MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

je ne supporte plus mon obésite

49 ans Sarthe 369
Salut tout le monde!
J'ai un grand besoin de parler. Depuis un an je suis dépressive. Tout est lié à mon poids (140kg...). Pourtant j'ai tout pour être heureuse: je suis  
infirmière auprès d'handicapés mentaux et j'adore mon boulot, à côté je suis sapeur pompier volontaire et je joue au hand.
Il y a 6 ans j'ai fini ma carrière de sportive de haut niveau sur blessure et depuis je prends du poids sans arrêt, toute perte de poids et aussitôt suivie d'une prise du double de ce que j'ai perdu. Aujourd'hui je ne peux quasiment plus courir, du coup je pense être bientôt virée des pompiers et ça ce n'est même pas envisageable! En même temps j'ai tellement la trouille de ne pas pouvoir suivre en intervention que je suis angoissée à l'idée de décaler... Quand au hand, ben j'ai tout bonnement honte d'être sur le terrain même si j'y est encore ma place, mais le regard des gens me fait tellement de mal...
Et puis j'ose plus sortir, j'en ai ras le bol d'entendre les gamins dire "oh elle est grosse la dame"..., et le regard des adultes n'est pas mieux.
Du coup je vis avec la perpétuelle envie de me suicider, mais je n'ai pas envie de retourner à l'hôpital psychiatrique et j'ai peur de me louper et d'avoir des séquelles. Le soir pour m'endormir j'ai recommencé à prendre des médocs autrement je cogite et les pulsions suicidaires deviennent incontrôlables...
Je suis suivie par une psychiatre et un psychologue mais je ne vois pas en quoi ils peuvent m'aider... Et j'ose pas parler de mon mal-être avec mes copines alors je me tourne vers vous pour lâcher un peu de mon angoisse et pouvoir raconter ce qu'est ma vie de grosse.
Merci de m'avoir lu.
52 ans Var 2447
Bonjour mama1

Je comprend tout à fait ce que tu vis pour l'avoir à quelque chose près vécu.
Je suis moi aussi infirmière et à l'époque j'étais aussi infirmière sapeur pompier. J'appréhendais de décaler dans des endroits difficiles car avec mon surpoids ça compliquait pas mal.

Contrairement à toi je n'ai jamais été mince et/ou super sportive, j'ai toujours vécu en étant obèse.
J'ai l'impression que tu n'arrives pas à faire le deuil de celle que tu étais non?

Ton psychiatre et psychologue ne te sont pas utiles? Changes en pour en prendre qui ont une approche spécifique de l'obésité. Un thérapeute qui maîtrise son sujet c'est mieux.

Ton mal être est uniquement dû à ton surpoids? Puisque tu parles de pulsions suicidaires?

En tout cas saches qu'ici tu es comprise, soutenue, que nous sommes nombreuses à vivre dans la peau d'une "obèse" alors viens ici le plus souvent possible.... si on peut t'aider mais surtout tiens bon.

Aller chère collègue je t'embrasse, je sais ce que tu vis et ne lâches pas. Fais toi aider jusqu'à ce que cette pression diminue et de permet d'entrevoir la suite de façon positive. :kiss:
49 ans Sarthe 369
Merci Bina pour ta réponse.
Est-ce toi qui as décidé d'arrêter les pompiers ou est-ce eux qui t'ont viré? Moi je ne peux pas imaginer vivre sans être pompier... ça fait bientôt 9 ans que je me suis engagée.
J'ai toujours été obèse même lorsque je faisais du sport de haut niveau mais depuis que j'ai arrêté c'est la catastrophe.
Je viens d'aller promener le chien mais le fait d'être seule à marcher m'a fait réfléchir du coup j'ai pleuré et imaginé un moyen radical de me supprimer... je ne suis pas prête à franchir le pas mais ça me fait peur!
Merci pour ton soutien
G
43 ans Belgique - Hainaut - Chimay 23
Je ne connais pas exactement ton problème mais j'ai déjà vécu la dépression et été en surpoids (à cause de celle-ci).

Je n'osais plus sortir, j'avais peur du regard des gens et j'étais mal dans ma peau !

La première chose à faire, je pense que c'est parvenir à t'accepter telle que tu es. Mais j'ai cru comprendre que ce qui te pose problème, c'est surtout la peur de perdre ton job et tes activités actuelles...

Dis-moi, de quelle manière essayes-tu de perdre du poids ? Quel genre de régimes fais-tu ? As-tu pensé aux conseils d'une nutritioniste.

Crois-moi, les solutions à ton problème existent ! Le truc, c'est que tu ne les vois pas pour l'instant, mais elles sont là... il y a toujours une porte de sortie !!!
49 ans Sarthe 369
J'ai vu une diététicienne qui m'a conseillé de voir un médecin tellement ma prise de poids a été rapide à cause des médicaments contre la dépression. Et je suis tombée sur un médecin qui n'en avait rien à f... manifestement car il m'a prescrit un médicament pour maigrir sans même me prendre la tension ou me demander mon traitement actuel... et justement ce médoc est incompatible avec mon traitement psy! Alors je dois dire que depuis j'ai baissé les bras et arrêté toute tentative de régime...
G
43 ans Belgique - Hainaut - Chimay 23
Je comprend... je sais ce que c'est, baisser les bras !

