MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n'assume pas du tout ma rondeur... Pire, je me déteste...

M
40 ans Québec, Canada 4
Voilà... Le titre dit tout... Désolé je vais surement pondre un pavé, mais, c'est la première fois que je vais réellement dire ce que je ressent au sujet  
de mon poids...

Je fais 1m55 pour 77 kilos. Je suis une "ptite grosse" et je ne m'aime pas du tout... loin de là... Je n'arrive pas à me trouver des vêtements qui me plaisent car ils sont toujours trop cher pour les moyens que nous avons mon amoureux et moi, car en plus de porter du "14" (grande taille, magasins spécialisés dans le 14+)dsl je ne connais pas les tailles européennes, je dois aussi trouvé quelque chose de "spécialisé" pour les petites, ce qui en augmente le prix... Ah! Mon amoureux lui il n'a pas de problème pour s'habiller... Il fait 1m83 pour 68kg... Alors j'ai toujours l'impression d'avoir l'air d'une "guenillou" à côté de lui...

Ailleurs, je n'ose jamais manger à ma faim (qui n'est pas démesurée!!) mais quand même... régulièrement, l'estomac me gargouille après les repas ailleurs même... Je suis gênée de manger devant les gens... J'ai toujours peur qu'ils se disent en eux-même: "c'est ça la grosse... bouffes!" Alors je prends souvent à peine la moitié de ce que les autres ont dans leurs assiettes...Et le pire? Je m'arrange même pour en laisser, faisant croire que je suis complètement et même trop rassasiée :oops:

Je m'empêche régulièrement de sortir et de plus, je n'ose même pas me chercher un poste (emploi) hors de la maison, car j'ai toujours l'impression que c'est à cause de mon apparence que je suis "rejetée" en tant que candidate... Ma solution? Je suis devenue travailleuse à la maison... Avec ce que ça implique du côté financier... Bref, à cause de moi, on est pauvre... :?

L'été je meure de chaud car je ne mets jamais de pantalons courts... Je ne veux pas montrer mes jambes, ni ma cellulite... Les jupes et robes? Connais pas... Je n'en possède pas non plus...

Je ne veux pas que mon copain me voit nue à la lumière... Il le fait quand même parfois, et, le malaise que je ressens gâche tout...

Je pourrais continuer ainsi sur des dizaines de paragraphes...

Je crois que j'ai un problème... Je m'en suis réellement rendu compte la semaine dernière je crois... Mon frère et sa copine que je trouve très jolie étaient chez nous... Nous parlions de poids je ne me souviens plus dans quel contexte... Et SINCÈREMENT je lui dis: "Oui mais toi, t'as pas vraiment de problème! Tu pèses combien? 58kg peut-être?" Et c'est comme ÇA que je la vois!!! Mais, à ma stupéfaction elle me répond: "Pas du tout! Je pèse 77 kilos"!!! Le même poids que moi!!! Alors je dis " ok! mais, t'es quand même plus grande non?" Et elle me réponds "pas vraiment... je fais 1m55!" :shock: Pourtant, je vous jure et sans mentir, que je suis ou du moins je me vois facilement 2 à 3 fois plus "ronde" qu'elle!! Et là le soir, mon conjoint me dit: "t'as vraiment un problème, et, il n'est pas sur la balance..." :?

Je ne me prive pas de manger, ni même de manger les trucs que j'aime... Il y a quand même des trucs que je n'abuse pas... Comme la poutine... Par contre, j'oublie de manger!! C'est pas des blagues! Pas de déjeuner ni de diner... La plupart du temps, je ne fais que souper... Je travail toute la journée et parfois, rendu vers les 16h / 16h30, la faim se fait sentir et de façon très "brutale" :lol: L'estomac veut me déchirer et me rappel à l'ordre... Mais, à ce moment, je me dis " je ne peux pas manger là! zhom arrive dans 1 heure et on va souper..." Et je mange un souper "normal"... Ce qui ne doit surement pas m'aider... Rien manger de la journée pour finalement manger un repas complet le soir... je sais pas...

Voilà... Je suis arrivée hier sur ce forum (comme mentionné dans mon post de présentation) et, j'espère sincèrement réussir à changer. Je n'ai pas dis maigrir... Mais bien changer! Changer à l'intérieur de moi au départ... Je n'en peux plus de me détester... À ceux et celles qui se sont rendu à la fin de se roman: merci! Ça m'a réellement fait du bien de me vider le coeur! Maintenant, je m'en vais "manger" le forum :mrgreen:
M
40 ans Québec, Canada 4
Je voudrais juste rajouter quelques trucs...

