MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment l'épauler quand ca ne va pas?

A
36 ans Nice 21965
tanalie a écrit:
Bon j'avoue que là je seche un peu :-k

En gros il a renoncé à qqcose en se mettant en couple avec toi, et maintenant  
ça l'obsede au point qu'il ne peut plus rien faire d'autre c'est ça ?


voila c'est à peu pres ca, il y a renoncé en se mettant avec son ex avant moi et donc ca continue avec moi

tanalie a écrit:
Si c'est ça il faut l'amener à réfléchir que la place de cette chose dans sa vie, comparativement à ce qu'il a gagné en étant avec toi. Et là il a déjà la réponse, puisque vous êtes mariés et que, à part cette chose, vous êtes heureux.


cette chose etait une habitude de vie qu'il a eu pendant des années, apres oui on a tout pour etre heureux et on le serais totalement sans cette chose


tanalie a écrit:
Donc il faut qu'il parvienne à mettre tout ça à sa vraie place : c'est-à-dire une petite chose par rapport à tout le reste.

Est-ce que déjà il arrive à faire cette analyse avec toi (ou son psy) ou bien il est totalement bloqué ??


il y travaille avec les psys mais il a l'impression que ca avance pas des masses

OxyJane a écrit:
Je suis la seule à trouver son comportement un peu égoïste? parce que je trouve quand même fort le coup du je vais me coucher à 19h mais tu n'as le droit de rien faire..


en fait je me suis mal exprimée, je fais ce que je veux c'est juste que je ne peux pas mater la télé dans la chambre avec lui ou lire un bouquin parce qu'il y a le lumiere, ca le gene et je comprend tout a fait

OxyJane a écrit:
Je sais pas je trouve que toi, votre couple, votre mariage vaut la peine de se battre.. et je trouve qu'il n'a pas l'air d'en avoir si envie que ca de se battre pour tout cela(de ce que j'en sais hein, peut être que je me trompe)..


ca je sais pas tres sincerement mais il irais pas consulter deux fois par semaine si il voulait pas arranger l'histoire

OxyJane a écrit:
Il est évident que la solution ne peut venir que de lui.. mais si tu as été là pour lui pendant 1 an et que cela n'a rien changé, tu ne penses pas que changer de méthode, genre essayer de le secouer un peu ca peut faire bouger les choses?


en fait le probleme est la depuis 1 an mais c'etait vivable, la ca devient tres dur depuis quelques mois

OxyJane a écrit:
Pas d'ultimatum, pas lui mettre la super pression.. mais peut être simplement de lui dire que si votre première année de mariage se passe comme cela tu as un peu peur pour la suite..


je ne lui en donne pas ni met la pression car ca ne sert à rien, apres lui dire que la premiere année est pas terrible il le sais deja mais on passe quand meme des bons moments, on regrette pas, c'est juste ce p*tain de probleme qui nous fait ch*er
40 ans 323
Je crois qu'on pourrait comparer ça à une personne qui a perdu sa liberté en se marriant et qui maintenant souffre de devoir être fidèle.

C'est un pur exemple bien sûr, mais je prends ça pour nous aider à réfléchir.. (encore une siutaion connue pour moi ;) )

La seule chose que tu puisses faire c'est de l'aider à faire le deuil de ça. Pas en recherchant pourquoi il en a tant besoin, c'est le travail du psy. Mais en vivant à ses côtés comme d'habitude, en lui donnant subtilement la preuve qu'il a bien faire de se marrier.

Par exemple il se couche à 19h ? Couche toi avec lui et met un peu de musique, se détendre à deux c'est super chouette quand on est en couple.

Je ne suis pas convaincue qu'il faille le bousculer, je crois au contraire que ça ne va faire que donner encore plus d'importance au problème. Déjà le psy 2 fois par semaine c'est beaucoup, il ne doit pas avoir bcp le temps de penser à autre chose, je me demande si c'est bon de focaliser à ce point dessus.

Effectivement se faire suivre est une bonne démrche pour résoudre un pb, mais dans son cas je me demande si ça ne peut pas avoir pour effet de rendre le problème encore plus important à ses yeux, donc encore plus insurmontable.

