MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Addiction au skénan (sulfate de morphine)...

54 ans 13
Bonjour, bien voilà, suite à un accident de moto, j'ai du être placée sous un protocole contre la douleur, pendant plus de 2 ans et je prenais  
underline">et prends toujours du Skénan lp!

J'ai bien essayé d'arrêter, mais bon je ne supporte pas les douleurs, car c'est horrible!
Puis aussi depuis, je n'ai plus de menstruations, et j'ai 43ans!


Donc je me pose énormément de questions, quant au fait que le skénan serait le responsable du manque de mes règles, ou serais je déjà en ménopause à mon age ??????

Et puis comment sortir de ce piège infernal qui me prend toute ma vie! :(
J'ai l'impression d'être comme une toxicomane en manque de sa drogue, lorsque j'essaie de ne plus en prendre!
Le médecin m'a dit de baisser petit à petit, mais rien à faire, au bout de 3/4 jours, j'en reviens au départ, car vraiment les douleurs sont insupportables!!

Je suis vraiment désespérée et en pleine dépression car de plus je mange très peu, mais ai pris du poids :shock: :shock: , ce qui est un peu illogique, mais bon comme je n'ai plus mes règles, peut être est ce du à cela??


Mais le plus grave et qui me perturbe le plus est de savoir comment je vais arriver à bien m'en sortir et ne plus prendre de cette saleté, et de ce fait aussi 3 prozac par jours (car comme je vous le disais je suis devenue dépressive).

Je n'ai vraiment plus de gout à la vie et mon travail je sens bien que je vais le perdre, non par manque de professionnalisme, mais plutôt parce que je suis extrêmement fatiguée et ce, de plus en plus chaque jour!! :?

J'ai très peur pour mon avenir et y aurait-il quelqu'un à qui cela est arrivé?

Merci de bien vouloir m'aider à trouver une solution car j'ai de plus en plus des idées noires et envie de suicide, mais bon je tiens le coup grâce à mon copain et aussi ma famille, mais lorsque je me retrouve seule, JE PANIQUE GRAVE!! :shock: :shock: :shock:

J'attends avec impatience une réponse qui puisse me réconforter, car vraiment je suis à bout!!

Amicalement,
bambina
61 ans france 455
J'ai envie de te demander as tu un suivi psy? Car sans accompagnement il te sera difficile d'avancer seule.

Tu es dans une période difficile mais , il faut du temps pour arriver à bout de la dépression.

Pour tes arrêts de règles je n'ai pas la réponse,que disent les toubibs? Un choc peut provoquer ce blocage , ou oui tu peux être ménoposée,à voir avec un genyco.Moi j'ai eu une préménopose à 36ans,à 40 ans j'étais ménoposée.

Je crois que dans un premier temps demande un bilan , hormone,prise en charge du traitement par un psychiatre , et suivi d'aide pour arreter les anti douleur (si s'est possible?)

Vois du côté de la relaxation, sophrologie,ou autre méthode super bien pour calmer les douleurs physique.

Je ne sais pas si tu as eu un trauma cranien , au moment de l'accident , mais pour avoir vu ma belle soeur ,elle a fait une forte dépression liée au trauma ,aujourd'hui elle va tres bien.

je te souhaite du courage ,ne lache pas et surtout donne toi du temps
lou
54 ans 13
louane a écrit:
J'ai envie de te demander as tu un suivi psy? Car sans accompagnement il te sera difficile d'avancer seule.

Tu es dans une période difficile mais , il faut du temps pour arriver à bout de la dépression.

Pour tes arrêts de règles je n'ai pas la réponse,que disent les toubibs? Un choc peut provoquer ce blocage , ou oui tu peux être ménoposée,à voir avec un genyco.Moi j'ai eu une préménopose à 36ans,à 40 ans j'étais ménoposée.

Je crois que dans un premier temps demande un bilan , hormone,prise en charge du traitement par un psychiatre , et suivi d'aide pour arreter les anti douleur (si s'est possible?)

Vois du côté de la relaxation, sophrologie,ou autre méthode super bien pour calmer les douleurs physique.

Je ne sais pas si tu as eu un trauma cranien , au moment de l'accident , mais pour avoir vu ma belle soeur ,elle a fait une forte dépression liée au trauma ,aujourd'hui elle va tres bien.

je te souhaite du courage ,ne lache pas et surtout donne toi du temps
lou

Bonjour louane et cela me fait chaud au cœur d'avoir reçu UNE réponse, LA TIENNE!

