MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je ne peux plus le supporter!

28 ans Vienne, Lyon 521
A chaque fois que je passe devant lui, il me fait ce regard, ce regard qui me dit que je suis pas belle! Le regard de mon propore pere, qui  
ne cessent de me dire que je ressemble à une grosse d'inde, ou a une grosse merde.
Ma mere ne ma 'jamais défendu,et rigole avec lui, parfois même, et moi je fuis, il me sort '' T'es vexée?'' il a beau a dire que c'est pour moi qu'il dit sa, depuis petite je supporte moquerie car je sais que c'est le reflet de la débilité, mais mon pere rien a faire je n'arrive pas à lutter. Quoi que je dise il s'enerve, donc j'ai décidé d'essayé de l'ignoré ...

c'est le seul qui arrive à m'intaindre. Moi je me sens bien, je porte des slims, des t-shirt fashion sans être ridicul, j'ai pas mal d'ami(e) . Mais comme j'ai dis c'est le seul...


1M65, ~75 kg ( j'ai eu une maladie quand j'etais petite...)
31 ans ... 133
tout d'abord bonsoir :)
je vient de lire ton post, et je sais exactement ce que tu ressent ^^
moi ça m'a fait le même coup toute ma vie, parce que j'ai toujours été ronde, et que moi ce n'est pas due à une maladie !

sauf que moi eh bien tu vois ce n'est pas de la part de mon père, c'est de la part de TOUTE la branche maternelle de ma famille >.<
comme si parce que je suis ronde ils avaient gagné le droit de m'en faire voir de toutes les couleurs !
sache qu'ils n'ont pas ce droit
dans ton cas, ton père n'en a pas le droit, et tu doit lui faire savoir au plus vite ;)

bien sur je ne connait pas ta relation avec lui mais il me semble qu'une petite confrontation, fait lui comprendre que ce qu'il fait c'est t'insulter gratuitement, et que ce n'est pas te rendre service que de te faire ça

moi ma défense n'a pas été bien difficile à trouver, étant donné que mes " détraqueurs " étaient tous plus gros que moi !
un bon petit " moi je suis grosse mais je m'aime " a suffit
toi je ne connais pas le contexte mais fait lui comprendre que d'entendre chaque jour qu'on n'est pas belle n'est en rien constructif, et qu'en plus c'est certainement FAUX ^^

mon seul conseil ce serait de ne pas craindre la confrontation, c'est sure qu'au début ça ne va pas être simple mais après tu aura la paix! et c'est le but non ? :D
35 ans In the middle of nowhere 1245
A dix sept ans c'est peut etre pas facile de composer avec un pere qui te trouve moche parce qu'au dessus de la norme. Ca l'est pas forcément plus quand on en a 24 mais bon, il faut se dire que tu vis pour toi pas pour lui, meme si tu habites sous son toit. Comme tu l'a dit, le mieux c'est d'ignorer...

Et encore, tu es chanceuse parce que tu n'a des reflexions que de la part de ton pere. Dans mon cas, meme si ca c'est largement calmé (j'ai remis en place ceux qui me tapaient sur le système), c'était pas de mon pere que j'avais des remarques mais du reste de la famille (ma mere meme si c'était pas méchant, tantes, oncle, etc) qui pourtant ne sont pas maigres non plus!!
28 ans Vienne, Lyon 521
Oui... sa fait plaisir de ne pas être la seule... mais mener un telll combat pour une chose si futil sa devient difficile! =/
33 ans 77 629
J'ai connu cela mais avec ma mère. Alors que j'avais 15 ans, je faisais 57 kilos pour 1m59, et elle me répétait sans cesse mais regardes toi t'es grosse, t'as été mise en cloque ou quoi, alors que je n'avais jamais eu de rapports sexuels, et c'était que ça, que ça, que ça !!!

Maintenant je fais 59 kilos pour la même taille et j'ai pris 7 ans, alors ça va, même si je hais mon ventre rond par dessus tout, les remarques de mes parents m'indiffèrent !

Je te conseille de ne pas prendre ses remarques, il faut que tu les surmontes, même si c'est dur^^
Missise a écrit:
A chaque fois que je passe devant lui, il me fait ce regard, ce regard qui me dit que je suis pas belle! Le regard de mon propore pere, qui ne cessent de me dire que je ressemble à une grosse d'inde, ou a une grosse merde.
Ma mere ne ma 'jamais défendu,et rigole avec lui, parfois même, et moi je fuis, il me sort '' T'es vexée?'' il a beau a dire que c'est pour moi qu'il dit sa, depuis petite je supporte moquerie car je sais que c'est le reflet de la débilité, mais mon pere rien a faire je n'arrive pas à lutter. Quoi que je dise il s'enerve, donc j'ai décidé d'essayé de l'ignoré ...

c'est le seul qui arrive à m'intaindre. Moi je me sens bien, je porte des slims, des t-shirt fashion sans être ridicul, j'ai pas mal d'ami(e) . Mais comme j'ai dis c'est le seul...


