MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

"gosse de divorcés"

38 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
Comme beaucoup je suis une "gosse de divorcés", rien de bien honteux

Mes parents ont eu un divorce houleux, j'avais 6 ans. Les raisons de leur divorce je les connais  
et je les respecte.

Le problème vient après cette date, en effet ils ont joué à celui qui allait le plus faire chier l'autre. Moi j'ai grandit au milieu 1 week sur 2 chez mon père quand il pouvait car son métier ne lui permettait pas toujours de tenir cette régularité) et la moitié des vacances.

J'en ai entendu des 2 côtés que j'ai gardé pour moi et que commence tout juste à raconter à mon futurépoux depuis mes 24-25 ans.

Ma mère a refait sa vie, j'adore mon beau père, mon père s'est remarié j'ai une soeur de chaque coté.

J'ai eu de grandes conversations sur ce sujet avec ma mère sur ce j'avais ressenti pendant tout cet époque elle m'a dit d'elle même qu'ils étaient vraiment cons à avoir jouer à ce jeu de l'escalade mais je n'ai pu vraiment de contact avec mon père depuis mes 16 ans.

Quand je devais avoir 12-14 ans environ, au terme d'un monologue reprochant toute la misère du monde à mère il m'a dit "de toute façon je suis la seule victime de tout ça". Je n'ai pas à l'époque vraiment mesurer l'impact de cette parole sur moi qui m'est un peu revenue en pleine figure récemment.

JE construis ma vie, je vais avoir 27 ans et le mariage est en projet. JE suis ambiguë dans mes sentiments vis à vis de lui..Ok c'est mon père on en a qu'un s'il lui arrive qqch blablabla ('tin qu'est ce que j'ai pu l'entendre ça...)mais je sais que si sa première phrase c'est pour se reposer en victime unique je risque de mal le prendre.

Voilà...Dois je reprendre contact ou ne dois je pas..mon mariage arrive et je ne sais pas si j'ai vraiment envie qu'il soit là ... et puis après tout pourquoi est ce à moi de faire le premier pas ?
C
45 ans là 2187
Tu pourrais peut-être lui écrire en lui parlant de tout ce que tu ressens, et de la phrase qui tue en particulier. Ca te fera du bien, et puis ensuite tu verras ce qu'il te répond. Il ne s'est probablement pas rendu compte de l'énormité de ce qu'il disait.
38 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
Merci Passiflore

Le truc c'est qu'il n'a pas dit que ça dans le domaine de l'énormité.

Je pense que je me pose bcp de questions parce que avec l'age on se rend compte que nos parents ne sont pas et n'ont jamais été des saints ... Je crois que malgré tout avant de faire quoi que ce soit je vais avoir besoin d'un peu de temps encore. Je commence tout juste à parler de ce sujet "librement" le travail va etre long
42 ans 4830
apparemment ça te travaille cette histoire, tu n'as pas réussi à tirer un trait dessus..
et puis tu sais, quand on est pris entre deux feux, on peut aussi être inconsciemment amenés à croire des trucs faux... je veux dire par là que tant que tu n'auras pas mis les choses au clair avec lui, tu risqueras de penser ce que t'as mère t'a inculqué, à savoir que c'est un salaud ect... la victime la dedans c'est surtout toi. mais tu n'es peut être pas la seule effectivement...
51 ans 5519
Je suis moi même une enfant de divorcés, je sais ce que tu peux ressentir. Je n'ai plus de contacts avec mon père depuis mes 15 ans, je ne m'entendais pas du tout avec sa copine, qui nous détestait ma soeur et moi (et je te raconte pas tout ce que j'ai entendu sur ma mère). mon père a voulu jouer aussi à celui qui fera le plus de crasse à l'autre, et il a gagné :roll:
J'ai tenté de le revoir à 26 ans, il était content de me voir, mais ne m'a plus jamais donné de nouvelles...

Et je ne l'ai donc pas invité à mon mariage (ceci dit, je l'aurais fait ma mère m'aurait fait une attaque la pauvre), et je ne cherche plus le contact avec lui, je l'ai rayé de ma vie.

Oui, on n'a qu'un père, mais bon, cela n'excuse pas tout, et surtout, n'autorise pas tout.


Et pour ce qui est de poser en victime, vécu ici, au décès de ma belle mère (la mère de mon mari) d'un cancer : ils ont eu trois enfants : et bien selon lui il a été le seul à souffrir, pcq tu comprends, il a perdu sa femme. Ben oui, mais ses enfants ont perdu leur mère, la plus jeune avait 18 ans...
Depuis ce jour là, les relations de zom avec son père ont bcp changé, les 2 autres enfants aussi, ils ont du ravaler leur chagrin devant leur père, et ils l'ont mal pris Encore aujourd'hui il se pose souvent en victime, et ça, on ne le changera pas. Il y a pas mal de risque pour que ton père en fasse autant...

Bon courage en tous les cas.... mais surtout félicitations pour ton mariage !
49 ans strasbourg 6049
tiens ca me fait penser à moi y'a quelques années sauf que moi je me suis pas posée la question du je reprends contact ou pas :lol:

la différence c'est que c'est moi qui ait coupé les ponts avec mon père parce que j'en avais marre qu'il dise de ma mère que ct une s***** et une menteuse et ci et ca... tout ca parce qu'il a pas aimé qu'elle lui rende la monnaie de sa pièce. ca je m'en foutais moi. ce que je savais c'est que mon père était jamais là, que celui qui était comme mon père (mon grand père maternelle) venait de mourir et que ca continuait. donc je l'ai envoyé boulé du haut de mes 17 ans et au bout de 8 ans j'étais toujours contente et en froid avec lui. puis sa femme m'a appelé (je sais toujours pas pourquoi), ma fille avait 7/8 mois et je sortais d'un accident où j'ai faillis laisser ma vie et ma mobilité. du coup j'ai bien voulu lui parler à condition, qu'il fasse le premier pas, qu'il ne me juge plus, qu'il me foute la paix et qu'il arrête de traiter ma mère de tous les noms.
il a accepté.
ca donc 12 ans qu'on se reparle, on se voit 4 fois l'an max, il me donne un peu de sous à mon anniversaire ou à noël, et il a payé mon divorce. entretemps sa femme m'a adopté pour des raisons d'héritage et ils se sont occupés de ma ptiote quand je devais bosser...

je ne regrette pas de l'avoir sorti de ma vie pendant plus de 8 ans au contraire. ca lui a vraiment fait du bien... et maintenant : il est beaucoup plus cool :)
B I U