MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

raisonner un proche alcoolique

40 ans 77 5703
hello

bon j ai un peu vu les posts sur l alcoolisme.


je ne sais pas comment faire avec ma Mère.

ça fesait des années qu elle n avait pas bu.

maintenant c est  
tous les jours.je ne supporte pas de la voir dans cet etat.ça la rend mauvaise en plus.
quand je lui en parle elle s en fout.

quoi faire?
35 ans 2384
je suis dans le même cas et honnêtement, on ne sait plus quoi faire, on a malheureusement abondonné... On ne peut pas l'obliger à se faire hospitaliser, mais toutes les idées sont bienvenues...

Désolée de m'incruster dans ton post.
J
34 ans france (57) 209
coucou les filles, vraiment pas faciles ces situations, je connais bien ça...j'ai une tante alcoolique, pour ma part j'ai fait tout ce que j'ai pu au bout de quelques années j'ai malheureusement abandonné...
comme dit, on ne peux pas les forcer a se faire hospitaliser...
j'ai aussi un oncle alcoolique, qui s'est fait hospitaliser 3fois déjà mais rien à faire, même ces filles sont impuissantes... il boit en cachette, a voulu tuer ma tante... bref je vous épargne les détails

j'ai essayé les lettres, les paroles, les pleurs, les rdv chez les psy, les mettre face à leur comportement..., les sermons...
mais je pense que tant qu'ils n'auront pas régler eux ce qui ne va pas ou qu'ils n'en parlent pas...on ne pourra pas les aider...
vraiment désolée de ne pas pouvoir t'aider mais je n'ai pas trouvé de solutions non plus...
F
38 ans Lorraine 791
Le problème dans ce genre de cas c'est qu'on ne peut absolument pas aider la personne si elle ne veut pas être aidée et surtout si elle ne reconnait pas son problème. Le fait d'accepter d'avoir un problème est le premier pas vers la gérison, mais beaucoup ne peuvent pas le faire.

Malheureusement, tout ce que l'on peut faire, c'est essayer, sans l'afronter de face, en faisant preuve d'empathie et de beaucoup de délicatesse de lui faire reconnaitre qu'elle a un problème, et laisser trainer les numéros d'aide aux alcooliques... J'ai, moi aussi été confrontée aux problèmes d'alcoolismes dans la famille (qui a mené à la mort de mon père), j'ai beaucoup lu et je me suis renseignée... malheureusement, et c'est très frustrant, les proches ne peuvent quasiment rien faire.
Bon courage.

Essaye toujours de prendre le problème du point de vue de ta mère (et pour les autres du point de vue de l'acoolique): piégé, drogué, dépendant, humilié, se sentir faible de ne pouvoir tenir, de pouvoir être normal. Cc'est beaucoup cette honte qui empêche les alcooliques de reconnaitre qu'ils ont un problème, cette honte n'est pas forcément face aux autres, mais également vis-à-vis d'eux même: ils ne savent pas qu'ils ont un problème et sont de bonne foi quand ils se défendent, ils se mentent, sans le savoir, à eux même. Si la personne reconnait qu'elle a un problème avec l'alcool, les choses sont ensuite plus facile, elles pourront alors se faire aider.
40 ans 77 5703
merci pour vos temoignages!

Mimine, no soucis!!!!



en effet je comprends avec le tas d horreurs qu elle a vécu et sa situation actuelle, son attachement à l alcool. elle ne boit pas beaucoup mais elle est tellement abimée que 3 bières la rendent démontée.

en plus elle a l alcool mauvais.je connais des alcoolos cools.mais l alcool la plonge dans un monde noir et au lieu de fuir ses démons, elle les retrouve.

durant des années, elle avait un autre "truc" pas légalen france.qui l apaisait.mais l alcool la démonte.
40 ans 77 5703
et vas y que je te prends de la bière avec du lexomil!
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Salut,

On ne peut pas forcer un alcoolique à arrêter de boire, si lui ne le veut pas.
Tu peux essayer de lui ouvrir les yeux, de luis faire comprendre qu'il se détruit et qu'il peut en mourir, mais seule ta mère pet décider d'arrêter. Je sais que c'est moche, car tu morfle toi aussi, mais c'est une impasse
Bonjour

Désolée je ressors le sujet mais un témoignage de plus....

Mon père buvait, il est décédé d'un infarctus fin janvier, il a fait x cures, je l'ai aidé pour la première après,j'ai abandonné, il était violent et mes parents se sont séparés..

