MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je vis comme une future et ancienne mince

28 ans France 108
Je pense que je suis au bon endroit pour parler de ça.

Il y a encore deux ans, je faisais partie de celles que l'on range dans la catégorie des "minces",  
mais bon, pour maintenir ce statut je me faisais vomir tous les jours et en dehors de ce temps je ne mangeais quasiment rien.
Puis j'ai voulu guérir. Ca fait deux ans que je lutte. Deux ans que je prends régulièrement du poids. Je suis maintenant dans la catégorie des "ni minces-ni grosses", tout dépend du référentiel. Je fais sans doute partie des minces de VLR mais je suis plutôt grosse dans mon lycée sportif.

Jusque là, pas vraiment de choses anormales si l'on met de côté les TCA. Seulement voilà, je viens juste de réaliser que je ne suis pas mince.
Bien sûr, je connaissais mon poids, mon IMC,...Mais depuis que j'ai grossi, je vivais en me disant que de toute manière je mincirais et que une fois mince je pourrais m'épanouir, devenir plus féminine,...Et alors que je rêvais de tout ça je devenais à peu près l'opposé. De moins en moins bien habillées, alors que j'ai réellement du goût, de moins en moins soigneuse de moi-même...

Je vivais et je vis encore comme une grosse temporaire.
Je n'arrive pas à être moi-même en l'instant.

Brrr...Je viens de me rendre compte de ça et dans un même temps je me rends compte que c'est imaginable d'être bien comme je suis.

Et je m'accepte bien mieux aujourd'hui qu'il y a 3 ou 4 ans avec un IMC de 6 ou 7 points inférieur...

Je sais pas trop ce que j'attends de ce message, comme réactions, conseils...mais je sais que d'avoir une réponse me ferait vachement plaisir...:roll:
44 ans 1805
bon bah alors je vais être la prems à te faire plaisir :multi: :multi: :multi: :multi: :multi:
En fait Zoé je sais que c'est très facile à dire mais IL FAUT PRENDRE DE LA DISTANCE PAR RAPPORT A SON POIDS....
S'en préoccuper en permanence revient à avoir un très mauvais rapport avec la nourriture.
Alors déjà ce qui me semble plutôt bien dans ton post c'est que tu n'as pas l'air de vivre si mal que ça ta prise de poids puisque tu dis t'accepter maintenant bien mieux...
Après pourquoi n'irais-tu pas faire un tour vers les rubriques BAV pour te trouver des fringues sympas....car je suis aussi persuadée que c'est en se bichonnant, en aimant ce qu'on fait à son corps qu'on s'aime encore plus.
voili voilou
40 ans 77 5703
z-o-e a écrit:


Je vivais et je vis encore comme une grosse temporaire.
Je n'arrive pas à être moi-même en l'instant.

Brrr...Je viens de me rendre compte de ça et dans un même temps je me rends compte que c'est imaginable d'être bien comme je suis.




hello!

et bien ce message le touche dans le sens ou moi aussi j ai vécu comme une "grosse temporaire" (j aime bien l expression) car le seul moment ou j avais conscience d en avoir plus que les autres sur les os, c est justement quand les autres me le fesaient remarquer.

alors avec les peines et deceptions, le rejet etc, je me mettais dans l objectif de devenir comme eux.
je ne me sentai pas grosse, je ne fesai rien de ce qu on me coller comme etiquette, mais bon puisqu il en etait ainsi, ok, je vais faire un effort. mais en même temps, quels efforts? je buvais de l eau, je mangeai rarement de sucreries ou chocolat, je mangeai des légumes et crudités tous les jours. mais j avais de l appetit. ah ça oui.

de l appetit.

toutes mes emotions passent par mon ventre et tacitement par ma bouche.

et puis ce Père absent dont j avais besoin, ben je l oubliais quand je me regalais.



soit! à chaque grosse deception, je me disais que je suis vraiment nulle, que je dois me secouer. que de toute façon, cette image de grosse qu on me collait, j allais m en debarrasser car les bourrelets la, ce n est pas moi.

oui et non!

