MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Entre-deux...

S
110 ans 1240
Parthenope a écrit:
Rohh c'est dûr mais pas impossible hein !

Dur de trouver du 56/58 (portable et pas trop cher, qu'on ai 20 ans ou 60) ça oui,  
mais dur de trouver du 40/42, :shock: faut ptêt pas exagérer non plus.

J'ai aussi connu l'époque ou j'achetais en double ou triple tellement j'avais peur de ne pas trouver autre chose, ou même ne sacahnt pas si une autre opportunité se représenterait.

Mais bon, soyons réaliste, le 40/42/44 (M ou L) est quand même assez présent dans les rayons.

Quant au fait que toute une classe taille un 36/38, ben je suppose que pour certaines ça doit être au prix de nombreuses privations. J'ai été prof il n'y a pas si longtemps et sur mes 4 classes je peux vous assurer que le 36 était loin d'être le standard.
A
36 ans 3124
Apres tout dépend du domaine d'activité.

Lebonheur fait des études de coiffure si je me souviens bien et c'est vrai qu'il y a pas mal de filles assez mince dans ce domaine.Je dis ça, parce que j'ai rarement vu des rondes dans un salon de coiffure :?
35 ans Paris 2114
sentimentalia a écrit:
Parthenope a écrit:
Rohh c'est dûr mais pas impossible hein !

Dur de trouver du 56/58 (portable et pas trop cher, qu'on ai 20 ans ou 60) ça oui, mais dur de trouver du 40/42, :shock: faut ptêt pas exagérer non plus.

J'ai aussi connu l'époque ou j'achetais en double ou triple tellement j'avais peur de ne pas trouver autre chose, ou même ne sacahnt pas si une autre opportunité se représenterait.

Mais bon, soyons réaliste, le 40/42/44 (M ou L) est quand même assez présent dans les rayons.

Quant au fait que toute une classe taille un 36/38, ben je suppose que pour certaines ça doit être au prix de nombreuses privations. J'ai été prof il n'y a pas si longtemps et sur mes 4 classes je peux vous assurer que le 36 était loin d'être le standard.


Je parlais surtout du fait d'être entre deux tailles (c'est le titre). Non, à partir du moment où les magasins réassortissent correctement leurs rayons (et ça c'est une autre histoire), il n' y a pas de soucis.

Mais lorsqu'on ne fait jamais la même taille, ou lorsque c'est coupé pour un 36 mais "fait en plus grand" et surtout quand on a une morphologie un peu spécifique (et quelque soit la taille)etc... ça devient effectivement difficile de trouver quelque chose dans un magasin standard.

Je vais éviter de reparler de ma vie, mais oui je ne rentre que dans un modèle de pantalon car ma morphologie est telle qu'elle est...
5031
Ego-brain a écrit:
Apres tout dépend du domaine d'activité.

Lebonheur fait des études de coiffure si je me souviens bien et c'est vrai qu'il y a pas mal de filles assez mince dans ce domaine.Je dis ça, parce que j'ai rarement vu des rondes dans un salon de coiffure :?


voila... tu résumes bien la situation. c'est la guerre de l'image, dans un monde ou le miroir est omni-present... comment ne pas se sentir enorme a coté d'un 34-36? bref, je me dis qu'une ronde débutant en coiffure a moins de chance d'avoir un poste qu'une mince... la minceur c'est vendeur, et on nous le repete... :?
35 ans Paris 2114
Au fait, si si il y a des magasins où il est impossible de trouver quelque chose au dessus du 38, mais de toute façon je n'ai ni l'envie, ni les moyens de m'habiller chez eux (pour ce prix là je préfère me faire faire du sur mesure)
A
36 ans 3124
Apres si tu fais bien ton job... il n'y a pas de raisons tu sais.
En plus, tu as l'air d'adoré ton boulot, c'est déjà un tres bon point et tu fais une école assez prestigieuse( si ma mémoire est bonne) donc c'est un autre bon point.

Ensuite, il est vrai que ça fait parti de ces métiers où le physique joue pas mal, comme esthéticienne ou Vendeuse, raison de plus pour montrer de quoi tu es capable et de quel bois tu te chauffe.