En général, on sort de ce genre d'état simplement en positivant et en ayant confiance en soi. Il faut parfois s'obliger à être un peu plus positif intérieurement... se dire qu'on vaut mieux que ça ! C'est vrai que ce n'est pas nécessairement évident mais quand on y arrive, on est toujours content du résultat et fier d'y être arrivé!

La deuxième idée, c'est de trouver une personne de confiance, quelqu'un à tes côtés qui te soutienne, s'intéresse à toi. Si tu connais une telle personne dans ton entourage, il faut essayer de lui expliquer ce qui te tourmente et lui faire comprendre que tu as besoin de soutien dans tes difficultés.
49 ans Sarthe 369
Merci pour tes conseils Gizmil. Le problème c'est que je n'ose pas en parler, j'ai trop honte de moi et puis parler du suicide ce n'est pas facile. Je sais que mes collègues pompiers ont du mal avec ça alors je ne peux pas en parler avec eux. Et dans ma famille personne ne comprends ça. J'ai fait une tentative de suicide déjà, parce que mon frère avec qui j'étais sur msn et à qui je disais que j'allais mal m'a dit: "t'as qu'à te suicider"!!! Alors je ne peux en parler qu'à mon psychologue...
G
43 ans Belgique - Hainaut - Chimay 23
Je comprend ! Eh ben, si t'as besoin de quelqu'un avec qui en parler autre que ton psy, saches que je suis là, tu peux me parler en MP si tu veux, je te donnerais même mon e-mail ! ;)

Y a pas de raison que tu supportes tes difficultés toutes seule ! Un psy, c'est bien, notamment parce qu'il est neutre, mais avoir quelqu'un d'un peu plus proche à qui se confier, c'est souvent important aussi !

C'est vrai, c'est pas facile de parler du suicide... mais si ça te fait peur, dis-toi que rien ne t'oblige non plus à utiliser des mots assez directs comme le mot "suicide" quand tu parles de ton mal-être avec quelqu'un ! Tu peux simplement dire que ça ne va pas et que tu as besoin d'en parler...
49 ans Sarthe 369
Merci Gizmil pour ton soutien!
J'ai super mal dormi pourtant j'ai pris un noctamide hier soir... c'est le premier signe de rechute dans la dépression chez moi... j'ai bien peur que ça finisse à nouveau par une hospitalisation tout ça!
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
une question d'apres ton premier post on pouvait penser que c'etait ton arret du sport qui avait provoqué la prise de poid mais la il semble que ce soit les medicaments?
est ce que tu as été bien dosée?
est ce que tes envies de suicide sont bien dues à ta prise de poid ou a un probleme de dosage de medicaments?
je me pose la question parce que si tu as toujours eu des kilos en trop pourquoi tu ne le supportes plus maintenant, qu'est ce qu'il y a eu de changé?
52 ans Var 2447
Mama1 a écrit:
Est-ce toi qui as décidé d'arrêter les pompiers ou est-ce eux qui t'ont viré? Moi je ne peux pas imaginer vivre sans être pompier... ça fait bientôt 9 ans que je me suis engagée.


Non je n'ai pas décidé d'arrêter les pompiers à l'époque. C'est à la visite médicale avec le système "cigycop" que je me suis faite recaler et il y avait une volonté délibérée du chef de centre de ne pas me garder...parce qu'il n'aimait pas les femmes dans une caserne!!! Mais ça c'est une autre histoire...

Comme te dit Cocagne tu m'as pas l'air bien dosée au niveau traitement. Et puis essaies de voir un autre docteur, un autre thérapeute qui sauront prendre en compte ton état dépressif tout en soignant le surpoids. Parce que donner un traitement non compatible sans même un examen médical digne de ce nom, inutile de te dire que c'est pas sérieux. Laisses tomber et entoures toi de professionnels compétents, premier pas pour une aide efficace.

Gizmil a raison, les solutions à ton problème existent mais tu ne les vois pas pour le moment car la souffrance est trop grande. Alors procèdes par étapes, les choses ne viendront pas d'un coup. Tu sais comme on réapprend à marcher à quelqu'un , chaque petit pas compte et il t'emmènera à la victoire.

Crois y. Tu es certainement quelqu'un de valeur (IDE et IDE SP c'est obligé!!....:roll:...hum ;))

A bientôt et n'oublies pas, on est là.
39 ans liege 29
bonjour mama si tu veus ont peus en parler sur msn , je suis en depresssion depuis 3 ans et j'ai eu bc de poid aussi comme toi . si tu veus fais moi un mp et je te donne mon msn merci mama bise
47 ans région centre, loir et cher exactement 426
Je ne peux que te comprendre tu sais. Moi aussi a un moment de ma vie j'ai été super dépressive j'avais touché le fond. Mon médecin après une tentative de médoc m'a envoyé en établissement Spychologique et non spy. Cela m'a fait un bien fout franchement. Ensuite vu que j'avais un problème de poids j'ai été dans un établissement de nutrition. La bas pas de moquerie car tout le monde a des problèmes de poids. Ils te rapprennent a manger équilibrer...

J'espère que cela aura pu t'aider

bis ;) ;) ;)
M
54 ans 19
franchement vous etes tous admirables de soutenir mama1 ainsi!cela fait vraiment plaisir de voir que l'on ne vit pas dans un monde d'egoisme;chapeau bas!mama1 ne baisses pas les bras!
47 ans région centre, loir et cher exactement 426
Je trouve cela tout a fait nroaml. On est la pour s'aider les unes aux autres.

Bis ;) ;)
B I U