MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

regime avant operation

L
71 ans 7508
Tant pis c'est vrai que ça fait mal mais ça fait quand même du bien que ça sorte de temps en temps et de trouver une personne qui te comprenne  
et qui est complètement en soutien avec toi.
Mais bon je t'ai à l'oeil hein si ça ne va pas je te le rappellerai!!!

J'espère juste que les poids de ton passé ne vont pas t'empêcher d'avance.

Bonne continuation Viviane :D
67 ans Charente Maritime 3080
viviane1957 a écrit:
j ai deja vu des psy te je deteste ca il reveille des douleurs oubliee et je n ai pas besoin de ca je veux aller vers l avant et oublier enfance et mere merci de tes conseils mais si j ai des problemes j irai tout de meme promis :cry:
Le problème est que trop souvent nous avons plongé dans la nourriture pour nous anesthésier, pour oublier nos problèmes. C'est devenu notre manière d'être au jour le jour, même s'il peut y avoir à l'origine une expérience douloureuse. Notre défi est donc de trouver au quotidien des réponses différentes à nos problèmes que la nourriure dans toute ses outrances. Et cela, si l'opération peut y aider, elle n'y suffit pas.

Mais vouloir corriger cela ne nécéssite pas forcément une thérapie longue et/ou douloureuse. Une thérapie cognitve et comportementale par exemple peut être une autre réponse. A toi de voir si cette voie, ou tout autre méthode plus comportementaliste que psy ne pourrait pas t'aider. ;)
T
61 ans Laval. Quebec 4
Bonsoir Maria,

J'aime beaucoup te lire. J'ai une mauvaise relation avec la nourriture. J'ai trop souvent fait le plein pour ne point ressentir le vide. Je suis comme je te l'ai déjà mentionné en rendez vous et test de toutes sortes pour ma chirurgie bariatrique. Je sais que l'anneau n'est pas miraculeuse. Comme la nourriture etait ma meilleure alliée, j'ai oublié ce que c'est d'avoir faim. Je ne connais pas vraiment cette sensation. J'ai diminué mes portions ces jours derniers mais je n'ai pas encore ressenti la faim. Je vais m'appliquer encore et encore de diminuant mes portions. Mais je me demande simplement si c'est possible que des personnes mème en se restreignant beaucoup ne ressente jamais la faim.

S'il y a des gens qui peuvent me donner leur façon de faire ou des conseils je l'apprécierais au plus haut point.

Bonne fin de journée ou devrais je plutôt dire bonne nuit.

Tonkinoise
67 ans Charente Maritime 3080
Mais j'en suis un exemple ;)
En fait, jusqu'à un an avant de me faire poser l'anneau, je ne me rappelais pas avoir connu la satiété.
Pour la faim, elle est vraiment différente pour chacun.

Pour certains d'entre nous, cela va jusqu'à des crampes très nette. Pour moi, souvent, et même encore aujourd'hui, je me demande si c'est de la faim ou de la gourmandise. Mais la gourmandise, c'est souvent une faim spécifique envers un aliment spécifique. En remettant cette dégustation au repas suivant, elle passe toute seule. La faim se satisfait par contre de diverses réponses. Viande ou poisson ? Là après mon petit déjeuner, ça ne me dit vraiment rien. A midi, les deux me feront envie et seulement après avoir décidé de mon menu, je voudrais l'un plus que l'autre.

Mais ma plus belle victoire, c'est vraiment celle de la satiété. Avant mon estomac n'avait pas de limite. Avec la rééducation alimentaire, il a commencé à avoir des limites. Je me souviens de ce jour où mon mari voulait me faire la surprise d'un gateau au dessert et où ma fille avait préparé le repas, et où pour la première fois, la deuxième bouchée de ce délicieux gâteau m'a écoeurée... Il a fallu que j'attende le gouter pour l'aprécier 8)

Et comme tout cela se passait en pleine démarche pour l'anneau, inutil de dire que j'en ai parlé avec l'équipe, d'autant plus que je maigrissais à ce moment là. J'ai perdu une bonne quinzaine de kilo en réidentifiant ma faim et en découvrant la satiété avant de me faire poser l'anneau. Simplement, difficil de dire si cette nouvelle manière de manger allait me permettre de maigrir suffisamment pour attendre de limites mieux acceptables avec mes problèmes de santé de manière générale. C'est pour cela que je suis allée quand même vers l'anneau. Et c'est vrai qu'il m'a permis de réduire encore très nettement mes portions tout en gardant faim et satiété.

Mais si je n'avais pas fait ce travail avant, sans oublier et depuis un travail constant, au moins avec moi même, pour réagir quand le stress veut commander ma faim, je ne sais pas si je serais allée aussi loin avec l'anneau.

Si tu veux parler de cela, tu peux aller en discuter dans la partie Rééducation alimentaire (RA méthode gros.org) et déjà fouiller cette partie
B I U


Discussions liées