Pour répondre à ta question, OUI J'AI UN SUIVI PSY, qui au lieu de m'aider, au contraire lorsque je vais mal, aurait tendance à plutot augmenter les doses!!! :shock: :shock: :shock:

Alors je me suis retournée vers un forum plus adulte que celui que je fréquentais, car je suis en phase régressive et de replis sur moi même et sens que je vais mal finir!
Puis même si je n'ai reçu qu'une réponse, je m'y accroche de toutes mes force, car poster ce message, le mien je veux dire, à été comme lancer une bouteille à la mer!! :cry: :cry:

Puis cela m'intéresse aussi question ménopause, car le psy me dit que cela ne peut PAS être du au Skénan!
Je ne sais plus qui croire et surtout quoi croire! ](*,)

Mais ton message est déjà un message d'espoir pour moi, car vu que je ne broie que du noir, je dois t'avouer que je n'arrive même plus à penser positivement sur ce qu'il serait bon ou pas pour moi!
J'ai toute ma tête, et heureusement d'ailleurs, mais d'un autre coté, est ce un bien, car je prends de ce fait encore plus conscience de l'enfer que me fait vivre ce traitement!

Voilà, il est samedi, dehors il fait très beau, j'ai un gentil toutou et un encore plus gentil copain, on pourraient donc aller faire une ballade, non??
Mais même lui se sent dépassé et ne sait plus trop quoi faire et à ce rythme je n'ai plus mis le nez dehors (à part 5mns le matin pour sortir mon toutou), en bref je vis recluse et à bout!


Tu me parles aussi de thérapies alternatives telles que la sophrologie ou autres, mais vu que le simple fait de penser qu'il faut que je sorte de la maison me terrorise et je ne saurais expliquer pourquoi, alors tu penses bien que ne l'envisage même pas!

Tu dois te demander comment je fais pour les séances avec mon psy????
Bien je ne l'ai plus vu depuis 2 mois et encore c'est mon chéri qui m'a amené en voiture, au sinon, c'est toujours mon chéri qui va prendre mon traitement pour le mois et qui le gère pour que je ne fasse pas de bêtises!

Merci de m'avoir écouté,
Cordialement - bambina
ps : là je vais une fois de plus me reposer car j'ai les paupières qui tombent de sommeil, et des larmes pleins les yeux!
J'ai l'impression que PERSONNE ne veut comprendre!
53 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
A cause de mes problèmes de colonne vertébrale j'ai et je connais encore la douleur.
Je ne peux que te confirmer le fait que la relaxation et la sophrologie aident à la gérer sans médicaments, malheureusement c'est long pour atteindre un équilibre et arriver à mener une vie à peu près normale en ayant des souffrances raisonnables.
Tes douleurs sont dues encore aux séquelles de l'accident? Elles sont généralisées ou localisées?
54 ans 13
Cocagne a écrit:
A cause de mes problèmes de colonne vertébrale j'ai et je connais encore la douleur.
Je ne peux que te confirmer le fait que la relaxation et la sophrologie aident à la gérer sans médicaments, malheureusement c'est long pour atteindre un équilibre et arriver à mener une vie à peu près normale en ayant des souffrances raisonnables.
Tes douleurs sont dues encore aux séquelles de l'accident? Elles sont généralisées ou localisées?

Bien je peux affirmer que NON à presque 200/100%, mais plutôt, maintenant à cause du maintient de la prise de skénan dont je suis devenue accro, et cela PERSONNE ne me le lèvera de la tête!
:evil:
Il est vrai que j'en ai eu besoin pendant un temps, mais ce temps est maintenant révolu, et me voilà prise dans les filets de cet infect médicament et surtout de ses effets secondaires!! :(

Il faudrait que je fasse une cure peut être, mais ne connaissant rien à ce milieu, où dois je m'adresser, et surtout est ce supportable et est ce pris en charge :?: :?: :?:
Enfin je ne sais plus à quel saint me vouer car j'ai depuis des répercutions sur mon moral et que si je mets bout à bout tout ce que je ressens mon psy en arrive à me parler de bipolarité! :(

En effet il parait que ce sont des maladies génétiques, et comme déjà, enfant, j'étais ce que l'on appelle maintenant une enfant hyperactive, donc j'ai pris des psychotropes légers durant mon enfance mais avait arrêté car je n'en pouvais plus!

