MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

et si il devait nous arriver quelque chose...

40 ans grand nord 379
la question n'est pas des plus joyeuses... :oops:

mais une amie m' a fait prendre conscience que c'était une chose à laquelle penser! :? :? :?

si jamais  
mon mari et moi n'étions plus de ce monde pour nous occuper de notre petite fille...
j'ai beaucoup reflechit et mon doudou aussi, nous pensons que le mieux serait de confier la petite miss aux bons soins de ma belle soeur.

comment rendre la chose officielle (si elle est d'accord pour prendre cette responsabilité le cas échéant?.
je dois passer par un notaire? laisser une lettre écrite de ma main et de celle de mr???

avez vous déjà pensé à cette situation? qu'en pensez vous??? ç avous semble étrange de penser à ça? :oops:

merci d'avances pour vos réponses
45 ans 17521
C'est vrai que c'est pas gai, mais bon... on en a pas parlé, avec mon chéri, mais pour moi, je n'imaginerais pas confier ma fille à quelqu'un d'autre qu'à ma mère... pour qui ça coule de source, d'ailleurs... Quant à officialiser la chose, je ne sais pas... je vais suivre ce topic avec intérêt...
49 ans strasbourg 6049
y'a déjà eu un sujet similaire... mais y'a rien qu'on puisse faire à vrai dire. on peut exprimer des souhaits mais on ne peut pas vraiment forcer les choses à ce niveau là. (faut que je retrouve le sujet il me semble que tryskelia avait pas mal d'infos)
B
42 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
Je pense que quelque chose peut etre actée chez notaire, comme le testament et inclure les desirs de garde de l'enfant.

Je m'etais renseigné de loin, mais cela peut servir en cas de conseil de famille après votre decés pour avoir votre desir et qu'il soit plus facilement pris en compte que des "on dit".


Je rappelle que ni le bapteme religieux ni le republicain n'ont de valeur officielles de faire valoir en tant que droit de garde. Par contre le parrain ou la marraine peuvent etre cité chez le notaire dasn ce cadre de succession.
40 ans grand nord 379
j'ai pasde recherche pour voir si le sujet avait déjà été abordé... :oops:

merci pour ces quelques réponses!
B
42 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
J'ai oublié, coté financier, nous avons chacun une assurance vie ou décés, ils sont pas clair avec les termes, au benefice de l'autre et si les deux sont decedés, cela va à ou aux enfants.


Il faut aussi penser a prevoir si un des duex decede.


Nous avons pris une assurance a 50/50 pour la maison. Si zom decede, sa moitité de maison est payé, je n'ai plus que le reste de ma moitié a payer (qui diminue bien sur au fil des ans).
Par ailleurs, l'assurance sur chacun de nous correspond au prix de la moitié de la maison.
Exemple, si zom etait decedé un mois après l'achat, toute la maison etait payée. Maintenant que cela fait 5 ans que nous y sommes, la somme est la meme mais le restant du etant moindre, je recupere un peu d'argent.
Dans 15 ans, la maison payée, la somme sera toujours la meme sur nos tetes mais toujours dispo entirèement si decés.
Cela n'est pas le cas en cas d'assurancec 100/100.


C'est un detail mais il faut savoir se premunir au cas ou.
De nous 2 j'aui le plus gros salaire. Je suis enceinte du 2e bébé. Si je devais decedé avant zom, je ne voudrais pas qu'il ai a sa charge les 2 enfants, le reste de sa partie maison a payer, les factures avec seulement son salaire. Il galererait. Dans l'autre sens moi aussi mais moins quand meme.
M
40 ans Belgique 1926
Bon, ça concerne la Belgique,
mais voici ce que j'ai trouvé sur le site des notaires (notaire.be)

A propos du choix du tuteur

Citation:
Le juge de paix veillera à désigner comme tuteur la personne qui est la mieux placée pour y veiller.
Il devra choisir la personne la plus apte à éduquer le mineur et à gérer ses biens, de préférence parmi les membres de la famille la plus proche.

/.../

Le choix des parents

Les parents peuvent, de leur vivant, choisir le futur tuteur de leurs enfants. Ils peuvent le faire:

    unilatéralement, par voie testamentaire

    conjointement, par une déclaration faite devant le juge de paix ou devant notaire. Toutefois, le survivant des père et mère peut également établir cette déclaration. Si les parents désirent révoquer la déclaration faite devant notaire, ils devront retourner chez ce même notaire, à moins qu'ils ne préfèrent s'adresser à un autre notaire, qui, dans ce cas, devra aviser celui qui a reçu la déclaration initiale.


Le juge de paix devra suivre la décision des parents. Il ne pourra s'en écarter qu'en cas d'existence de motifs graves tenant à l'intérêt de l'enfant. Le juge de paix prendra donc la responsabilité finale de désigner le tuteur.

Écouter les enfants et ses proches


Si l'enfant mineur est âgé de plus de 12 ans, le juge de paix l'entendra avant de désigner le tuteur ou avant d'homologuer la décision des parents.

