MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Avez-vous un enfant différent?

M
47 ans 48
Bonjour,

J'aimerais savoir s'il y a parmi vous des parents d'enfants différents (troubles de santé, difficultés d'apprentissages, handicaps, etc...)

J'ai un garçon de 8 ans qui a le syndrôme d'Asperger (trouble relié  
à l'autisme) et qui a aussi un TDAH (hyperactivité et déficit d'attention).

Ce n'ai pas toujours facile, au quotidien... la rentrée scolaire est toujours une épreuve, malgré que mon fils soit d'une intelligence normale et qu'il fréquente l'école du cartier...


Et vous? Avez-vous un enfant différent?
41 ans pres d'orleans 1304
pas d'enfant different mais je voulais juste te souhaiter du courage avec tonn fils car ayant été bénévole dans une association de parents et d'amis de personnes autistes je sais que certaines journees peuvent etre dures. Docues pensées.
38 ans 4907
Je n'en ai pas personnellement, mais j'ai un petit-cousin avec l'Asperger, un cousin autiste très sévère (avec violence), un neveu dont les médecins n'ont rien trouvé mais qui vit dans sa bulle, mon frère était lunatique (il le demeure un peu, mais c'est parti pas mal avec l'âge), un cousin de mon père est autiste, un autre petit-cousin autiste dont sa mère a réussi avec beaucoup d'acharnement et de stimulation à ce qu'il soit verbal à 5 ans. http://www.whatkindofw...want.com/videos/view/id/844676

Donc je suis entourée de personnes différentes directement dans ma famille et ça demeure que le risque est élevé que j'en ait un car dans tous les cas c'est dans la famille du côté de mon père et dans toutes les générations.

J'en ai gardé quelques-uns et c'est vrai que ce n'est pas facile, donc bon courage!
M
47 ans 48
salut Izadora,

C'est impressionnant le nombre de personne autistes dans ta famille... Dire qu'il y a des personnes qui ne croient pas que l'autisme a une composante génétique...

Ton cousin asperger, il va à l'école régulière?

Pour mon fils, ça se passe en général assez bien, mais côté social, c'est très difficile. Il ne comprend pas les codes sociaux. Il ne voit pas qund je suis en colère, par exemple (lit mal les émotions sur les visages), ou il ne voit pas l'importance de regarder les gens dans les yeux et dire bonjour, merci, etc.... On a du travail à faire avec lui!
38 ans 4907
Mon petit-cousin (fils de ma cousine) Asperger vient tout juste de commencer la maternelle à l'école régulière.

Et effectivement je crois fortement qu'il y a une composante génétique aux trouble de l'autisme. Et tous les cas diagnostiqués médicalement dans ma famille sont des garçons dont les mères sont de la famille biologique. (Se sont les pères les "rapportés"). Comme si dans ma famille se sont les mères qui transmettent cela à leurs fils. Les hommes de la famille ont tous des enfants "normaux". Disons que mes 2 fils je les ai bien surveillés, mon dernier a 20 mois et se développe toujours normalement et est même très intelligent.

Puis même si les médecins disent que ce n'est pas vrai je crois que les vaccins peuvent être en cause. Comme si les garçons avaient une prédispositions génétiques que les vaccins déclenchent. Mes deux fils n'ont reçu aucun vaccins alors que ceux avec des troubles dans ma famille ont reçu tous ceux au calendrier.

Également, il y a des personne coeliaques dans ma famille et une autre théorie non prouvée serait que les autistes sont en fait coeliaque et que l'ingestion de gluten et de caséine se transformerait en un genre d'opium dans leur organisme. (On a retrouvé des dérivé d'opium dans l'urine d'enfants autiste alors qu'ils ne prennent pas de drogue.) La théorie voudrait que pour ces enfants le gluten et la caséine se transforme en dérivé d'opium dans l'intestin car ils ne peuvent absorber le gluten et la caséine (Ce serait une réaction allergique). Ils agissent comme des drogués.

Et la théorie regroupant ces 2 théories serait que ce sont les vaccins qui déclenchent le trouble de l'intestin devenant la maladie coeliaque dans laquelle le gluten (et souvent la caséine) n'est pas absorbé par l'organisme. Et donc provoquerait des troubles liés à l'autisme.

Et comme les drogués, les enfants avec des troubles liés à l'autisme peuvent apprendre à agir plus normalement en société.

Il n'y a rien de prouvé dans ce que j'ai dit, mais sur plusieurs forums et sites Internet il y a beaucoup de témoignages de parents dont les enfants autistes ont fait beaucoup de progrès après avoir commencé un régime sans gluten et sans caséine. (régime très stricte)
M
47 ans 48
Oui, effectivement, beaucoup de parents croient en ces traitements alternatifs...