Mais je reconnais que j'ai toujours un comportement à risque et fait des sports extremes toujours parce que je voulais me croire plus forte que je n'étais en réalité, jusqu'à cet accident de moto qui à fait ressortir mes anciens démons!
Puis j'ai mon papa qui est depuis toujours d'un caractère effroyable, même si j'ai eu une enfance normale, enfin à part mon incroyable façon de ne jamais être satisfaite et de ce fait j'ai raté mon ado, mes études, mais était devenue une bonne commerciale, car ce metier était un vrai challenge et que j'aimais bien atteindre toujours plus haut mes objectifs!

Mais maintenant que vais je devenir??

Je ne suis plus que l'hombre de moi même et ai des attaques de panique qui font que je ne sors plus de chez moi, car je me sens dégradée et faible!

Puis le fait que je prenne ces quelques kilos, alors que je ne mange pratiquement pas, car je n'ai pas d'appétit, font que je ne comprends encore bien moins!

Bon j'arrête là de me dévaloriser, et si cela perdure, je serais dans l'obligation de me faire hospitaliser pour subir des examens, je pense!

Je ne sais que dire de plus, mais je dois me reprendre en main.

@ bientôt en mp peut être,
Amicalement - bambin@
52 ans Out of Africa... 4355
bambina13016 a écrit:


Puis j'ai mon papa qui est depuis toujours d'un caractère effroyable, même si j'ai eu une enfance normale,


Comment peut on avoir une enfance "normale" auprès d'un père doté d'un caractère effroyable ? Et c'est à toi qu'on a donné des psychotropes étant enfant. Ca ne te parait pas injuste ?

Sinon, pourquoi ne te cherches tu pas un thérapeute qui t'ECOUTE et t'ENTENDE ?
Si, si ça existe et tu le mérites. Et je pense que c'est le premier pas qui te permettra, petit à petit de t'en sortir.
Bon courage
55 ans Lyon 920
Bonjour et bienvenue dans notre monde de souffrance.... Voilà mon histoire fin des années 90 j'ai commencé à avoir des sciatiques basculantes qui m'ont rendu la vie infernale, m'ont fait arreter mon boulot, etre renvoyée de médecin en spécialiste, etc.... etc...., j'ai memem porté une coque thermo-moulée qui allait de sous les seins au pubis.... l'horreur... et je souffrais toujours 24h/24h....

(précision : ces problèmes sont advenus suite à une prise de médicaments (interdit maintenant) pour maigrir avec grosse perte de poids et reprise....)

Un médecin de famille m'a enfin envoyée en centre antidouleur... et j'ai été hospitalisée avec pompe à morphine puis après skenan... J'en ai pris pendant 1 an 1/2 sans aucun remords car enfin je revivais : plus de douleurs....

Tout d'abord je te conseille de changer de psy, le tien me semble inadapté à ton écoute... on a le droit d'en changer, ca ne colle pas toujours et c'est normal.

Ta dépression ? tout à fait normal celà vient de la douleur et il ne faut pas culpabiliser, ca aussi tu dois en parler avec ton psy et qu'il t'augmente les médocs pour un temps je veux bien mais vous devez absolument parler de tout celà pour avancer... j'en reviens au fait que tu devrais en changer....

Moi j'ai réussi à arreter le skenan (et oui quoi qu'on en dise il y a addiction) en diminuant lentement les doses mais celà a été dur, ce qui me tenait c'est que j'avais un projet au bout et que je voulais absolument le réaliser....

Tout celà était il y a plus de 10 ans...

Et là, depuis 2 mois je souffre affreusement des cervicales et de l'épaule, on m'a mis sous cortisone rien de rien.... j'ai donc vu un rhumato qui m'a mise tout d'abord sous antidouleurs (8 pas jours) et sous anti-inflammatoires... rien ne calmait la douleur, je m'en réveillais la nuit en pleurant... donc.... voici 15 jours que je suis sous skenan : au début j'en ai pleuré, peur de retomber dans mes galères d'avant.... mais tellement soulagée de ne plus avoir mal.... par contre je suis en arret, en attendant l'irm que je passe cette semaine et il est possible que je sois prolongée meme si ca me fout super les boules... mais bon, j'ai une bonne psy, et maintenant un copain et des amis qui m'entourent bien, celà aide crois-moi....

