MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les devoirs, toute une histoire...

1910
Tout d'abord, j'espère que le sujet n'a pas été abordé, j'avoue que je n'ai pas trop cherché :oops:

Bref. En fait, en attendant de trouver un VRAI boulot, depuis  
Jeudi dernier, je garde deux filles de 8 ans et demie et 13 ans (autant dire que je m'occupe davantage de celle de 9 ans!)

Trois heures par jour, je vais la chercher a l'école, lui fait prendre son goûter, lui fait faire ses devoirs et lui fait prendre son bain.Lors de l'entretien, les parents m'ont expliqué que c'est surtout les devoirs qui sont importants, parce que la petiote déteste l'école et les devoirs, elle semble peu motivée la dessus, et comme ils travaillent tard, il faut un suivi. OK.

Pour le moment, elle vient de rentrer en CM1, c'est la rentrée, elle a très peu de devoirs. Donc, le premier jour, elle n'en avait aucun, j'ai décidé de la laisser jouer tranquillement. Et quand j'ai du repartir, le père me glisse "Vu qu'elle n'a pas de devoirs, vous en avez profité pour faire des révisions?"

Bah, non. J'avoue que je n'ai pas d'enfants, peut être que je n'ai pas tout compris, mais elle a fait des devoirs de vacances, voila, je voulais la laisser tranquille pour le premier jour.

Donc, depuis Vendredi soir, en plus du peu de devoirs qu'elle a, je lui fait soit de la lecture a voix haute, soit de la révision des tables de multiplication, ou une petite dictée. Autant dire que la petite est ravie :lol:

Malgré tout, ça ne prend que 20 minutes, pas plus, et du coup je culpabilise, je me dis que c'est trop peu.

Alors, je me suis dit que j'allais me renseigner auprès des mamans, sur le temps qu'elles consacrent aux devoirs chaque soir, en particulier auprès d'une enfant de CM1.

Je tiens à préciser qu'elle est loin d'être en échec scolaire, elle aurait apparemment de bons résultats, c'est juste qu'elle a horreur de ça et qu'elle ne met pas de bonne volonté (pour le peu de devoirs qu'on a fait ensemble, c'est assez laborieux de la motiver, mais on voit bien qu'elle est loin d'être bête et qu'elle comprend.....mais elle n'a juste pas envie)

Je me demande aussi si les parents n'en font pas un peu trop. J'ai vu dans la chambre de la petite qu'ils avaient fait un emploi du temps a l'ordi ou étaient marqués ses horaires de devoirs, et les horaires ou elle peut regarder la télé. Et apparemment, les horaires de devoirs sont mis....entre 16 et 18 heures :shock: J'espère que c'est juste une plage horaire large pour indiquer qu'elle doit faire ses devoirs dans ces horaires là, parce que je trouve que 2 heures de devoirs et de révisions par jour,c'est un peu beaucoup...non?

Enfin, je verrais quand elle aura davantage de travail scolaire....Mais du coup, je crains de mal gérer la chose, et les devoirs, et les révisions imposées, et le fait que la miss soit très réfractaire.....

Le père vient de me parler de problèmes de maths qu'il allait imprimer pour que je les fasse faire a sa fille....

Pardon si tout cela est décousu....Donc, pour résumer, je voudrais juste savoir comment fonctionnent le travail scolaire avec vos enfants (ou avec ceux que vous avez gardés), ce que vous leur imposez comme temps de travail, comment ça se passe, comment vous réagissez lorsqu'ils ne sont pas motivés, si vous leur donnez des exercices en plus de ceux que la maitresse leur donne....

J'avoue que je n'ai pas forcément la pédagogie, je ne suis pas douée avec les enfants, même si je trouve que pour le moment, j'ai un bon contact avec la demoiselle....Je ne veux pas faire d'erreur afin de ne pas nuire a son travail scolaire, sans trop lui mettre la pression non plus.

