MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

A quoi ca sert la culture ?

49 ans Belgique 3287
le_croco a écrit:
La culture c'est comme la confiture : moins on en a plus on l'étale. :lol: Merci M'sieur Desproges !


Si chacun étalait un peu plus nous  
serions tous plus cultivés... pauvres y compris puisque les paroles sont encore (jusqu'à quand ?) gratuites.

Les budgets des bibliothèques, musées, centres culturels, théâtres et autres ne seraient pas réaffectés à la sortie de la pauvreté mais à des choses très porteuses de vie comme l'armée s'ils n'étaient plus alloués à la culture... Alors moi je dirais que la culture c'est la vie !

[ et fréquentez vos bibliothèques publiques ! (nonon ceci n'est pas une pub :lol: )]
34 ans 92 / 69 5897
Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, Gawan...
Je trouve tout d'abord ton propos non nuancé, un tantinet extrêmiste et "non construit"(je sais que tu as pris les arguments que quelqu'un qui aime la culture te dirait (enfin tu pnses qu'on te dirait cela, n fait c'est un stéréotype) ...et que tu les as réfutés par la suite pou mieux défendre ton opinion... mais là encore tu utiliss la persuation et tu nous convaincs pas ... :roll:

Tu confonds les problèmes :
d'une car la culture chaque civilisation en a ou peut en posséder (que ce soit les pauvres, non)... sinon dans c cas, tu la réserves à une élite (or, selon tes opinions, je pense ue ce n'est pas l message que tu veuilles donner...) Cela signifierait que le tier monde n'a pas du culture ?????
Mais mais c'est sidérant ...

De plus, comme argh, ce n'est pas une soif d'apprendre qui fait que l'on ne se sent pas concerné par les problèmes d'argents des autres pays... Et ce n'est pas parce qu'il y a un budget lié à la culture ou autre, que l'on ne peut pas en consacrer à ta "cause"...
dans ce cas, on ne fait plus rien à part être sur le terrain êtr aidé ...( tu es devant ton pc, tu pourrais être là bas et essayer de lesn ourir ...)

Je pense égalemnt que tu reproches à la culture de pouvoir être utilisé comme instrument de pouvoir ... on peut se servir de tout comme argument de pouvoir... Et je n'arrive pas à visuliser pour la culture, et encore moins, pourquoi tu l'incrimines.. ainsi !
N
45 ans Domaine réservé. 540
sabishoo a écrit:

Je pense égalemnt que tu reproches à la culture de pouvoir être utilisé comme instrument de pouvoir ... on peut se servir de tout comme argument de pouvoir... Et je n'arrive pas à visuliser pour la culture, et encore moins, pourquoi tu l'incrimines.. ainsi !


Tout simplement parce que la culture, dans sa conception élitiste (et c'est là dessus que Gawan se prononçait, dans la suite de Devilaman, peut-être effectivement en projetant un peu vite la définition que les uns et les autres pouvaient implicitement donner à la chose sur ce fil de discussion), a toujours été le meilleur moyen pour les classes dominantes de s'assurer une distinction par rapport aux classes populaires. Tu te souviens de la pub pour les rillettes (dont je tairai le nom de la marque) "Nous n'avons pas les mêmes valeurs"?

Le problème dans cette histoire, c'est qu'objectivement, et tu le dis toi-même, tout est culture. Donc, à partir du moment où l'on parle de culture (en tentant d'y faire rentrer ou d'en retrancher des choses, quitte à faire passer ces choses pour de la culture de bas niveau ; ou simplement en définissant, par exemple, des arts nobles ; ou encore en parlant de culture dans une acception explicitement ou implicitement exclusive de certaines expressions qui pourtant sont toujours culturelles), on crée des valeurs de distinction, qui s'élèvent (et nous élèvent par la même occasion) justement par le fait qu'on en a rabaissé d'autres (en identifiant comme "rustres" -ceux qui sont plus bas- ou "pédants" -ceux qui sont plus haut- dans ce champ de valeurs).

Parler de culture, c'est donc toujours, implicitement, se positionner par rapport à des référents qui prononcent notre statut social, et l'ensemble des valeurs qui y sont liées. Bref, la culture, et le discours sur la culture constituent inévitablement un jeu de massacre "civilisé" qui s'ignore.

