MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Image de la femme dans la pub : Imaginez le futur !

42 ans barcelona 5852
Help ! Nous avons besoin de vos réfléxions, de vos point de vue sur cette question, pour un article du mag. (chacun sera duement cité et crédité)

Nous avons pu voir  
que Dove est très populaire avec sa campagne de pub qui s'adresse aux femmes de tous les jours.
Un site web a même cru que vlr appartenait à Dove.
Aujourd'hui, une entreprise qui lance une campagne de pub plus proche des femmes de tous les jours, qui sont finalement ses clientes, peut avoir un grand buzz (=tout le monde en parle).

Alors comment imaginez vous le futur ?
Un retour à une image plus réèle, plus proche de la femme de tous les jours ?
Un rejet complet de l'image de la femme enfant anorexique, et de la culpabilité qu'elle engendre ?
Ou alors au contraire une poursuite de ces idéaux, de plus en plus irrééls et agressifs ? Des femmes enfants entièrement en images de synthèse, avec des prothèses partout, ventant les mérites de se faire implanter un troisième sein robotique ?
Ou alors peut être juste un petite place pour la femme réèle, celle qui fait en moyenne bien plus un 44 qu'un 36 ?

Comment tout celà peut il se passer ? Laissez libre cours à votre imagination ! :P
13610
C'est assez paradoxal...

En fait on voit de plus en plus de pubs avec des personnes "hors normes". Ces pubs font effectivement un tabac, les gens aiment, ça accroche, on s'en souvient, on s'y identifie.

Mais lesdites réclames ne sont qu'une minorité aux côtés des autres pubs, les pubs où les filles sont minces, refaites, "parfaites". Et celles-ci, elles sont et seront toujours là :?

:idea: Moi ce que j'imagine... et plus j'y pense plus l'idée me plaît, que l'on pourrait, pourquoi pas, créer un magazine dédiée aux rondes.
Un magazine en papier, hebdomadaire ou mensuel pour nous.
Un magazine où il n'y aurais pas de MissAnorexique ou de MissRefaite mais MissVérité tout court.

Un Elle ou un Marie-Claire rien qu'à nous... ça me plairaît ça :D
A
43 ans à 5 minutes de la fin du monde 1664
david a écrit:
Un site web a même cru que vlr appartenait à Dove


Et c'était pas vrai? Merdalor. Mais alors vous n'êtes pas pété de thunes?

Ah, un rêve vient de se briser....



Bien bien bien... en voilà un Topic intéressant.

Je serai assez tenté de penser que tôt ou tard, en effet, nous reviendrons à une sorte d'idéal de "réalisme". Car depuis le temps qu'on tend de plus en plus vers une beauté irréelle, voire donc de plus en plus froide et synthétique, déshumanisée donc... un jour ou l'autre on sera allé tellement loin que plus personne ne rêvera devant ces beautés virtuelles n'existant plus que par la magie de Photoshop et devant plus à l'infographiste qu'au photographe (mère Nature n'a plus voix au chapitre depuis une bonne cinquantaine d'année).

A partir de là, un retour à une sorte de "pureté originelle", si je puis employer ces vilains mots qui sonnent quand même méchament intégriste catho (tiens, j'en profite pour faire un coucou à benoit XVI! et un gros bisou sur la fesse, la gauche de préférence), me parait assez probable...

Celà étant l'idéal féminin a beaucoup évolué au cours du temps.

Ainsi, au début de ce siècle, les hommes fantasmaient tous sur... une aisselle bien velue d'une femme!

Et là je te le dis à toi, amie VLRienne qui s'est brouillée avec sa créme dépilatoire: non ça ne fait plus recette.

Je ne crois pas qu'on puisse un jour succomber au charme de robots, ou en tout cas d'une représentation quasi mécanique de la beauté féminine. Nos attirances sexuelles sont avant tout conditionnées par notre animalité, donc par l'organique en opposition au synthétique.

Enfin, voilà, je m'arrête là, parce que dès que je deviens sérieux, j'ai une grosse grosse migraine terrible... wouah, je vais me regarder un peu TFhein? ça va me faire du bien...

