MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Récit de mon opération by-pass et du séjour

L
71 ans 7508
Coucou tout le monde,
Je suis venu vous dire que je suis sortie de ma clinique aujourd'hui et que tout s'est bien passé.

Je suis assez crevé et puis c'est pas encore  
la tip top forme.

Donc j'ai été admise le jeudi 10 au soir pour un by-pass le lendemain.

Le soir j'ai du me laver à la bétadine et mon menu du soir était magnifiquement composé d'un bol d'eau aromatisé bouillon.

La soirée aurait été calme si par manque de place je n'ai pas eu à partager ma chambre avec une mamie un peu spacecake qui a d'ailleurs trouver très drôle de me proposer ses tartines pour me narguer et qui a passé la nuit à ronfler (c'est moi qui l'ai écouté) et dire au matin qu'elle a pas fermé de l'eau.

Jeudi matin,
Debout aux aurores de toute façon j'ai pas dormi.
Alors redouche de bétadine, puis j'ai pu avoir mes magnifiques bas de contention blanc qui monte jusqu'en haut des cuisses effet Mylène Farmer libertine en plus grosse et même que c'est l'infirmière qui a galéré pour me les enfiler...

Après ô joie ô bonheur tu te dessapes et tu t'allonges comme ça dans ton lit. Une infirmière bizarre te fait le maillot intégral au rasoir bic (à la limite elle aurait pu me les arracher ça aurait fait la même tellement elle était douce) et te badigeonnes de bétadine jaune du cou jusqu'à mi cuisse.
Sans oublier pour compléter votre look la blouse cul nu!

Ensuite on m'a emmené avec mon lit au niveau bloc opératoire vers les 10h sans oublier au départ de me filer deux calmants et ils ont bien fait parce que j'ai commencé à me poser tout un tas de questions comme mais qu'est ce qui me prend, qu'est ce que je fous là et dans quel pétrin je me suis fourré (je me le me demande encore d'ailleurs).

Les calmants aidant j'ai commencé à voir un peu tout rose et tout le monde il est beau. Les soignants avaient l'air d'être sorti de Grey's Anatomy, d'ailleurs je pense que c'était les calmants. Mon anesthésiste n'était pas des plus sympathiques c'était du genre Dr House dans la peau d'Alex Karev et je me suis pas gêné pour reluquer le patient à côté de moi qui n'était pas mieux. Je me disais au moins j'aurai eu ce plaisir là si je devais crevé.

Comme la veille (on m'a piqué trois fois pour une prise de sang en faisant un carnage) on arrivait pas à me trouver une veine. Quatre personnes ont essayé. Vous comptez au moins 2 essais par personnes pour que finalement Dr House me pose une voie centrale au cou.

Je trouve la salle de réveil très impressionnante. Là on est en plein dans le vital et on ne rigole plus. Y'avait un boutchou qui s'était fait opéré et j'avoue quand j'ai vu cette petite masse endormi sur le brancard. Ca m'a foutu un gros coup au moral, me suis mordu très fort la lèvre pour pas pleurer (mon truc qui marche pas) mais je n'avais plus le temps de réfléchir puisque c'était mon tour.

On m'a emmené au bloc, j'avais l'impression d'être un veau innocent. On m'a fait étendre mon bras sur la table d'opération après y être passer de mon brancard.

Et là je vous raconte en live mon opération:
Dr House prend un masque me le pose sur la tronche et me dit de respirer très fort, ça pue le plastique, je respire très fort deux fois quand même et la seconde d'après j'ouvre un oeil en salle de réveil. Y'a des bips partout, j'ai mal, je suis hs (comme si on m'avait passé dans ma machine à laver à 1400 tours), j'ai la tête très lourde et j'ai froid. C'est pénible.
Le temps de me demander si ça va madame et de dire un petit "j'ai froid". J'ai quand même senti qu'on m'a mis une soufflerie chaude sous le drap mais de très très loin.
Et la minute d'après quand j'ai ouvert l'autre oeil c'était monsieur Yub qui me secouait doucement pour me réveiller dans une chambre inconnu et il devait être 17h.
Il est resté à peine 5 minutes car je suis repartie assez vite dans ma sieste.

