MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ma fille de 9 ans a peur de la mort

48 ans dans mes baskets 635
Ma fille est une enfant hypersensible, qui a des phobies et des angoisses depuis toute petite. Heureusement nous avons fait connaissance avec une psy qui fait des merveilles (d'ailleurs, nous  
allons la voir demain soir) qui la comprend et la sort de l'ornière à chaque fois.

En fait à l'âge de 9 ans, elle comprend et analyse les choses avec un regard d'adulte, elle capte les émotions comme une éponge mais elle n'est pas "armée" pour assumer tout cela (dixit la psy).

Elle fait des crises d'angoisse depuis une quinzaine de jours, elle a une sensation d'etouffement et me dit qu'elle est triste, jusqu'à ce soir elle ne savais pas dire pourquoi.

Ce soir, elle m'a écrit une petit mot :

"j'ai de mauvaises pensées, je pense à ma mort !!!!! je me dis que c'est peut être demain ou après demain et je serais plus là pour voir ce joli monde, j'ai les larmes dans les yeux parce que je veux vous garder près de moi"

J'ai le coeur en deux... :cry: J'ai discuté avec elle, je lui ai dit que sa vie ne faisait que commencer, je lui ai demandé pourquoi elle avait cette crainte, si quelque chose lui fait peur... Je suis soulagée d'avoir RV demain chez la psy car je suis complètement désemparée. #-o

Avez-vous rencontré ce genre de problème ? des pistes ???
47 ans Nord 3084
Pauvre pitchoune :(

Je crois que c'est une angoisse "courante" chez les enfants, par contre je ne sais pas vers quel âge...

Avez vous eu un décès autour de vous récemment ? Ca pourrait expliquer...
48 ans dans mes baskets 635
Non, aucun décès dans notre entourage.

Je lui ai posé des question, un film ? des histoires des copains ? mais non elle m'a dit ben non mais je sais que je vais mourrir un jour et j'ai peur que ce soit bientôt.
36 ans 12494
Mon frère est comme ta fille..C'est vraiment pas évident à gérer au quotidien. Nous on lui a alors expliquer le cycle de la vie, par des livres , des histoires.
Bon nous c'était un peu différents puisqu'il y a eut des décès très jeune. En fait c'est pas évident a expliquer. Tu as un ouvrage très bien fait a ce sujet je vais essayer de te retrouver les références.^^
48 ans dans mes baskets 635
oh ce serait sympa de ta part, merci.

Quel âge à ton frère ? depuis combien de temps est il dans la même situation ?
36 ans 12494
Il a 7 ans et a commencé à 4 ans il est ce que l'on appelle surdoué et hyperactif tout simplement parce que comme ta fille il n'arrive pas à gérer ses émotions d'où une difficulté a se concentrer, faire des élément minutieux...

alors tu as :

Dis, un jour, moi aussi je mourirai ?
Explication et soutien lors des pertes successives vécues dans la petite enfance Jacques Arènes Fleurus 1998

Le Petit Livre de la Mort et de la Vie
Présentation de l'éditeur
Les enfants, comme tous les êtres humains, s'interrogent sur les grandes étapes de la vie, de la naissance à la mort, qu'ils soient ou non confrontés à un deuil. Or, pour dénouer des sentiments d'angoisse ou de tristesse, rien ne remplace la parole et le dialogue. Avec des mots justes et sans se dérober devant des questions difficiles, ce petit guide veut apporter de l'espoir et expliquer que la mort fait partie de la vie et lui donne son sens. Les illustrations pleines de tact et d'humour aident autant que les mots à réfléchir et à comprendre. Delphine Saulière
Rémi Saillard Bayard 2005

Quelqu'un que tu aimais est mort de Bayard jeunesse pour 4 ans à l'adulte
Si on parlait de la mort de catherine Dolto chez Gallimard jeunesse
Au revoir blaireau Gallimard jeunesse.
Adrien perd un copain de micheline Motte

Tu peux facilement les trouver en librairie pour les feuiller et voir celui qui te parlera le plus.
56 ans 91 25732
Je suis comme ça depuis aussi longtemps que je me souvienne. Et ça ne va pas en s'arrangeant.

La mort me fait une peur terrible. La mienne et celle de mes proches. Il suffit que j'y pense, que j'imagine certaines choses, simplement que je me dise que je n'y échapperai pas et qu'un jour je serai morte et je fais une crise d'angoisse carabinée (d'ailleurs là, en l'écrivant, je sens que la crise n'est pas loin). Parfois ça me réveille la nuit, je m'étouffe littéralement tellement j'ai la trouille.

