MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mon corps que j'aime.

40 ans 34
Bonjour!

J'écris ici pour la toute première fois! Ce forum est vraiment fantastique et plein de bon sens! :D

Pour ma part, j'ai 29 ans, je vis en couple avec mon  
chéri, je n'ai pas encore d'enfant et niveau silhouette (il faut bien y venir! :lol: ), je fais 1m70 pour 79 kilos.

Ces p'tits kilos en trop, je les ai longtemps maudits. Petits bourrelets par ci, petites vergetures par là, je ne m'en sortais plus et je n'étais pas dingue de mon reflet dans le miroir!
Alors, évidemment, comme toutes les femmes complexées, j'ai fait régimes sur régimes (ô mot ignoble! :mrgreen: ) et évidemment, le résultat s'est longtemps fait attendre, avant que mes p'tits kilos chéris ne finissent par revenir en force, à grands renforts de "on t'aaaaaaiiiiimmme! Garde-nooouuus! :oops: "
Bref, je suis pulpeuse depuis...Pfiou! Mes vingt ans, je crois.
Et un jour, ô miracle, je suis tombée sur un bouquin qui m'a dit à peu près ceci: "Non, je ne te ferai pas maigrir, mais si tu me lis, je t'apprendrai comment manger et si tu as du pot, tu perdras p'têt un ou deux kilos au passage..."
Ça a été pour moi une révélation, la découverte du rééquilibrage alimentaire. J'ai appris petit à petit à écouter mon petit corps, à l'aimer et à prendre soin de lui. J'ai décrypté son langage, ses SOS, ses "merci!" et ses remontrances ("arrêteuh, tu me fais du mal! :bad-words: ) et je me suis vite sentie mieux! Un ou deux kilos en moins, une meilleur forme physique, c'était chouette! Mais devant la glace, mon reflet ne me plaisait toujours pas.

Jusqu'au jour où...

Jusqu'au jour où, chez mes parents, j'ai ouvert un album de famille que j'avais longtemps délaissé et que j'y ai vu ma mère à mon âge et en maillot de bain. Ma maman, cette femme que j'adore, que j'aime de tout mon cœur de fillette et qui pour moi représente l'idéal féminin absolu. Et bien ma maman avait le même corps que moi à mon âge. La même silhouette. Les mêmes petits bourrelets, les mêmes courbes généreuses, le même bidou rebondi. Ce corps maternel, que je serre si fort depuis de si nombreuses années quand je vois ma maman, elle me l'avait offert, sans s'en rendre compte. Le plus beau cadeau qu'elle pouvait m'offrir.

Alors, une fois rentrée à la maison, je me suis remise devant ma grande glace, je me suis déshabillée et j'ai vu mon corps pour la première fois, avec tout ce qu'il a de maternel, d'imparfait et d'attendrissant. J'avais devant moi la preuve absolue que j'étais le fruit de ma mère et j'ai souri. J'ai enfin découvert ce qu'une femme devait être et quelle était ma véritable image. Et pour la première fois depuis des années, je me suis trouvée magnifique. Magnifique à travers cette image me rappelant celle d'une mère que je ne suis pas encore et de la femme que je devais devenir.

Depuis, mon corps et moi, c'est chabadabada tous les jours, on s'aime et si parfois, comme chacune et chacun de nous, mon reflet ne me plait pas toujours, j'ai enfin conscience de ce que je suis et ça me rend heureuse...
41 ans Bretagne 2439
Bonjour et bienvenue...

Joli 1er message.

A bientôt

-Vany-
C
39 ans IDF 371
Un superbe message très touchant ! Tu as tout compris, notre corps peut être aimé par soi-même et par les autres, quel qu'il soit ! ;)
Sylvae a écrit:
Bonjour!

J'écris ici pour la toute première fois! Ce forum est vraiment fantastique et plein de bon sens! :D

Pour ma part, j'ai 29 ans, je vis en couple avec mon chéri, je n'ai pas encore d'enfant et niveau silhouette (il faut bien y venir! :lol: ), je fais 1m70 pour 79 kilos.

Ces p'tits kilos en trop, je les ai longtemps maudits. Petits bourrelets par ci, petites vergetures par là, je ne m'en sortais plus et je n'étais pas dingue de mon reflet dans le miroir!
Alors, évidemment, comme toutes les femmes complexées, j'ai fait régimes sur régimes (ô mot ignoble! :mrgreen: ) et évidemment, le résultat s'est longtemps fait attendre, avant que mes p'tits kilos chéris ne finissent par revenir en force, à grands renforts de "on t'aaaaaaiiiiimmme! Garde-nooouuus! :oops: "
Bref, je suis pulpeuse depuis...Pfiou! Mes vingt ans, je crois.
Et un jour, ô miracle, je suis tombée sur un bouquin qui m'a dit à peu près ceci: "Non, je ne te ferai pas maigrir, mais si tu me lis, je t'apprendrai comment manger et si tu as du pot, tu perdras p'têt un ou deux kilos au passage..."
Ça a été pour moi une révélation, la découverte du rééquilibrage alimentaire. J'ai appris petit à petit à écouter mon petit corps, à l'aimer et à prendre soin de lui. J'ai décrypté son langage, ses SOS, ses "merci!" et ses remontrances ("arrêteuh, tu me fais du mal! :bad-words: ) et je me suis vite sentie mieux! Un ou deux kilos en moins, une meilleur forme physique, c'était chouette! Mais devant la glace, mon reflet ne me plaisait toujours pas.

Jusqu'au jour où...

Jusqu'au jour où, chez mes parents, j'ai ouvert un album de famille que j'avais longtemps délaissé et que j'y ai vu ma mère à mon âge et en maillot de bain. Ma maman, cette femme que j'adore, que j'aime de tout mon cœur de fillette et qui pour moi représente l'idéal féminin absolu. Et bien ma maman avait le même corps que moi à mon âge. La même silhouette. Les mêmes petits bourrelets, les mêmes courbes généreuses, le même bidou rebondi. Ce corps maternel, que je serre si fort depuis de si nombreuses années quand je vois ma maman, elle me l'avait offert, sans s'en rendre compte. Le plus beau cadeau qu'elle pouvait m'offrir.

Alors, une fois rentrée à la maison, je me suis remise devant ma grande glace, je me suis déshabillée et j'ai vu mon corps pour la première fois, avec tout ce qu'il a de maternel, d'imparfait et d'attendrissant. J'avais devant moi la preuve absolue que j'étais le fruit de ma mère et j'ai souri. J'ai enfin découvert ce qu'une femme devait être et quelle était ma véritable image. Et pour la première fois depuis des années, je me suis trouvée magnifique. Magnifique à travers cette image me rappelant celle d'une mère que je ne suis pas encore et de la femme que je devais devenir.

Depuis, mon corps et moi, c'est chabadabada tous les jours, on s'aime et si parfois, comme chacune et chacun de nous, mon reflet ne me plait pas toujours, j'ai enfin conscience de ce que je suis et ça me rend heureuse...


Magnifique message et bienvenue sur VLR :D
40 ans 34
Merci à vous!! J'avais simplement envie d'exprimer mon ressenti dès mon premier message. ;)
33 ans Fécamp 1045
Ton message m'a... émue, terriblement !

C'est fabuleux de revivre ce moment où on accepte enfin d'acceder au bonheur, d'être soi.
B I U


Discussions liées