MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

mon corps réagit mal au bonheur

37 ans là bas, au loin 1705
bonjour

il fallait que j'en parle à quelqu'un :oops: il y a deux jours, j'ai eu un gros malaise qui m'a obligé de quitter l'internat et de voir un  
médecin d'urgence. les symptomes étaient les suivante : énormes vertiges et vomissements, agravés quand je me mettais en position allongée. c'était horrible, l'impression que tout tourne autour de moi, ne pas pouvoir marcher ni se tenir debout sans perdre l'équilibre, et vomir .. je deteste vomir :evil:

le médecin n'a pas trouvé de cause métabolique, je pense que ce fut un nouveau stade de mes crises de panique.. enfin je ne sais pas, je dois retourner voir le médecin pour chercher plus loin et je lui en parlerai (je lui ai déjà dit que j'avais des attaques de panique). donc je passe la semaine chez moi (home sweet home :lol: ). mes parents pensent que c'estl'internat qui me stress, je leur explique que non ce n'est pas ça du tout.

m'enfin bref, je ne comprend pas pourquoi je me sens mal dès que je me sens bien?! ... euh .. quelle tournure de phrase bizarre que voilà :lol: .. je veux dire, j'ai été si heureuse la veille de voir que j'ai un pouvoir de séduction non négligeable, et pendant plusieurs jours (surtout après l'épisode "danse" que j'ai évoqué dans un autre message), les hommes de mon entourage me disent tous que je rayonne, que je parais beaucoup plus séduisante ... etc. et moi j'en profite :lol: j'apprend tout juste à séduire, dorénavant, je n'ai plus peur de plaire à quelqu'un, voire même, j'éprouve du plaisir à séduire quelqu'un :silly: c'est un exercice tout nouveau pour moi et jamais je n'aurais pensé pouvoir me sentir "femme" un jour.

j'en ai ras le bol d'avoir mon bonheur gaché par de stupides crises de panique ou de symptomes inexpliqués :evil: .. la partie en moi qui s'occupe de me faire subir ceci est difficile à atteindre et j'ai du mal à changer ma perception des choses :/ .. jai juste besoin de temps peut être ..
38 ans Orgrimmar 6511
J'ai déjà eu ces symptomes, je ne pouvais tout bonnement pas me coucher, et debout c'était pas la joie non plus.
J'ai consulté en urgence: rien, a part peut etre un stress trop bien ancré.
La seule différence avec toi c'est que moi j'étais vraiment mal à l'époque.
C'est passé comme c'était venu...

Ce n'est pas parce qu'en ce moment ca va un peu mieux que c'est gagné, inconsciemment peut etre ton corps veut te le rappeler...

Bon courage à toi en tout cas!!! :kiss:
37 ans là bas, au loin 1705
je te remerçies .. sauf que c'est bien ça le problème, s'il pouvait me laisser vivre ma vie comme je l'entend je sais que ça irait nettement mieux :? cela devient bien trop handicapant, moi qui ai des responsabilités de plus en plus grandes. je me dis que je devrais peut être consulter un professionnel, enfin je ne sais pas trop .. je crois que je vais continuer à essayer de vivre une vie "normale" peut être qu'avec le temps mon corps me laissera en paix :lol:
38 ans Orgrimmar 6511
Je pense qu'il faut du temps aussi...
Moi je vais mieux depuis quelques mois et depuis, je perds mes cheveux par poignées...
A mon avis il ne faut pas chercher à comprendre, et laisser faire le temps, en essayant d'accorder le moins d'attention possible aux réactions néfaste de notre corps.
F
40 ans 60
Salut,

En te lisant me vient la réflexion suivante : as-tu vécu un événement stressant en relation avec ce que tu décris, à savoir le corps, le plaisir, la séduction ? Quelque chose qui serait resté gravé dans la mémoire corporelle et qui générerait une telle angoisse devant la possibilité de se retrouver dans une situation similaire ?
37 ans là bas, au loin 1705
Yuutsu a écrit:
Je pense qu'il faut du temps aussi...
Moi je vais mieux depuis quelques mois et depuis, je perds mes cheveux par poignées...
A mon avis il ne faut pas chercher à comprendre, et laisser faire le temps, en essayant d'accorder le moins d'attention possible aux réactions néfaste de notre corps.


je vais donc suivre ton conseil .. vivement le jour où je serais liiiibre :lol: on n'efface pas des années de malêtre d'un coup de baguette magique. je commence à peine à vivre, et je ne suis pas prête de m'arrêter ici.

merci d'avoir lu :kiss:
T
38 ans alpes maritimes 46
le meilleur remede contre le stresse et son mode de vie, si tu as du monde qui tentoure et que tu te sent bien, jour apres jour tu te renforcera.

A force d'etre seul, notre expris devient faible :(
B I U


Discussions liées