Pis perso, t'es peut être pas filiforme, mais tu es tres jolie et tres classe ;)
S
110 ans 1240
Parthenope a écrit:
Je parlais surtout du fait d'être entre deux tailles (c'est le titre)...

On n'était pas tout à fait sur la même longueur d'ondes. Quand LeBonheur parle de "entre deux", moi je comprends qu'elle se sent mal car elle ne se situe ni mince ni ronde, et pas qu'elle est entre le 40 et le 42.

Mais bon, je pense que LeBonheur a bien compris, au delà même d'un pseudo problème à se fringuer (et je maintiens que se fringuer en 42 relève quand même moins du parcours du combattant comparativement à se fringuer à 56, ou quand on est une fille d'1,85 même pas ronde), qu'elle se prend un peu le chou pour rien.
Tsu a écrit:

Les filles vous dites que le 34 n'est pas normal, mais nous n'avons pas le même age...vers 30 ou 40 ans je suis d'accord que ça devient une taille atypique mais pour ma part a 18 ans, dans mon DUT aucune fille de ma classe ne depasse le 38 et c'est moi qui suit clairement anormal


:shock: #-o
56 ans 91 25732
La prochaine que j'entends dire qu'elle est anormale parce qu'elle fait plus d'une taille 38, je vous jure que je me déplace et que je vais lui coller un bon coup de pied dans le bas des reins ! :evil:

Faut arrêter un peu de vous baser sur ce qu'on veut bien vous montrer dans les magazines et à la télé et sur des filles qui font du 34 ou du 36. Non ce n'est pas une taille courante et normale, c'est juste ce qu'on essaie de vous faire croire.

Une taille 34 chez une adulte ce n'est pas normal. Certaines filles font cette taille naturellement, mais la plupart l'obtiennent à force de privations, de régimes à outrance, qui les mènent à l'anorexie.

Alors arrêtez-de dire que c'est normal !

La taille moyenne de la femme française, tous âges confondus, c'est 42, pas 34 ni 36. Et des ados qui font 34 ou 36 il n'y en a pas tant que ça, c'est juste que vous vous les remarquez parce que c'est ça que vous enviez et que vous prenez pour une norme. Donc vos "modèles" n'en sont pas et si vous ne remarquez pas les autres, les "grosses", c'est parce que vous ne les regardez même pas, tellement elles vous inquiètent d'être à ce point sorties de la norme. J'habite à côté d'un lycée, je vois des ados tous les jours, il y a absolument toutes les morphologies, et pas que des 34/36, loin de là !

Par pitié, et même si vous souffrez d'un truc qui s'apelle la dysmorphophobie, regardez la vraie vie en face et arrêtez de vous pourrir la vie pour de faux problèmes.

Je ne dis pas qu'on ne peut pas se sentir mal dans sa peau et grosse parce qu'on fait du 40, voire moins, je sais très bien que c'est possible et que le mal-être n'est pas qu'une question de taille ou de poids.

Mais quand même parfois, j'aimerais que certaines arrivent à relativiser un petit peu. Il n'y a pas de taille limite inférieure pour être sur ce forum. Mais il y a quand même des paramètres à prendre en compte qui devraient vous aider à relativiser un peu. Pour la plupart ici nous avons un poids à 3 chiffres ou pas loin. Nous faisons souvent une taille supérieure au 46, voire bien plus. Plusieurs d'entre nous ont subi des interventions de chirurgie bariatrique, ou ont des problèmes de santé sérieux (hypertension, diabète, problèmes pour marcher, bouger, respirer...).

Vous imaginez vous ce que ça fait à ces personnes de lire que mon dieu je ne supporte pas mon 40 et que la norme c'est 34/36 ?

Je le répète, je comprends tout à fait qu'on puisse se sentir grosse dans un monde où la minceur est érigée en norme et qu'on puisse ne pas se sentir bien, même si on fait une taille tout à fait normale.

Mais le problème mes bichettes, il n'est pas dans vos fesses, vos hanches ou votre ventre, il est dans votre tête ! Votre vision de vous-même est totalement faussée parce que vous la comparez à ce que vous croyez être une norme, alors que ce n'est qu'un miroir aux alouettes. Vous avalez ce qu'on vous montre et on a réussi à vous persuader que la norme c'était ça, à tel point que vous ne voyez même plus les autres. Nous. Les grosses.