Merci d'avance pour vos réponses, je sais qu'elles m'aideront beaucoup ;)
35 ans Bruxelles 1116
Coucou!
Je suis instit (professeur des écoles quoi...) en cm1 justement...
Et je trouve que là, les parents en font trop, vraiment trop... Si la petite est justement allergique aux devoirs, faut pas en rajouter une couche non plus!!
A-t-elle des difficultés en général à l'école? Si oui, ce sont des cours de remédiation ou de rattrapage qu'il lui faut, et cela ne devrait être donné que par une personne qualifiée (prof) pour utiliser les bonnes méthodes et cibler les problèmes...
Bref, s'il ne s'agit que de lui faire faire ses devoirs, my god, pourquoi s'acharnent-ils à la bombarder de travail en plus? une journée à l'école est déjà assez fatigante pour un enfant! De plus, chez nous en Belgique, le temps pouvant être consacré aux devoirs est réglementé légalement! Nous, professeurs, ne pouvons donner de devoirs que s'ils ne dépassent pas un certain laps de temps : pour le CM1 c'est maximum 20 minutes!! et encore, temps calculé pour les plus lents!
Il serait plus sage de consacré le temps aux devoirs donnés à l'école, et le reste du temps à des jeux (ludiques) où la petite apprend sans s'en rendre compte, et éventuellement allouer 30 à 60min deux fois par semaine à du travail "en plus" pour ne pas la dégouter encore plus!
35 ans Bruxelles 1116
Au secours : de "consacrer" et non de "consacré" lol il est 6heures du matin je suis encore dans le cake! la honte pour une instit :D
49 ans strasbourg 6049
la mienne à cet âge là n'avait pas de devoirs écrits (me semble qu'en france on a plus le droit d'en donner) et de toutes facons elle refusait d'écrire... pas la peine de les braquer encore plus, ca se débloque plus tard.
1910
louis_cyfer a écrit:
la mienne à cet âge là n'avait pas de devoirs écrits (me semble qu'en france on a plus le droit d'en donner) et de toutes facons elle refusait d'écrire... pas la peine de les braquer encore plus, ca se débloque plus tard.


Il me semble aussi....Bon, apparemment, elle a des problèmes d'orthographe, donc je pense que c'est pas plus mal de la faire écrire un peu....mais bon!!(je crois que la lecture a voix haute et la mini-dictée ont été conseillées par l'instit de l'année dernière....)



Vendredi soir, on a fait le peu de devoirs qu'elle avait, je pensais que c'était pour la libérer le week end.....eh bien pas du tout! Le week end aussi, elle doit faire des "révisions"!

En fait je suis partagée entre l'envie de ne pas la contrarier, et aussi de faire ce que mes "employeurs" me demandent....et aussi de ne pas me faire haïr par la gamine!
56 ans Région parisienne 2154
Ouf, te voilà dans une situation délicate ! Parce qu'à mon avis les parents déconnent. Plus ils mettront la pression plus la petite se rebellera.
D'après une de mes soeurs instite (en maternelle) les devoirs sont supprimés en primaire.
Je ne sais que te conseiller... Peut-être t'en tenir à ce qui est sur le cahier de texte ?
Comment ça se passe pour l'aînée ?
48 ans Villebon sur Yvette (91) 606
Effectivement, ce n'est pas à toi de dire aux parents comment ils doivent gérer ça.
Peut-être pourrais-tu parler avec l'instit de la petite, un soir, pour lui demander conseil. Et si le courant passe bien, éventuellement lui suggérer de parler aux parents (ce sont eux qui accompagnent la petite à l'école, le matin ?)

En tout cas, tu n'as pas été engagée pour donner des cours particuliers ;)
Tant que la petite est à jour dans ses devoirs et qu'elle a appris ses leçons, si tu constates qu'elle n'a pas de lacunes graves, je crois que tu as tout à fait raison de lui ficher la paix ! :)
Une journée d'école est bien assez fatigante ! 20 minutes pour faire les devoirs, ça me semble aussi une bonne durée !
1910
Celle de 13 ans? Les parents m'avaient dit que c'était une élève studieuse, que je n'aurais qu'a intervenir seulement quand elle le demandera, s'il y'a quelque chose qu'elle ne comprends pas....

Effectivement, elle m'a l'air sérieuse, donc je m'en fais pas pour elle. Elle n'a pas de devoirs pour le moment, je crois même qu'aujourd'hui elle n'avait exceptionnellement pas cours!

Mais ses parents ne m'ont imposée aucune révision au cas ou elle n'a pas de devoirs, alors a me demander s'ils ne mettent pas plus de pression sur la deuxième....

