MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le co-sleeping (dormir avec bébé)

56 ans 91 25732
Depuis qq jours, que ce soit à la télévision ou à la radio ou dans la presse, j'entends parler du co-sleeping (comme quoi mettre un nom américain sur un truc,  
ça fait parler).

En fait il s'agit des parents, essentiellement des mamans qui allaitent, qui partagent leur lit avec leur enfant.

Cette pratique est critiquée par pas mal de pédopsychiatres qui s’accordent à dire que le co-sleeping augmenterait le risque de mort subite du nourrisson, par asphyxie ou hyperthermie.
Cette pratique intensifierait aussi le rapport fusionnel entre la maman et son petit, rendant plus difficiles les séparations entre eux, pourtant indispensables à la construction de l’enfant... Source

Un article de "Libération" aussi à ce sujet ICI .

Pratiquez vous le co-sleeping ? Qu'en pensez vous ?
676
Je ne l'ai jamais pratiqué car j'ai tellement du mal à m'endormir que laisser bébé entre nous, c'était la voie assurée vers des insomnies pour moi et le manque de sommeil des premières semaines est tellement dur à vivre que je n'allais pas en rajouter une couche.

D'après mes discussions sur d'autres forums avec des mamans ayant pratiqué le co-dodo (suis une francophile :P ), je n'ai pas l'impression qu'il y ait plus de souci de lien trop fusionnel ou pas. Mais il s'agit de quelques mamans, je n'ai pas de chiffres permettant d'en faire un étude lol
Sincèrement, les premières semaines, bébé est d'office en fusion avec sa mère même si le père est très présent et il a un besoin maximum de contacts physiques. J'ai été assez fusionnelle avec Loïc au début car, l'accouchement ayant été long pour lui, c'était un bébé stressé et qui a eu besoin d'énormément de contacts physiques.
Maintenant, c'est un bébé de presqu'un an très autonome, les séparations pour la crèche se font très très facilement et je le sais heureux là-bas et moi, épanouie dans mon travail.
Le lien fusionnel avec son enfant, au début, peut être très fort et utile au nourrisson tout en étant dans une démarche saine d'autonomie future de l'enfant car, comme tu le dis fort justement, un enfant a besoin aussi de se séparer de ses parents et de sa mère en particulier: c'est d'ailleurs le rôle du papa notamment

Ceci dit, il y a sans aucun doute des dérives....ça je ne le nie pas!

Et pour la question de la MSN, on en parle de + en + d'un point de vue d'hyperthermie et çà j'aurais tendance à penser ça comme aussi.

Alors les mamans qui ont ou qui pratiquent le co-dodo, venez nous parler de votre expérience ;)
48 ans grand liege (Belgique) 820
ben avec le premier qui a maintenant 3 ans, nous le prenions DE TEMPS EN TEMPS dans notre lit quand il pleurait, pleurait, pleurait,...et que nous étions crevés, crevés, crevés. Et c'est vrai que ça nous permetait de dormir (mais je le rapelle, c'était rare) Ça a duré environs jusqu'à ce qu il aie 8 mois. Nous n'avons pas de problèmes au niveau des séparations, il y a juste son entrée à l'école (depuis un mois) qui est un peu difficile le matin, mais ça dure trois minutes et puis c'est fini.
Pour le 2ième, il n'y en a presque pas eu..... et j'ai l'impression qu'avec lui les séparations sont plus difficiles qu'avec le "grand" (c'est toujours LA catastrophe quand nous nous séparons). Mais je serais bien incapable de vous dire si le cododo ou le non cododo a un influance la dessue.
La petite dernière de 6 mois, elle dort souvent des morceaux de nuit avec nous: quand je l'allaite le soir, je le fais couchée car je suis fatiguée et que si je veux que l'allaitement dure le plus longtemps possible, il faut qu'elle tête le plus possible (enfin, d'après ses besoins, et avec elle, je la laisse faire, je ne regarde plus du tout ma montre et elle ne boit que 4 à 5 fois par jours...et elle grossit bien). Et bien la têtée du soir dure souvent une heure (ou nous somnollons en même temps tous les trois) Le matin, je la reprend au lit pour lui donner la première têtée (entre 20 et 40 minutes d'après l'emploi du temps) . Mais quand elle a déjà faim la nuit (vers 3h) je la prends au lit jusqu'au matin.
Et bien laissez moi vous dire que je ne dors pas aussi bien que quand elle dort dans son berceau qui est juste à côté de mon lit....Mais que c'est un réel plaisir
M
44 ans 110
j'ai pratiqué pour le premier seulement les jours où il etait malade (soit moins de 10 nuits en 32 mois) et pour le second je l'ai fait dès la première nuit à la maternité pour cause d'allaitement (qui a duré que peu de temps par rapport au cododo) et ensuite à la maison pour la bonne et simple raison que monsieur avait plus de mal à s'endormir la nuit que la journée. Il dormait sur moi et au bout de quelques heures il repartait dans son dodo. Il a maintenant 10 mois et nous ne pratiquons plus du tout (ou tres rarement et ça ne dure jamais plus d'1h) car il n'en a plus besoin.
46 ans Seine Maritime 743
Pendant deux mois, au retour de la maternité, mon fils a dormi avec moi dans le grand lit.