Oui, mais alors? Alors, oserais-je dire, quittes à ce que la culture fasse nécessairement partie d'un jeu de pouvoir, autant lui reconnaitre explicitement son existence en tant qu'objet politique extensif, et par la même occasion étendre le champ du politique au culturel... C'est à dire à toute manifestation de la vie sociale quelle qu'elle soit.
44 ans 1551
Ce que je pense en lisant ce post....Le mot culture est tout simplement trop vague. Il englobe tout ce luxe hautain, élitiste, faucul et tout ce que vous voulez sur lequel se basait le post de gawan (qui m'a fait beaucoup rire). Il englobe aussi le reflexe qu'on certaines personne de s'interesser à ce qui se passe, que font les autres et comment ça marche. C'est plutôt cette curiosité envers les choses de la vie que je qiualifierait de culture utile. Il faudrait juste se mettre d'accord sur le sens initial du sujet!
1488
argh a écrit:
Je m’insurge contre les propos du sieur Gawan que je connais ni de la pomme d’Adam ni des miches d’Eve.

Alors, voilà, on est entre gens de bonne compagnie et lui essaye de nous faire culpabiliser sur les pauvres.

Mais voyez les choses en face : le pauvre est laid, le pauvre sent souvent mauvais, le pauvre fait rien qu’à nous harceler à la sortie des supermarchés pour les semi gueux, et de chez Fauchon (dont je recommande les produits, ah franchement pourquoi se refuser un cake à 95 € ? à cause du prix ? oh ! que c’est mesquin !) pour les gentilshommes.

En plus le pauvre est désagréable, il fait rien qu’à nous gâcher notre joie d’être bien nanti, sauf, bien entendu, quand nous nous amusons à lui faire pipi dessus.

Ce que je veux dire, cher Gawan, c’est que ton post est certes plein de bon sens, mais ce n’était pas vraiment le débat, ou alors je n’ai rien compris, ou alors je suis con en plus d’être un membre de l’élite élitiste qui se demande pourquoi les Ethiopiens continuent leur régime minceur, alors qu’on est si bien servi en mets raffinés à « La tour d’argent ».

Non, mon petit monsieur Gawan, je ne partage pas votre saillie verbale, car je ne vois pas en quoi être curieux et vouloir apprendre et comprendre empêche en quoi que ce soit d’avoir du cœur.

Pour un peu je t’accuserai même d’être un rien démago sur ce coup là, mais, non, je ne le ferai pas, je n'ai pas le temps, car j’ai des pauvres à sodomiser avec un bronze de Rodin.


Vous, là, jeune homme, je vous surprend à trompeter de façon insurrectionnelle votre désaccord, et quoique vous n’ayez pas fait tomber les mur de ce topic, je m’en réjoui. De la joie donc, mesurée tout de meme, car cette réaction prouve en soi l’existence d’une aptitude au questionnement et à l’interaction scripturale tout autant qu’intellectuelle face à l’émission d’une opinion divergente voir quelque peu contraire à l’idée générale découlant de ce topic.

Du reste je note avec plaisir votre capacité à entamer le dialogue avec de parfaits inconnus quoique cela semble vous poser de suite un problème de nature biblique créativiste originelle, réaction pour le moins incongrue au vue du thème abordé dénotant une éducation religieuse mal assumée de nature catholique, voir peut etre à l’inverse justement donc pas très catholique ce qui serait le noeud du problème quoique cela reste à étudier justement, ainsi qu’une bonne connaissance du secteur de l’épicerie fine traditionaliste. Votre discours peu cohérent pourrait donc vous faire taxer d’intégriste patissier ruminant ses sombres projets sur le plan de travail d’une obscure (forcément obscure) cuisine à confectionner des pets de none à 74 euro la pièce. Il n’y a là qu’un pas que je m’empresserai de refuser de réaliser vous laissant le bénéfice du doute mais sachez que si je suis bonne pate, ce n’est pas le cas de tout le monde. Ceci est un conseil offert de bonne grace, Dieu ment nez témoin.

Faisons fi des convenances et poursuivons le débat puisque fort à propos vous choisites de troubler l’ordre bien introduit de ce thread par de graves accusations à mon encontre, un débat initié entre gens de bonne compagnie donc.. comme si l’étranger n’était forcément pas une bonne compagnie..malgrè tout je choisis de parfaire votre éducation.

Ne me remerciez pas, je l’aurais fait pour tout le monde mais sans doute pas pour n’importe quoi.

Donc.