Avant, j'étais "mince"... je faisais environ 56kg tout mouillée... Mais, j'ai eu deux enfants... À 1 an et 2 semaines d'écart... (ma petite étant née d'une césarienne d'urgence, à 28 semaines de grossesse)... C'est là que j'ai pris mon poids... Je fut alité pendant toute ma grossesse, et par la suite, un repos complet de 6 mois, suivi d'un repos partiel d'un autre 6 mois...

Par contre (et ne vous inquiétez pas je ne vais pas tout raconter les détails...) vivant de la violence conjugale avec le père de ma fille, j'ai fais le choix le plus difficile de toute une vie... J'ai fais adopter mes petits afin qu'ils soient éloignés de cette violence et surtout, de mon ex. Et, je me suis mise à manger... manger et manger... Je me doute bien que je mangeais mes "émotions"... et maintenant, vous "connaissez" le résultat...Et rien ne part! Même si je m'alimente relativement bien maintenant... Je me dis souvent que si j'avais mes petits près de moi, ce serait une "mince" consolation en les regardants... je pourrais me dire: "ok t'es grosse, mais regarde pourquoi!!!"... Mais là, je ne peux pas me dire ça...

Il y a aussi ma mère... Qui est complètement obsédée par la nourriture et le poids... Il n'y a pratiquement aucune conversation où elle ne m'en parle pas. (elle est un peu plus petite que moi et fait 45kg au plus). Elle me dit ce que je devrais manger, quoi pas manger, me fait sentir coupable... Comment je devrais m'habiller, ce que je ne devrais pas mettre... etc... et ce, plusieurs fois par semaine... Ce qui a pour résultat que mon apparence (ou devrais-je dire mon poids) occupe facilement 90% de mes pensées quotidienne... Je passe mes journées en pyjama sans me maquiller ni me coiffer car, je n'en vois pas l'utilité, je ne sors pas... Et de plus, maquillée/habillée/peignée, je ne réussi pas plus à me trouver relativement jolie... Pourtant... Je réussi bien à trouver plusieurs plusieurs femmes très très jolies! Et ce, peu importe leur poids! Qu'elles fassent 50kg ou 130kg, je leur trouve toujours quelque chose de bien, de beau... Pourquoi ne suis-je pas capable avec moi-même?????

Encore une fois, je suis désolé de vous embêter avec ces romans, mais, ça fait si longtemps que je garde tous ces pensées en moi...
40 ans Nord 717
Bonjour,

D'abord ce qui me fait réagir, c'est ce que tu dis sur ta mère. J'ai eu il y a quelques années des problèmes de peau, donc était couverte de crème et ai bousillé quasi tous mes tee-shirts comme ça, et m'a mère m'a fait des réflexions sur les tee-shirt que j'avais racheté, de moindre qualité.:evil: Je lui ai répondu qu'elle n'avait qu'à me les acheter! :twisted:. Depuis, plus de remarques sur mes fringues, sauf positives!

Pour ce qui est du rapport que tu as à ton corps, il est justement important que tu t'habilles à la maison et que tu ne traines pas en pyjama. J'ai fait cette erreur quand j'étais malade, j'avais l'impression d'être déguisée quand je sortais :(

Et puisque tu trouves la copine de ton frère mignonne et que vous avez la même morphologie, pourquoi ne lui demandes-tu pas des conseils beauté/fringues? Elle connait peut-être l'adresse d'un magasin pas trop cher. Et fouille un peu sur le site, il y a aussi des adresses de boutiques internet pour les grandes tailles, dont plusieurs sont aux USA ou Canada.

Faire du sport, même un truc tranquille genre yoga, taïchi, ou de la danse, ou la piscine, est aussi un bon moyen de prendre conscience de son corps et de l'accepter, et occupes-toi de toi.

Ce sont des conseils basiques, je sais, mais je crois déjà qu'en essayant de les appliquer, ça devrait te faire du bien.
28 ans De Lyon a Beyrouth 125
Hello! et Bienvenue!
Citation:
,Ailleurs, je n'ose jamais manger à ma faim

Ca je pense que c'est un probleme.la regle d'or pour etre a l'aise c'est justement ecoute son corps, sa faim. La rubrique RA pourrait t'aider, ya pleins de bons conseils, pour enfin etre en accord avec soi-meme! :D

je comprend tout a fait ce que tu dis sur le fait de ne pas oser monger en societe. La peur du regard des autres. Ca me gene tellement que je hais les restaurants, les reunions de famille... Alors que la plupart des gens s'en foutent royalement de ce qu'on mange. Ya un post la dessus assez interessant... dans cette meme rubrique je crois.