Je me sentais pas bien quand même car j'avais un masque à oxygène avec lequel j'étouffais, une sonde gastrique qui me faisait un mal de chien, ma perf reliée à mon cou (la fameuse voie centrale) un tuyau le drain au niveau du ventre qui servait à évacuer tout sorte de trucs pas très beaux à voir de mon trou au ventre sans oublier la sonde urinaire et le brassard qui te prend la tension toutes les 20 minutes. pour dire dans quel état j'étais, dans mon coltard, je trouvais le brassard pour la tension très sympa. Le pire c'était la sonde. Elle m'aurait juste gêné j'aurai rien dit mais elle me faisait tellement mal que je ne pouvais plus déglutir.

D'ailleurs dès le lendemain ma seule obsession s'était cette sonde. Je souffrais tellement que j'en devenais dingue. Du coup mon médecin a pressé un peu les choses car dès le matin j'ai fait comme on dit un togd très vite après mon réveil. L'infirmière pour me doper, m'a filé de la morphine, du coup je me suis levé vite fait même si je me suis senti assez mal pendant que j'attendais le radiologue qui m'a traité si gentiment. La mixture à boire était plus que dégueulasse, j'ai eu beaucoup de mal mais ma douleur en déglutissant à cause de la sonde, m'a plus que motivé.
Quand je suis sorti de là j'ai fait un magnifique rototo à mon camarade qui était dans le même était que moi. Heureusement il m'en a pas voulu.

On m'a remonté dans ma chambre mais pas de nouvelles à propos de ma sonde (une obsession en même temps la souffrance était telle et pourtant je suis pas une chochotte) que quand mr Yub est venu vers les 13h j'ai craqué et j'ai commencé à pleurer. Avant ça j'ai eu des compresses humides et j'ai pu enlevé tout un tas de truc sous mon palet et plutôt genre vieux sang. L'infirmière m'a vu pleuré et a téléphoné direct à mon chirurgien qui a dit Ok!
Mais le truc quand t'es pourvu de gadget t'en as toujours un autre pour commencer à manifester.

J'ai passé 4 jours en soin continu ou surveillé qui est une partie isolé de la clinique d'ailleurs pour les visites on passe par un sas pour mettre une blouse et des chaussures et c'est maximum 2 visites à la fois. J'étais tellement éprouvé que j'ai dit à mr Yub que j'avais pas la force de voir qui que se soit et qu'on se verra tous à ma sortie. Là aussi j'étais affublé d'une camarade de chambre pas toujours commode surtout pour reprendre des forces de ce tour en machine, une mamie de 89 ans. Ca m'a pas du tout aidé pour me reposer sans oublier la fameuse infirmière que j'ai du subir mes deux derniers jours en surveillance continue et qui pour une sombre raison ne me supportait pas et me traiter en patiente récalcitrante... J'ai cru que j'étais parano à cause des calmants mais non il suffisait de l'écouter avec Mamie. Puis bon elle m'a parlé de bête qui rode...

Puis un autre point difficile dans cette cohabitation et qui semblait si naturelle pour mamie, c'est qu'il n'y avait pas de toilette étant donné que ton transit aussi était surveillé et que pour le faire c'était une chaise percé qui en faisait d'office. C'était mon gros blocage surtout qu'une alimentation liquide, je ne vous explique pas les conséquences hein.

Tous les matins un kiné venait me faire respirer et marcher sur place, puis c'était la prise de sang (le truc génial dès le matin avec tes veines...) ensuite la toilette, le médecin chirurgien à qui j'ai enfin demandé le samedi quand je n'étais plus dans le coltar si j'avais bien eu un by-pass puis pour finir on te fait tes pansements et tu regardes les autres manger.

