MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Don d'ovule

I
48 ans 19
Bonjour, j'ai 35 ans bientôt 36.Je suis en traitement d'infertilité depuis 5 ans mais nous essayons d'avoir un enfant depuis 8 ans. Je suis déjà passé par tout les traitements  
possible dont 5 ICSI. Aujourd'hui mon corps ne repond plus aux stimulations hormonales. Le médecin nous dit que mon corps est fatigué. Après avoir fait ( je pense) le deuil de donner la vie avec mon bagage génétique, nous avons fait le choix du don d'ovule.( Ce don d'ovule à lieux en Espagne). Le traitement est en route depuis 28 janvier. Le médecin régle nos corps pour que les cycles soient synchronisés. La ponction chez la donneuse et le transfert sont prévu pour début mars.Je me pose beaucoup de questions sans vraiment m'en poser car je connais les réponses. En fait je me sens parfois bien seule et incomprise face aux angoisses que je ressens.Je souhaite juste communiquer avec quelqu'un qui peut me comprendre.
Merci.
IDM [/code]
A
110 ans 6176
je n'ai pas eu a recourir à un don d'ovules mais à un don de spermatozoides donc même si nos parcours diffèrent un peu sur ce point, si tes questions concernent le don en lui même, je peux peut-etre essayer de t'aider, ce sera avec plaisir.
I
48 ans 19
Bonjour Trisss,

C'est vrai que plus on essaye plus on est proche de la réussite.La preuve. Vive le mois de juillet!!!Merci de m'avoir répondu.

Je ressens une culpabilité envers mon mari et l'estime de moi a chuté en flèche depuis que nous avons décidé de faire appel au don.Je me sens comme amputée d'une partie de moi. Comment ton mari vit-il le fait de ne pas être le géniteur.Qu'après lui, il n'y aura pas de descendance au point de vue de ses gênes? Ce pose-t-il des questions par rapport au donneur.Vous posez-vous la question si il va être beau, en bonne santé...car finalement on sait très peu de chose sur le don. Je suis certaine que le jour où l'on me confirme la grossesse, je ne me poserai plus de questions tellement je serai heureuse. Comme toujours, je suis encore dans le phase juste avant d'ètre enceinte. ( Avec les ICSI, j'ai eu une extra-uterine et une grossesse de 6 semaines)Et cette attente est longue. Surtout les 15 jours après le transfert des embryons.

Bonne journée.
IDM
A
110 ans 6176
Mon mari eprouvait plutot de la culpabilité avant d'accepter le don, car si on n'avait pu recourir au don, je n'aurai pas pu avoir d'enfant biologique et il ne pouait se résoudre à m'obliger à ça. En outre, le fait que le don me permette d'accéder à une maternité, l'a soulagé car il sait que ça m'aurait manqué ( fiv2 m'avait donné un avant gout de la grossesse mais j'ai subi une fc à 10 SG).

Côté gènes, comme pour lui, la paternité c'est bien plus qu'une question de gènes, et davantage une question de transmission de valeurs et d'éducation, il vit très bien le fait que cet enfant (et les suivants) ne sera pas génétiquement le sien. Pour lui aucun doute que cet enfant que nous attendons est le sien et il attend avec autant, voir même plus, d'impatience que moi. D'ailleurs chez nous on ne parle que d'avoir dû recourir à un don de paillettes et jamais de donneur (même si on lui sera à tout jamais reconnaissant de son geste, on a volontairement omis le côté humain du donneur pour éviter d'insinuer au sein de notre couple un 3eme personnage. Je sais que c'est plus facile à faire dans notre cas car il n'y a pas de synchronisation entre donneur et receveur comme c'est ton cas). Biologiquement, les donneurs sont sévèrement sélectionnés et ce don qui nous a été attribué l'a été du fait des similitudes avec nos caractéristiques physiques donc on ne s'inquiète pas outre mesure. Côté beauté, on est pas des concours de beauté tous les 2 et ça ne nous a jamais plus desservi que ça. On est persuadé que la beauté intérieure est bien plus importante car elle a le mérite de ne pas faner avec le temps et de ne pas etre superficielle. De ce coté là on espère pouvoir transmettre à notre enfant, les valeurs qui font de lui une personne bien et respectable dont nous pourront être fier.

Comme tu vois, une fois lancés dans l'aventure, on n'a plus eu de doutes quant à notre parentalité .Elle s'est imposé d'elle même. Je suis sure que lorsque tu seras enceinte, tu n'auras plus aucun doute quant à ta maternité. On sait bien que la periode pré-traitement, comme celle d'attente avant la pds, est souvent pénible car on a rien d'autre à faire que cogiter mais je ne doute pas que tout ça s'envolera quand tu verras ce petit bout'chou à la 1ere écho.
I
48 ans 19
Merci de me répondre si vite et avec autant de sincérité.
J'ai bien conscience que la paternité et la maternité c'est bien plus qu'une transmission de génes.
Ta phrase sur la beauté est magnifique et je pense comme toi.La beauté est intérieur et si les gens pensaient tous comme ça le monde irait sûrement un peu mieux. Ce n'est pas pour moi que l'aspect physique( santé) me préoccupe, c'est pour l'enfant.J'aimerai qu'il ai tout pour lui pour débuter dans la vie.Nous n'avons pas les cartes en main, ce qui n'est pas le cas pour nos valeurs qui lui seront transmisent. On force un peu la nature!!!Alors on aimerai que tout aille pour le mieux.
En avez-vous parlé autour de vous?
Allez-vous en parler à votre enfant? Nous pensons lui parler du don d'ovule dès qu'il sera en âge de comprendre queque chose car on ne veut pas qu'il l'apprenne un jour comme un choc de la bouche de quequ'un d'autre (comme ça arrive pour les enfants adoptés).
Vous avez bien fait de retirer le côté humain car mettre une 3ème personne dans le couple n'est pas facile à gérer. Nous parlons de donneuse depuis le début, je vais chercher un autre nom!!!Ça m'évitera d'avoir des idées ridicules en tête.
Je me suis inscrite sur le forum ce matin ...et ça me fait déjà beaucoup de bien d'échanger.
Tout commence dans une semaine, le médecin pense que la ponction aura lieu vendredi 6 mars. J'ai hâte d'y être.
J'ai hâte de tourner la page sur ces années douloureuses.
A
110 ans 6176
Plus difficile de ne pas humaniser la donneuse, surtout quand on sait par où elle doit en passer pour faire ce don, dans le cas d'un dons d'ovocytes . La plupart des receveuses parlent de "fée" quand elles parlent de leur donneuse. Je pense que c'est vraiment le terme qui leur convient le mieux. Comme celles qui se sont penchées sur le berceau de la belle au bois dormant, elles font cadeau d'un don qui va changer la vie de celles qui le recevront.