Citation:
Et SINCÈREMENT je lui dis: "Oui mais toi, t'as pas vraiment de problème! Tu pèses combien? 58kg peut-être?" Et c'est comme ÇA que je la vois!!! Mais, à ma stupéfaction elle me répond: "Pas du tout! Je pèse 77 kilos"!!! Le même poids que moi!!! Alors je dis " ok! mais, t'es quand même plus grande
Ca aussi ca m'arrive tres souvent. On ne se voit pas comme les autres nous voit.
Il faut reussir a prendre du recul par rapport a notre poids. Je me suis longtemps considere comme un chiffre. Mais mince quoi, on est des femmes, avec notre histoire ( et la tienne est particulierement douloureuse... :( ) nos qualites ,nos defauts.
Je tassure que ce site fais vraiment du bien. Je ne sais pas trop quoi te dire, vu que j'ai aussi beaucoup de mal a m'accepter. Et ca ce n'est pas une question de poids. J'ai eu des variations de poids tres importantes ( 25 kilos...) et je me trouvais toujours moche et grosse. Et bien sur les autres etaient plus belle que moi.
Et puis la ca va mieux. J'ecoute les gens qui me veulent du bien, je ferme mes oreilles quand on parle de regime. J'ecoute mon cheri.

JE te souhaite beaucoup de courage! je suis desole si ma reponse est mal ecrite...
Prend confiance, on n'a qu'une vie, c'est tellement dommage de ne pas en profiter a fond a cause de notre poids.

bisous et tiens nous au courant ! :D
28 ans De Lyon a Beyrouth 125
Hello! et Bienvenue!
Citation:
,Ailleurs, je n'ose jamais manger à ma faim

Ca je pense que c'est un probleme.la regle d'or pour etre a l'aise c'est justement ecoute son corps, sa faim. La rubrique RA pourrait t'aider, ya pleins de bons conseils, pour enfin etre en accord avec soi-meme! :D

je comprend tout a fait ce que tu dis sur le fait de ne pas oser monger en societe. La peur du regard des autres. Ca me gene tellement que je hais les restaurants, les reunions de famille... Alors que la plupart des gens s'en foutent royalement de ce qu'on mange. Ya un post la dessus assez interessant... dans cette meme rubrique je crois.

Citation:
Et SINCÈREMENT je lui dis: "Oui mais toi, t'as pas vraiment de problème! Tu pèses combien? 58kg peut-être?" Et c'est comme ÇA que je la vois!!! Mais, à ma stupéfaction elle me répond: "Pas du tout! Je pèse 77 kilos"!!! Le même poids que moi!!! Alors je dis " ok! mais, t'es quand même plus grande
Ca aussi ca m'arrive tres souvent. On ne se voit pas comme les autres nous voit.
Il faut reussir a prendre du recul par rapport a notre poids. Je me suis longtemps considere comme un chiffre. Mais mince quoi, on est des femmes, avec notre histoire ( et la tienne est particulierement douloureuse... :( ) nos qualites ,nos defauts.
Je tassure que ce site fais vraiment du bien. Je ne sais pas trop quoi te dire, vu que j'ai aussi beaucoup de mal a m'accepter. Et ca ce n'est pas une question de poids. J'ai eu des variations de poids tres importantes ( 25 kilos...) et je me trouvais toujours moche et grosse. Et bien sur les autres etaient plus belle que moi.
Et puis la ca va mieux. J'ecoute les gens qui me veulent du bien, je ferme mes oreilles quand on parle de regime. J'ecoute mon cheri.

JE te souhaite beaucoup de courage! je suis desole si ma reponse est mal ecrite...
Prend confiance, on n'a qu'une vie, c'est tellement dommage de ne pas en profiter a fond a cause de notre poids.

bisous et tiens nous au courant ! :D
28 ans De Lyon a Beyrouth 125
desole, reponse double... :oops: :oops:
48 ans 35 10308
Il y a plusieurs choses qui me font réagir dans tes messages.

D'abord, n'ai pas peur de "pondre un pavé", si tu as des choses à dire dis-les, ça ne peut te faire que du bien et de plus le site est fait pour ça.