Evidemment, évidemment, le machin écrit plus avant est à prendre avec du recul au risque d’etre pris pour un machin justement démago, quoique. Le rapport avec le sujet : à quoi sert la culture ? Et bien la culture..à quoi ça sert : à différencier l’homme de l’animal, ou plutot à faire perdre à l’homme (éventuellement à la femme aussi) son animalité.

Bref, la notion de culture utilisée par la récente science de l’anthropologie peut se définir de la façon suivante et la je remercie Edward B Tylor (19e siècle) que je ne connaissais pas avant de rencontrer google et qui nous dit :

"La culture est un tout complexe qu'inclut les connaissances, les croyances, l'art, la morale, le droit, les coutumes, ainsi que toutes autres dispositions et habitudes acquises par l'homme en tant que membre d'une société".

Au passage notez bien que cette définition déchire grave sa race.

Bref là ou il y a société, interactions sociales, il y a culture. C’est là la définition large. Mais pas celle dont faisait référence la question initiale puisque "A quoi sert la culture ?" n’a pas de sens dans la mesure ou il y a forcément culture dès qu’il y a société, d’une culture portant sur des créations matérielles comme la connaissance de la culture du fraisier ou bien de la pratique du sport dont du football, et cette dernière allusion est loin d’etre innocente.

Non, ce post traitait implicitement de la définition plus restreinte du terme de culture : la culture relève de la création subjective (arts, sciences, ..) : très bien mais fallait il que ce soit dit.

Là ou je peux amener un peu de flotte au moulin, c’est une expérience personnelle avec les cultureux de tout poil. C’est toi qui parlait d’élite, justement, donc après la théorie, la pratique.

Ca fait quelques temps que je sévis dans une assos à finalité sociale et culturelle, note bien l’assemblage des 2 mots. Cette assos est confrontée avec des subventioneurs potentiels de tous poils (fondations privées ou publiques, la Direction Régionale des Affaires Culturelles ou DRAC d’IDF, de services cultures divers de communes, de conseil généraux et du conseil général d’ile de France.) Sans entrer dans les détails, nous avons monter une troupe de théatre sur le thème de l’histoire de l’immigration dans un département de la petite couronne. Et les membres de cette troupe sont tous issus de l’immigration plus ou moins récente. Bref, ces personnes ont suivis (et suivent toujours) une formation de comédien afin de leur donner des outils d’expression indispensables. Donc ces gens ne sont pas des comédiens professionnels, ni amateurs, mais des personnes ayant un vécu, une histoire souvent très..très violente qu’ils restituent indirectement sur scène. Cela n’est pas nouveau et s’appelle du théatre populaire : note encore l’assemblage des 2 mots. Et bien je peux te dire que les subventionneurs cités plus avant ne considèrent pas une pièce de théatre qui ne serait pas jouée par des comédiens professionnels comme relevant du secteur de la culture, parce qu’il s’agit de personnes de la population. Point. Donc ils ne financent pas (en théorie). Parce que la culture ne peut émaner de gens de la population. C’est une réponse que nous avons eu à de très nombreuses reprises. La conclusion est que les termes sociale et culture sont incompatibles (..) et que la culture au sens moyen d’expression, de créativité ne peut émaner que des professionnels formés à etre créatifs. Le seul problème c’est qu’aucune école ne forme à etre créatif, elle ne fournissent que des outils pour les gens qui possèdent une sensibilité particulière et qui ont envie de s’exprimer. C’est bien pour ça que le théatre populaire est une catégorie en plain marasme alors meme que le festival d’avignon avait été créé par un certain Jean Vilar, au nom du théatre populaire, Avignon qui depuis est devenu une jolie vitrine pour le théatre professionnel. C’est toi qui parlait d’élite ? Tu as raison.

Autre parpaing à mon moulin : va compter le nombre de galeries d’art qu’il y a en Seine st Denis, endroit réputé pour avoir une forte concentration de population immigrée. Nous travaillons dans l’une d’entre elle justement. Et lors d’un vernissage d’une expo d’œuvres prétées à l’occasion par le Fond Régional d'Art Contemporain d’IDF chargé de soutenir la création sous toutes ses formes ( note ça aussi), on a pu discuter avec un chargé de mission du FRAC qui nous a avoué que certaines "zones" (le terme est répété texto) n’étaient pas prédisposées à accueillir l’Art, avec un grand prout. Et s’en est suivi tout un discours très condescendant à propos des populations défavorisées sur lesquelles le FRAC acceptait de poser un regard bienveillant, et ce discours n’est pas isolé.