Atavisme, je m'étais dit que je ne ferai pas comme ma mère, erreur, j'ai renc mon ex il y a 10 ans il buvait un peu mais par amour je n'ai pas voulu m'en rendre compte...
J'ai tout essayé, amour, fermeté enfin tout , pour lui il n'est pas malade,et c'est de ma faute s'il boit, tiens donc, son ex femme est partie !! meme motif !!!

La cure, il ne veut pas en entendre parler, j'ai tout supporté et fin janvier il a pris un appartement, moi il m'a bouffé la santé et là je vais beaucoup mieux meme si c'est dur la solitude et aussi financièrement mais au moins je suis libre et plus la peur au ventre.
Par contre au travail, il ne boit pas, c'est vrai mais le soir et le week end, invivable .......

Si la personne ne veut pas, rien à faire, je ne veux pas etre défaitiste mais réaliste............

Voilà bon courage à celles qui doivent encore supporter ça moi plus jamais !!!
46 ans albertville 1799
Tout comme freudette et wizou, je pense que la guérison ne peut survenir que s'il y a la reconnaissance de son propre problème.

Tant qu'un alcoolique ne se regarde pas en face et ne se dit pas alcoolique, il n'y a aucune chance pour qu'il tente de s'en sortir.

Peut-être Djaga peux-tu essayer d'aborder le sujet lorsqu'elle est à jeun, parce que ivre ça ne servira à rien.

Que dit-elle à propos de son addiction lorsqu'elle est à jeun?
C
38 ans 139
Moi je dirai surtout que Djaga doit à tout prix se préserver , elle.
Investir dans quelqu'un qui veut à tout prix sauter du bateau pour toucher le fond de mer, c'est couler avec.
C
38 ans 139
Ah, et moi aussi j'ai eu le coup de(s) ex alcooliques ou (mieux) alcoolique ET cocaïnoman... et j'ai entendu aussi des absurdités comme quoi c'était ma faute...le genre de phrase qui a le don de me déssouder totalement du garçon.
Le lien maternel est dur à rompre, mais quand il est empoisonné c'est nécessaire, quitte à revenir si la malade guérit ou décide de guérir.
C'est un héroïsme/dévouement qui flingue que de rester auprès d'un alcoolique, à l'entourer, l'aimer "malgré tout", souffrir avec lui/elle etc...on est juste immergé dans un pb d'alcool et de détresse qui n'est pas le sien,et on s'imbibe de cette détresse délétère, comme une éponge.
Moi je conseille à Djaga de ne pas jouer à l'éponge. On ne peut pas être éponge et parvenir dans le même temps à se colleter correctement avec sa propre vie
36 ans 724
pfff meme problème mais avec mon père
et franchement je peux pas te répondre

ma mère lui dit calmement tu devrais te faire aider sa va plus et il sen porte directement et sen va
on peut jamais en parlé
De toute façon, tout le monde souffre....

J'ai connu cela tant d'années et cela m'a un peu détruite mais je me recontruis notamment depuis que mon ex est parti, cela prendra du temps mais je fuis les gens qui boivent, ça me donne la nausée carrement !!!

Bon courage et ne vous laissez pas couler meme par amour
C
39 ans dordogne 327
paquerette0 a écrit:
De toute façon, tout le monde souffre....

J'ai connu cela tant d'années et cela m'a un peu détruite mais je me recontruis notamment depuis que mon ex est parti, cela prendra du temps mais je fuis les gens qui boivent, ça me donne la nausée carrement !!!

Bon courage et ne vous laissez pas couler meme par amour


mon père est alcoolique égalemment, c'est vrai que tu ne peux pas faire réagir un alcoolique quand il ne veut rien entendre, il ne pourra jamais prendre conscience de sa maladie, pourtant avec avis médical, il est possible de faire une cure, même si la personne en question n'est pas d'accord.

à cause de ce que mon père est, je ne bois jamais d'alcool, ça me répugne..
52 ans Var 2447
En plus de la manière dont ta mère s'alcoolise Djagounette, alcool + médicaments, on appelle ça un polytoxicomanie. L'alcool est pris dans ces cas là comme une drogue pour se défoncer. C'est en plein une conduite addictive.

Mais comment l'aider si elle est sourde à tes appels, tes demandes etc...? Elle est dans le déni de son problème? Ou elle le reconnait mais n'a pas la force/l'envie de réagir?

Préserves toi en tout cas. Tu ne peux pas porter son fardeau si elle même ne l'assume pas.
Bon courage en tout cas. ;)
B I U