que tu as besoin d'aide...
Les autres ne peuvent rien pour toi si tu ne décides pas de t'aider...
L
33 ans france 22
je sais pas comment l'expliquer mais dans un sens j'ai l'impression d'avoir un pprobléme et dans un autre je sais que non. du coup je suis perdue. jje suis perdue, ne sais quoi faire. je me dis que c'est vraiment qu'un passage.
je ne sais plus o* j'en suis en fait. je ne sias pas trouver les mots pour me l'expliquer, ni pour te l'expliqer.
mais ce qui est sure, c'est que je suis incapable d'en parler à quelqu'un...même quand on me tend la perche.
39 ans Paris 1810
Je pense que je comprends ce que tu ressens... même si tu as du mal à l'expliquer...

Malheureusement si tu n'arrives à pas reconnaître, admettre pleinement ton problème et si tu est paralysée, que tu n'arrives pas à en parler... je ne peux pas t'aider.

J'espère juste que ta "passade" ne durera pas, ou que tu trouveras le courage de te faire aider...

En tout cas bonne chance miss ;)
L
33 ans france 22
merci
B I U