MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Du mal à gérer mon poids en ce moment...

37 ans 4879
Voila depuis quelques temps on va dire un mois je sais pas ce qui se passe mais je vois plus de mecs qu'avant et tous me font des réflections sur  
mon (le) poids... Ca va du petite reproche voilé à la mécanceté gratuite...
Du style, un mec que j'aimais bien y'a qques années et qui le sait me dit qu'il est heureux avec sa nana, amoureux, épanoui et tout et tout mais qu'il a juste un souci: sa nana fait 30 kg en trop.
Un copain hier soir quipeut se montrer franchement désagréable quand il est bourré qui me sort "grosse... (je sais plus quoi)" donc je lui dis en rigolant "eeeh maus arrête je suis pas grosse" et la il me regarde et me sort "non t'est pas grosse t'est énorme", à tel point que les gens se sont retournés...bref il était cuit mais bon...ça excuse pas tout et je l'ai bienmal vécu.
Cet aprèm je vois un gars que je connais depuis 3 ans en le voyant de temps en temps (pas vraiment un copain mais plus une conaissance) qui a 40 ans...il me dit qu'il me trouais très belle y'a 3 ans (je faisais 25kg de moins) qu'il me trouve pas grosse et toujours belle mais que j'étais mieux à l'époque...
Bref plein de petits trucs comme ça qui font que ce soir je me suis prise à penser régime...en me disant que décidemment c'est pas avec mon poids et vu ce que pensaient mes "amis" que je trouverai quelqu'un...
Bref je suis paumée, si j'ai pris 25 kg en 2 ans c'est en faisant une RA et en mangenant ce dont j'avais envie en essayant de ne pas culpabiliser (après pas mal d'années d'hyperphagie) et maintenant que je n'ai presque plus de crises mais 25kg en trop je recommence à vivre la nourriture comme un tabou, quelque chose que je dois bannir...
Bref je suis paumée, qu'en pensez vous...j'ai besoin de conseils...
73 ans 3528
Vu la periode que tu traverses, il est normal que tu sois plus sensible a ces remarques que tu y accordes plus d'attention et que tu te poses plus de question vis a vis de ton apparence. Et puis ca peut etre aussi un echappatoire face a des sentiments difficile a gerer, focaliser sur les kilos est plus "facile" et "concret" dans une periode difficile.

Pour ce qui concerne ta RA, il y a deja enormement de progres vu que tu n'as quasiment plus de crises d'hyperphagie. Ne minimise pas ce succes, c'est un grand pas en avant! Peut etre qu'il y a d'autres points de la RA auquel tu pourrais preter plus d'attention maintenant. Est-ce que tu ne manges que quand tu as faim? Est ce que tu respectes ta satiete? Es-tu sure de bien distinguer ces deux sensations?

En tous cas n'abandonne pas, tu passes par une periode de remise en question, et c'est normal. Courage! :kiss:
M
42 ans Lille 68
Ce sentiment, je l'ai connu. Je sais ce que tu ressens.
Dis toi juste qu'il faut que tu te plaise à toi même. Peut importe la silhouette que tu as, l'important c'est d'être bien dans ses baskets. Et si tu parviens à cette "pleinitude", les hommes te verrons sous un autre jour, et tu sera fatalement beaucoup plus attirante !

Tes amis ne sont vraiment pas tendre avec toi, moi, j'aurais vraiment réagi violemment à ces mots blessant.

Donc je n'ajouterai que ceci : Sois ZEN et AIME toi !

Bisous
39 ans Paris 1810
Je ne suis pas sûre de comprendre en fait... En suivant une RA, tu as pris 25 kilos par rapport au temps où tu était hyperphage? Donc tu étais moins grosse en étant hyperphage?

Je trouve cela étonnant, c'est pour cela que je ne suis pas sûre d'avoir bien compris.

Actuellement, as-tu le sentiment de manger à ta faim, sans plus?
As-tu déjà eu un poids "lambda" en ayant un comportement alimentaire sain? Si oui, mangeais-tu à cette époque de la même façon que maintenant?
As-tu pris 25 kilos régulièrement sur 2 ans ou y a-t-il eu un déclencheur? Un évènement particulier?
Es-tu suivie par un spécialiste?

Ca fait curieuse de poser toutes ces questions, mais je pense qu'il nous faut connaître plus précisément ton "profil" alimentaire et de poids, pour te conseiller correctement.