On n'a jamais su pourquoi je suis comme ça. Ma mère est tout le contraire, elle n'a absolument pas peur de la mort. Mon père était comme moi. La seule différence entre nous c'est que je n'ai pas peur des cimetières, au contraire je m'y balade seule sans souci, parfois même à la nuit tombée. Peut-être que mon père m'a transmis sa peur ? Il en parlait parfois, même quand j'étais petite, je m'en souviens bien.

La seule explication rationnelle qu'on ait pu me donner c'est que j'ai échappé à la mort quand j'étais bébé. A l'âge de deux mois, j'ai eu la tuberculose et on m'a hospitalisée longtemps. A l'hôpital j'ai contracté le choléra. Est-ce que j'aurais vécu des expériences traumatisantes à ce moment de ma vie ?

J'ai peur que pour moi il soit trop tard. Je n'angoisse pas en permanence à ce sujet mais souvent. Trop souvent. Parfois j'aurais envie de devancer l'heure, pour ne plus attendre que ça m'arrive. Mais heureusement j'arrive toujours à me raisonner et j'aime la vie ! C'est peut-être même que je l'aime trop pour envisager de la quitter.

Est ce que toi ou un proche de ta fille a peur de la mort ? A-t-elle une religion ou entendu parler d'une religion ? (le petit Jésus et le ciel créent parfois de belles angoisses). A-t-elle été confrontée à la mort ? (proche, animal, informations à la télé, enfant de son école ou de la famille qui aurait perdu un parent...).Y a-t-il dans votre entourage quelqu'un qui serait malade et dont la mort prochaine aurait pu être évoquée ? (surtout si c'est une personne jeune). A-t-elle comme moi été hospitalisée dans sa toute petite enfance ?

En tout cas j'espère que la psy va l'aider à surmonter cette peur et à l'expliquer. Bon courage à elle et à toi, je sais ce qu'elle vit, et ça doit être plus difficile quand on est enfant, car on ne relativise pas de la même façon. ;)
69 ans 3528
J'ai vecu les memes angoisses que ta fille plus ou moins au meme age, sauf que je n'ai jamais ose en parler a mes parents. Ce malaise vis a vis de la mort m'a suivie jusqu'a mon adolescence. Je me suis occupee pendant quelques annees d'une mamie adorable dont je suis devenue tres proches. Elle est decedee avant la fin de mon adolescence. Chez elle, apres avoir refuse l'hospitalisation. Elle etait donc veillee jour et nuit par sa famille, ses proches, un peu comme "dans l'ancien temps". Et cette mort m'a semble naturelle, dans l'ordre des choses... Ca m'en a donne une tres belle image. Celle de la vie qui continue aussi, je ne crois pas avoir vu sa famille pleurer, mais l'accompagner avec beaucoup de serenite.

Enfin, tout cela pour dire que la mort qui fait peur c'est aussi l'inconnu qui fait peur, l'abandon, la solitude, la souffrance etc. Et comprendre que la mort fait finalement partie de la vie peut aider...

Bon courage a ta puce et a toi... Peut etre peux-tu l'encourager a ecrire ce qu'elle ressent? Sorte de "journal intime", je trouve ses mots tres touchants...
48 ans région Pays de la Loire 167
bonjour

Mon fils Valentin a eu aussi des crises d'angoisse vis à vis de la mort........j'ai perdu un bb à 8 mois de grossesse y a maintenant 5 ans et ca l'a perturbé....il se demandait sans arret ce qu'il y avait après la mort, c'était terrible.........nous avons pris la décision avec lui d'aller une psy et cela l'a énormément aidé....un ouvrage aussi l'a beaucoup aidé

Au nom de la vie, raconte moi la mort de Claire d'Hennezel....

si tu veux, je peux te le preter......envoie moi un mp

courage
56 ans 91 25732
J'ai appelé maman pour lui demander quand j'avais commencé à angoisser sur la mort.

Elle m'a répondu que j'avais 5 ans, j'étais en maternelle et plusieurs fois dans la semaine je lui avais dit "t'as pas 35 ans hein ?" l'air très angoissée. Elle me répondait que non, elle ne les avait pas (elle en avait 31 à l'époque).

Elle a fini par me demander pourquoi je posais toujours cette question et j'ai répondu "parce que si tu avais 35 ans tu serais morte et j'aurais plus de maman".

Je ne vois pas du tout où j'ai pu aller chercher ça.

Maman me dit que cette année là, un petit garçon de ma classe a perdu sa maman. Cette femme était la mère de 7 enfants, les deux plus jeunes étaient à la même maternelle que moi, le petit Jean-Paul était dans ma classe.

Effectivement, je me souviens bien de lui et de sa soeur, et même de leur prénom et de leur nom.

