MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Relation qui fait du surplace

2513
Salut,

J'ai longtemps hésité avant d'écrire...car je me dis que les réponses à mes questions sont simples, finalement.

Fin 2006 j'ai rencontré un homme sur internet, tout à fait fortuitement (pas de  
site de rencontre ou quoi d'autre). Y'avait tout de suite un feeling, quelque chose qui passait bien entre nous.
Début 2007 nous nous sommes vus en vrai. Il avait soigné sa tenue. La journée s'est bien passée, il m'a même fait un peu de rentre-dedans, et moi aussi un peu, sous couvert d'humour...mais timidité étant, débutante que je suis et sortant d'une dépression, je n'osais pas, je le laissais faire 30s pour ensuite le repousser : "qu'est-ce que tu fais ?!".
Ensuite, nous nous sommes revus 2 ou 3 fois au cours de l'année 2007, tout en continuant à se parler tous les jours avec beaucoup de plaisir via MSN. Début 2008, après avoir gambergé à mort, j'ai fini par céder et l'embrassai. A la rencontre suivante j'étais dans son lit. Quelques difficultés car j'étais débutante mais rien de grave, nous étions heureux. Depuis, nous nous sommes revus plusieurs fois, mais à une fréquence qui me semble trop peu élevée...1 fois par mois, parfois 2x par mois. Nous ne nous sommes jamais vraiment déclarés l'un à l'autre, ce n'étaient que sous-entendus. A chaque fois que je le vois dans la vraie vie je ne lui tombe pas tout de suite dans les bras même si j'aimerais ! J'ai tellement de réserve qu'il lui faut venir me chercher, me titiller, sinon, je reste de marbre.
Il a compris qu'il me fallait du temps aussi se montre-t-il très patient et respectueux de ce fait...il ne veut pas me brusquer, et si je veux que notre histoire passe à la vitesse supérieure il va falloir m'y coller...sauf que je n'ose pas ! C'est sans doute lié à mon histoire familiale, à la manière dont j'ai été éduquée. Je suis très mal à l'aise avec ces choses.
Pour le moment j'essaie de lui faire comprendre qu'à mon goût, on ne se voit pas suffisamment, apparemment, il ne voit pas le problème, alors je commence à douter de ses sentiments. Pourtant il est très prévenant avec moi et m'a prouvé par ses actes et par ses paroles qu'il tenait à moi. Sauf que moi, j'ai toujours un peu de difficultés à croire qu'on puisse m'aimer, vraiment.

Ce que j'aimerais, c'est emménager avec lui. Seulement je n'ose pas lui en parler même si j'ai le sentiment que ça ne le dérangerait pas du tout.
Alors je me trouve des excuses : son appartement est trop petit, très mal agencé et il n'a pas fini de rembourser son emprunt...
Je me demande aussi si je saurais supporter de vivre avec lui, lui qui ne partage pas du tout les mêmes goûts que moi... mais a priori ça ne me pose pas de souci.

S'il changeait d'appartement il aimerait quitter la banlieue pour s'installer à Paris, ce qui me motive moyennement, je crois que la vie parisienne est trop speed pour moi. Et puis de toutes façons, étant prof, il doit encore attendre un peu pour pouvoir changer de secteur, donc s'il déménage c'est pas tout de suite.
Il m'a demandé une fois les noms des établissements scolaires dans mon coin, il avait regardé s'ils cherchaient des profs...Le fait qu'il ait envisagé ceci me fait très plaisir, mais, ayant repris des études pas trop loin de chez lui, il me semble que c'est plus logique que ce soit moi qui me déplace, et puis de toutes façons, il ne semble pas vouloir quitter son poste actuel avant quelques années.


Donc voilà, j'ai l'impression d'être bloquée quelques années encore avant de pouvoir vivre avec lui et ça commence à me peser...