Alors au lieu de regarder celles qui vous semblent normales, concentrez-vous sur l'idée que c'est vous qui l'êtes et regardez vous objectivement :
- est ce que vous trouvez facilement votre taille dans les magasins ?
- est ce que vous subissez une réelle discrimination, est ce qu'on vous insulte gratuitement dans des situations graves ? (je ne parle pas des réactions débiles de gens qui vous traitent de grosses mais de vraies discriminations).
- est ce qu'à court ou moyen terme votre pronostic vital est en jeu à cause de votre surpoids ?
- est ce que vous pouvez marcher, courir, monter un escalier sans vous y reprendre à plusieurs fois ?
- est ce que vous souffrez d'hypertension, de diabète ou d'une autre maladie liée à votre surpoids ?
- est ce que votre IMC (je n'aime pas ça l'IMC mais parfois les chiffres peuvent prouver ce qu'on ne veut pas voir) correspond à un surpoids ?

Si vous pouvez répondre oui à la plupart de ces questions, oui vous avez un réel surpoids. Sinon vous avez un problème d'image.

Et dans ce cas, pas de mystère. Il va falloir réapprendre à vous voir telles que vous êtes et cesser de vous pourrir la vie pour de faux problèmes (ma grand-mère vous aurait dit : "gardez vos larmes pour plus tard, elles vous serviront !").

Alors arrêter de regarder les 34/36, arrêtez de les envier et regardez vous mais vraiment, pas avec vos lunettes roses déformantes dignes de Voici et des magazines qui traquent le moindre micro bourrelet ou qui s'offusquent de l'obésité d'une star qui ne rentre plus dans son 36 !

Pensez à ce que vous êtes, à ce que vous savez faire, aux gens qui vous apprécient. Cessez de vous regarder comme une taille, un poids, des chiffres qui ne disent rien. Vous êtes avant tout des humains, des femmes, vous devez avoir des buts, des envies, des désirs. Ne laissez pas des chiffres débiles vous empêcher de les regarder en face et de les réaliser.

Si votre vision de vous n'est que celle d'une apparence qui vous déplait, cherchez plus loin, cherchez pourquoi vous ne voyez que ça en vous. Parce que le souci est là. A vous regarder le nombril, vous oubliez de regardez ailleurs ou alors vous avez peur de le faire. Posez vous les vraies questions, c'est à dire pas "mais pourquoi moi je fais pas du 34 ?" mais plutôt "Pourquoi ça m'inquiète tant que ça de ne pas faire du 34 ?"
56 ans 91 25732
Pour les questions, je voulais dire que si vous répondez non à la première et oui à la plupart des autres, vous êtes en surpoids.
56 ans 91 25732
Bon en fait pour les questions y a des oui et des non, je me suis un peu mélangé les crayons :oops: , mais c'est pas grave, chacune aura compris quelle réponse indique un "problème" et quelle réponse indique qu'il n'y en a pas ou peu. ;)
A
36 ans 3124
Merci pour ce message patty.

ça fait pas mal réfléchir...mais on nous serine tellement avec la minceur, qu'il n'est pas toujours évident de faire le tri et de prendre du recul.

Je fais un 42-44, je sais pertinemment qu'il y a "pire" ( j'insiste sur les guillemets), que je peux trouver des fringues, qu'outre mon mal être, ma santé n'en pâtit pas pour l'instant, mais tres sincèrement, je vois plus de filles minces que charnue.( bon, je ne sors pas beaucoup aussi), d'où le fait qu'il m'arrive souvent de penser que ce n'est pas moi qui suis "normale" et quand on a un entourage exclusivement "mince", c'est pas non plus évident.
56 ans 91 25732
On a souvent tendance à regarder ce qu'on trouve "plus beau" ce qu'on voudrait être... Et on n'en voit même plus les autres. ;)

Je suis allée à Center Parcs début décembre, je n'y étais pas la plus ronde et la plupart des femmes que j'y ai vues étaient très loin de la taille mannequin. Il y avait vraiment toutes les morphologies mais en majorité des femmes qui faisaient minimum un 42 et plus. Il y avait aussi un groupe d'ados, elles ne faisaient ni 34 ni 36.

