MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Convictions politiques ou morales,problème dans le couple ?

F
46 ans Neverland 1830
Bonjour tout le monde

Avez vous déjà eu des problemes avec l'élu(e) de votre coeur à cause de ses convictions politiques ? Que faire si peu à peu on se rend  
compte que l'autre à des idées totalement opposées aux votres ? Peut on passer outre ? Dans quelles limites ? Inutile de préciser la couleur politique des uns ou des autres (pour que le post ne degenere pas). L'avis de tout le monde m'interesse, filles ou garcons , merci d'avance !
37 ans Une bibliothèque j'espère, sinon ma thèse ne finira jamais... 2848
Je me suis déja posé la meme question, honorable Knacky Ball.
Et j'en suis arrivé à la conclusion que pour moi ce n'etait pas indispensable mais c'etait quand meme mieux.

Mes ex etaient globalement de ma "couleur" politique, et ma copine actuelle s'en contrefout, ce qui règle le probleme.

En tout cas j'ai pas mal de copines pour qui c'est une condition sine qua non à toute relation serieuse.
Je ne vais point jusque là..

F. ( qui racole de tout coté )
non car moi je sors qu'ac des "qui vote comme moi",contre la peine de mort, pro gay,dc ca limite les prises de tete.
jsuis pas assez bien pour l'instant pour accepter de me marier par ex,ac un mec de l'ump(en meme temps en ai-je reellement envie???)
serieux j'accorde tellement d'importance à ca, que je sais pas si j'y arriverai....
sortir ac un mec pro-peine de mort?impossible car pour moi les opinions politiques ou bien sur des sujets de societes refletent bien plus qu'une simple opinion,si untel est pour la peine de mort(ou d'autre chose mais bon fo bien ke je mette un ex)ca veut dire plein de chose derriere!et puis c'est pas possible que je m'en rende compte au bout de six mois, car generalement j'en parle des le debut, comme ca les choses sont claires!
voilà ma ptite saucisse!!!!
:lol: :lol: emma
Bassianus a écrit:


F. ( qui racole de tout coté )



moi je bouffe pas à tous les rateliers!!!(m'en souviendrai de ce coté fourbe que tu sembles avoir bassianus!!!) :lol: :lol:
emma
877
C'est ma situation : mon cher et tendre a non seulement une opinion, mais encore est-il encarté. Pas moi.
J'ai une opinion, et ce n'est pas la sienne. Mais il est vrai que nous nous situons du même côté de l'échiquier.
Dc on s'engueule de manière récurrente (ah ! la réforme des retraites ! On a failli y laisser notre mariage !).
Le tt est de savoir où sont les limites de chacun.
D'abord, que cela ne devienne pas LE sujet permanent de conversation, la vie est faite d'autre chose.
Ensuite que chacun soit tolérant : on peut avoir des divergences sans devenir immédiatement "stalinien" ou "facho".
Enfin, ce n'est pas par ce qu'on ne vote pas pareil qu'on ne se rejoint pas : en ce moment, nous sommes d'accords sur le référendum (et c'est assez rare pour être souligné !!).
Mais tt cela n'est possible que s'il existe un socle de valeurs communes. Par ce que c'est ce socle là qui fonde notre vision de la vie toute entière.

C'était la minute sociologique de Madame Soleil ;)
F
46 ans Neverland 1830
Oui Lorene mais n'y a t'il pas une tentation de voir dans ses actes les plus anodins comme une emanation, une conséquence, de ses convictions ?
56 ans 91 25732
Je vis aussi avec un "encarté". Pour ma part je me qualifierais de "sympathisante". Mais comme on est du même bord globalement ça va ! Par contre on a qq points de divergence dont le plus gros est l'Europe. Il a beau me dire qu'il faut suivre la ligne du parti, je réponds que je suis la mienne d'abord ! Nan mais ! (Et combien de fois je l'ai embêté avec mon "moi je m'en fous, je savais que ça allait arriver c'est pour ça que j'ai dit non à Maastricht, venez pas me pleurer dans le giron"... :lol: )