Une fois nous discutions de mes projets. Je disais en avoir marre de vivre sous le toit de mes parents, mais que je n'osais partir vivre seule (oui, toujours la timidité qui me fait dire ça) parce que je suis un peu peureuse et surtout parce que mes problèmes de santé m'auraient déjà laissée sur le carreau à plusieurs reprises si mes parents n'avaient pas été là pour intervenir. J'ai donc besoin de quelqu'un...et même, j'ai déjà vécu seule 2-3 mois et je ne me vois pas vivre seule, c'est tout. Il m'a donc dit, tu pourrais trouver un prince charmant. J'imagine qu'il parlait de lui mais il parlait avec une certaine réserve...(ouais on se complique la vie pour rien tous les 2), je suis pareille, c'est comme si on trouvait ça trop prétentieux de dire que nous sommes copain(e) de l'un-l'autre. :roll: C'est idiot, je sais.
Et là, embarassée :oops:, la seule chose que j'ai trouvé à lui dire fut "ou un(e) colloc"...lol :arrow:

En gros on parle d'emménager ensemble, voire même parfois on parle de notre désir d'avoir des enfants (mais on précise pas avec qui, forcément !), mais seulement à demi-mot. Quand faut agir après on est bloqué par une espèce de gêne, qui vient surtout de moi en fait, lui j'ai juste l'impression qu'il s'adapte à moi pour ne pas me bruquer.


On fait du surplace, la seule solution serait de lui parler de mes envies mais j'en suis bien incapable, c'est frustrant comme tout. J'ai l'impression qu'en le lui disant, il partirait en courant, comme tous les autres garçons à qui j'avais dit "je t'aime" (mais j'étais ado et con...).

Comment faire ?


PS : désolée c'est très décousu, j'ai jeté ça comme ça au fur et à mesure de ce qui me venait en tête.
44 ans 93 1174
Salut ma belle

Et pourquoi pas une belle lettre dans laquelle tu lui expliques tout ce que tu viens de nous dire. Si les mots ne viennent pas face à lui?

Une jolie lettre, une déclaration.
37 ans ... 225
La même chose que Huître, je me suis retrouver dans une situation légèrement similaire et le courrier mail ou que sais-je reste la meilleur solution pour tout dire ma semble-t-il.
Courage, je te souhaite que les chose bouge favorablement.
36 ans chez les chtis 6262
Je rejoins huitre et Tenere...

Pour avoir déjà "cotoyé" qqn de timide, il est souvent plus facile d'écrire certaines choses que de les dire...
33 ans france 321
Salut m'zelle!

Les filles ont pas tord et puis je pense que si tu sautes pas le pas, tu le regretteras un bon bout de temps...
Etre frustrée et en plus regretter... y'a pas pire comme sentiments. Ne reflechis pas, fonce.
Plus tu reflechiras, plus tu stresseras!

On est tous derrière toi :D
2513
Oui la réponse évidente est de lui parler.
Mais même par écrit, j'y arrive pas, d'ailleurs je trouve ça pire.

Néanmoins le fait d'en avoir parlé et vos encouragements m'ont fait un peu avancer dans ma tête. Reste à attendre que je le revois... :oops:
A
36 ans 3124
Je comprend totalement, je suis incapable de faire part de mes sentiments à la personne, j'ai trop peur du rejet, de l'échec pour ça.

Je n'y arrive pas, mais j'essaie implicitement de montrer à la personne que..., ça prend du temps chez moi voir des décennies avant de me montrer un poil pas indifférente, mais pour l'instant ça passe, seul hic, c'est qu'a contrario je ne suis pas patiente pour un sou.

Tu lui lance parfois des signaux ou c'est vraiment au point mort?
2513
Non il a deviné que j'ai des sentiments pour lui. Mais j'ai l'impression que nous ne sommes pas vraiment un couple. Je ne connais pas son entourage, il ne connaît pas le mien (même si on parle d'eux, montre des photos, etc.). C'est vraiment demander qu'on vive ensemble qui me bloque.

Ah et dire je t'aime j'en suis bien incapable, aussi.
B I U