Pour la beauté, je me dis que même si ça avait été biologiquement les notres, rien n'aurait garanti que bébé aurait été beau. On connait tous des enfants superbes de couples au physique très quelconque et à l'inverse des enfants aux physique plus ingrat alors que leurs parents sont beaux ( suffit de penser à une des filles du couple moore-wilis qui n'a pas hérité de ce qu'il y avait de mieux chez ses 2 parents). et puis dans l'absolu, même si mon enfant n'a pas un physique de rêve, il aura surement plein d'autres qualités pour se mettre en valeur ( intelligence de son père, la curiosité et la perspicacité de sa mère :D).

coté communication, oui on en a parlé et on en parle encore ouvertement( et ça fait un bien fou :D). Outre le bien que ça nous fait, on reste persuadé aussi que parler de pma et parler du don, permettent de faire connaître les procédés et que ce ne soit plus des sujets taboo. Bien sur on ne va pas en parler à notre boulangère,hein, elle s'en fout,elle,de savoir comment a été fait bébé mais dans notre famille et notre entourage d'amis, pas de secret sur le sujet ..et ceux que ça choquerait ( mais on en a pas eu pour l'instant), on ne les oblige pas à nous fréquenter ! L'information doit devenir banal pour eux aussi car quand bébé sera né, on parlera ouvertement du sujet devant lui,comme si c'était quelque chose de tout à fait banal, ainsi il sera informé indirectement, et nous resterons ouvert pour lui répondre s'il a des questions au fur et à mesure qu'il grandira ( on a déjà trouvé 2 ouvrages pour enfants qui traitent du sujet) . Je ne veux pas qu'il apprenne ça par ailleurs ou qu'il s'imagine le pire si les "grands" murmurent sur son compte en le voyant( du style "je ressemble pas à mon père,si ca se trouve ma mère l'a trompé et je suis le fruit de cet adultère" ou autre conneries du même genre ). J'ai lu pas mal de témoignages sur le sujet et les enfants iadés qui vivent mal la situation sont en general des enfants qui ont grandis sans etre informés ou pire, dans des familles ou ce sujet étaient taboos. Bref tout pour leur donner l'impression qu'ils ne sont pas comme les autres, ou qu'ils sont porteurs d'une tare :evil: .

Si le fait d'en discuter ensemble peut te faire du bien, alors n'hesites pas à venir ici tant que tu le voudras, je serai toujours ravie de te repondre;). Le 6 mars c'est très bientot, on va commencer à croiser les doigts pour vous ;)
S
47 ans 3
Salut

j ai effectue un don d ovules en espagne et le traitement a donner un resultat positif. ce qui est bien c est qu il n z a pas trop d attentes (je les ai contacter en septembre et j aßi eu le transfert en decembre). Je suuis allee dans une clinique a Madrid (Procreatec), elle est tres bien, les docteurs sont tres pro, discret et une parle francais.
J ai choisi cette clinique car elle fait le traitement de "blasto", les ovules sont transferer au cinquieme jour, ce qui est plus fiable. Peu de clinique le fond et cßest en general tres cher.

Voila! Si tu as des questions n hesite pas!

Bonne chance en tout cas.
43 ans 1
Stef,
peux-tu me parler de ton expérience dans la clinique Procreatec.
je suis en contact avec eux et ils semblent sérieux mais peux-tu m'apporter ton sentiment et répondre à mes questions si tu le souhaites: as-tu réalisé une FIV do avec une réimplantation à J3 ou J5 après la fécondation? combien d'embryon t'ont-ils conseillé de réimplanter?
j'espère que tu pourras me répondre à très bientôt j'espère. :?
S
47 ans 3
Bonjour,

Alors mon experience à ProcreaTec....
Déjà, à distance, ils ont toujours été présent pour moi. Je les ai un peu harcelé avec toutes mes questions et ils me répondaient toujours très rapidement ou directement par téléphone. Ils sont très disponible et parlent français.
Ensuite sur place, je suis arrivée pour que mon mari laisse son échantillon de sperme, et 5 jours après (j'ai fait la culture séquentielle) j'ai eu le transfert. Et ça s'est très bien passé car les medecins te rassurent et sont très gentils. La clinique est petite et donc il y a une bonne ambience, pas de stress (ce qui ets bien car nous en avons déjà assez).
tu peux contacter le Dr. Jennyfer qui s'est occupéd e mon cas, elle est adorable!!!!

Bonne chance!!!
B I U