Sinon, je pense que j'arriverais à vivre avec qq'un qui n'a pas les mêmes opinions que moi. Mais il ne faudrait pas qu'elles soient trop divergentes non plus. Je pense quand même qu'il doit y avoir une influence assez forte si l'on est pas d'accord sur des points importants pour soi.
877
Pas au bout de 12 ans. C'est vrai qu'on met du temps à comprendre qu'on ne parle pas forcément uniquement pour convaincre, mais parfois pour s'exprimer (sauf qu'un militant, ça cherche qu'à convaincre !!!).
Mais je te concède que les 2 premières années... surtt qu'une partie importantes de nos potes sont des militants.
Ceci dit, le temps fait son oeuvre, là aussi : nous parlons plus de couches et de petits pots que de manifs, ces dernières années (quoi que la réforme des retraites nous a permis de nous engueuler jusqu'à 3 heures du mat', comme avant, qd on était jeunes, beaux, à la fac', etc...).
Et surtt, y'a pas de mystère, tu sais avec qui tu vis, non ?
M
45 ans 1869
La personne aux côtés de qui qui j'ai passé pas mal d'années a les mêmes opinions politiques que moi, et c'est vrai que ça facilite quand même un peu la compréhension mutuelle.

Mon copain suivant, avec qui je suis restée 2 ans et demi, était à peu près du bord opposé... ça amenait parfois des discussions passionnées, mais finalement, alors que par le passé j'aurais cru que c'était quelque chose de rédhibitoire, ça n'a pas été un problème. Au contraire, j'ai l'impression que ça m'a aidé à grandir, à m'ouvrir, à mieux écouter l'autre sans a priori, à ne pas chercher absolument à le convaincre ou à avoir raison, et aussi à remettre en question certaines idées que je tenais pour des évidences alors que c'était des valeurs transmises par le milieu dans lequel j'ai grandi.

Aujourd'hui, j'ai pas de copain, mais pour l'avenir je ne pense pas que des opinions politiques soient un obstacle insurmontable... mais il faut quand même que je puisse comprendre l'autre, et que j'ai une certaine admiration pour lui... je suis sorti récemment avec un mec avec qui je m'entendais très bien et puis j'ai petit à petit découvert que nous divergions sur des points essentiels, et il m'a rapidement exaspérée...
5210
Je n'ai jamais eu ce probleme et heureusement en gros on peut dire que mon chéri et moi nou savons les mêmes opinions c'est bien comme ca ca n'est pas source de conflits ;) avouez quand même qu'on s'est bien trouvés.
37 ans Nancy Vannes 3418
Membre de la direction régionale du MJS et très susceptible quand on critique la politique en général. Tant que je touche à la droite, extrèmes, etc, pas de problèmes.
Mais faut pas toucher à son doudou :p
877
Et donc, Lythis ?
Pas trop pénible de ne pas pouvoir lui demander de justifier les positions parfois "incertaines" de son parti ?
Et qui c'est, "doudou" ? (c'est toi ? ou Lionel ou François ou Laurent ?)
37 ans Nancy Vannes 3418
Son doudou, c'est son parti ;) Moi je suis au choix: son namour, sa chérie, son coeur.

Et si j'essaie de le titiller sur les choix de son parti, hihi :D A chaque fois, il s'énerve face à moi, anti-politiciens comme on en fait pas deux (d'ailleurs mon "utiliser le système pour tuer le système, il aime pas :P ) et ça se finit toujours pareil: je lui dis qu'il a raison, je lui fais un poutou et je réfléchis à quand relancer le débat :lol:

*Lythys peut être une grande sadique parfois*
877
Moi je me rappelle avoir lancé un ultimatum, un soir : c'est moi ou le parti.
Ras-le-bol des réunions jusqu'à point d'heure, des coups de fil à n'importe quelle heure du jour et de la nuit et je ne parle pas des meetings.
Mais comme je le disais précédemment, généralement, ça leur passe (enfin je dis généralement, car on a un copain au BN d'un parti à 40 ans, et c'est l'horreur pour sa femme).
42 ans quelque part 914
Ca nous arrive très rarement de nous engueuler pour la politique, franchement il manquerait plus que ce soit un frein à notre couple, c'est tellement n'importe quoi au fil du temps que franchement je vais pas me prendre la tête avec ma douce pour une histoire de mafieux lol. En tout cas effectivement nous n'avons pas les mêmes convictions pour ce qui est de la politique mais on est aussi tellement différent à la base de part nos milieux respectifs que ça ne m'aurait pas étonné. Je sais l'écouté, quand ça nous arrive d'en parler et elle aussi mais ça n'est pas pour ça qu'on change d'avis sur nos convictions. C'est comme si Chirac ou Jospin faisait un meeting on l'écoute mais on n'en ressort pas grand chose à la fin parce qu'on garde ses propres idées vu que l'autre n'a pas convaincu. Mais non ça n'est en tout cas pas un frein... Pas à cause de ce genre de futilité en tout cas.
B I U