Un FRAC dont la politique est de ne plus soutenir les créations de type tableau, sculpture, photographies mais l’art numérique, les installations.. : "l’Art ephémère". Pourquoi ? Par principe. Voilà. Le multimédia c’est nouveau, c’est l’avenir, c’est hype, c’est tendance. Je ne dis pas qu’il n’y a pas des choses intéressantes qui se font dans le multimédia, en revanche on a vu passer des merdes…mais des merdes…mais vraiment des merdes ! On en a vu passer aussi en sculpture, si, mais les merdes multimédia sont soutenues, meme si merdes, parce qu’elles sont multimédia. Parce que la sculpture c’est out et que l’élite artistique ( celle qui expose au palais de tokyo) fait la mode en matière d’art. Mais ça c’est un fait connu dans le milieu.

Encore du torchis à ma case mais c’est là une expérience vraiment perso, tu vois mon garçon (ça c'est pour le petit monsieur), pour avoir fréquenté des comédiens pro et des metteurs en scène, il est inimaginable de voir à quel point..à quel point.. la plupart font partit d’une élite, je t’assure j’te jure. Des caprices de star et des manifestation d’égo jusqu’à en devenir ridicule s’ils n’étaient pas véridiques, j’en ai vu plus que ma dose. Mais ça il suffit de mettre n’importe qui sous un projecteur sur un scène pour s’en rendre compte. Il y a peu, non, très très peu de gens capables de recul, d’introspection et d’humilité lorsque ils sont l’objet de l’attention de la foule. Là on sort de la notion de culture, peut etre, pas. Car dans la mesure ou une personne est érigée sur un trépied d’estale pour une raison ou pour une autre, elle intègre l’élite, l’élite des gens connus, ceux qui font l’opinion, ceux qui font la culture et la diffusent à ceux qui sont dans l’ombre. Alors meme que la base de la culture, au sens restreint, est, devrait etre d’échanger avec les autres, c’est un dialogue de sourds, un monologue.

Après j’avais autre chose à te dire mais là il faut que j’aille couler un bronze.
...
Ah si ça revient, j’irais créer plus tard. De la tendance naturelle à devenir prout lorsque l’on parle de culture : un topic sur "etes vous pro ou anti psg ?" (ou sujet assimilé) a été récemment déplacé sur ce forum de la section culture à la section café. Parce que la notion de culture s’entend pour toutes les oreilles de la meme manière : la culture c’est l’art et les sciences, mais en aucun cas un sujet aussi profane que le foot. Pourtant si on prend la définition large du terme culture, si ça fait pas partie des "autres dispositions et habitudes acquises par l'homme en tant que membre d'une société", je veux bien m’appeler Victor-Maximilien ou bien demander à ce que la section culture soit renommée Arts et là ce serait cohérent ce déplacement.

C’est toi qui parlait d’élite ? Tu as raison et je te rejoins à 100 pour cent.

Cette fois j’y vais..non..quand meme une petite citation, un post sur la culture sans citation c'est..c'est..et bien, comme dirait Dino Campana " la coltura è come la confettura, più si ha, e più si mette a quotato"..euh...bon c'est pas la bonne, pas grave, donc "Quand j’entends parler de culture, je sors mon revolver" et il avait tort ce con en plus, on peut tout à fait s’en servir comme instrument de manipulation dans un régime totalitaire, la culture vue d’en haut pouvant etre un très bon terreau pour les fumiers.

Bah là je suis partis.

sabishoo a écrit:
Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, Gawan...

Mais souvent les grandes amitiés commencent à coup de tesson de bouteille pour s’achever à coup de batte de base ball.

Je trouve tout d'abord ton propos non nuancé, un tantinet extrêmiste et "non construit"(je sais que tu as pris les arguments que quelqu'un qui aime la culture te dirait (enfin tu pnses qu'on te dirait cela, n fait c'est un stéréotype) ...et que tu les as réfutés par la suite pou mieux défendre ton opinion... mais là encore tu utiliss la persuation et tu nous convaincs pas ... :roll:

C’était du 100% foutrage de gueule second degré pas sérieux à prendre avec recul et circonspection volontairement ouvertement pas nuancé, totalement outrageusement extrémiste pas destiné à convaincre sauf à débuter un début de dialogue-débat-échange dans le sang, la sueur, le sexe et la bonne humeur, surtout la bonne humeur. Quoique.