On m'a enlevé ma sonde urinaire le samedi mais faut voir la quantité de pipi que je me traînais puisqu'on la vidait pas (on te surveille tout). Par contre j'ai gardé ma voie centrale jusqu'à hier car avec mes veines étant difficiles et en cas de problème, c'était mieux et moi ça me gênait pas non plus.
Mon drain m'a été enlevé le lundi quand j'ai changé de chambre et que j'ai enfin eu ma chambre individuelle et pas en surveillance continu. C'était comme d'être attaché au lit avec. Quel bonheur, pas de mamie (désolé les mamies mais les miennes c'était pas des cadeaux) et des vrais toilettes oui parce que j'attendais la nuit pour aller sur ma fameuse chaise percée. Très malin pour le transit.
Mon drain encore aujourd'hui continue à donner. C'est du liquide claire rosé vous savez quand vous vous coupez le doigt et que ça s'arrête de signer, il y ce liquide qui sort après sauf que là vous en avez encore un demi litre par jour.

J'ai aussi droit à 2 piqûres pour les phlébites par jour. D'ailleurs demain matin ça commence au domicile sans oublier le nettoyage de mes 6 cicatrices de l'opération pendant au moins 2 semaines je crois.
J'ai aussi un vaccin vitamine B12, des vitamines à prendre tous les jours et mon pansement gastrique. Je n'oublie pas mes bas sexys couleur chair de contention que j'avoue avoir viré depuis deux trois heures tellement j'avais mal au orteils et aux poils mais que je vais remettre raisonnablement.

Les liquides c'est 45 mns avant et 45mns après le repas qu'ils sont à nouveau autorisés et il faut pas s'oublier comme je l'avais fait avant de me faire opèrer pour m'entraîner: c'est d'abord les tartines et 45 mns après le café ou vice versé. :lol:
On m'a autorisé la réalimentation dimanche si on peut appeller ça se réalimenté étant donné que c'était de l'eau arômatisé jus d'épluchures de carottes qu'ils appellent eux jus de légumes...

Rien que d'y penser j'en avais la nausée mais quand t'as la bouche qui n'a pas travaillé, que tu pues du bec (même si tu te laves les dents 6 fois par jour) et que tu as des aphtes qui ont envie de se faire une tite place, le jus de légumes tu le prends. Y a pas mieux quand même pour faire partir l'haleine fétide un court laps de temps.
J'ai eu lundi un potage très liquide pomme de terre, carottes, poireaux avec un goût de beurre que je me suis cru au paradis. Le problème c'est que c'est traître quand c'est trop bon c'est que déjà que tu as du mal avec ta satiété car l'estomac il marche pas encore comme avant là c'est même plus la peine et donc bien sûr je me suis loupé2 fois en plus et tout ça pour aller maximum trois petites cuillèresà café je pense voir moins. J'avais trop mangé et j'ai eu mal. Du coup maintenant je fais très attention parce le quantité étant petite, on se loupe facilement sa satiété et la digestion est difficile pour pas grand chose. On se sent pas bien quand on veut bouger et notre ventre est lourd.

Je crois même avoir fait un ti dumping en prenant mon médicament un coup j'ai eu des suées et j'ai failli vomir. En plus je suis gâté car j'ai passé ma vie à éviter les trucs dissolubles pour les médicaments car j'ai horreur de ça et maintenant me voilà dans l'obligation d'en consommer ainsi à vie. Plus de gélules.

Voilà c'est un peu long mais ça trouvera sûrement son preneur.
Après une semaine de mon opération et découvrant chaque jour un peu mon nouveau mode de vie et encore je ne fais que commencer, j'entrevois déjà toutes ces choses que j'avais dit que j'allais assumer et je ne suis pas sûre de forcément y arriver.

Cette opération je ne sais pas pour les autres mais moi je continue à m'inquiéter de mon avenir parce que des contraintes on en a déjà assez comme ça alors se les imposer à vie. Du coup j'y pense, je suis prévoyante.

Franchement ce que j'en dirais au jour d'aujourd'hui. Soyez certaines d'avoir les épaules solides et surtout ayez un vrai suivi psy, cette solidité psychologique est importante pour ne pas avoir à subir mais à apprivoiser. Je vois déjà à quel point elle m'est d'une grande aide.