En plus vous êtes jeunes, c'est dur de se dire qu'on renonce déjà à des choses à 25 ans, quel qu'elles soient, alors ça doit vachement le stresser..
49 ans Belgique 3287
Et essayer cette chose une fois pour le libérer ? [C'est toujours ce truc sexuel bizarre dont tu parlais y'a qq mois ? Bon je sors avant de faire des suppositions indiscrètes moi :arrow: ]
A
36 ans Nice 21965
Eveange a écrit:
Et essayer cette chose une fois pour le libérer ? [C'est toujours ce truc sexuel bizarre dont tu parlais y'a qq mois ? Bon je sors avant de faire des suppositions indiscrètes moi :arrow: ]


deja essayé de pallier au machin mais ca suffit pas, c'est psychologique son truc

les deux fois par semaine c'est lui et son psy qui se sont mis d'accord pour avoir ce rythme la sinon ca n'avancerais pas, il en vient à evoquer des choses tres graves par moment

sinon c'est pas une question de fidelité, il a toujours ete fidele, c'est juste qu'il fait une croix sur une habitude de son passé qui "existait" pour certaines raisons mais plus maintenant, il a choisi de vivre comme ca en voulant etre avec moi
42 ans brest 3644
Je crois que de toute façon quand on consulte un psy, ça remue tellement de mer... que pendant cette période ça doit être difficile.

Mais peut être que tu peux toi aussi rencontrer un des psy afin qu'il t'aide au mieux pour affronter la situation, au moins une fois pour qu'il te donne les clés afin de ne pas d'enfoncer aussi...
A
36 ans Nice 21965
je consulte egalement de mon coté pour ca mais aussi à cause de pleins d'autres choses
35 ans 1248
Oulala c'est bien mystérieux comme "addiction".. je dois dire que j'ai beau avoir une imagination folle j'ai des fois du mal à comprendre de quoi on parle là :)

Et en 1 an? rien n'a bougé? c'est statut quo ou tu vois quand même que y a une évolution dans un sens ou dans l'autre?
60 ans Au bord de la mer 15536
Mais il n'est pas nécessaire de comprendre de quoi on parle ;)
Le but n'est pas de deviner, de touts façons cela ne changerait rien à la donne.
Comment aider quelqu'un quand ça ne va pas, c'est tout ce qui nous intéresse ici.

Je suis d'accord avec disco-grenouille sur le fait que tu pourrais en parler toi aussi avec un psy, Athy, afin éventuellement d'avoir quelques "clés".

Mon homme a eu une grave période dépressive il y a 15 ans. Ce qui l'a aidé, outre le psy et les traitements, c'est ma présence rassurante et non culpabilisante à ses côtés.
J'ai tout pris en charge, afin qu'il n'ai que son problème à régler.
En revanche, lors d'un épisode dépressif plus récent, je n'ai pas pu l'épauler, j'allais moi-même pas très bien.
Mais je lui en ai parlé clairement.
40 ans 323
Provence a écrit:
Comment aider quelqu'un quand ça ne va pas, c'est tout ce qui nous intéresse ici.


Je ne suis pas tout à fait d'accord..

Parce que tout dépend de la cause du "ça ne va pas".

Ce que je veux dire c'est que si cette cause a un lien plus ou moins direct avec Athy, si j'ai bien compris c'est qu'il vit mal le fait d'avoir renoncé à qqchose en étant en couple, ça rend plus difficile pour elle le fait de l'aider.

Si c'était par exemple un pb au boulot, là effectivement elle pourrait avoir plus facilement cette présence déculpabilisante dont tu parles.

Là elle le peut aussi, évidemment, mais c'est plus délicat, mm si on a bien compris qu'il ne lui faisait pas de reproches et q c'était un libre de choix de sa part de renoncer à ça. Mais sa dépression montre qd mm que ce choix il n'arrive pas à l'assumer complètement, mm si il le veut très fort.

Je ne sais pas bien quel conseil te donner Athy, tu peux effectivement l'épauler en lui montrant que ça ne te gène pas qu'il prenne le temps qu'il faut pour résoudre ce problème (c'est là que je redis que le bousculer à mon avis c'est une mauvaise idée, c'est trop tôt).

Après il lui faut le temps de faire son cheminement, mais je reste persuadée qu'il faut dédramatiser au maximum.