Tu confonds les problèmes :
d'une car la culture chaque civilisation en a ou peut en posséder (que ce soit les pauvres, non)... sinon dans c cas, tu la réserves à une élite (or, selon tes opinions, je pense ue ce n'est pas l message que tu veuilles donner...) Cela signifierait que le tier monde n'a pas du culture ?????
Mais mais c'est sidérant ...

Mais mais oui ça le serait, à commencer par le fait que dès qu’il y a société, il y a culture. Après l’os c’est quand des petits malins dans la cours de récré du vaste monde baissent leur pantalon et disent "J’en ai une plus grosse que toi, na !" Et pour convaincre leurs petits camarades qu'ils ont raison eux, ceux qui prétendent avoir la plus grosse ont souvent tendance à devenir teigneux, voir agressifs, voir esclavagistes, éventuellement à commettre des génocides sur des bases ethniques ou religieuses et parfois meme à etre grossiers.

De plus, comme argh, ce n'est pas une soif d'apprendre qui fait que l'on ne se sent pas concerné par les problèmes d'argents des autres pays... Et ce n'est pas parce qu'il y a un budget lié à la culture ou autre, que l'on ne peut pas en consacrer à ta "cause"...
dans ce cas, on ne fait plus rien à part être sur le terrain êtr aidé ...( tu es devant ton pc, tu pourrais être là bas et essayer de lesn ourir ...)

Cool, respire.. ;)

Je pense égalemnt que tu reproches à la culture de pouvoir être utilisé comme instrument de pouvoir ... on peut se servir de tout comme argument de pouvoir... Et je n'arrive pas à visuliser pour la culture, et encore moins, pourquoi tu l'incrimines.. ainsi !

Là je ne sais pas ou tu as vu ça dans mon post…j’écrirais de façon sub-scripturale..palsambleu.
Pour ce qui est de l’instrumentalisation de la culture comme outil de contrôle des opinions…miam..vous etes prêt à y passer des heures ?


Euh, sinon j'ai du mal avec ton orthographe là, du reste comme je t'ai déja vu bien écrire, plus d'excuses pour la prochaine fois ! :P .



Nootship a écrit:
sabishoo a écrit:

Je pense égalemnt que tu reproches à la culture de pouvoir être utilisé comme instrument de pouvoir ... on peut se servir de tout comme argument de pouvoir... Et je n'arrive pas à visuliser pour la culture, et encore moins, pourquoi tu l'incrimines.. ainsi !


Tout simplement parce que la culture, dans sa conception élitiste (et c'est là dessus que Gawan se prononçait, dans la suite de Devilaman, peut-être effectivement en projetant un peu vite la définition que les uns et les autres pouvaient implicitement donner à la chose sur ce fil de discussion), a toujours été le meilleur moyen pour les classes dominantes de s'assurer une distinction par rapport aux classes populaires. Tu te souviens de la pub pour les rillettes (dont je tairai le nom de la marque) "Nous n'avons pas les mêmes valeurs"?

Yes sauf pour 2 choses et là je serais intraitable : pas de majuscule à mon nick merci, je ne suis pas une élite moi. Et la pub pour les rillettes Bordeaux Chesnels prend ça à contre pied justement : des csp+ dans un canot qui sauvent chacun ce qui représente le plus à leur yeux..des bijoux, des titres..puis des rillettes..ça fait pas l’apologie de l’élite, mais celui du foutrage de gueule au contraire tellement ça n’a pas de sens..un peu de second degré que diable ;)

Le problème dans cette histoire, c'est qu'objectivement, et tu le dis toi-même, tout est culture. Donc, à partir du moment où l'on parle de culture (en tentant d'y faire rentrer ou d'en retrancher des choses, quitte à faire passer ces choses pour de la culture de bas niveau ; ou simplement en définissant, par exemple, des arts nobles ; ou encore en parlant de culture dans une acception explicitement ou implicitement exclusive de certaines expressions qui pourtant sont toujours culturelles), on crée des valeurs de distinction, qui s'élèvent (et nous élèvent par la même occasion) justement par le fait qu'on en a rabaissé d'autres (en identifiant comme "rustres" -ceux qui sont plus bas- ou "pédants" -ceux qui sont plus haut- dans ce champ de valeurs).