c est moi physiquement mais pas mentalement!!! et ce n est que des années après que j ai réussit à dissocier ça.

mais finalement, je me sentais bien. pas super endurante en sport. même pas du tout. mais bon, y a pas que les filles dodues qui n y arrivent pas.


on a pas le même parcours mais on a été face à des sentiment ssemblables.
57 ans 43 659
Je vivais et je vis encore comme une grosse temporaire.
Je n'arrive pas à être moi-même en l'instant.


voilà il est là le problème j'ai été comme ça pendant pfffffffff des années pour ne pas dire des 10 aines d'années, il faut apprendre a s'aimer comme on est, et se dire qu' on ne sera peut-etre jamais mince, ni grande, ni bronzée ... et arrêter d'attendre d'etre mince ou d'etre ceci ou cela pour s'autoriser , enfin, à etre heureuse.

bien sur tu es jeune et cela peut prendre du temps, mais plus vite on fait le travail sur soi-même moins on perd d'annnées de bonheur ou dumoins de bien-être dans sa peau.

allez courage ma belle et felicitations pour le chemin dejà parcouru, sortir de l'engrenage ou tu etais n'est dejà pas facile, tu es courageuse et tu seras bientot une jeune femme épanoue et bien dans sa peau. ;)
28 ans France 108
Merci de vos réponses...ça fait plaisir de voir que je suis pas un cas à part...

En fait, au niveau de mon lycée, le problème c'est surtout que je suis en internat et qu'il y a vraiment TRES peu de rondes, et je le vis pas bien du tout...

Mais je vais avancer, déja que j'ai fait un tout gros bout de chemin ces derniers temps...
57 ans 43 659
quelle importance que tu sois différente des autres??? fais-en un atout !!!

porte des vetement un peu sexy met ta poitrine en valeur, fais de ta particularité un avantage, les autres envieront tes formes, et tu te sentiras belle ;) ;) ;)
50 ans chantilly 290
es-tu en buttes à des réflexions ? Parce que si c'est le cas, prouve leur sur le terrain sportif que tu es meilleure qu'elles.
Pour le reste, je pense que tu fais partie de ces filles qui font 55 kilos et se croient grosses. Je suis sure que tu ne l'es pas. Et si tu te sens bien, les autres tu les enquiquines. Ton identité ne se résume pas à deux chiffres sur la balance. Il faut comprendre cela pour sortir de cette obssession du poids.
28 ans France 108
Il m'est arrivé d'avoir le droit à des reflexions, mais c'est surtout des choses que j'ai entendues...
"ces filles qui font 55 kilos et se croient grossent" ont un problème et ne méritent pas plus de mépris que de "vraies" rondes. J'ai fait partie de ces filles, c'est une forme de dismorphophobie qui va bien souvent de paire avec les troubles du comportement alimentaire...Maintenant, même si je ne suis obèse je ne suis pas des toutes fines.

Et puis, mon poids -le chiffre- ne m'obsède pas. C'est vraiment mon image qui me pose problème. Quand je me sers de chiffres, c'est généralement l'IMC que j'utilise car je le trouve plus représentatif, et uniquement pour communiquer avec quelqu'un d'autre. Mais face à moi-même et à mon miroir, c'est mon reflet qui me dérange. Et c'est ça qui s'arrange progressivement, au fur et à mesure que j'évolue et me guéris...
50 ans chantilly 290
Franchement ce n'est pas du tout du mépris, je trouve ça triste de gâcher ta jeunesse avec un problème relativement peu important...mais c'est vrai que quand ça t'arrive à toi, c'est très important.
Et tu ne peux quand même pas te comparer aux filles qui font 100 kilos...Je pense (et je le dis sans agressivité et sans méchanceté) que tu devrais arrêter de te regarder le nombril. Tu n'es pas qu'un corps. Tu es un cerveau, un coeur, un esprit. Tu es toi et c'est l'essentiel.
57 ans 43 659
tout ce que je souhaite c'est que tu arrive a apprivoiser ton image, aide-toi avec des vetements qui te plaisent une jolie coiffure, prend soin de toi ça viendra tout doucement 8)
B I U