Après je ne sais pas trop comment on fait ça, ce n'est pas évident :-k
44 ans 93 1174
Athy

Je crois que tu dois montrer que tu es là et que tu seras patiente, encourage le dans ses efforts, et puis profite pour toi aussi.
Il ne faut pas que ça te bouffe également.

Bon courage, je ne sais pas quoi te dire de plus.
34 ans LYON 2434
je suis D’accord avec tanalie, chaque problème a une solution appropriée, et chaque solution dépend de chaque problème.

Bref, quoi qu’il en soit, tu es dans une situation délicate c’est clair. Et ton chéri tout autant.

Mais ce qu’il vaut avant toutes choses c’est que tu te ménages un peu quand meme.

Lui faire comprendre que tu es la, je pense qu’il le sait, après, qu’est ce qu’il veut lui ? qu’est ce qu’il souhaite ? comment voit il la solution la plus approprié à son problème ? l’a-t-il mis en œuvre pour se sentir mieux ?

Il faut qu’il comprenne que son choix de se mettre avec toi, ne fait pas qu’il doit tirer un trait sur ce qu’il était avant toi. Qu’il s’agit d’un truc sexuel (comme la cité eveange) ou non, vous pouvez peut etre envisagé de le faire ensemble, c’est possible ?
60 ans Au bord de la mer 15536
tanalie a écrit:
Provence a écrit:
Comment aider quelqu'un quand ça ne va pas, c'est tout ce qui nous intéresse ici.


Je ne suis pas tout à fait d'accord..

Parce que tout dépend de la cause du "ça ne va pas".

Je disais ça plutôt dans un autre sens. Athy ne veut pas préciser de quoi il s'agit, et je trouve un peu lourd que certains focalisent là-dessus ou essaient de deviner, et en parlent.

Mais tu as raison quand tu dis que s'il a renoncé à quelque chose qu'il pourrait faire s'il n'était pas en couple avec elle, cela complique les choses.
C'est peut-être pour ça que tu le vis mal, Athy ?
A
36 ans Nice 21965
Provence a écrit:
Mais tu as raison quand tu dis que s'il a renoncé à quelque chose qu'il pourrait faire s'il n'était pas en couple avec elle, cela complique les choses.
C'est peut-être pour ça que tu le vis mal, Athy ?


nan ce qui me "pese" c'est de le voir mal a cause de moi dans un sens et de ne pouvoir rien faire pour qu'il aille mieux

apres le fait qu'il y ai renoncé c'est pas pour moi donc je vais pas culpabiliser pour ca
40 ans 323
Athy a écrit:
Provence a écrit:
Mais tu as raison quand tu dis que s'il a renoncé à quelque chose qu'il pourrait faire s'il n'était pas en couple avec elle, cela complique les choses.
C'est peut-être pour ça que tu le vis mal, Athy ?


nan ce qui me "pese" c'est de le voir mal a cause de moi dans un sens et de ne pouvoir rien faire pour qu'il aille mieux

apres le fait qu'il y ai renoncé c'est pas pour moi donc je vais pas culpabiliser pour ca


J'ai souligné deux phrases, pcq ça montre bien à quel point ça peut être compliqué et ambigue..

Est-ce que tu ne penses pas que mm si son pb est personnel, parler ensemble à un psy pourrait aider ?

Je sais que vous avez arrêté la thérapie de couple, mais je pensais plus à un échange de paroles devant une personne qui pourrait vous aider à faire avancer la discussion.

Pas à la focaliser sur votre couple, mais en t'aidant à te positionner comme l'aide précieuse dont ton mari a besoin. Parce que si ce n'est pas un pb de couple à la base il a qd mm une sacré influence sur celui que vous formez, et il est en partie du au fait que vous en formiez un justement.

Je ne sais pas si je suis claire.. Le truc c'est que je suis convaincue qu'il faut que vous en parliez, qd il sort la nuit ou va se coucher à 19h il te fuit, et ça ce n'est pas bon du tout.
A
36 ans Nice 21965
si si tu es claire, en fait on n'a pas arreté la therapie, c'est la therapeute qui a dis que ca ne servait à rien de continuer que meme si ca posait un probleme dans notre couple, c'est quelque chose qui lui ai personnel donc à lui d'aller le plus loin possible de son coté et si à la suite de ca ca debloque d'autre chose on retournera la voir à ce moment
B I U