Voilà mon témoignage, si tu veux qu'on en parle plus n'hésite pas à me mp ou à me donner ton adresse mail, je serais là pour t'aider aussi :lol:
54 ans 13
Câline a écrit:
bambina13016 a écrit:


Puis j'ai mon papa qui est depuis toujours d'un caractère effroyable, même si j'ai eu une enfance normale,


Comment peut on avoir une enfance "normale" auprès d'un père doté d'un caractère effroyable ? Et c'est à toi qu'on a donné des psychotropes étant enfant. Ca ne te parait pas injuste ?

Sinon, pourquoi ne te cherches tu pas un thérapeute qui t'ECOUTE et t'ENTENDE ?
Si, si ça existe et tu le mérites. Et je pense que c'est le premier pas qui te permettra, petit à petit de t'en sortir.
Bon courage

Bonjour Caline et je viens à peine de voir ton message et reste très surprise que tu es retenu cette phrase si particulière de mon message! :?
Je n'ai pas voulu en rajouter plus car j'ai très honte d'en parler, car je ne dis pas avoir été une enfant battue, mais ma maman, ma sœur et moi, avons vécu sous l'emprise d'un père autoritaire et qui était bien plus souvent à l'apéro et aux jeux de boules ou de cartes, qu'à la maison:

Ha pour me corriger lorsque j'avais une mauvaise note, il ne se gênait pas et encore que je le dis avec les larmes aux yeux, il me frappait comme s'il corrigeait un garçon et non une petite fille!
J'ai eu droit à de nombreuses brimades verbales que par respect pour ma maman et moi, je ne dirais pas!!

Je viens d'effacer tout un pan de ma vie que je venais d'écrire car je me demande si ce n'est pas lui qui aurait du prendre un traitement et non moi!! :(

Mais bon la vie à pris sa revanche, bien que je préfèrerai et de loin avoir une famille unie, mais après quelques dépôts de plainte (je ne saurais dire combien, car je ne veux pas me le rappeler) il a été embarqué grâce à l'aide d'un psychiatre accompagné par la police, et mis en HDT (internement psy) et ce pendant 2 ans et maintenant qu'il est (grâce à de nombreux examens médicaux), déclaré en démence sénile, et surtout aux nombreux médicaments qui le soigne, est depuis devenue une personne assistée !
Moi je pense qu'ils disent cela pour ne pas dire que son cerveau est bien malade et la seule peur, vu mon comportement actuel, est de n'avoir hérité de ses gênes et je sais que oui!

Les thérapeutes je les ais eu, ils m'ont entendu, et c'est moi qui a été mis sous traitement, très jeune, alors!!

Maintenant ma vie est ruinée, et une chose très grave m'est arrivée et cela je n'ai pas le courage d'en parler tout de suite, et voilà pourquoi j'ai adressé un premier message!

Je ne suis pas sous morphine pour rien, et je voudrais tant que cet enfer n'arrête enfin!

Merci encore d'avoir su déceler l'élément majeur du pourquoi de ma vie actuelle, et pour ton encouragement!

bambina
52 ans Out of Africa... 4355
bambina13016 a écrit:


Je n'ai pas voulu en rajouter plus car j'ai très honte d'en parler, car je ne dis pas avoir été une enfant battue...

Ha pour me corriger lorsque j'avais une mauvaise note, il ne se gênait pas et encore que je le dis avec les larmes aux yeux, il me frappait comme s'il corrigeait un garçon et non une petite fille!


Tu as le droit de dire que tu as été battue et ce n'est pas à toi d'en porter la honte. Tu n'étais pas une mauvaise fille, ce n'est pas toi qui avait un problème mais bien ton père. Donc c'est à lui d'avoir honte pour avoir oser te traiter ainsi, toi une petite fille sans défense. La petite fille que tu étais méritais d'avoir un papa aimant. L'adulte que tu es aujourd'hui mérite aussi de la tendresse et de la douceur.