En tout cas, ne serait-ce que parce que tu es dans une période difficile, évite le régime qui va jouer sur tes nerfs et risque de t'enfoncer dans une déprime...

Pour tes amis... je ne les comprends pas trop. Je sais que parfois on ne veut pas être méchant mais on ne sait pas comment l'autre prend une remarque. Il y a deux semaines environ, j'ai dit à un ami qui me demandait "j'ai vachement grossi hein?" que oui, il avait beaucoup grossi, qu'il était toujours aussi beau mais qu'il devrait faire attention, tranquillement. Je ne voulais pas du tout être méchante, mais peut-être cela l'a-t-il peiné?
Quoiqu'il en soit, en dehors du monsieur de 40 ans qui ne me semblait pas malveillant, les propos de tes potes sont :shock:
Leurs remarques ne peuvent faire aucun bien, ne sont absolument pas constructives, c'est vraiment de la méchanceté gratuite, qui pour moi n'entre pas dans la définition de l'amitié.
Alors il y a toujours l'excuse de "mais on voulait faire électrochoc, pour ton bien". Je trouve ça pitoyable, personnellement... :roll:

Ne t'en fais pas, tu es très jolie comme tu es, pleine de style... ce n'est pas ton poids qui t'empêchera d'avoir quelqu'un... plutôt ton malaise face à ton poids, oui!

Que tu veuilles maigrir, il n'y a rien de mal à ça, mais encore faut-il s'y prendre correctement. Et commencer quelque chose parce qu'on "se dégoûte", ça ne peut pas être un bon départ.
K
52 ans france 2
Bonjour,

J'ai découvert le site depuis peu de temps par hasard et je le trouve super !!!
J'ai lu ton message et je tenais à te dire que j'ai moi aussi du poids en trop et ce depuis longtemps (98Kg pour 1m65) mais malgré ça, je vis comme n'importe qui ! Etre gros n'est pas une différence qui doit empecher de vivre ! Les remarques des autres (souvent blessantes j'en conviens) il faut passer par dessus ou les contrer !
Moi si on me fait une remarque sur mon poids, je réponds "moi c'est les kilos que j'ai en trop alors que d'autres c'est plutot la betise"... (c'est un exemple !! :lol: )

Les vrais amis ne font pas de reflexions désagréables... Ils nous acceptent comme on est !! Courage... Ne te laisse pas aller et souris à la vie !

Amicalement.

Karen
39 ans sud ouest 1026
les vrais amis n'ont pas à te dire ça et puis si tu veux perdre du poids fais le pour toi et non pour les autres...
37 ans 4879
Oui j'étais moins ronde au moment ou j'ai commencé à faire ma "RA" pour la simple et bonne raison que j'essayais de controler mes crises ce qui en crééais d'ailleurs de plus en plus jusque au jour ou j'ai décidé de ne plus me frustrer même si je faisais une crise et c'est la que j'ai commencé ma RA.

J'avais besoin de pouvoir reconsidérer la nourriture (sucrée dans mon cas) comme autre chose qu'un interdit.
Donc j'ai vécu 2 ans en mangent ce que je voulais y compris en crises et donc +25 kg mais maintenent je n'en fait quasi plus du tout...

Donc ce n'est peut être pas une vraie RA en effet, plus une thérapie de déculpabilisation alimentaire^^...

Au dela de ça en effet certines de mes conaissances se montrent en effet super dures avec moi, mais je n'arrive pas à m'oter de l'esprit que si même des amis me disent ce style de trucs, le reste des gens doivent pour la plupart penser la même chose.

Sinon l'autre problême majeur que j'ai c'est que mes deux meilleures amies sont des bombes, chacune dans leur style, l'une blonde sportive nature très bien roulée; l'autre brune teint pale, yeux clairs, une beauté "aristocratique"...bref elles se fonttoujours draguer minimum une ou deux fois chacunes dès qu'on sort et ça ne m'aide pas à me sentir mieux dans ma peau... :cry:
39 ans Paris 1810
Ahhhh... se comparer aux autres, c'est toujours une vilaine idée :D Car bien entendu, on ne le fait jamais quand la balance penche en notre faveur, n'est-ce pas?
Je m'étais toujours trouvée moins jolie que mes amies, pendant des années... mais maintenant, sans pour autant me la péter, j'ai suffisamment de recul pour reconnaître que non, je ne suis pas le vilain petit canard de la bande que je m'étais toujours imaginée être. Que mes amies et moi sommes si différentes physiquement que la comparaison est absurde. Et puis au détour de conversations, de confidences, on apprend que certaines de ces amies qu'on envie tant crèveraient pour avoir nos yeux, ou nos cheveux, ou notre arrière-train... :lol:

Je ne pense pas que parce qu'une poignée d'amis a décidé d'être dure avec toi que pour autant tout le monde te considère comme "la fille énorme". Déjà, énorme, tu ne l'es pas, c'est un fait. Après... oui les gens pensent sûrement des tas de méchantes choses, et sur tout le monde. Si ce n'est pas le poids, c'est le look vestimentaire, la couleur de cheveux, de peau...

Même quand on n'est pas ronde, certaines "bonnes âmes franches" comme elles se définissent, trouvent toujours le moyen de nous dire plein de sal*peries, "pour notre bien" : si ce n'est pas le serveur au resto qui vous déconseille le steack frites et vous recommande vivement la salade (je l'aurais buté celui-là :evil: ), c'est la coiffeuse qui tiens vos cheveux en l'air avec une mine de dégoût en vous demandant "ce qu'elle est censée faire de ça"... etc,etc...

Donc bon, tes "bombes" de copines sont-elles vraiment dix fois plus heureuses que toi? Se faire draguer à chaque coin de rue leur apporte quoi finalement? Ont-elles des talents particuliers? Trouvé l'homme de leur vie? Sont-elle vraiment des cyborgs parfaits programmés pour le bonheur? :lol:
On trouve toujours l'herbe plus verte ailleurs...
Après être la seule ronde dans une bande de copains, j'avoue que c'est souvent difficile à vivre, pour avoir testé il y a quelques années...

Vraiment, je pense que tu ne devrais pas t'inquiéter pour l'image que tu renvoies à cause de ces vilains commentaires qui t'ont été faits, car NON, tout le monde ne pense pas ça!
(je vais même t'avouer que quand mon copain t'a vue sur facebook il t'a trouvée très mimi, charmante, donc hein... et ne vas pas me dire qu'il a mauvais goût tu me vexerais!! :lol: :lol: )

Non, ce sur quoi tu dois te concentrer, c'est vraiment tes attitudes alimentaires. Car a priori, celui que tu as adopté ne te conviens pas vraiment, ou en tout cas ne convient pas à ton corps, dans lequel tu te sens mal à l'aise. Au lieu de tenter un régime, peut-être peux-tu essayer de déterminer ce qui pose problème dans ta façon de manger et/ou d'appréhender la nourriture?
73 ans 3528
Moi je dis "+1 avec Zoetincelle" ;)

Apres un peu plus de reflexion et te connaissant un tout petit peu, je me demande aussi si ces remarques et attitudes de tes amis sont nouvelles? Parce que tu es tres douce et tu acceptes beaucoup de choses sans broncher, peut etre que certains ont pris l'habitude de te "maltraiter" et que tu ne t'en rends compte que maintenant alors que tu es plus sensible que d'habitude? Si c'est le cas, il va te falloir apprendre a remettre les gens en place. Soit par une bonne gueulante (ca, je peux t'apprendre, si tu veux :lol: ), soit une discussion franche, des reponses a leurs remarques etc.

Ensuite, pour ta RA, la deculpabilisation face a la nourriture en fait totalement partie. C'est d'ailleurs une des etapes les plus importantes, une des premieres etapes meme. Il t'a fallu deux ans pour y arriver mais tu y es arrivee. Maintenant le fait que tu aies pris du poids montre qu'il y a d'autres etapes a travailler, comme je l'ai dit, la faim et la satiete par exemple.

Au regard de ces deux remarques, je me demande si cette remise en question qui se passe chez toi en ce moment n'est pas en train de te montrer a quel point tu acceptes peut etre des choses que tu devrais refuser (des remarques assassines, de la nourriture etc.). Nos comportements alimentaires sont tres lies a nos comportements en general et la RA aide a denouer tout ca. Je me trompe peut etre, ca n'est qu'une intuition mais je pense que quelque chose est en train de changer chez toi et je t'encourage a continuer ta remise en question, a t'affirmer, a ne pas laisser tomber ta RA et surtout a ne pas faire de regime ;)
B I U


Discussions liées