Mais bon, peut être que quand l'aînée était en primaire, c'était pareil... je tâcherais de lui poser la question.

Quant aux devoirs supprimés, j'en entendais déjà parler quand moi même j'étais en primaire....et depuis, je pense que cela dépend des instit'...

J'y réfléchis, et je pense que les "deux heures" de devoirs planifiés sur son emploi du temps, c'est plutôt une "plage horaire", c'est a dire qu'entre 16 et 18 heures, il faut faire les devoirs, il faut qu'ils soient finis pour 18 heures...en tout cas, j'espère que c'est vraiment ça!
1910
Claire72 a écrit:
Effectivement, ce n'est pas à toi de dire aux parents comment ils doivent gérer ça.
Peut-être pourrais-tu parler avec l'instit de la petite, un soir, pour lui demander conseil. Et si le courant passe bien, éventuellement lui suggérer de parler aux parents (ce sont eux qui accompagnent la petite à l'école, le matin ?)

En tout cas, tu n'as pas été engagée pour donner des cours particuliers ;)
Tant que la petite est à jour dans ses devoirs et qu'elle a appris ses leçons, si tu constates qu'elle n'a pas de lacunes graves, je crois que tu as tout à fait raison de lui ficher la paix ! :)
Une journée d'école est bien assez fatigante ! 20 minutes pour faire les devoirs, ça me semble aussi une bonne durée !


Et effectivement, je n'ai aucunement l'intention de faire la leçon aux parents ;)

Oui, le matin, ce doit être sa mère qui la conduit à l'école, et a 16 heures, vu qu'apparemment c'est une grande école, c'est un peu la cohue, et je ne sais pas qui est son instit....mais je verrais par la suite, pour ça....
49 ans strasbourg 6049
heu bon à mon avis c pour ca qu'ils foutent la pression à la petite. la grande se débrouille bien doit bien aimer l'école et tout ca. tout l'inverse de la petite. mais le truc c'est que ca va que la dégouter pas l'aider.

suis pas sure que ca l'aide à long terme :-s
111 ans 2413
Ce sujet m'a fat tilter car j'ai connu le problème du ras-le-bol des devoirs écrits à la maison, qui au passage sont bien interdits par une succession de circulaires que personne n'applique, ou presque, surtout que dans la tête de certains parents, les devoirs à la maison, c'est synonyme d'une bonne école, d'un bon enseignement...

Bref tout ça pour dire que quand j'étais en primaire, on avait des devoirs écrits à la maison. On sortait de l'école à 17 h 45 (il y a 15 ou 20 ans) et le temps de rentrer, la douche, le repas, et les devoirs, ben déjà on n'était pas couchés, c'est le cas de le dire.

Mais surtout, de 17 h à 17 h 45, c'était 3/4 d'étude surveillée, pas obligatoire pour les élèves. Mais ce créneau était supposé être justement pour faire les devoirs, avec le concours de la maitresse si nécessaire. Sauf que les maitresses nous filaient d'autres exercices à faire, et que on se retrouvait avec les autres devoirs à faire à la maison, alors que ceux qui avaient quitté à 17 h n'avaient eux que les devoirs maison...
1910
grrrrrognonne a écrit:


Bref tout ça pour dire que quand j'étais en primaire, on avait des devoirs écrits à la maison. On sortait de l'école à 17 h 45 (il y a 15 ou 20 ans) et le temps de rentrer, la douche, le repas, et les devoirs, ben déjà on n'était pas couchés, c'est le cas de le dire.

Mais surtout, de 17 h à 17 h 45, c'était 3/4 d'étude surveillée, pas obligatoire pour les élèves. Mais ce créneau était supposé être justement pour faire les devoirs, avec le concours de la maitresse si nécessaire. Sauf que les maitresses nous filaient d'autres exercices à faire, et que on se retrouvait avec les autres devoirs à faire à la maison, alors que ceux qui avaient quitté à 17 h n'avaient eux que les devoirs maison...


Quel système débile....et après ils se plaignent que les enfants se démotivent....je dis pas qu'il faut qu'ils se la coulent douce, mais on a fait du chemin depuis les années 50, on sait tous que surcharger les enfants ne leur apportent pas forcément le goût du travail...