1M65, ~75 kg ( j'ai eu une maladie quand j'etais petite...)



Excuses moi, mais tes parents ne sont vraiment pas intelligents, ignorent leur réflexions débiles !!!! laisse tomber leur mots blessant, les parents devraient soutenir leurs enfants, pas les enfonçer. Alors moi qui suit une maman de 3 enfants, dont une fille de 14 ans, je te dis, reste comme tu es, tu as l'air d'être une fille avec la tête sur les épaule, la preuve, tu t'habilles comme tu veux et tu assumes !!! j'avais ton âges et j'étais rondes, après je ne sais pas comment je suis devenus très très minces, mais j'étais très mal dans ma peau et dans ma tête. Maintenant, après 2 grossesses, je suis devenus rondes, et franchement je me sents mieux à la quarantaine qu'à 20 ans !!! et je plais aux hommes, ceux à qui je ne plais pas, je m'en fiche mais royalement !!!! il n'ont qu'à se regarder !!! je parie qu'ils sont sots, bêtes, incultes et n'ont aucunes sensibilités et intelligences ! vis pour toi !! sois heureuse, et surtout remet tes parents à leur place, ils te manquent de respect, et c'est inadmissible !!! ai confiance en toi !!!!!
60 ans Au bord de la mer 15536
Universalis, tes propos sont quand même extrêmes :shock:

Dire sans les connaître que ses parents sont sots, bêtes et incultes :evil:

Certes c'est grave, un parent qui agit ainsi. Mais ton jugement expéditif l'est tout autant.

Missise, il y a plusieurs discussions sur ce forum qui parlent de ce problème, le regard de nos parents, l'influence qu'a eu leur rejet de notre corps sur notre vie et notre caractère. Je t'engage à les lire.

Ce n'est pas facile de s'affranchir du regard du père. Mais tu trouveras la force de le faire.
Courage :D
Provence a écrit:
Universalis, tes propos sont quand même extrêmes :shock:

Dire sans les connaître que ses parents sont sots, bêtes et incultes :evil:

Certes c'est grave, un parent qui agit ainsi. Mais ton jugement expéditif l'est tout autant.

Missise, il y a plusieurs discussions sur ce forum qui parlent de ce problème, le regard de nos parents, l'influence qu'a eu leur rejet de notre corps sur notre vie et notre caractère. Je t'engage à les lire.

Ce n'est pas facile de s'affranchir du regard du père. Mais tu trouveras la force de le faire.
Courage :D


Je ne suis pas d'accord avec toi !! ses parents sont vraiment des sots et je le confirme, pas besoin d'aller lire les autres forums !!! Nos parents sont notre référence, ils se doivent de nous soutenir dans toutes les épreuves de la vie, surtout l'adolescence... si tes parents te mette journellement plus bas que terre, comment veux tu avoir confiance en toi ? déjà, qu'il faut s'imposer dans la vie sociale, si tes parents ne t'encouragent pas, tu te sents encore plus seuls !! c'est comme si toi tu disais du mal à tes parents, le respect va dans les deux sens !! alors je le répète ses parents sont des gens incultes ! pas besoin de psychologie à 50 centimes pour le savoir !!! lis (ou parle) donc un peu les témoignages d'adultes que les parents ont "rabaissé" quand ils étaient enfants, tu verras les dégâts que cela à occasionné, tu ne parlerai pas aussi légèrement, et tu ne te ferai pas l'avocat du Diable !!
60 ans Au bord de la mer 15536
Ah évidemment, si tu sais tout mieux que quiconque, sans même connaître les gens :roll:

Je vois donc que tu sais aussi qui étaient mes parents et qui je suis.

Je conseillais justement à Missise de lire les autres témoignages sur ce forum, DONT LE MIEN :evil:

Bonne journée
Provence a écrit:
Ah évidemment, si tu sais tout mieux que quiconque, sans même connaître les gens :roll:

Je vois donc que tu sais aussi qui étaient mes parents et qui je suis.

Je conseillais justement à Missise de lire les autres témoignages sur ce forum, DONT LE MIEN :evil:

Bonne journée


Je ne sais rien de mieux que quiquonc !!! je te parle de ce que je connais et de ce que j'ai vu !!! quand je dis "tu" je parle en général, pas de tes parents !!! pour le tout no comment, les gens qui ont toujours raison me font sourire !!

cordialement !
60 ans Au bord de la mer 15536
universalis34 a écrit:
lis (ou parle) donc un peu les témoignages d'adultes que les parents ont "rabaissé" quand ils étaient enfants, tu verras les dégâts que cela à occasionné, tu ne parlerai pas aussi légèrement, et tu ne te ferai pas l'avocat du Diable !!