Ta relation avec ta mère au sujet de ton poids. Je crois que c'est quelque chose qui revient souvent dans les histoires personnelles des gens sur VLR, tu trouveras beaucoup de témoignages en ce sens sur le forum. Le mal que les mères peuvent nous faire en voulant nous aider est parfois terrible. Est-ce que tu n'aurais pas possibilité de parler sérieusement avec elle, lui expliquer que ce qu'elle te dit te fait du mal, que tu as besoin de son soutien et pas de ces critiques? (mais je sais que si c'était si facile à faire, bcp d'entre nous auraient résolu pas mal de soucis! ;) )

Ton histoire personnelle avec tes enfants. Je ne peux imaginer combien cette histoire peut être douloureuse, et on peut comprendre le besoin de se réfugier dans quelque chose (la nourriture) pour se consoler un peu. Ton mal-être me semble bien plus profond que ta silhouette (et vu ton histoire, on le serait à moins!). Est-ce que tu ne pourrais pas envisager de te faire aider pour trier et "évacuer" ce mal-être et comprendre comment t'accepter? Ton copain semble te soutenir et c'est vraiment bien de pouvoir compter sur lui.

Ta relation avec la nourriture. Depuis que je lis VLR j'ai compris combien il était important d'écouter son corps, en particulier il faut manger quand tu as faim! Si tu n'arrives pas à t'interrompre dans ton travail pour manger à heure fixe ce n'est pas forcément grave, mais quand la faim te vient je pense qu'il est important de l'écouter, même si c'est une heure avant ton souper "programmé". Pareil à table, si tu as faim, mange! Tu te bas contre ton corps, tu le maltraites, ça ne peut qu'être difficile pour toi... Essaye d'être plus tendre avec toi-même! :kiss:

Pour ton apparence, les autres filles ont de bonnes idées. Demander des conseils à la copine de ton frère me semble une très bonne idée! Essayer de prendre soin de toi même quand tu es seule en est une autre. Essaye aussi (et c'est très dur, je le sais) de te détacher de ce que toi tu penses de ton apparence, et fais confiance à ce que les gens autour de toi (copain, amis...) disent de toi. Si ça peut aider, tu peux faire un blog ici avec tes "tenues du jour" pour avoir des avis "d'expertes"! ;)

Tout ça c'est un long chemin, mais tu pars avec le bon état d'esprit en ayant envie de changer l'intérieur de toi. Si tu es vraiment décidée (j'en ai l'impression), n'hésite pas à te faire aider par un professionnel (psy); il ne fera pas de miracle, mais il t'aidera à te poser les bonnes questions (ce qui est un grand pas vers trouver les bonnes réponses!), à mettre à plat, à faire le tri.

Bon, ben moi aussi j'ai fait un pavé! :D

Je te souhaite bon courage dans ton chemin!
33 ans Fécamp 1045
Ca me fait de la peine de te lire... Parce que j'ai eu cette obsession. Je passais mes journées à me dénigrer. Mon compagnon passait ses journées à essayer de m'aider.
J'ai des regards quand je mange une pâtisserie dans la rue. Je n'osais pas me servir une 2ème fois quand j'avais mes beaux-parents à la maison. Je passais mon temps à me comparer aux belles ex de mon fiancé (je fais le double de poid qu'elles pour la même taille :lol:)

Quel a été le résultat ? Je ne profitais plus de la vie. Et je faisais souffrir le seul au courant de ce délire et mon meilleur soutien.

Si j'ai d'abord décidé de ne plus en parler, c'est pour préserver notre couple.
Ensuite j'ai listé toutes les raisons pour lesquelles il m'aimait. Je lui ai demandé de me les redire, yeux dans les yeux. Des yeux pleins d'amour ne trichent pas... mais ils peuvent fatiguer de ne pas être pris à leur juste valeur.

Il faut une sacré dose de courage pour venir parler de ses problèmes ici. Il en faut une encore plus grande pour dire : je veux changer sans régime, je veux être moi. Le chemin est long. C'est ta vision même de la vie qu'il faut modifier. Mais tu es sur la bonne voie.
Actuellement, ta vie c'est quoi ? Toi tu es quoi ? Un poids ?

Non. Tu es quelqu'un, pas quelquechose ! Tu es une jeune femme qui a l'air charmante, avec un passé, une vraie histoire, des rêves, des envies. Tu es Mégan, 29 ans, graphiste, qui a eu le courage de travailler chez elle, parce qu'elle en a les capacité, pas parce qu'elle ne se sent pas prête à affronter les autres (c'est pas donné à tout le monde de bosser à la maison, je t'assure). Tu es une femme qui vit en couple, dans un presque-igloo ;). Tu es une personne gourmande avec des formes. Ca fait partie de ton caractère, de ton passé, de ton présent, de la raison pour laquelle ton homme t'aime. Ton corps raconte une histoire, une certaine vision de la vie.