D'ailleurs je recommanderai carrément de ne pas se faire opérer si vous n'avez pas fait un vrai travail psy pour comprendre jusqu'à la moindre parcelle de celle que vous êtes devenu. C'est là que vous pourrez vous dire que vous avez tout essayer autrement ce serait ne pas vous avoir mis toutes les chances de votre côté et n'avoir pas tout essayer. Prenez conscience de l'ampleur du geste.

Cette opèration est difficile, éprouvante, horrible par ce qu'elle demande d'accepter, injuste et je ne la recommanderai à personne et elle s'est très bien passé pourtant et l'avenir me laisse désormais voir la perspective de vivre assez longtemps pour être une mamie chiante.

Puis vous savez quand vous accouchez souvent vous criez qu'il en aura pas d'autres et bah j'en suis un peu à là aussi, si il y aurait eu des complications (comme c'était envisagé) et que j'aurai eu un anneau en attendant, pour l'instant je pense que j'aurai fait de mon mieux pour m'en sortir avec et surtout ne pas y retourner.

Merci pour vos encouragements et pour tous ces gentils mots ça m'a bien aidé surtout la veille de mon départ où j'en menais pas large. Je repasserai peut-être dans ce topic pour de temps en temps raconter si y'a quelques choses à raconter sinon on se revoit sur le forum.

Bises.
543
courage pour la suite et merci pour ce temoignage qui me prévien une fois de plus de se qui vas m arriver si j ai l accord du chirurgien et des autres
tien nous au courrant de la suite
56 ans 91 25732
Ca y est c'est fait ! ;)

Je me doute que les suites de soins ne sont pas terribles, mais quand même ils sont bizarres ! Ne pas vider une sonde urinaire ? Mais normalement on vide et on conserve en bocal, on mesure chaque matin la diurèse horaire dans le bocal et on vide ! Laisser une sonde urinaire qui tire... Quand même...

Enfin bon ça y est c'est derrière toi. Je n'ose pas dire "le pire est derrière toi", mais je l'espère.

Cela étant ce qui t'attend n'est pas forcément simple, ni facile, mais tu le sais, tu y a suffisamment réfléchi.

Je te souhaite un prompt rétablissement et que tout aille pour le mieux, pour que tu deviennes la plus chiante des mémés ! :lol:

Merci de partager ton expérience avec nous !
40 ans Ici et là-bas 3402
Ahhhhh!! Enfin t'es reviendue!! J'ai beaucoup pensé à toi aujourdhui, me demandant où tu en es et pouf j'ai ma réponse!

Je suis contente de te revoir parmi nous et je suis super heureuse de ton témoignage, il fait super froid dans le dos, j'espère que çà en découragera certain(e)s de se faire opérer deux mois après avoir vu un chir pour la première fois.

Bref, çà fait pas du tout envie et c'est tant mieux, au moins les gens peuvent prendre conscience de ce qui les attend, surtout que tout s'est bien passé en plus!

Bon, reposes-toi autant que tu peux, embrasses bien ton fillou pour rattraper et prends soin de toi.

Enormes bisous :D
A
43 ans 7541
C'est gentil de partager ton experience avec nous. J'espere que le plus dur est passe. Reposes toi et ne te poses pas trop de questions a la fois. Bon courage. Bises.
40 ans Aquitaine 173
merci pour ton expérience ...
prends soin de toi
52 ans Près de Lille 2551
Ah heureuse d'avoir de tes nouvelles et merci pour ton temoignage, quelle "epreuve", repose toi bien et bon courage pour la suite bisous
47 ans 76 10598
Un grand merci pour avoir pris le temps de nous faire ce récit ultra détaillé et de ce fait, ultra utile pour toutes les futures candidates.