Je me prendrai bien un coca moi, tiens.
41 ans Bretagne 1692
Euh j'ai plein de choses à dire, mais il faut que je rassemble mes idées et 2 heures du mat c'est pas facile, facile :lol:

Bon entend que je les rassemble, certaines de mes idées sont déjà très bien rassemblées là : Hervé Juvin: "L'industrie du corps tourne à plein régime"

Déjà qui dit pub, dit vente d'un produit or je pourrais être un peu plus machiavélique en disant que si l'industrie du corps (vendeurs de produits minceur, chirurgiens esthétiques, etc, etc...) veut pouvoir continuer à propérer, il faut créer "du gros" non ou il faut continuer à entretenir l'idéal de la femme mince (oserais-je dire maigre ? ??? Ben si l'idéal de la femme n'est plus la minceur, adieu le marché florissant des sachets protéinés et des liposuccions... Donc à mon avis, eux, ils ont tout intérêt à ce que ces canons là restent en place... Eux mais aussi les marchands de rêve comme Hollywood, etc...

Maintenant, apparemment ça pose des problèmes de santé publique, etc, là normalement on devrait espérer qu'ils arrêtent de culpabiliser les femmes à propos de leur poids, mais d'après ce que l'on a vu récemment, c'est pas encore ça et c'est plutôt l'inverse :?

Alors quel moyen nous reste-t-il ? Brandir notre pouvoir d'achat comme une sorte de "carotte", ça peut marcher... Mais encore faudrait-il que nous ayons effectivement un pouvoir d'achat qui puisse les pousser à s'intéresser à nous... Faudrait qu'on fasse nous même une étude de marché pour leur montrer que oui, ça vaut la peine qu'ils s'intéressent à nous puisque nous "avons les moyens d'être plumées" comme les autres (sous-entendu les minces) et que nous voulons être plumées comme elles ! C'est-à-dire acheter des fringues à pas cher, etc, etc...

Bon, j'essaierais de rassembler un peu plus mes idées pour dans.... une semaine !!!!! Eh oui, je pars en vacances dans le sudeuuh !!!!!! Qui dit vacances dit "Stop Internet" ! Paske vu que travailler sur Internet c'est mon boulot, je ne serais pas en vacances sinon 8)
7404
perso je reste persuadée que l'image de la femme dans la pub dépend de la femme elle-même. De plus en plus demandeuse de régimes elle sera représentée par un idéal de minceur, de plus en plus demandeuse de jeunesse, elle sera représentée par un idéal limite ado. Et voilà comment nait la femme-enfant anorexique.
Si les femmes d'aujourd"hui osaient assumer, dire non, exposer leurs différences, la société de la pub, du pognon, ne pourrait que suivre. Et remplacer les liftings déformant par des crèmes bien être et les régimes par des produits vantant une qualité de vie.
Ca semble, comme ça, utopique et naïf, mais je reste persuadée que ce n'est pas irréalisable et que des sites comme vlr aident à changer les mentalités.
Quand on parle en terme de pouvoir d'achat il est évident que le public cible des pubs devrait être les trentenaires. Ces femmes-là qui ont déjà vécu, sont souvent maman, ont perdu leur taille de guêpe mais ont d'autres préoccupations, ces femmes-là ne peuvent se reconnaître dans les mannequins anorexiques adolescentes. Elles pensent que c'est un idéal, peut-être, à nous, au quotidien, à les aider à assumer leur miroir plutôt que celui aux alouettes, non?

ceci dit Ambre tu soulignes un truc vachement important point de vue presse. Si un tel journal voyait le jour peut-être que ça ferait avancer les choses, oui....sans compter qu'en Belgique le seul journal féminin un peu jeune s'est offert dernièrement un lifting, ne nous offrant plus que des mannequins adolescents anorexiques :roll: donc en effet ce serait pas mal mais qui va prendre le risque de mettre un tel projet en route? je n'en sais rien...Mais serais bien partante si un jour ça arrive en tout cas :lol:
42 ans Dans ton cul :D 616
Pour ma part, j'estime que les pouvoirs publics devraient s'en mêler, ils l'ont fait pour la cigarette, pour l'alcool et pour la sécurité routière, et il me semble que c'est un problème tout aussi important et dévastateur, on crée arbitrairement du mal-être, de la frustration, de la depression, et ce, par pur souci mercantile...

Pour ce qui est des produits, régimes ou autres, si le produit minceur "miracle" existait, c'est certainement pas les médias qui nous en parleraient, mais les spécialistes du domaine, médecins ou autre...

De mon point de vue, ce genre de produit qui joue avec la santé ne devrait même pas être en vente libre...

Pour ce qui est de l'image de la femme dans les médias (surtout TV), ça devrait être comme pour les débats politiques : toutes les femmes devraient être représentées à part égale, que ce soit en temps d'apparition ou en quantité de personnes, c'est pas avec seulement deux femmes "fortes" (Laurence Boccolini et Marianne James) qu'on va faire évoluer les mentalités, surtout quand on voit les daubes dans leskelles on les voit, c'est pas super gratifiant (bon, elles ont quand-même l'avantage de montrer une certaine force de personnalité)...