Pas par conviction, mais parce qu'il s'endormait au sein et dès que je le posais il se réveillait. Même dans la nacelle à côté de mon lit. Et ne s'endormait pas seul la nuit même en le laissant (un peu) pleurer(et dormait très peu dans la journée et seulement dans le kangourou). ça m'inquiétait bien un peu, pas par peur de l'étouffer, je me suis tout de suite aperçue que j'avais une conscience aigüe de sa présence contre moi, mais parce qu'une "cousine sans enfants" m'avait déjà promis pis que pendre s'il dormait dans ma chambre au début...

A deux mois environ, quand il a commencé à faire ses nuits, ce fut dans la pièce d'à côté, dans sa nacelle et sans problème(dans le noir total, sans rituel et sans pleurs). Et il n'a jamais, depuis, tenté d'investir mon lit, même lorsque je vivais seule avec lui.
32 ans France 1684
J'ai une belle soeur qui l'a fait jusqu'à ce que son fils ait 1 an et demi(après elle aurait sûrement continué mais elle a divorcé et n'a pas eu la garde pour de bonnes raisons).Le problème c'est que son fils était dépendant d'elle à 100%(il ne marchait toujours pas,ni ne rampait,elle accourait car il pleurait dès qu'il voulait quelque chose).Résultat:en étant trop protectrice,elle l'empéchait d'évoluer(sa fille a eu de pareil problèmes et n'a commencé à parler qu'à l'âge de 3 ans et demi après qu'on l'ai obligée à la mettre à l'école et elle toujours moins développée que les autres petites filles de 5 ans).
Bien sûr toutes ne rentreront pas dans ce cas extrême :!:
Donc quand mes enfants seront malades,je ferais comme ma mère et irais à leur chevet mais le fait d'introduire l'enfant dans le lit parental me paraît très déplacé aussi bien pour le couple et le statut de parent que l'éveil de l'enfant et la définition de sa place au sein de la famille.
44 ans IDF (94) 1547
en france c'est aussi tres connu, mais ca s'appelle le co-dodo

je l'ai fait avec mon fils, et ma fille au debut........ jusqu'au jour où j'ai faillit l'etouffer sous mon poids. Je peux dire que plus jamais je ne recommencerais.
Qu'est-ce qui lui a sauver la vie? L'instant maternel... je ne pense pas. EN fait au moment où je ne me suis reveillée et que je l'ai sentis sous mon corps respirant difficilement, Tristan était dans la chambre. Sans doute pour venir s'installer dans mon lit comme a son habitude ;)


L' "inconvenient" du cododo pour mon fils c'est que du coup il a eu beaucoup de mal a quitter le lit parental (au revoir les calins au milieu de la nuit :? ). Longtemps il se relevait pour venir dormir avec moi au milieu de la nuit (et comme je dormais je ne pouvais pas le renvoyer dans son lit). La solution a été de le faire dormir dans la meme chambre que sa soeur pour qu'il ne soit plus seul