Il me semble qu'en primaire (du CE2 au CM2, du moins), je n'étais pas trop chargée de travail scolaire. On devait surtout relire nos cours, réviser des poésies, travailler les dictées pour le lendemain....A part ça, je me rappelle de certaines fin de journée ou on passait plus de temps a jouer dehors avec les petits voisins qu'a bosser studieusement :lol:

HS ON
Par contre, j'ai été davantage marquée par un instit' qui enseignait à l'ancienne, était proche de la retraite, appelait les nouveaux par leurs noms de famille même s'ils étaient là depuis plus d'un an-moi et ma sœur en faisions partie- forçait les gauchers a écrire avec la main droite, et filait des coups de pied aux fesses et tirait les oreilles quand on se trompait dans nos exos (je me rappelle avoir été projetée contre le tableau avec un coup de pied au cul pour une erreur de calcul dans mon problème, j'ai pas l'impression d'avoir mieux compris après, bref....

HS OFF

En fait, j'attends qu'elle ait davantage de devoirs, j'appréhende un peu....aujourd'hui ça a été. Faut dire que la petite était malade (elle avait vomi a deux reprises a l'école, elle est rentrée a l'école dans l'après-midi), comme elle allait bien quand je suis arrivée, je me suis juste contentée de lui faire réviser la liste de mots qu'elle doit apprendre pour Vendredi.Quand je l'ai dit a son père, il n'a pas tilté, donc je pense que je n'ai pas mal agi....
111 ans 2413
Daisy_Trample a écrit:
...

Ben moi en l'occurrence c'était dans les années 80, mais quand je vois que toi, plus jeune, tu as "confronté" à un enseignant aux méthodes douteuses (brimades...), y'a encore du chemin à faire.

Après, pour la situation qui te concerne, tu ne peux que te plier aux volontés des parents, de toute façon.
Mais là c'est le début de l'année scolaire, donc si les enfants ne prennent pas un rythme régulier pour travailler un peu à la maison (des révisions, des leçons, du vocabulaire, du calcul...), plus l'année va avancer et le programme se "charger" et plus ça va devenir difficile de se concentrer si l'enfant n'y est pas trop "prédisposé".

C'est la régularité qui doit primer sur la quantité du travail je trouve à ce stade.
M'enfin de toute façon, enfants ou adultes on a tous notre seuil de tolérance. Sans petites pauses adaptées, on enregistre plus rien de toute façon (problèmes de concentration).
111 ans 2413
Euh, foirage de quote... :roll:
1910
grrrrrognonne a écrit:

Ben moi en l'occurrence c'était dans les années 80, mais quand je vois que toi, plus jeune, tu as "confronté" à un enseignant aux méthodes douteuses (brimades...), y'a encore du chemin à faire.


Et encore, moi j'étais une bonne élève (sauf en maths, mais ce n'était pas la cata non plus), par contre, ma soeur, qui avait des difficultés scolaires, je vais être vulgaire, mais clairement, elle en a chié. Il ne la lâchait pas.
Mais bon, c'était un vieil instit, dans un bled paumé de 100 habitants, au fin fond de la Picardie, on était tous dans le même bâtiment, tous réunis, de la maternelle au CM2 (je me rappelle que quand j'étais en CM, on était 13 élèves, toutes classes confondues!!)

grrrrrognonne a écrit:

Après, pour la situation qui te concerne, tu ne peux que te plier aux volontés des parents, de toute façon.
Mais là c'est le début de l'année scolaire, donc si les enfants ne prennent pas un rythme régulier pour travailler un peu à la maison (des révisions, des leçons, du vocabulaire, du calcul...), plus l'année va avancer et le programme se "charger" et plus ça va devenir difficile de se concentrer si l'enfant n'y est pas trop "prédisposé".


Oui, c'est ce que je me dis aussi, de toutes façons, je dois la faire bosser un minimum, elle aura des devoirs de plus en plus conséquents. Mais bon, elle a fait des devoirs de vacances tout l'été, ses parents lui imposent des révisions régulières, elle est toujours dans le bain.

Je compte bien faire comme les parents, mais je n'ai pas envie de la surmener non plus.
B I U