Quand je vais à la plage c'est pareil, il y a de tout ! Pourtant, quand j'étais ado, je me souviens que la plage était pleine de jolies filles minces, pratiquement toutes, sauf moi. Maintenant je crois bien que j'avais tort... ;) Il y en avait d'autres comme moi, mais je ne les voyais pas, bien trop occupée à me comparer avec celles que je trouvais plus belles parce que dans la norme et à qui j'aurais voulu ressembler.

L'entourage mince ? Ce n'est pas le fait qu'il soit mince qui est un problème, c'est le fait qu'il te fasse sentir une différence. Mon père pesait 72kg pour un peu plus de 1,80m. Ma mère faisait entre 49 et 50 kg pour 1,56m. On ne peut donc pas dire que j'ai évolué avec des parents en surpoids ! Mais moi je l'étais (sans que ça soit aussi dramatique que je le croyais d'ailleurs).

Mais jamais au grand jamais mes parents ne m'ont fait de réflexions là-dessus (si, une fois, mon père a eu un mot malheureux, mais il s'en est souvenu, qu'est ce que ma mère lui a passé ! :lol: ). Mes parents m'ont toujours fait sentir que j'étais "normale", comme tout le monde, que la vie n'était facile pour personne et que ce n'était pas en chouinant sur mes hanches et en regardant mon nombril que je réussirais dans la vie. Ils m'ont toujours poussée à tout faire, tout ce dont j'avais envie, comme les autres. Ils m'ont toujours dit que j'étais autre chose que mon poids, que celui-ci faisait partie de moi et que même si je restais toujours en surpoids, ça ne signifiait pas que j'étais foutue et ma vie avec ! Je leur en serais toujours reconnaissante pour ça ! :D

Par contre, quand je vois comment vous traitent certains membres de vos familles, même vos propres parents, je comprends que ça soit difficile certains jours... Mais le problème de vos famille, ce n'est pas votre poids. C'est eux qui ont un problème et qui le reportent sur vous. Je suis d'ailleurs prête à parier que pour certaines d'entre vous, le poids est significatif de ce qu'ils vous font porter. :?
Patty a écrit:


Je suis allée à Center Parcs début décembre


mode HS ON: A quel center parcs???
mode HS OFF

Wow Patty ton message prête à réfléchir... Et j'espère sincèrement que la petite Tsu va enfin comprendre que NON, le 34 n'est pas le standard (et il peut même être dangereux pour la santé) que ça soit pour les jeunes ou les moins jeunes.

Respect pour ton message, sincèrement :kiss:
42 ans 4830
pas mieux que patty et +1 aussi avec sentimentalia...
je ne vois pas trop ou est le problème en fait...si 42 c'est la norme...
faire 10 magasins pour espérer trouver sa taille, ça c'est un problème.
se faire rembarrer d'un magasin parce qu'on fait tache, se faire insulter ou cracher dessus à cause de ça, ça c'est un problème.
ne plus arriver à marcher, à être autonome d'une manière générale, et ne plus pouvoir faire les activités qu'on veut à cause de son poids, ça c'est un problème.
il y a ici des gens qui souffrent à cause de ces discriminations continuelles, qui doivent se battre et supporter les conséquences de chirurgies lourdes et douloureuses..

je prends ce genre de post assez mal en fait (n'y voit rien de personnel hein) mais j'ai l'impression d'entendre ma copine de 40 kg toute mouillée me dire "ooooooohh regarde c'est affreux j'ai deux cm de cellulite LAAAAAA c'est la catastrophe je dois faire de la chirurgie tu crois?"

on dirait vraiment que les gens cherchent des complications, des problèmes fictifs pour combler quelque chose...ça me laisse un peu perplexe j'avoue. et pas du tout compatissante en fait, désolée.
tu rentres pas dans du torrid? mouarf.. si rentre dans des trucs qui nous feraient toutes baver...
B I U


Discussions liées