Enfin bref, faudrait encore tout faire péter :lol:
1488
Help ? pas le temps là dsl….

Cité ..ok…MAIS crédité ? ! ! ? HELP donc ? ? Ah mais no soucie mon bon monsieur! ! solidarité..tout ça..!

Sur la pub Dove elle meme( rappel http://img206.echo.cx/my.php?image=dove0eb.jpg ) : le slogan c’est raffermir les rondeurs, parce que une rondeur molle ça reste toujours laid, subtile comme distinction mais révélateur tout de meme.

Ensuite l’age des femmes représentées : on va dire 20 à 30 ans. Quand meme..

Question minois : elles sont toutes superbes ! Avec quelques kilos en moins beaucoup pourraient se retrouver sur des couvs de mag pour célibataires durcis.

Question morphologie : elles sont toutes rondes mais sont toutes très bien proportionnées voir superbement charpentées sans rien qui pendouille (et je ne parle pas que de la poitrine bande de petits salopiauds ! ).

Enfin question sous vetements, je veux bien qu’ils n’aient pas mis des fanfreluches différentes pour toutes histoire de cibler le regard sur l’objet de la pub (la rondeur) mais elles ont toutes des sous vetements de grand mère. Ce qui fait que cette photo est complètement désexualisée, et pour cause, cette affiche ne seraient jamais passée si elles avaient été en tanga et ptit balconnet pigeonnant (là c’est moi qui fantasme, désolé). Bref, ces femmes sont davantage des jeunes maman que des amantes sensuelles potentielles parce que le sexe et les gros ça fait pas bon ménage..

Bon c’est bien sur du marketing mais quand meme.

Tout ça pour dire que Dove ne se mouille mais alors pas beaucoup et que si cette campagne fait autant de bruit qu’il semble bien etre le cas, ça montre les progrès restant à faire.

Ceci étant dit, pour faire un retour vers une femme de tous les jours, faudrait déjà que la femme de tous les jours ait déjà été représentée dans les supports médias.

Car des débuts de la réclame ou l’on pouvait admirer toutes sortes de corsets à structure en alliage léger de type duraluminium dans le catalogue Manufrance ou des premiers défilés de haute couture in Gross Paris, si les modèles n’étaient pas filiformes, ils n’étaient pas non plus ronds. Jamais. Parce que l’idéale féminin a longtemps été gros nichons larges hanches popotin rebondi mais taille de guèpe.

Puis vint la libération de la femme avec l’abandon du corset….libération à prendre avec une paire de pincettes à manche télescopique. C’est au début du 20e siècle (et oui, vous etes tous d’un autres siècle, ça met un coup hein) remplacé par des vétements supportant mal l’embonpoint (fameux tailleur droit Chanel et pantalons).

Brefl, la "femme de tous les jours" n’a jamais vraiment fait partie de l’imagerie des industries textiles ou cosmétiques. Et depuis une trentaine d’années le mouvement s’accélère : de la mode Twiggy des seventies au gamines de 15 ans exhibées décharnées sur les couv, tout ça reste cohérent au final.

L’homme est un animal qui va au final raison garder parce que "le poids idéal varie géographiquement et historiquement ", ...rien à faire de l’animalité de l’homme dans l’histoire, c’est sociétal. Dans certaines tribues africaines, l’embonpoint est considéré comme un sexuellement irrésistible par les hommes, en Chine longtemps ça a été les petits pieds et si "à une époque le fait d’etre gros était considéré comme quelque chose de positif voir attirant", bien autre époque, autres mœurs car à présent on se trouve ici maintenant. Après faire la psychologie de notre société à nous là maintenant qui encense la filitude attitude, la flemme.

Quelque chose d’intéressant à voir : de la mondialisation des échanges de marchandises et de pensées est née un consensus universel sur les critères de beauté : 90 60 90. Brésiliens/Ukrainiens, meme combat.

Tout ça faisant, penser que les "gros" ou les gens de tous les jours seront demain ou après demain ou dans 40 ans sur les couv de magazine, je veux pas dégager des ondes négatives donc je dirais rien.

Si tout de meme : que les forts représenteront une part de marché de plus importante, donc que les industriels vont les taquiner, mais que cela ne changera pas les états d’esprits ni encore moins les canons de la beauté ni les besoins des personnes à se référer à des valeurs autres que les leurs et à rechercher l’approbation de l’Autre dans son regard.