Je ne peux que te souhaiter le meilleur pour la suite et te dire encore une fois MERCI. :)
42 ans Herault (34) 95
MERCI YUBABA
pour ce récit complet et impressionnant.
41 ans pres d'orleans 1304
merci pour ce long temoignage qui a le merite de montrer que c'est pas la pays des bisounours ce genre d'operation.

Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite en esperant que tu te retabliras bien vite.
46 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
Que ça fait du bien de te lire ! Je commençais à m'inquiéter (pour moi ça faisait encore plus longtemps que tu étais partie...).

En te lisant, je ressens d'ici la souffrance physique mais aussi psychologique que tu as enduré et que tu endures encore.

Les "cohabitations" quand tu souffres, j'ai hélas connu et si tu n'as pas le soutien des infirmières (désolée mais toutes les infirmières ne sont pas les mêmes etil y en a des grossophobes...Heureusement, il y en a qui arrive encore à trouver le temps et l'énergie de t'écouter vraiment et de te considérer un peu mieux qu'un bout de viande), ça décuple réellement les souffrances.

Ton témoignage permet de prendre conscience de l'ampleur de cette opération.

Je trouve qu'on lit trop souvent des récits embellis d'une opération aussi importante.

J'espère que ce que tu dis permettra à certain(e)s de bien bien bien réfléchir avant de se lancer.

Je te souhaite tout plein de courage pour la suite et t'envoie plein de :kiss: .
37 ans 12494
Je suis contente de voir que cela s'est quand même bien passée...et je te remercie surtout de ce teimoignage, ni tout rose ni tout noir mais terriblement réaliste qui ne fait que confirmer ce que je pensais a propos de cette opération comme on a pu ne discuter..
Tu dois etre heureuse d'avoir retrouvé ton chez toi et ton petit bonhomme... Prends bien soins de toi et repose toi ...
Plein de bisous...
L
71 ans 7508
Merci pour vos messages c'est touchant surtout quand on revient et qu'on se retrouve un peu seule à commencer cette nouvelle expérience. C'est plus facile à l'hôpital, on pense un peu à ta place.
Aujourd'hui j'ai un peu craqué car il y a un problème de vaccin (j'en ai eu 4 pour la phlébite aujourd'hui car la bonne dose n'est plus disponible chez le fabricant) et l'infirmière qui ne voulait pas croire que c'était deux fois pas jour mais heureusement qu'il n'y a pas qu'elle pour s'occuper de moi :D

Par contre les bas de contention je ne les supporte plus, je ne sais plus quoi faire. C'est une torture au niveau des orteils surtout car ça me les replie trop. Alors je les enlève souvent :oops:

Sinon pour boutchou c'était même pas la peine je me suis mise à braire comme on dirait par ici dès que je l'ai vu et depuis je joue les doubles pot de colle limite il veut plus jouer avec moi.
Puis je suis aussi très contente de retrouver mon VLR :D
40 ans Chez les ch'tis. 2091
Merci pour ton récit.
Reposes toi bien,et prends bien soin de toi.

Bises et bon courage pour la suite.
S
109 ans 1240
Yubaba a écrit:
Aujourd'hui j'ai un peu craqué car il y a un problème de vaccin (j'en ai eu 4 pour la phlébite aujourd'hui car la bonne dose n'est plus disponible chez le fabricant)

Là je pense que tu veux parler d'injections des anticoagulants (parce que vaccins je vois pas trop). Faut voir avec ton chir pour faire rectifier la prescription si y'a une rupture de stock.

Yubaba a écrit:
Par contre les bas de contention je ne les supporte plus, je ne sais plus quoi faire. C'est une torture au niveau des orteils surtout car ça me les replie trop. Alors je les enlève souvent :oops:

Je connais pas ce modèle. J'ai toujours eu des bas de contension qui étaient ouverts au niveau des orteils (un peu au dessus du pied en fait.
Faut vraiment que tu fasses un effort. Et aussi, la peau se dessèche très vite à force de passer du temps enfermée dans les bas. Donc pense à l'hydrater tous les 2 ou 3 jours, sinon, elle risque de desquamer et bonjour les démangeaisons.
B I U


Discussions liées