MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Leurs enfants encombrants

43 ans Nancy 1374
Quand mon fils était encore un bébé, il y avait un autre enfant de son âge chez sa nounou. La maman avait eu un enfant précédemment, laissé à la garde  
de son père dont elle était séparée.
La fille de la même nounou a plus ou moins abandonné son petit garçon de moins de deux ans lorsqu'elle a rencontré un autre homme sur internet. Toute dévouée à sa nouvelle histoire et n'ayant pas de place dans le studio de son nouveau chéri, elle a préféré confié le bébé au papa encore sous le choc de la rupture plutôt que mettre en péril sa relation débutante.

Et ce cas se répète apparemment de façon exponentielle. Je lis des témoignages scandaleux à mes yeux sur les blogs et forums, je rencontre de plus en plus d'élèves vivant cette situation déchirante à l'école...

Pour être franche, je suis plutôt choquée de réaliser que les enfants représentent pour certains un fardeau dans la vie amoureuse. Les choses se sont bien compliquées depuis quelques années du fait de l'hyper consommation relationnelle, affective ou sexuelle, mais faut-il que les enfants, nourrissons ou adolescents, soient les premières victimes?

Pour ma part, je suis séparée, mère de deux jeunes enfants et je revendique qu'ils sont pour moi une priorité et que je ne les lâcherais pas pour le premier homme venu.

Je suis souple d'esprit à bien des égards mais quand je lis des choses du style "Je quitte mon mari, je rencontre quelqu'un, je laisse mes enfants sans vergogne, je recommence une nouvelle histoire, je tombe enceinte au bout de deux jours et c'est le bonheur", excusez-moi mais ça me révolte. Et féliciter autant d'égocentrisme, je ne peux pas.
41 ans Nice 2811
Je suis tout à fait d'accord avec toi

Je ne comprends pas que l'on puisse faire passer sa vie de femme avant celle de maman :shock:
Les enfants ont les assument jusqu'au bout.

Si un jour je venais à me séparé de mon zhom et que j'en rencontré un nouveau mais qu'il ne plait pas à mes enfants je sais déjà sur qui mon choix se porterais .
60 ans Au bord de la mer 15536
Il me semble que confier la garde de son enfant au papa n'est pas non plus l'abandonner, ni refuser de l'assumer :-k ça n'en fait pas forcément une victime.
Vaut-il mieux qu'il reste avec une mère malheureuse ?
Je ne pense pas qu'on puisse se permettre de juger ainsi...

Quand à leur laisser leur mot à dire sur le choix d'un éventuel nouveau compagnon, c'est leur donner un pouvoir qu'ils ne doivent en aucun cas avoir il me semble.
43 ans Nancy 1374
Je suis tout à fait d'accord que confier la garde à un papa n'est pas un crime, loin de là. Je ne remets nullement en cause les compétences paternelles, bien au contraire :D En cas de séparation, plusieurs possibilités sont offertes quant au mode de garde, l'important est de choisir celle la plus épanouissante pour le ou les enfants. Pas toujours évident...

Ce qui me préoccupe le plus c'est ce phénomène qui prend de l'ampleur et que je constate de plus en plus régulièrement dans ma situation professionnelle et autour de moi. Quand on écoute et décortique le discours maternel ou paternel (je ne voudrais pas être taxée de sexisme), on a l'impression que le bien être personnel passe avant. Le ou les enfants sont un frein voire un fardeau. C'est avant tout ça que je ne cautionne pas.

Les enfants plus jeunes ne peuvent pas aisément exprimer leur avis ou leur souffrance dans ces cas-là. D'autres plus âgés demandent au parent d'intégrer la nouvelle "structure familiale" et essuient un refus. Est-ce bien normal?
44 ans 17521
Pour ma part, je suis à 100 % d'accord avec Phaedra et Cécilious...

J'espère au moins que pour ces personnes qui font le choix de leur "épanouissement" au détriment de leurs enfants, leur nouvelle vie en vaudra la peine, c'est tout ce que je leur souhaite... parce que c'est souvent un beau gâchis pour tout le monde, et ce sont toujours les enfants (déjà là, et à venir) qui trinquent...

Moi aussi, ça me choque, mais bon... chacun est libre de définir ses priorités...
60 ans Au bord de la mer 15536
Ok, là je comprends mieux ce que tu voulais dire.
Et effectivement aussi bien le père que la mère peuvent vouloir vivre leur vie ;) il ne faut pas parler que des mères.
Pourquoi reprocher aux femmes quelque chose qu'on acceptait aisément de la part d'un homme ?

Je ne suis pas sûre qu'il y ait une évolution dans le mauvais sens.
On ne peut pas tout savoir. On a une vision de l'extérieur, avec nos idées sur la question. On n'est pas en position de juger.
A
36 ans Nice 21965
j'ai connu plusieurs personnes dans ce cas : ma meilleure amie fichue à la porte juste avant le bac car le beau pere ne la supportais pas alors que ca faisait un bon moment que la mere et le beau pere vivait ensemble

ou une pote fichue à la porte le jour des 18 ans car un petit frere arrivé (petit frere qui avait pour but de faire croire à un homme que c'etait le sien afin de lui soutirer une pension alimentaire plus importante)

j'ai l'impression que ca se fait de plus en plus aussi mais avec des parents qui recréés une nouvelle famille vers la quarantaine et des enfants qui sont grands qui derangent aussi comme si le nouvel enfant arrivant etait plus important que ceux de l'ancienne relation
100 ans 4
cest peut etre parti dun commun accord .. une espece de garde alternée ..
et "abandonné" c'est un terme un peu dure avec le peu de details quon a nan ?? :roll: enfin bref javoue c'est pas la meilleure solution mais partons du principe des couples divorcés je pense que c'est un peu ce systeme là.. apres on ne sait pas tout
37 ans Isère 1171
Je n'ai pas encore d'enfant mais je suis entièrement d'accord avec toi Phaedra.