La violence de ton père, sa folie, n'est pas génétique, rassures soit : c'est juste LOGIQUE, logique qu'il soit difficile d'aller bien quand on a eu un ou des parents maltraitants/défaillants pour la simple raison qu'ils n'ont jamais su répondre à nos besoins vitaux comme la tendresse, l'affection,la douceur. Comment aller bien quand enfant il fallait prévoir les coups qui allaient arriver quoiqu'on fasse ? Comment aller bien quand à la place d'un câlin, c'était une gifle qui tombait ? Comment aller bien quand personne n'était là pour écouter nos angoisses, nos peurs légitimes ? Comment aller bien quand personne ne nous tenait la main pour avancer ?
Et ta mère, semble t'il, aussi terrorisée que vous (j'imagine qu'elle aussi à eu un père violent) incapable de vous protéger.
Tu vois, rien de génétique là-dedans. Juste de la logique.

Ce qui est illogique par contre, et immonde, c'est que le corps médical t'ai laissé croire que c'était toi, enfant, qui avait des problèmes ! Oui, tu as raison, c'était à lui de se faire soigner et non à toi ! Ce n'était pas juste qu'on te donne des médicaments alors que tu n'étais pas malade mais victime d'un père maltraitant.

Et je me répète, ce n'est pas GENETIQUE. Tu n'es pas ton père, ni ta mère d'ailleurs. Tu es toi, une personne qui a été maltraitée et qui en souffre et qui exprime cette souffrance comme elle le peut.

J'espère que tu réussiras à remonter la pente, je te le souhaite vraiment. :kiss:

Les livres d'Alice Miller (elle a également un site internet) m'ont été d'un grand secours.
R
32 ans 1
Bonjour a toutes
Tout d'abord j'espere que tu vas un petit mieux ,je sais a quel point tout ceci est dur...
T'es tu renseignée de par toi meme sur le skenan?si oui ,tu sais pt etre que de nombreux toxicomanes l'utilisent comme substitution à l'heroine et que bien d'autres tombent accro directement à ce médicament...
Une addiction est je pense présente et meme si tu as eu des moments tres difficiles ces produits ne t'aident pas.La douleur que tu ressens qd tu tentes d 'arreter est le manque et un sevrage est rarement realisable s'il n'est pas encadré par des proffessionnels...
Je suis un petit peu moins sur de ce que j'avance, ms pr avoir deja fait face a cette situation je peux te dire que la prise de drogue en grosse quantité peut stopper les regles et ça ne m'etonnerait pas qu une prise importante de skenan est aussi c genre d'effets...
Une derniere chose je sais par experience que tout ceci est tres dur ms tu n'as pas a avoir honte il faut absolument que tu te fasses aider par des gens compétents pr t'en sortir.
Je te souhaite bon courage
40 ans Besançon quelques part en Franche Comté ! 115
Bonjour,

Je travaille auprès d'usagers de drogues et je te confirme comme rosedor que beaucoup de femmes toxicomanes ou en substitution sont sujet aux absences de règles et le sken est un moyen de substitution.
As-tu essayé de te renseigner auprès d'un CSST (centre de service et de soins aux toxicomanes) ? Même si je sais bien que tu n'est pas usager de drogue, peut être que leur personnel serait plus en capacité de t'aider et t'orienter que d'autres médecins ou soignant du milieu ordinaire. En tous cas se serait de toute façon sans jugement ! De plus leur équipes sont riches de différents intervenant dont des psy, infirmière, éducateur...
Courage à toi, surtout donne nous des nouvelles.
Sam
41 ans sud ouest 4
allu bamb
le monde internet et bien petit;
je viens juste de m inscrire et je tombe sur ton sujet;
je me presente j ai 31 ans suis mamman d une puce de 10 ans et je suis tox depuis;;;;;;;bien trop longtemps;
je suis moi ausii sous skenan 12OOmg jour une dose de cheval :) que j injecte
il m est tres difficile d obtenir ce dosage et le fait d etre mamman n arrange rien;
il m est tres difficile d expliquer le pourquoi du comment j aimerais juste ne pas m inquieter chaques jour pour savoir si oui ou non j aurai ma dose;
encore une fois je regrette de ne pas trouver une vrai prise en charge;qui me permetrais d evoluer plus serainement;

je suis passer par d autres addictions mais le skenan c est l enfer et le paradis;

et comme pour le poid ls regards pesant sont dur a supporter;

a quand des structures vraiment adptes et surtout un monde plus tolerant
55 ans Lyon 920
:shock: ?????????? :-k
48 ans strasbourg 6049
comprend pas non plus anubis...
55 ans Lyon 920
;) oui pas tout imprimé là on dirait.....
B I U


Discussions liées