Parler de culture, c'est donc toujours, implicitement, se positionner par rapport à des référents qui prononcent notre statut social, et l'ensemble des valeurs qui y sont liées. Bref, la culture, et le discours sur la culture constituent inévitablement un jeu de massacre "civilisé" qui s'ignore.

Là chapeau, je l’aurais pas mieux dit ( du reste je l’ai pas dit..)

Oui, mais alors? Alors, oserais-je dire, quittes à ce que la culture fasse nécessairement partie d'un jeu de pouvoir, autant lui reconnaitre explicitement son existence en tant qu'objet politique extensif, et par la même occasion étendre le champ du politique au culturel... C'est à dire à toute manifestation de la vie sociale quelle qu'elle soit.

Pfff...aucune occasion de polémiquer là dessus tellement c’est vrai: meme plus drole.



Raoul_le_conquerant a écrit:
Ce que je pense en lisant ce post....Le mot culture est tout simplement trop vague. Il englobe tout ce luxe hautain, élitiste, faucul et tout ce que vous voulez sur lequel se basait le post de gawan (qui m'a fait beaucoup rire). Il englobe aussi le reflexe qu'on certaines personne de s'interesser à ce qui se passe, que font les autres et comment ça marche. C'est plutôt cette curiosité envers les choses de la vie que je qiualifierait de culture utile. Il faudrait juste se mettre d'accord sur le sens initial du sujet!


J’aime bien ça..curiosité pour les choses de la vie…et tiens pour en rajouter sur l’aspect curiosité et à l’occasion faire un splendide hors sujet à propos de la notion d’artiste : la plupart des " " " " grands " " " " artistes se sont exprimés dans différents arts à la fois: sculpture, peinture, théatre, cinéma, photographie, litérature, poésie car maitriser une technique artistique ne fait pas de quelqu’un un artiste, ce ne sont que des médiums. La sensibilité ne peut se confondre au moyen d’expression. Et se méfier comme de la peste pulmonaire de ceux qui se présentent artistes en agitant leur boucs et leurs diplomes. En général..
Et sinon faire gaffe quand on associe le mot culture au mot utile..c'est comme ça aussi que des bouquins ont servis de conbustible à barbecue, puis merde ! : y a pas plus utile que le futile, ou en serait le monde sans la pataphysique ?? hein ?? je vous le demande !!..non parce que j'aimerais bien le savoir aussi..moi. :roll:


gawan - Fallait pas l'inviter Vanee, elle donne rendez-vous à une page sans donner le titre du bouquin.
A
43 ans à 5 minutes de la fin du monde 1664
Et bien j'ai lu avec attention tout le post du sieur gawan, et pourtant ce n'était pas facile de mettre en marche mon cerveau aux premières lueurs de l'aube (13h30, grâce à ce miracle qu'on nomme l'Air Tété).

gawan, je maintiens que tu es à la limite du hors sujet. La question posée était "à quoi sers la culture?", alors que tu développes deux autres débats (au demeurant loin d'être dénués d'intérêt): "qu'est ce que la Culture?" et "A qui appartient la culture?".

Dans les réponses que tu formules à l'une et à l'autre de ces questions, je ne peux qu'abonder dans ton sens, et au passage, je ne peux que saluer des initiatives permettant à la Culture de s'introduire là où ne lui accorde pas droit de cité. A ce propos, une question me vient à l'esprit que j'ai brumeux en cette heure matinale à mon échelle: est il plus gratifiant d'apporter la culture dans le 9-3 à des gens qui n'y ont habituellement pas accès mais sont réellement intéressés, ou dans le XVIème où les bourgeoises vont se précipiter devant une expo de Francis Bacon pour applaudir des deux mains sans rien y comprendre ni réellement en tirer le moindre plaisir autre que celui d'adopter une pose d'élite intellectuelle?

Oui, je suis d'accord avec toi, il y aura toujours des élites qui estimeront toujours mieux que tout le monde, et surtout la plèbe, savoir ce qu'est la culture, ce qui est digne d'intérêt ou ne l'est pas.

Oui, je suis d'accord avec toi, prétendre déterminer de façon exhaustive et définitive ce qu'est la Culture est idiot, car par trop subjectif (pour moi la culture incorpore aussi la gastronomie ou les jeux vidéos, mais pas le foot par exemple, pour un autre ce sera l'inverse).

Maintenant, je persiste (et ne signe pas puisque mon nom est inscrit sur le côté gauche de ce post), tes propos ne répondent pas à la question posée.

