MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

"on n'est que des amis, comprends le à sa mesure!"

36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
Hello à tous

je viens de lire plusieurs posts, et je me lance (en essayant de ne pas faire un roman)

Je connais zhom depuis cet été,on s'etait plus,rapprochés...une relation "complexe" chéri,  
frère, ami...bcp plus qu'un ami (selon ses propres termes de décembre), on s'embrasse, on dort ensemble, et beaucoup plus...des dizaines d'emails par jour, des coups de tel,on se voyait dès qu'on pouvait...

Il est parti faire une formation à l'autre bout de la France d"but janvier, on s'est tel plusieurs fois, il m'a dit " tu sais elo, c pas parce que je tappelle pas ou autre, que je ne pense pas à toi"
et puis plein de messages : "je pense à toi"
"je t'embrasse fort"
"tu viens quand tu veux me voir,tu le sais, je t'attends".

Je suis allée le voir, et le week end s'est mal passé...on était super contents de se retrouver mais la fatigue faisant, on n'en a vraiment pas profité....on a dormi ensemble la première nuit, mais trop peu.
Du coup, le samedi on était épuisés,groggy,contrariés....et la fatigue m'a fait pleurée...et j'etais hyper contrariée de ne pas réussir à retrouver le "nous".....
lui,fermé,fatigué,obsédé par ses cours et ses révisions (ce que je peux entièrement comprendre)
Le dimanche on a eu une discussion sur le "qui sommes nous l'un pour l'autre" parce que je ne comprenais plus...le discours qu'il m'avait tenu juste avant de partir (distance = challenge qui allait renforcer notre relation, des projets "après", "ne te pose pas de questions", "soyons patients") a changé....et a changé pendant le week end aussi.

"Elo, tu fais partie de ma vie mais tu n'es pas "ma femme",si je te donne (de la tendresse, du sexe,etc),est ce que tu crois que tu seras zen au retour?
Elo, est ce que tu crois que je suis la bonne personne pour te donner ? parce que les envies sont là, mais je ne veux pas être à l'origine d'une souffrance pour toi
Elo,j'ai l'impression que tu ne me dis pas tout ce que tu ressens...."
alors qu'il y a 3 semaines, il voyait les choses "à deux" pour la suite....

Il ne voulait pas que j'ai "mal" de son absence ; mais pour moi tant qu'il etait heureux (même loin de moi) à faire ce qu'il voulait, çà m'allait (et comme il le disait et répétait : ce n'est qu'une étape); Comme si je n'avais plus ma "place" entre lui et sa formation
en fin de week end on n'en est arrivés à se déchirer....et fin par une engueulade devant la gare....

Je ne suis pas si je suis claire dans ce que je raconte...des avis?
merci!
49 ans strasbourg 6049
heu... voilà l'impression que j'ai (ce n'est qu'une impression hein), on dirait que monsieur t'as considéré comme un fucking friend et que toi par contre ayant des sentiments plus poussés il essaye maintenant de te le dire avec plus de fermeté...

peut être qu'il était attaché à toi mais que la distance lui a effectivement révélé que non ce n'était pas de l'amour mais une belle amitié avec des moments de sexe dedans... du coup, pour être honnête et pour ne pas te laisser espérer quelque chose qu'il ne voit pas arriver il préfère couper court.

un ami peut vous manquer, très cruellement mm...
louis_cyfer a écrit:

un ami peut vous manquer, très cruellement mm...


+1... :?
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
Merci de ta réponse louis_cyfer! il y a une part de vrai dans ton "impression"....mais on a basé cette relation sur le respect, et la sincérité/transparence et la CONFIANCE (et on l'a redit le week end passé)
et je ne comprends pas qu'on puisse changer du tout au tout en....24h
parce que même s'il ne savait pas/plus, il y a des choses qu'on ne dit pas, qu'on ne fait pas si on est que des fucking friends.
J'ai plusieurs "versions" mais je n'arrive pas à savoir, je me culpabilise, je lui en veux,je m'en veux...
il m'a dit qu'il se rendait compte que sa formation lui pompait toute son énergie et qu'il ne pouvait pas se permettre de "bouleverser"son rythme ne serait ce qu'un week end...il m'a dit/redit/répeter qu'il avait son objectif (le diplome) et que c'etait sa PRIO (ce que j'ai bien compris,respecté, et jamais contredit)
J'ai compris, et peut être qu'il n'a pas aimé/toléré que je puisse "paniqué" parce qu'il se montrait plus froid (et je pense que la fatigue a vraiment biaisé l'affaire)
mais je n'arrive plus à savoir le pourquoi du comment...de passer du "elo, je suis trop content que tu sois là" au "tu prends ton sac, tu rentres,et çà s'arrête là"
W
35 ans Moulins (03) 200
Alors plusieurs trucs.

Peut être qu'il se posait pas mal de questions et que ce we lui a apporté des réponse. Pendant qu'il se posait des questions il osait pas en parler de peur que tu prenne une décision à sa place (ça m'est déjà arrivé un truc comme ça).


il y aussi la fatigue, le stress, la colere (si vous vous engueuler) qui ont peut être fait qu'il a dit des choses qui dépassaient sa pensée.

