MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ivg médicamenteux

L
40 ans 1
je suis allée à l'hosto pr pratiquer un ivg médicamenteux, je tiens à rassurer ttes les filles ce n'est pas si difficile que cela surtout si vs avez déjà vécu  
l'accouchement. Je suis maman de 2ptits bouts dont le dernier est encore un bébé. Je suis tombée enceinte en prenant la pillule, et oui ça arrive! et sans oublié de comprimé!!!!!
avec la crise éco, on ne pouvait pas garder ce 3è dc ivg décidé. Je suis allée voir sur le net des info et en fin de compte je me suis foutue les boules avec les témoignages. C'est pourquoi aujourd'hui, je tiens à témoigner car c'est pas si difficile si on est bien préparer psychologiquement.
RDV le 21/04 pr écho de contrôle dc à bientôt....
37 ans 1307
euh...
j'ai également du passer par là
et honnêtement, ça a été l'horreur pour moi, je n'ai pas expulsé pendant l'hospitalisation. j'ai eu une crise de contractions qui a duré 4 heures.
alors non je pourrais pas dire "allez y les filles, pas de problème, ça se passe super bien". chaque situation est différente, et les témoignages le montrent bien.

je pense vraiment que ça dépend d'un tas de paramètres qui ne sont pas de notre ressort, tels que l'équipe soignante avec laquelle on subit l'ivg, expulsion à l'hopital ou non.
et nos paramètres persos : chacun est différent.
37 ans 1672
Je suis également de l'avis de Pimpf, un ivg n'est jamais anodin... qu'il soit médicamenteux ou par aspiration !
Même une super équipe médicale ne peut pas empêcher notre cerveau de cogiter car c'est ça le plus dur à mon sens, assumer cet acte... :?

Pour avoir fait une ivg médicamenteuse il y a quelques temps je peux dire que je ne suis pas prête de l'oublier.. même si je ne regrette pas de l'avoir fait à ce jour, c'était une décision mûrement réfléchie à deux.. mais je ne l'ai pas fait de gaité de coeur.. j'ai beaucoup souffert (physiquement et moralement) et je ne souhaite à personne d'avoir à faire ça !


Bon je veux pas dramatiser la chose non plus.. mais ton intervention me fait un drôle d'effet.. "allez-y les filles !" euh..

Pardon fallait que ça sorte... :arrow:
37 ans 1307
bah en fait j'ai eu la même réaction que toi Tissounette en lisant ça...
je suis persuadée qu'il y a des filles qui le vivent mieux, que ça soit psychologiquement ou physiquement, mais je pense que ça serait une erreur de prendre cette décision en partant du principe que tout ira comme sur des roulettes...
109 ans Bretagne 1920
Oui allez-y les filles, faites-vous avorter !

Je suis adepte du slogan "un enfant si je veux quand je veux", j'ai même manifesté devant un tribunal pour le droit à l'avortement, qui est un droit fondamental pour la femme, mais je pense qu'il n'est peut-être pas utile de faire étalage de son IVG de cette façon sur le forum (tu es inscrite rien que pour ça ?).

Tu pourrai penser aux femmes qui n'arrivent pas à avoir d'enfant, et qui sont assez nombreuses ici par exemple (moi par exemple) :roll:
60 ans Au bord de la mer 15536
Même sentiment.
Et moi aussi j'ai manifester pour, et j'y ai eu recours, et tout s'est bien passé.
Mais là, pourquoi ce témoignage spontanné ? :roll:

Et puis franchement.... une IVG pour cause de crise économique :shock:
37 ans 1672
C'est vrai que le coup de la crise... :?

Que tu n'ai pas voulu le garder car tu as un enfant en bas age et que ce n'est pas du tout le moment, j'peux comprendre.. mais j'vois pas du tout le rapport avec la crise... pis il me semble qu'à partir du 3ème enfant, on a des aides nan ?
43 ans Belgium (one point) 251
je ne vois pas dans le message de Labrador une incitation à avorter :shock: .. j'ai plutot l'impression qu'elle voulait faire part de son soulagement suite à son ivg.. elle dit elle même qu'elle a eu peur en voyant les témoignages alarmistes sur le net (Et Dieu sait s'il y en a) et à mon sens, elle a voulu témoigner qu'un avortement pouvait se passer dans de bonnes conditions physiques et psychologiques et que la souffrance psychologique n'est pas un passage obligé.


Ses raisons d'avorter n'appartiennent qu'à elle et à son mari, et si la crise les a plongé ou risque de les faire plonger dans une situation difficile, je ne vois pas en quoi c'est moins "respectable" que d'avorter parce qu'on a un autre enfant en bas âge.
37 ans Au milieu des champs de l'Oise 1596
Copland a écrit:
je ne vois pas dans le message de Labrador une incitation à avorter :shock: .. j'ai plutot l'impression qu'elle voulait faire part de son soulagement suite à son ivg.. elle dit elle même qu'elle a eu peur en voyant les témoignages alarmistes sur le net (Et Dieu sait s'il y en a) et à mon sens, elle a voulu témoigner qu'un avortement pouvait se passer dans de bonnes conditions physiques et psychologiques et que la souffrance psychologique n'est pas un passage obligé.


Ses raisons d'avorter n'appartiennent qu'à elle et à son mari, et si la crise les a plongé ou risque de les faire plonger dans une situation difficile, je ne vois pas en quoi c'est moins "respectable" que d'avorter parce qu'on a un autre enfant en bas âge.

+1 ;)

Mais je comprends la réaction des filles, au début je me suis dit la même chose, et en relisant bien le message de labrador, je me suis dit qu'en faite elle voulait sûrement "équilibré" les choses. On a tendance à témoigner que quand ça se passe très mal, mais quand c'est l'inverse:rien du tout. Du coup en faisant des recherches on est persuadé que pour 100% des gens c'est douloureux (physiquement).
Parce que je reste quand même persuadé que c'est douloureux moralement (1 moment où 1 autre)
B I U