Ouf

L’auteur du post demandais d’ailleurs "est ce que on va vers une poursuite de ces idéaux …irréels", par définition ça l’est, bon fatigue, tout ça, circulez pour cette fois. Bien oui, on va continuer à aller vers ces idéaux parce que finalement on a tout : plus besoin de courir pour ne pas etre bouffer par un zébu rose (espèce rare) et on a la démocratie. Donc le seul idéal qui reste c’est le culte du soi, de la perfection, du bien etre : course vaine perdue d’avance mais l'une des dernières qui soit stimulante.

Blurp

Le business model du 21e siècle je vous le dis c’est la cage à hamster géante.

Bon pour la citation gawan ça s’écrit g..a..w..a..n…
Ala, mais surtout sans majuscule au début ! !
7404
gawan a écrit:
célibataires durcis.
Bref, ces femmes sont davantage des jeunes maman que des amantes sensuelles potentielles



:shock: en quoi ces deux facettes de la femme te semblent-elles incompatibles?????????????????????????????????????, au-delà du stéréotype des ronds, pourrait-on enfin également accepter qu'une jeune maman soit en balconnet, en string, ou en jaretelles? :roll:
1488
Eve a écrit:
gawan a écrit:
célibataires durcis.
Bref, ces femmes sont davantage des jeunes maman que des amantes sensuelles potentielles



:shock: en quoi ces deux facettes de la femme te semblent-elles incompatibles?????????????????????????????????????, au-delà du stéréotype des ronds, pourrait-on enfin également accepter qu'une jeune maman soit en balconnet, en string, ou en jaretelles? :roll:


Ah mais tu me pretes des propos qui ne sont pas de moi et que je rend illico sans y prélever le moindre interet: problème de communication que tout cela donc.

Ces 2 facettes sont compatibles, of course :D mais pas dans l'imagerie marketeuse, là était mon propos ma pt'ite demoiselle. Pour preuve, dans des émissions de type humoristique ou le but recherché est de pratiquer la drolerie selon leurs concepteurs, les gros zé les vieux pour rechercher un effets comique sont souvent présentés en lingerie sexy. Tu n'as jamais remarqué ?

Parce que sexualité/sensualité et fort/agé/handicapé/etc ne sont pas compatibles dans l'esprit de beaucoup. Tel était mon propos.

Et au dela des steréotypes des ronds, IL FAUT imposer qu'une jeune maman soit et en balconnet et en string et en jaretelles partout et tout le temps: je suis bien d'accord !! :twisted:
41 ans Bretagne 1692
C'est tout nouveau, le terme vient de sortir : la "pub réalité" (cf article ici)...

Maintenant, c'est devenu à la mode surtout avec des succès tels que celui de Dove :

Citation:

L'an dernier, la campagne Dove (Unilever), orchestrée par Ogilvy, avait décidé de faire poser en sous-vêtements de vraies « rondes », pour son lait Raffermissant. Résultat : une couverture presse exceptionnelle, des ventes multipliées par trois, le prix Femino, qui distingue les campagnes « non sexistes ». Qu'à cela ne tienne ! La marque a récidivé cette année avec une campagne « pour toutes les beautés », mettant en scène en affichage cinq portraits de femmes atypiques (ronde, ridée...). Explication de Delphine Peyrel, chef de marque : « 2 % des femmes se trouvent belles au regard des canons de jeunesse et de minceur projetés par la presse et la publicité, et le chiffre tombe à 1 % en France ! Nous avions envie de montrer des femmes qui ne correspondent pas à ces canons et qui sont pourtant magnifiques. »


C'est clair y'a du bon, même si ben on a bien l'impression que le fait que la femme se sente bien dans sa peau ou pas ça leur passe au-dessus de la tête quoi qu'ils en disent : ben oui leur métier c'est de vendre et pas de faire de la philantropie..

Mais bon doit-on s'attendre à une vague de 'pub réalité" ??? Parce même s'ils prennent des "vrais" gens, les discours de ces gens peuvent parfois être orientés, voir totalement écrits d'avance etc...

Moi je dis bien, mais je reste sur mes gardes quand même (euh, c'est pas pour autant que je me suis débarrassée de tous mes produits de beauté pour aller acheter des produits Dove, je le ferai peut-être quand les patrons de Dove toucherons moins et que les "petits" salariés toucheront plus (quoi ? Vous me prêter déjà certaines appartenances politiques ;) )

En tout cas pour moi, un grand pas aura été fait pour l'image de la femme dans la pub quand :

- les magazines pour hommes cesseront de mettre des filles presqu'à poil sur leur couverture et dans leur magasine..