En revanche il mériterait sans aucun doute d'ouvrir un nouveau Topic, auquel je serai ravi de participer, quoique mon point de vue ne serait que redondant par rapport à tes réflexions...
F
46 ans Neverland 1830
Devilman a écrit:

Prenons un paysan du find fond de la patagonie, il s'en foutrait de savoir que e=mc² ou que l'eau c'est un atome d'hydrogène pour deux atomes d'oxygène...


Les besoins agricoles ont été un des moteurs principaux des recherches scientifiques depuis la sédentarisation, et meme probablement depuis la cueillette. Ce n'est pas parce que ca devient compliqué et abstrait que ca n'a pas de répercussions pratiques.
44 ans 1551
Devilman a écrit:
Prenons un paysan du find fond de la patagonie, il s'en foutrait de savoir que e=mc² ou que l'eau c'est un atome d'hydrogène pour deux atomes d'oxygène...


Je n'aime pas trop tes sous-entendus quant au niveau de connaissances générales de florent pagny. Saches qu'il y'a peut être des fans par ici! je sais :arrow:

p.s. on sait tous que e=mc2 mais au fond les 90% d'entre nous connaissent ça comme une maxime sans sens que comme ce que ça implique vraiement!
50 ans belgique/arlon 11975
Devilman a écrit:
Minimog a écrit:
Disons que la culture donne un sens à la vie...
Si je devais me contenter de manger, dormir, pisser, baiser j'aurais une trop faible estime de moi. :?
En fait je crois que je ne peux pas me permettre d'être inculte pour mon ego. ;)


Si tu étais inculte, ça n'altrèrerait pas ton ego, la fierté vient de ce que l'on possède, pas de ce qui nous manque...

Prenons un paysan du find fond de la patagonie, il s'en foutrait de savoir que e=mc² ou que l'eau c'est un atome d'hydrogène pour deux atomes d'oxygène...

En revanche, il s'enorgueillira de savoir travailler la terre, de comprendre les animaux etc... c'est une forme de culture, qui en plus a une application pratique...

Dans je ne sais plus quel Sherlock Holmes, Watson est aterré d'apprendre que Holmes ignore que la Terre tourne autour du Soleil, ce à quoi Holmes à répondu que cette information ne lui était d'aucun intérêt dans sa vie quotidienne :lol:

Trop de gens confondent culture et intelligence, genre "wah, il est super intelligent, il connaît un tas de trucs", mais apprendre comme un perroquet, c'est à la portée de n'importe quel imbécile, j'ai connu beaucoup de gens qui avaient une culture quasi-encyclopédique mais qui étaient de vraies buses sur le plan humain...

La culture ne sert à rien si elle n'est pas au service de l'esprit, ce n'est pas juste un outil qui sert à briller dans les soirées mondaines...


c'est si bien dit que je n'ai plus rien à ajouter... ;) :lol:
48 ans pépettesland 1803
Citation:
on sait tous que e=mc2 mais au fond les 90% d'entre nous connaissent ça comme une maxime sans sens que comme ce que ça implique vraiement!


On sait déjà qu'une découverte de cette importance mise entre de mauvaises mains peut faire des ravages :cry:
44 ans 1551
finette a écrit:
Citation:
on sait tous que e=mc2 mais au fond les 90% d'entre nous connaissent ça comme une maxime sans sens que comme ce que ça implique vraiement!


On sait déjà qu'une découverte de cette importance mise entre de mauvaises mains peut faire des ravages :cry:


humm.... en gros tu fais le lien e=mc2 - energie nucléaire... mais c'est quoi le lien au juste?
ce qui veut dire que le mec qui a dis qu'il y'a un lien entre matiere et energie est responsable de 'l'invention' de l'energie nucléaire? Newton n'est pas responsable pour la mort de tous les gens qui se jettent d'un immeuble, non?
37 ans Nancy Vannes 3418
Cette formule est certes une composante clé dans la recherche nucléaire mais ce n'est pas le seul élément. L'étude des atomes en est plus à l'origine qu'Einstein à vrai dire. C'est en étudiant les possibilités de fusion-fission et leurs applications que le lien avec cette formule a lancé la recherche nucléaire. Donc si il faut condamner quelqu'un, c'est la personne qui a malencontreusement laissé un livre de physique gravitationnelle ouvert à la place où un physicien étudiant l'énergie atomique s'est assis. Ainsi que le physicien qui a osé poser ses yeux sur la formule. Un peu limite.