Il y a aussi qu'il pensait peut être que le fait qu'il te voit ça allait lui accorder un break, mais à cause de la fatigue il y a eu quelques engueulade et ça lui a prit la tête, donc lui a pas donné le repos qu'il désirait auprès de toi.
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
Wameuh a écrit:
Alors plusieurs trucs.


il y aussi la fatigue, le stress, la colere (si vous vous engueuler) qui ont peut être fait qu'il a dit des choses qui dépassaient sa pensée.

Il y a aussi qu'il pensait peut être que le fait qu'il te voit ça allait lui accorder un break, mais à cause de la fatigue il y a eu quelques engueulade et ça lui a prit la tête, donc lui a pas donné le repos qu'il désirait auprès de toi.


oui c'est ce que j'en ai conclu..Mais je trouve çà dommage....
on partait sur un week end "off" et on s'est gâchés l'un l'autre...
ce qui a généré chez lui de la colère a provoqué chez moi une panique..panique de la contrariété (week end de M..de), panique de la "tension" que je commençais à percevoir, panique du "je repars, je ne sais pas quand je le revois" panique du "j'arrive pas à lui montrer que je comprends"

et ma panique l'a encore plus énervé, incompréhension, tension qui monte en épingles...
bye bye ciao tu m'épuises??

et maintenant?
60 ans Au bord de la mer 15536
Maintenant ?
Essayer de renouer le dialogue non ? :D
S
109 ans 1240
eloooO a écrit:
Comme si je n'avais plus ma "place" entre lui et sa formation...

Tu as bien compris que cette formation (qui conditionne sans doute en partie son avenir professionnel), est hyper importante pour lui. Ca demande à mobiliser ps mal de "forces". Certains peuvent assumer des activités, une "vie" en parallèle, et d'autres préfèrent se concentrer un max histoire de mettre toutes les chances de leur côté.

Amors peut-être qu'au fil des jours il s'est aperçu que ça allait être encore plus prenant qu'il l'avait prévu. et il commence à douter de lui, à se remettre en question...

Sauf qu'il te le dis de façon maladroite. Et comme tu le dis, la fatigue n'aide pas. Parfois on veut tellement que tout se passe bien qu'on fini justement par tout faire planter...

Alors tu devrais reprendre contact, par mail histoire qu'il puisse te lire et te répondre au moment le plus propice.
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
sentimentalia a écrit:
eloooO a écrit:
Comme si je n'avais plus ma "place" entre lui et sa formation...

Tu as bien compris que cette formation (qui conditionne sans doute en partie son avenir professionnel), est hyper importante pour lui. Ca demande à mobiliser ps mal de "forces". Certains peuvent assumer des activités, une "vie" en parallèle, et d'autres préfèrent se concentrer un max histoire de mettre toutes les chances de leur côté.

Amors peut-être qu'au fil des jours il s'est aperçu que ça allait être encore plus prenant qu'il l'avait prévu. et il commence à douter de lui, à se remettre en question...

Sauf qu'il te le dis de façon maladroite. Et comme tu le dis, la fatigue n'aide pas. Parfois on veut tellement que tout se passe bien qu'on fini justement par tout faire planter...

Alors tu devrais reprendre contact, par mail histoire qu'il puisse te lire et te répondre au moment le plus propice.


oui, et c'est parti vite et fort...il m'a fait mal, je lui en ai surement fait aussi?
Et je crois qu'en voyant que j'etais là, dans sa vie, il a peut être eu peur que je sois UN POIDS, une consommation d'énergie supplémentaire (et donc qui ne lui permette pas d'optimiser ses efforts pour son diplome) alors que j'ai essayé de rester la plus respectueuse de son choix,en l'encourageant,sans jamais lui dire "et moi?"
Lorsqu'on a parlé du "nous",on est restés à peu près sur la même longueur d'onde mais il a insisté pour me dire : elo,tu es sure que tu ne ressens pas plus de choses? il y a des attitudes, des détails qui trahisseraient la "pureté", et l' "authenticité" de tes sentiments (je venais de lui dire que je ne souffrais pas de son absence, car je nous savais en accord, et que je savais qu'il faisait la chose qu'il voulait= sa formation).
Et je lui ai fait part (peut être à tort) de mes questionnements du moment (professionnels et autres), ce qui n'a pas démontré le coté "warrior et combatif" de Elo...
et je me dis que çà a pu jouer dans la montée de pression graduelle....


reprendre contact...oui,mais non...
je ne sais pas, il y a une semaine j'etais toute heureuse de le rejoindre....
lui écrire, et donc pour lui de me lire,serait ce une "perte de temps et d'énergie"?
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
sentimentalia a écrit:
eloooO a écrit:
Comme si je n'avais plus ma "place" entre lui et sa formation...