Il pourra également entendre les frères et sœurs majeurs de l'enfant mineur, ainsi que ses oncles et tantes.

De même, il pourra entendre toute autre personne dont l'avis pourra lui être utile: par exemple le compagnon ou la compagne du parent survivant, qui a parfois vécu avec l'enfant pendant de nombreuses années.

Aucune obligation d'accepter la tutelle

Celui qui estime ne pas pouvoir remplir les fonctions de tuteur peut ne pas accepter la fonction. Si personne n'accepte la tutelle, le juge de paix en fera part au C.P.A.S.

De même, celui qui a été nommé tuteur peut demander au juge de paix d'être déchargé de la tutelle. De même, le juge de paix peut prononcer la destitution du tuteur et en renommer un autre.


La majorité des lois du code civil dérivant toujours de Napoléon,... il doit certainement y avoir quelque chose de semblable en France
108 ans 6176
En France aussi, il est tout a fait possible de désigner un ou des tuteurs par testament (testament manuscrit et déposé chez un notaire c'est mieux pour eviter les discordes et etre sur qu'on respectera votre volonté). C'est effectivement le juge qui décidera au final du choix du tuteur mais il tiendra compte de vos désidératas ( sauf si bien entendu vous désignez comme tuteur une personne que la justice jugerai inapte à s'occuper de l'enfant).

Dans le cas où il y a 2 parents, ceux sont les volontés testamentaires du dernier parent mourant qui seront respectées

plus d'infos ici ou chez un notaire

modèle de testament tutellaire ici

ps: nous actuellement en train de le faire pour ma meilleure maie, mère célibataire d'un bout chou non reconnu par son papa et ça devrait nous couter une trentaine d'euros pour faire enregistrer le testament. Bref 3 fois rien pour faire respecter son désir de voir élever son enfant, s'il lui arrivait quelque chose, par des personnes de son choix.
47 ans calvados 1616
trisss a écrit:
En France aussi, il est tout a fait possible de désigner un ou des tuteurs par testament (testament manuscrit et déposé chez un notaire c'est mieux pour eviter les discordes et etre sur qu'on respectera votre volonté). C'est effectivement le juge qui décidera au final du choix du tuteur mais il tiendra compte de vos désidératas ( sauf si bien entendu vous désignez comme tuteur une personne que la justice jugerai inapte à s'occuper de l'enfant).

c'est exactement ça.
49 ans strasbourg 6049
je l'ai retrouvé le post :)

http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_103240.htm
40 ans grand nord 379
merci beaucoup à toutes!

avec tout ça j'ai mes réponses!!!
41 ans RP 3487
Attention avec les "testaments de tutelle", il y a beaucoup de jurisprudence faisant état du non respect de la volonté des parents, surtout quand le tuteur n'est pas un membre de la famille et que celle-ci conteste ...

C'est nul ... surtout dans les cas ou le tuteur designé était le beau-parent.
M
40 ans Belgique 1926
En même temps, je crois que le "testament de tutelle" est ce qu'il y a de mieux à faire...
En plus de clairement annoncer la couleur à son entourage...

Pour avoir au moins une petite chance que ce soit respecté...

Ce post, en tout cas m'y fait penser... Bien que je ne sois enceinte que de 10SA...

Ce n'est pas gai, mais il vaut mieux assurer ses arrières...
M
40 ans Belgique 1926
Nous pour notre assurance solde restant du pour la maison, nous avons choisi la formule 75/75… Donc si un de nous deux décède, le survivant n’a plus qu’à payer qu’un quart de ce qu’il reste…

Ca nous coute évidement plus cher qu’un 50/50, mais ça permettrait de garder un niveau de vie semblable avec plusieurs enfants…
Avec une 50/50 le survivant se retrouve souvent vraiment dans la dèche pour élever les enfants…

C’est un bon compromis par rapport au 100/100.

Si un des deux a (et gardera) des revenus beaucoup plus élevés que son partenaire, alors on met plus sur « sa tête » (ex 100/50)…
45 ans eure 977
non c'est pas du tout étrange... je dirais même c'est out à fait normal.....
En ce qui nous concerne s'il devait nous arriver quelque chose ça serait à ma soeur de reviendrait la charge de notre puce....
le papa de mon chéri étant trop agé et honnêtement incapable de s'occuper de lysis d'ailleurs , je la lui confirait jamais même pour une heure......
d'autre part, je pense que mes parents ont bien travailler avec nous et qu'il ont droit de ne rester que des papy et mamie gateau.....
mon chéri n'ayant ni frère ni soeur..... ce choix est donc le plus logique..... hje sais que s'il devait nous arriver quelque chose, ma soeur serait un soutien parfait pour lysis et qu'elle ferait au mieux pour elle et son intéret.....
voilà, c'est vrai qu'on en a jamais parler avec elle.... et qu'il faudra qu'on aborde le sujet au cas où.....
B I U