Parcontre, il y a beaucoup d'enfants pour qui la diète sans gluten sans protéines bovines ne fonctionne pas. Ce n'est pas magique... Pour mon fils, je ne l'essayerai pas, car comme plein d'enfants autistes, il mange une sélection hyper limitée d'aliments et mange très peu... C'est un poids plume, alors... tu imagines enlever un tas d'aliments...
Parcontre, je crois beaucoup aux techniques pour améliorer les compétences sociales. Il faut stimuler ces enfants, surtout les asperger qui sont super intelligents et plein de potentiel...

C'est vraiment un challenge d'élever un enfant asperger... Des fois je suis à bout, mais des fois c'est merveilleux de voir mon fils évoluer...
44 ans Le houga (32) 6
Oui par rapport a ma 1 ère fille ma 2 eme est différente niveau santé elle est née avec 1 seule rein le droit elle n'a pas de rein gauche donc nous devons rester tous le temps vigilent des qu'elle nous fait une forte poussée de fièvre car elle nous a déjà fait un séjour a l'hôpital . Donc des qu'il y a fièvre sans autres symptômes ben c'est poches a urines a placée a récupérer et a faire analyser .
V
36 ans 606
nous avons rendez vous mercredi avec notre médecin généraliste car après avoir longuement discuté avec l'institutrice de mon fils de 3 ans on se demande s'il n'est pas hyperactif, et mon homme a fait des recherches sur le net, on a remarqué et l'instit aussi qu'il avait quelques symptomes donc on verra ce qu'il en pense, étant petit le médecin disait qu'il avait besoin de se dépenser mais là je pense qu'il y a autre chose.
45 ans essonne 1947
mon fils est TDAH, diagnostiqué depuis 1 an 1/2.
il est bien pris en charge (orthophonie, psychomotricité, pedopsychiatre).
ce n'est pas rose tous les jours à la maison mais on s'en sort
42 ans 4830
yayie a écrit:
mon fils est TDAH, diagnostiqué depuis 1 an 1/2.
il est bien pris en charge (orthophonie, psychomotricité, pedopsychiatre).
ce n'est pas rose tous les jours à la maison mais on s'en sort


ça veut dire quoi tdah?
29 ans paris 708
j'ai pas d'enfant mais mon neveu est hyperactif
45 ans essonne 1947
TDA veut dire trouble déficitaire de l'attention, on rajoute le H si il y a hyperactivité.

en clair ça veut dire que mon loulou a des connexions qui se font mal au niveau du cerveau, il a donc du mal à se concentrer, à être attentif, a du mal à se faire des copains, se sous-estime et manque de confiance en lui, il bouge beaucoup ce qui n'est pas simple pour travailler à l'école et vivre la vie de tous les jours.
136
bjr,
mon enfant n'est pas ateint d'autisme, mais il a un retard de developpement, c'est à dire un retard d ans les acquisitions de la propreté, du langage et des problèmes d epsychomotricité (; il a marcjé très tard 2 ans et demi, il à les jambes très raides quand il court et se plie). il a presque 5 ans et n'est toujours pas propre :cry: par contre il fait de très gros progrès au niveua de la parole.
le plus important c'est qu'il évolue.il est pris en charge dans un cmp (centre médico physchologique) ou njustement on l'aide à devenir autonome et à évoluer favorablement.
on se sent moins seul avec d'autres parents qui ont des enfants à problèmes. serrons nous les coudes et tout ira bien!
biz
T
44 ans Pas-de-Calais 60
Mon fils ainé de 8 ans souffre de "trichotillomanie" (c'est un toc il s'arrache les cheveux) depuis l'âge de 4 ans. Il le fait essentiellement pendant son sommeil et en période de stress. Il lui est déjà arrivé d'arracher une bonne partie de ses cheveux. Cela s'est déclaré quand mon deuxième a commencé à marcher, jalousie ? on ne sait pas... il a été suivi pendant deux ans par un psy et ca n'a rien donné il n'a plus voulu continuer. Lorsqu'il était plus jeune, ca n'avait pas l'air de lui poser problème mais à présent qu'il est en primaire c'est plus difficile il a grandi et se rend compte de son geste il voudrait arrêter mais c'est plus fort que lui, il dort avec des gants de laine pour ne pas le faire. Il en souffre énormément, de plus avec les enfants de l'école c'est très difficle, on se moque beaucoup de lui, il l'appelle "crane chauve" "le moine" ou "gogol" en début d'année scolaire il est revenu plusieur fois en larme, il avait peur de s'endormir le soir et ne voulait plus retourner en classe. Puis, son institutrice de l'année dernière qui connait très bien mon fils est venue m'en parler et a arrangé les choses. Depuis cela c'est calmé. On l'entoure au maximum, nous discutons beaucoup avec lui mais en aucun cas nous le jugeons car nous savons que ce n'est pas de sa faute. Nous nous rassurons en nous disant que ce n'est pas une maladie et qu'un jour peut-etre tout rentrera dans l'ordre. Mais ce n'est pas facile tous les jours.
B I U