Je me souviens aussi que j'avais eu très peur à l'idée qu'une maman pouvait mourir. Est ce que cette maman avait 35 ans ? Ma mère ne s'en souvient pas, moi non plus.

Mais d'après maman, c'est la première fois que j'ai commencé à parler de la mort avec angoisse.

Peut-être que ta fille a été confrontée à une situation similaire ?
48 ans dans mes baskets 635
Nous avons donc été voir la psy hier soir, la discussion a duré lpus d'une heure et demi. Elle a tout d'abord expliqué à ma fille que ce qui lui arrivait portait un nom : les pensées intrusives, c'est à dire une pensée qui vient comme ça toute seule et sans raison, qui s'installent et prennent beaucoup de place puisqu'elles sont si inquiétantes.

Ensuite, elle lui a expliqué que ces idées allaient encore venir l'ennuyer sans prévenir mais qu'elles allaient toutes les deux mettre un plan en place pour qu'elles ne fassent que passer(comme, un nuage...) et qu'elles ne restent pas dans son esprit afin que petit à petit elles s'en aillent.

Tout d'abord, accepter le fait que oui, elles passent ces idées mais qu'il faut apprendre à les laisser s'en aller, en se concentrant sur autre chose. Dans un premier temps par exemple elle peut colorier un mandala de l'extérieur avec l'intérieur pour se concentrer sur elle même. Puis une fois que ça va mieux, verbaliser le fait que l'idée de sa propre mort est passée mais qu'elle est repartie.

Aujourd'hui elle a eu une crise d'angoisse et ça a bien marché, elle était toute fière d'avoir réussi à la gérer!

A voir si dans le temps ça va aller...

Merci à vous toutes pour vos réponses, elles me permettent de me sentir moins seule devant tout cela !

La psy m'a dit que j'avais eu raison de lui amener la miss car les idées intrusives peuvent facilement "prendre racine" et faire tourner en rond, que plus elles datent plus elles sont difficiles à déloger et peuvent pourrir la vie ! Nous la revoyons dans quinze jours pour voir l'évolution et travailler sur la relaxation, si ça ne va pas, elle me prend la petite en priorité.


A suivre...
C
45 ans 1
bonjour
je suis dans le meme cas que vous ma fille a 9 ans et cela fait une semaine qu'elle angoisse face a la mort. hypersensible et emotive, elle s'angoisse pour pas grand chose, mais la je ne m'en sors plus, ses questions sont directes et nous concernent le plus souvent sa peur de nous voir mourrir son pere et moi devient son lot quotidien elle s'en rend complètement malade : crise de pleurs inconsolables et maux de ventre continuels. j'attends la fin de ce we pour l'amener chez le medecin . surtout je ne veux pas lui mentir quand elle me demande quand allons nous mourrir je lui reponds que je ne sais mais le plus tard je l'espère. elle me demande si a ses 15 ans on sera toujours la je lui dit que je ne sais pas non plus mais que je l'espère aussi et la elle repart en sanglots. nous n'avons pas eu de deces dans la famille mais des moments difficiles comme l'avc de maman auquel malheureusement ma fille a assisté elle avait 4 ans .J'ai par ailleurs la chance d'avoir mes 4 grands parents maisqui ont tous dans les 90 ans et je suis très inquiete pour la suite des evenements.
merci de m'aider dans ses moments assez difficiles a gerer
48 ans 1512
Je fais partie du club depuis environ 6 mois ! ma fille aînée a des angoisses (qu'elle nomme "idées noires") concernant la mort-la sienne, celles de ses proches-, la peur de grandir, etc. Elle a aussi besoin de nous savoir dans la maison et vient vérifier de temps en temps dans quelle pièce je suis (comme si j'allais la laisser seule ! :shock: ) Cela se manifeste surtout le soir.
Bon, nous en parlons quand elle en ressent le besoin et nous sommes vigilants, je lui donne des petits trucs pour chasser ces pensées négatives. Comme c'est par ailleurs une petite fille très vive, gaie, que tout va bien à l'école, je ne me fais pas plus de soucis que ça. Je sais aussi que ces angoisses sont normales, c'est l'âge qui veut ça (prise de conscience de beaucoup de choses). Donc, à mon avis, il faut rassurer et parler mais ne pas trop s'inquiéter du moment que ces peurs sont isolées et ne prennent pas toute la place dans la vie de l'enfant.
72 ans bourgogne 393
la mort si on la voit si on la frequente dans son quotidien on ne peut pas en avoir peur........c'est ce qui precede qui peut faire peur mais j'ai vu beaucoup de gens mourir et ma mort ne me fait pas peur.une vieille infirmiere
B I U