Tu as bien compris que cette formation (qui conditionne sans doute en partie son avenir professionnel), est hyper importante pour lui. Ca demande à mobiliser ps mal de "forces". Certains peuvent assumer des activités, une "vie" en parallèle, et d'autres préfèrent se concentrer un max histoire de mettre toutes les chances de leur côté.

Amors peut-être qu'au fil des jours il s'est aperçu que ça allait être encore plus prenant qu'il l'avait prévu. et il commence à douter de lui, à se remettre en question...

Sauf qu'il te le dis de façon maladroite. Et comme tu le dis, la fatigue n'aide pas. Parfois on veut tellement que tout se passe bien qu'on fini justement par tout faire planter...

Alors tu devrais reprendre contact, par mail histoire qu'il puisse te lire et te répondre au moment le plus propice.


oui, et c'est parti vite et fort...il m'a fait mal, je lui en ai surement fait aussi?
Et je crois qu'en voyant que j'etais là, dans sa vie, il a peut être eu peur que je sois UN POIDS, une consommation d'énergie supplémentaire (et donc qui ne lui permette pas d'optimiser ses efforts pour son diplome) alors que j'ai essayé de rester la plus respectueuse de son choix,en l'encourageant,sans jamais lui dire "et moi?"
Lorsqu'on a parlé du "nous",on est restés à peu près sur la même longueur d'onde mais il a insisté pour me dire : elo,tu es sure que tu ne ressens pas plus de choses? il y a des attitudes, des détails qui trahisseraient la "pureté", et l' "authenticité" de tes sentiments (je venais de lui dire que je ne souffrais pas de son absence, car je nous savais en accord, et que je savais qu'il faisait la chose qu'il voulait= sa formation).
Et je lui ai fait part (peut être à tort) de mes questionnements du moment (professionnels et autres), ce qui n'a pas démontré le coté "warrior et combatif" de Elo...
et je me dis que çà a pu jouer dans la montée de pression graduelle....


reprendre contact...oui,mais non...pas tout de suite?
je ne sais pas, il y a une semaine j'etais toute heureuse de le rejoindre....
lui écrire, et donc pour lui de me lire,serait ce une "perte de temps et d'énergie"?
laisser un peu de temps passer....comme si on était "fâchés"?
W
35 ans Moulins (03) 200
Moi je ferais comme sentimentalia dit, lui envoyer un email (moyen de communication qui n'est pas envahissant), en lui disant avec le recul ce qu'il y a etc. et voir ce que ca donne de son côté.
49 ans strasbourg 6049
si tu ne lui parles pas, de 1 il ne saura pas forcément qu'il t'a atteinte autant, 2 y'aura aucun moyen de comprendre.. c'est quand mm très con.

et sinon oui en 24h on peut passer de je suis content de te voir à fait ton sac pitié. ca m'est déjà arrivé et ca ne voulait pas dire que je détestais subitement la personne en face de moi mais juste que là tout de suite je ne pouvais plus rester zen et que je préférais vraiment être seule...
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
" juste que là tout de suite je ne pouvais plus rester zen et que je préférais vraiment être seule..."

a chaque fois qu'on s'est pris la tête lui et moi, çà a toujours fini comme çà...il met ses écouteurs sur les oreilles et il s'en va...
(et moi à chaque fois, j'ai fait la connerie de retourner le voir...
mon "problème" dirais je...
1.c'est qu'on est loin l'un de l'autre, alors qu'avant on habitait à 2km maxi, et qu'on s'est tjr expliqués et réconciliés quelques jours plus tard..
2."Peur" que ce week end l'ai coupé de moi
3. Je culpabilise de peut être ne pas ou mal l'avoir compris
4. "Peur" d'empirer les choses si on n'est pas suffisamment apaisés l'un et l'autre pour bien communiquer
5. Appréhension à ce qu'on s'engueule encore plus....

1/2/3/4/5/6 bis : oui je sais, si je ne fais rien je ne saurait pas...
la peur paralyse, et alors qu'il ne me manquait pas depuis son départ parce que c'etait zen, il me manque terriblement
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
Et merci beaucoup de vos réponses :)
33 ans ... ailleurs, c'est plus beau... ? 1402
Parle lui de ce que tu ressens, il doit savoir que tu es blessée ! Poses les choses à plats ne vient pas en disant ; "Espece de ...... t'es qu'un .... tu t'es foutu de moi" non... fais le tranquillement, prend du recul, pose le pour le contre et puis fais le point posément.

Tu sais ma belle certaines personnes (homme ou femme) ne ressentent pas toujours le besoin d'avoir une relation sérieuse (peut etre à la base oui) d'où ce retournement de situation... et puis faut dire qu'on est mal fichu (certains) à se poser 1001 questions du pourquoi et du comment... Il n'a sans doute pas voulu te blesser, c'est aller un peu vite (pour toi comme pour lui).... mais ne le montre pas du doigts meme si tu as mal si ca te tue au fond de toi (je sais c'est dur) mais.. éclaircis tes souffrances en lui parlant en comprenant son geste tu pourras y voir plus clair
Maintenant ce n'est que mon avis... courage à toi...
B I U