- les femmes ne seront plus montrées comme des bonnes ménagères, bonne mères, etc... Oui, oui, certaines marques d'appareils ménagers montrent déjà des hommes en train de faire de faire la vaisselle ou autre, mais en général c'est pour dire que l'homme est plus malin pask'il a trouvé un produit révolutionnaire qui fait tout à sa place (donc c'est pour cela qu'il le fait !!!)

- on arrêtera tout le temps d'encenser les tailles manequins (ça commencent déjà dans certains pays : lutte pour la prévention contre l'anorexie et la boulimuie)

- le corps de la femme ne sera plus utilisé pour vendre, mais que la femme sera considéré comme un individu au-delà de son corps...

Avez-vous remarqué : en général, les femmes de plus de 40/50 ans ne sont pas sexy, parfois belles, mais c'est tout : comme si à 50 ans une femme était un être asexué... Les jeunes filles, elles, sont tout le temps sexy (on montre, leur jambes, leurs seins; leur chûte de reins...

Mais pour cela, c'est la société aussi qu'il faut changer, tant le regard des hommes sur la femme, que le regard des femmes sur elles-mêmes :

la femme n'est pas une poupée en procelaine qui doit toujours être bien habillée, fragile, frêle et qui aurait besoin de la force (physique et de caractère) des hommes pour survivre... (Bien sûr, il faut ajouter à cela le caratère propre de l'individu en question...)

Allez, sans tomber dans l'excès, je crois que les femmes contribuent beaucoup à l'image actuelle de la femme dans la pub, il faut qu'elles-même se rebellent contre cette image, dans leur vie de tous les jours...
2309
david a écrit:

Un rejet complet de l'image de la femme enfant anorexique, et de la culpabilité qu'elle engendre ?


Peut on enfin laisser les anorexiques tranquiles ??
Elles n'ont rien à voir avec le débat de la size et de la mode. Elles sont malades. Elles souffrent. Arrêtons un peut de les stigmatiser et d'utiliser des mots forts de sens à n'importe quelle sauce !!
L
71 ans 7508
Je suis d'accord avec lilkitty faudrait laisser les anorexiques un peu tranquille c'est comme si on passait le temps à nous appeller les boulimiques sous pretextes qu'on est ronde.

Quand à l'image de la femme je ne la vois pas prête à évoluer car le perfectionnisme et l'esthètisme est encore trop ancré dans leurs moeurs.
42 ans Dans ton cul :D 616
Yubaba a écrit:
le perfectionnisme et l'esthètisme est encore trop ancré dans leurs moeurs.


Je dirais plutôt le mauvais goût :P
25680
Lil'Kitty a écrit:
david a écrit:

Un rejet complet de l'image de la femme enfant anorexique, et de la culpabilité qu'elle engendre ?


Peut on enfin laisser les anorexiques tranquiles ??
Elles n'ont rien à voir avec le débat de la size et de la mode. Elles sont malades. Elles souffrent. Arrêtons un peut de les stigmatiser et d'utiliser des mots forts de sens à n'importe quelle sauce !!


Lil'kitty avant de t'emballer lit : On parle de L'image de la femme enfant anorexique, car cette image elle existe. D'ailleurs des sociologues, des medecins, des scientifques emploient cette expression, car elle est appropriée

Il n'y a là aucune stigmatisation, ni abus de language.
Le choix de ce mot est tout à fait délibéré et malheureusement oui, ca se verifie trop souvent.
Si on ne peut même plus utiliser les mots adequates :roll:

Si tu veux en parler, alors crée un topic ailleurs là dessus, car là ce n'est pas le sujet.
2309
Si la maigreur est à la mode, la réalité de vie des anorexiques ne l'est pas elle. Donc je persiste à dire que l'on utilise bien des mots en les galvodant. Ce n'est pas parceque je ne sais quel "sociologue", "médecin", "scientifique" emploi un mot en dehors de son contexte réel qu'il puisse en banaliser et en vulgariser la réalité. C'est une chose que l'on retrouve souvent avec les pathologies psychiatrique "tu es parano !", "il est schizo"... Ces mots sont entrés dans le langage courant si bien que personne ne sait ce que sont vraiment ces pathologies.
C'est sur la jeunesse et l'androgynie que fantasment les créateurs de mode et par extention les magazines de mode, pas sur l'anorexie, l'anorexie, c'est la maladie, la souffrance, la mort, ça n'est pas du tout glamour.
B I U