A l'heure actuelle, je considère que la culture est plutôt l'ensemble de différences dans l'éducation, les valeurs morales, les connaissances enseignées (qui se rapportent donc aux valeurs morales) qui font les personnes. Et sont donc à l'origine des différences culturelles régionales et nationales. Ce qui nous permet, même dans un monde où on essaie au maximum de donner à tous le même accès aux livres, films, oeuvres d'arts, etc.... de conserver une identité différente de ceux d'autres régions, tout en ayant des références communes.
48 ans pépettesland 1803
Citation:
humm.... en gros tu fais le lien e=mc2 - energie nucléaire... mais c'est quoi le lien au juste?
ce qui veut dire que le mec qui a dis qu'il y'a un lien entre matiere et energie est responsable de 'l'invention' de l'energie nucléaire? Newton n'est pas responsable pour la mort de tous les gens qui se jettent d'un immeuble, non?

Je pensais plutôt aux militaires et aux politiciens qu'a Einstein, de même je vais pas accuser Pierre et Marie Curie de complicité de meurtre.
Je voulais juste dire que la connaissance n'amène pas forcément que des choses positives.
Mais c'est vrai qu'en fait je ne suis pas certaine que l'on puisse classée la recherche et les découvertes qui en découlent dans la notion de "culture" définie par le sujet.
C'était un mauvais exemple et je m'en excuse, j'ai fait du hors sujet. :oops:
52 ans Boulogne Billancourt 629
Parfois, la culture dite générale induit en erreur.
En lisant votre prose concernant E=mc2 et la bombe nucléaire, je ne cessais de me dire qu'Einstein avait participé au projet Manhattan.

Le projet Manhattan est le nom qui a été donné au projet de développement d'une bombe atomique qui débuta peu de temps après le bombardement de Pearl Arbour et l'entrée en guerre des Etats-Unis.

En fait, après vérification (google est mon ami), Einstein n'a pas participé activement à l'élaboration de la bombe A. Sa seule contribution connue est la signature d'une lettre adressée au président Franklin Roosevelt l'enjoignant de commencer les recherches concernant la bombe A.
Einstein, bien que pacifiste, a pris cette décision car les nazi menaient des recherches actives sur ce sujet et il craignait un dénouement funeste de la guerre au cas où les nazi se seraient doté de l'arme les premiers.

A priori, il apprit l'explosion de la bombe à Hiroshima par la presse.

La guerre terminée et la menace nazi écartée, il revint à sa ligne de conduite et ne cessa de lutter contre l'utilisation des armes atomiques.

Références (en anglais)
La lettre d'Einstein

Projet Manhattan(trombinoscope)
N
45 ans Domaine réservé. 540
gawan a écrit:
pas de majuscule à mon nick merci, je ne suis pas une élite moi. Et la pub pour les rillettes Bordeaux Chesnels prend ça à contre pied justement : des csp+ dans un canot qui sauvent chacun ce qui représente le plus à leur yeux..des bijoux, des titres..puis des rillettes..ça fait pas l’apologie de l’élite, mais celui du foutrage de gueule au contraire tellement ça n’a pas de sens..un peu de second degré que diable



Gawan (je mets quand même une majuscule à "gawan" parce que c'est en début de phrase, et je mets "gawan" en début de phrase exprès pour pouvoir y mettre une majuscule dans le seul but de l'embêter, parce qu'il trouve que les majuscules sur les pseudos font pédant et arrogant... et toc!)... Gawan, disais-je (je met encore une majuscule, parce que c'est une reprise du début de phrase non achevée, à cause de la trop longue parenthèse qui s'en est suivi, et qui s'est terminé par trois petits points)... Gawan, donc (je sens que j'abuse, mais bon, je me venge comme je peux du fait qu'il ai eu la bassesse de m'accuser de prendre la formule de la pub pour les rillettes, dont je tairais le nom, à un certain degré plutôt qu'à un autre, alors que merde, je vois pas qu'est-ce que viens foutre la température de dégustation des rillettes dans un débat sur la culture, à moins que cela soit de sa part une façon arrogante et pédante de me prendre de haut en prenant en défaut ma culture gastronomique)... Gawan, saches que je m'offusque de ton arrogance pédante à refuser la majuscule sous prétexte que ça ferait trop "élite". Je trouve ton attitude carrément populiste.

Et toc! :P :lol:
B I U