Ma mère a divorcé de mon père lorsque j'avais 6 ans et mon frère 3... Il était inconcevable pour elle de nous laisser avec mon père. Elle a trimé sévèrement pour nous élever seule mais a toujours répété qu'elle ferait tout pour nous...

Quand j'ai eu 18 ans et au moment de rentrer à la fac, elle a rencontré un homme. Elle est tombée enceinte assez rapidement et ils ont dû déménager à 150 kms de notre région pour cause pro. Moi, je ne vivais plus à la maison mais mon frère qui avait 15 ans a suivi... Cependant, ce nouveau chéri avait et a toujours d'ailleurs du mal à supporter mon frère... Or, ma mère a toujours refusé "d'abandonner" l'un de nous pour faire plaisir à un homme... Quand la situation devenait trop étouffante, elle a été prête à prendre un appart avec le petit dernier et mon frère.

J'ai donc en tête cette image là de la mère... Cette maman qui serait prête à quitter un homme mais jamais ses enfants...

Après, il me semble indispensable que la mère, pour justement être épanouie dans son rôle de maman, le soit dans sa position de femme.
60 ans Au bord de la mer 15536
Non, je ne vous comprends pas quand vous vous accordez pour dire qu'il est normal pour une mère de ne pas vouloir laisser les enfants au père.
Penser que celui-ci sera peut-être plus à même de s'occuper d'eux, penser qu'ils seront mieux avec lui n'en fait pas une mauvaise mère pour autant.

Pour moi c'est une image d'un autre temps.
A
36 ans Nice 21965
euh non moi j'ai pas dis ca, les personnes que je connaissais se sont retrouvés à la rue car le pere etait soit mort soit à paris et a quelques mois du bac c'est pas gerable

qu'elles le laissent aux peres c'est pas genant ce qui me gene c'est d'ecarter ses enfants de sa nouvelle vie
36 ans quelque part... 3178
Je suis d'accord, avec Phaedra et Provence...Si si c'est possible..
Je ne vois pas où est le problème, que de confier la garde au papa, qui peut très bien prendre en charge ses enfants, pour leur bien être, parce que la maman ne peut pas les accueillir, ou pour tout autre raison...Aprés tout, lorsque c'est la maman qui a la garde, et le papa qui les voit moins, on ne pense pas pour autant que c'est un mauvais père...

En revanche, j'ai plus de mal, lorsque la maman en question (ou le papa aprés tout)..confie les enfants à son ex, parce qu'elle ou il ne peut les assumer, les prendre en charge ou que sais-je...Et qui finalement, rapidement se retrouve sur le chemin de la maternité/paternité...
Il n'y a pas de mal à ne pas pouvoir assumer, accueillir ses enfants...mais dans ce cas on évite de remettre le couvert aussitôt...
Je pense que dans ce cas là, les enfants ne sont pas bêtes...et la situation pourrait réellement les blesser...
Maman/papa, ne peuvent pas nous prendre chez eux...mais un nouveau petit frère ou une nouvelle petite soeur ne pose pas de problème??? :roll:
44 ans 10768
c'est "amusant", je sais que vous allez me dire que ça n'a pas grand chose à voir, mais je viens de voir les infos et notamment un truc sur Madonna qui veut ou a adopté un autre enfant au Malawi... et je me disais "pauvre gosse... maintenant les enfants ce sont des accessoires"...
et ton sujet Phaedra du coup rejoint cette pensée pour moi... y'a des fois des gens qui font des enfants parce que "faut en faire", parce que "ça fait bien", mais qui ne les veulent pas vraiment... et comme disent d'autres plus haut, ce sont les enfants qui trinqueront toujours...
40 ans 77 5703
Athy a écrit:
j'ai connu plusieurs personnes dans ce cas : ma meilleure amie fichue à la porte juste avant le bac car le beau pere ne la supportais pas alors que ca faisait un bon moment que la mere et le beau pere vivait ensemble

ou une pote fichue à la porte le jour des 18 ans car un petit frere arrivé (petit frere qui avait pour but de faire croire à un homme que c'etait le sien afin de lui soutirer une pension alimentaire plus importante)



:shock:

j appelle ça un abandon.

heuuu... la Mère de ta première pote, quelqu un lui a fouttu une claque pour qu elle se reveille????? :evil:


j avais presque 7 ans quand un jeune motard a fréquenté ma Mère. les semaines passaient et il s installait. certes en tant que fille unique, j ai eu du mal à accepter qu un type dorme avec ma Môôôôôman, de plus, j ai pas connu de papa... mais au moment ou ma Mère se questionnait quant à leur avenir, JE fût évoquée et c est tout naturellement qu il a répondu du tac au tac "je comprends pas ce que tu dis, je t aime, ta fille fait partie de toi, j ai même pas à me demander si je l accepte ou pas". et ça, plus de 20 ans après, malgrès leur sépparation,les differents et les rancunnes, ma Mère est fière d avoir pu vivre ça.



un studio trop petit pour y mettre l enfant... :fouet:
A
36 ans Nice 21965
elle s'est prise une bonne claque quand ma meilleure amie a fait une ts y'a pas longtemps et elle a capté qu'elle avais mal agi quand meme (il etait temps :roll: )
B I U


Discussions liées