A un moment, il faut remettre les gens à leur place : qui ils sont pour nous juger :?: :!: Nous qui acceptons d'être des femmes entières, avec des défauts, des qualités, mais surtout avec une vraie personnalité, avec un goût prononcé pour la vie. Je ne parle pas des rondes, seulement de celles qui en ont marre de ne pas pouvoir être ce qu'elles sont.
La vraie bataille est là : elle n'est pas liée uniquement au poids.
Et puis au fait, je parlais de défaut, mais qui a décidé un jour qu'être grosse était un défaut ? Le même qui a décidé que les roux sont moches et que les rides font plouc ? J'aimerais pas le rencontrer celui là... :twisted:.

Quand quelqu'un dit qu'il se trouve gros, ou moche, ou quoi que ce soit, il pense toujours "par apport à".

Réflechis aussi à cela...
48 ans 35 10308
Muriel ton message est magnifique! :kiss:
33 ans Fécamp 1045
Heu... merci Sarnia :kiss:
Le tiens est pas mal non plus tu sais :lol:.
48 ans 35 10308
MurielHB a écrit:
Heu... merci Sarnia :kiss:
Le tiens est pas mal non plus tu sais :lol:.


Non c'était pas le but ;) mais vraiment j'ai trouvé ton message très humain et j'espère qu'il va aider Megan parce que moi aussi ça me fait mal de la lire; Megan encore une fois bon courage et n'hésite pas à intervenir ici pour tout ce que tu as sur le cœur.
33 ans Fécamp 1045
C'était pas le but, mais c'était sincère ;).

J'espère que ça l'aidera, que ça vois aidera. Tu sais, à force de le clamer, on fini par le croire. Et c'est si bon... de vivre enfin !

Vous savez les filles, j'adore parler, partager. Et je ne suis pas la seule.
Alors n'hésitez pas à vous exprimer, même par message privé.

Vous allez y arriver. :kiss:.
M
40 ans Québec, Canada 4
Bon matin tout le monde (ici c'est le matin...6h30 am héhé) :o Je viens de lire et re-lire vos messages! J'ai les yeux pleins d'eau! Ça fait tellement du bien de se sentir comprise mais encore plus, se sentir comprise par des personnes qui savent ce que je vis!!! Je vous remercie mille fois!

Au cas où ma meilleure amie lirait, j'apprécie ton soutient!! Ne pense pas le contraire en lisant plus haut... :oops:

Je répète ce que j'ai dis dans ma présentation et ici... Ce forum deviendra mon "régime"... Pas un régime physique, mais, un régime psychologique... Et non pour perdre des kilos mais, pour perdre des "idées", des façons de penser!!! En 48 heures, en vous lisant ici et dans d'autres sujets, j'ai déjà appris plusieurs choses! Maintenant, il me reste à prendre le temps pour les mettre en pratique et en lire d'autres.

Sarnia, tu as mis le doigt sur le "bobo"... Je crois que je n'avais pas réellement réalisé avant de te lire. Il est déjà difficile pour moi de m'aimer avec ce poids, c'est encore plus difficile de m'aimer en sachant que j'ai "donné" mes bébés... J'ai réfléchi et, si j'avais une baguette magique, mon premier "souhait" ne serait pas de perdre mes kilos en trop, mais, de me ramener mes petits. Ensuite, je demanderais à perdre mes kilos. Mais, on ne peut revenir sur le passé, et peu importe ce que je pense de moi au présent, je DOIS me convaincre moi-même qu'à ce moment là, j'avais de très bonnes raisons de prendre la décision que j'ai pris.

Oh! Ce n'est pas que les autres ne me le font pas sentir! Ma mère, mon conjoint, la famille de mon conjoint (qui ont également connu mes enfants ainsi que mon ex), ma meilleure amie... Tout ces gens me disent souvent de ne pas m'en vouloir, que j'ai fais le meilleur choix dans l'intérêt de mes enfants... Mais il est difficile avec le recul (cela fait maintenant un peu plus de 6 ans), de me remettre dans le contexte de ma décision. Et, en ce sens, la seule phrase qui me revient toujours en tête est: "t'as donné tes enfants... t'as donné tes enfants"...