Alors là tu parles "en général" ?
Tu crois que je ne sais rien de tout ça, que je n'ai rien vécu, rien vu, et que je parle à la légère ?

Et je te redis, calmement, que ton jugement est hâtif, et réducteur.
Ce n'est pas parce qu'on fait des erreurs, et même parce qu'on n'aime pas ses enfants (ce qui n'est peut-être même pas le cas), qu'on est sot et inculte.

Je ne défend pas son père, loin de là. J'ai simplement dit que tu ne peux pas parler ainsi de quelqu'un que tu ne connais pas.
60 ans Au bord de la mer 15536
A lire, entre autres cette discussion : http://www.vivelesrond...light-topic_152941_parents.htm
56 ans Région parisienne 2154
Mes parents étaient tous les deux professeurs agrégés. Ils n'étaient donc ni sots ni incultes. Mais ils avaient honte de moi. D'abord le médecin m'a mise au régime, à la puberté :evil: Puis sont venues les vexations, les remarques de plus en plus blessantes, devant témoin... les regards...


A mon âge, je sais que mon poids et mes troubles compulsifs n'étaient que le reflet visible de tout ce qui déconnait dans notre famille, mais ne se voyait ni ne se disait !

A une époque de ma vie, j'ai beaucoup maigri. Je me nourrissais a minima... Ma mère était très mal. Parce que j'avais rompu l'équilibre familial... J'ai alors compris beaucoup de choses, et entrepris un travail d'analyse.

Tout ça pour dire que ce genre de remarques de proches n'est jamais que le reflet de leur propre mal-être qu'ils te projettent en pleine face.
A 17 ans, je ne vois qu'une seule issue, prendre ton mal en patience jusqu'à ce que tu quittes la maison. Et trouver un soutien dans un réseau d'ami(e)s. Moi c'est ainsi que je m'en suis sortie. Quant aux longues explications avec ma mère, elles n'ont jamais rien donné. Mais quand de par mon travail je me suis détachée d'elle elle a fait une dépression et fini par consulter.

Bon courage. Ce n'est pas facile d'avoir 17 ans. Mais tu as visiblement beaucoup d'atouts.
51 ans Var 2447
Pomdereinette a écrit:
...A mon âge, je sais que mon poids et mes troubles compulsifs n'étaient que le reflet visible de tout ce qui déconnait dans notre famille, mais ne se voyait ni ne se disait ! ...Tout ça pour dire que ce genre de remarques de proches n'est jamais que le reflet de leur propre mal-être qu'ils te projettent en pleine face.


Tout à fait d'accord avec ce que dit Pomdereinette!! ;)

Quand j'ai lu ton post Missise la première chose que je me suis demandé c'est qu'est ce qui pousse des adultes -de plus ses propres parents- à s'acharner sur son enfant en l'humiliant de la sorte?
Je me dis qu'à travers ces remarques ils règlent des conflits qu'eux même n'ont pas réglé. Sans vouloir faire de la psychologie à deux balles, il faut de toute façon ne pas être très bien dans ses baskets pour dénigrer à ce point son enfant.

Comme la plupart j'ai également vécu ce genre de remarque de "toute la famille". Cela ne m'a que plus renfermé sur moi même jusqu'à ce que je décide d'y mettre un terme en me faisant respecter. Car après tout il n'y a pas de bourreau sans victime. J'ai décidée alors de ne plus être une victime.
Et puis avec le recul paradoxalement je me rend compte que cela a forgé mon caractère et "ce qui ne tue pas nous renforce"!!

Je trouve que tu es forte, tu t'assumes et à ton âge c'est signe de maturité. Bravo!! Sois toi même!!
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
La prochaine réflexion de ton père, tu lui répond. Trouve un défaut qu'il a et sers t'en pour lui montrer ce que ça fait. Quitte à exagérer pour lui faire comprendre ce que tu ressens à être rabaissé comme ça. Et si ta mère trouve toujours ça drole, elle aussi, passe lui en une petite couche histoire qu'elle aussi voit ce que ça fait.

J'ai vécu ça avec mes grands pères des deux cotés. Un jour, ça a été trop, j'ai craqué et en plein milieu d'un repas de famille, moi aussi j'ai commencé à devenir cassante. Personne autour n'osait rire cette fois donc je leur ai demandé pourquoi ça ne les faisait plus rire quand on inversait les rôles, si c'était plus facile de se foutre de la petite grosse que du vieil aigri ou du vieux radin (pas besoin de leur préciser lequel était lequel, ils avaient compris) et je suis sortie sans rien dire. Mes grands-pères m'ont rejoint, se sont excusés et m'ont dit qu'ils n'avaient pas conscience que ça m'atteignait autant et depuis, ça va mieux même si quelques reflexions fusent des fois et que je les rappelle à l'ordre dans ce cas ;)
B I U


Discussions liées