Par contre quand ils sont malades (forte fievre notament) je prefere qu'ils dorment avec moi mais maintenant ils sont assez grand pour que je ne les ecrase plus 8)
7404
je l'ai fait avec ma fille pendant les 6 mois de l'allaitement, et perso même si au début j'étais contre, j'ai aimé ce contact et cette facilité.
Par contre, ayant peur moi aussi de l'étouffer ou que sais-je, elle avait dans notre lit une espèce de mini couffin couple (fait pour cet usage d'ailleurs) avec des rebords hauts au niveau de la tête, ce qui faisait que si, en dormant, nous nous tournions vers elle, nous aurions tout de suite senti cette "frontière"
51 ans 176
non je n'ai jamais pratiqué le co-sleeping.
par contre notre fils a dormi dans notre chambre, mais dans son couffin, puis dans son lit jusqu'à l'âge de 6 mois.

lorsqu'il avait des "crises" de pleurs (très souvent les premiers mois, à une heure bien précise, de 22H à 22H30), je le prenais contre moi, debout, et je marchais en le berçant et en lui frottant le ventre.

j'aurais eu peur de l'étouffer en partageant mon lit avec lui.
Et puis le "lit de couple" c'est sacré.
lorsque plus tard il a fait des cauchemars, j'allais dans sa chambre le rassurer, l'embrasser, mais jamais il n'a dormi avec nous;

maintenant, à 6 ans, il sait que le matin il a le droit de venir "faire le fou" sur le lit lorsque tout le monde est réveillé, mais que sinon c'est domaine réservé.
C
45 ans 189
je conseille un super bouquin:
partager le sommeil de son enfant...qu'est ce que ça fait du bien de lire quil y a moins d emsn en cododo que du vie ta vie tout seul loin de ta maman qui ta porté pendant 9 mois :?

nous cododotons avec bb2 et jusqu'au sevrage...vers euh 18 ans :d et ce que dit la télé al radio je men tape surtt si ça va a lencontre du bonheur de mon tit Paul :d
877
Je suis archi-contre.
D'abord du fait des risques d'étouffement.
Ensuite par ce qu'un bb ça fait un boucan pas croyable qd ça dort, et que j'ai besoin de me reposer la nuit.
Enfin, par ce que je suis aussi l'amante de mon mari, et que l'enfant n'a pas sa place ds le lit de ce point de vue. Et autant "revisiter" sa maison (la machine à laver le linge, le placard...) peut être sympa, autant rien ne vaut mon lit.
48 ans pépettesland 1803
Je n'y suis pas favorable.
Déjà parce que j'aurais trop peur del'étouffer, ensuite parce que mon mari ne verrait pas d'un très bon oeil qu'un autre homme partage le lit de sa femme ;)
Par contre, pour les deux, on a laisser le couffin dans notre chambre jusqu'à leur 1 mois et demi. Après, direction leur chambre.
Ce qui ne m'a pas empêchée de les allaiter très tard.
Mais bon tout ça est une question de feeling entre les parents et leur bébé.
Et aussi, lors de grosses maladie (gastro, forte fièvre, etc..) on en a déjà récupéré dans notre lit pour finir la nuit et pouvoir réagir plus rapidemment en cas de problème.
Heureusement, cela reste exceptionnel (c'est tout petit, mais qu'est ce que cela prends comme place ces bougres ! )
:shock:
50 ans belgique/arlon 11975
je prends artémis uniquement dans mon lit quand elle ne veut vraiment pas se calmer,je sais très bien que cela n'est pas bien,mais bon je ne vais pas passer la nuit debout ou la laisser pleurer,alors de temps à autre pourquoi pas...
877
Enfin, je tiens à préciser que lorsque loulou n'arrive pas à finir sa nuit, il vient ds notre lit (2 à 3 fois par mois).
Mais il est tellement bruyant qu'au bout de 15 minutes, on se lève...
C
45 ans 189
minaartemis a écrit:
je prends artémis uniquement dans mon lit quand elle ne veut vraiment pas se calmer,je sais très bien que cela n'est pas bien,mais bon je ne vais pas passer la nuit debout ou la laisser pleurer,alors de temps à autre pourquoi pas...


detrompe toi !!!

rassurer son bébé, lui montrer que maman est là sil a un souci mon dieu que de bien tu lui fais!! et tu le menes sur le bon chemin celui de la sereinité!! alors cododoté sans aucun souci !!! ne culpabilise aimer son bébé ya que ça de vrai :D
B I U