Je crois que cela, jumelé à mon poids, est définitivement la "les" raisons qui font que je me déteste... Un psy? J'en ai rencontré un quelques mois après tous ces événements... Mais cela n'a pas fonctionné... Tout ce dont cette personne voulait parler, c'était de mon enfance... (différents centres d'accueil, différentes familles d'accueil, violence familiale avec mon père... La protection de l'enfance est venue me chercher quand j'avais 7 ans et m'ont "gardé" jusqu'à mes 18 ans...)Mais ça, c'est réglé en moi!!! Je ne sais pas si une autre Québécoise lira ce message, mais si oui, elle pourra corroborer mes dires... Au Québec, pour une majorité de psy, une enfance malheureuse est une mine d'or... Le présent? J'irais pas jusqu'à dire qu'ils s'en "foutent" mais pas loin... Alors, difficile dans ces conditions de régler la "bonne" source du mal-être..

Pour ma mère... J'ai beaucoup de difficulté à lui dire ce que je pense... Elle est excessivement difficile et un rien la contrarie (cela a toujours été, mais, c'est encore pire depuis qu'elle a été dans le coma...) Comme j'ai coupé tous les ponts avec mon père, j'ai tendance à "épargner" ma mère car c'est le seul parent qu'il me reste.

Muriel! côté amoureux, nos chemins se ressemblent!!! Mon copain n'a eu qu'une seule amoureuse avant moi (avec qui cela a duré 4 ans) et cette fille est sublime!!! Ça aussi c'est difficile... Il m'arrive souvent de me sentir comme un "prix de consolation"... :? Et tout comme tu l'as mentionné, j'ai peur de le pousser à bout avec mon obsession... C'est d'ailleurs une des raisons qui fait que je m'ouvre à vous, sur ce forum.

Roseeduliban, merci pour le "tuyau" concernant la rubrique RA! Je vais continuer un peu à lire les "ressenties" des personnes dans les rubrique comme celle-ci et, par la suite, j'irai du côté "technique"... J'ai tout l'avant-midi aujourd'hui alors :D

Ouff... Ça y'est... encore un pavé... Mais d'un autre côté, dur dur de dire tout ce que l'on ressent qu'en 2-3 mots...

Encore mille mercis pour votre soutient!!! Je ne vous connais pas, mais, je vous "aime" déjà :mrgreen:
40 ans Nord 717
bonjour la miss,

Je vois que je ne suis pas la seule à avoir pensé au psy, même si je n'en avais pas parlé. Tu dis avoir été en voir un juste après l'adoption de tes enfants, mais peut-être était-ce trop tôt? Pour en avoir vu quelques-uns à différents moments de ma vie après une dépression pas très bien soignée, je me suis vite rendue compte que voir un psy n'est efficace que si tu es prête à y aller, si tu en ressens le besoin, et tout ne se règlera pas en une fois.Pour moi le rythme est à peu près tous les deux ans, je fais une série de séances jusqu'à ne plus en ressentir le besoin, et sans que tout soit forcément réglé.

Commence déjà prendre soin de toi (bains, sauna, épilation...), à te revaloriser à tes yeux (écoute ton copain,par exemple), c'est déjàun grand pas en avant.
Et comme le dit Muriel, tu as vraiment du courage de travailler chez toi, moi je ne l'ai pas eu alors que j'en avais l'occasion et en plus de fairele métier qui me plaisait vraiment.m Mais j'avais top peur d'être seule, justement.
a bientot
48 ans 35 10308
Milmi a écrit:

Tu dis avoir été en voir un [psy] juste après l'adoption de tes enfants, mais peut-être était-ce trop tôt?


Oui, et en plus ça n'était peut-être pas le bon... Mais Milmi a raison, si tu "ne le sens pas" c'est que ce n'est pas le moment. C'est déjà un énorme pas, je trouve, d'avoir décidé de prendre les choses en main et d'avoir envie que ça change.

Concernant tes enfants, je ne connais que ce que tu en racontes mais je ne te trouve ni lâche ni égoïste, tu ne les a pas abandonné, au contraire tu as fais un gros sacrifice dans le but que eux soient bien, en sécurité. Ça demande beaucoup de courage.

Moi aussi je te trouve courageuse, et en plus tu es bien soutenue par ton entourage, c'est une grande chance, le déclic s'est fait dans ta tête et c'est sans doute juste ce qu'il te manquait. Maintenant comme disent les autres prend soin de toi, et va doucement, mais tu y vas!
B I U