MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Choix de contraception après grossesse ?

58 ans Région parisienne 2154
Tout d'abord, je suis censée être stérile (trompes bouchées) et notre fils aîné a été conçu par FIV. Sauf que... un 2ème petit gars s'est invité sans prévenir. Perso je  
suis plutôt ravie du miracle mais zhôm a eu du mal à s'en remettre et je cherche un mode de contraception pour la suite, autre que l'abstinence...

J'ai pris la pillule, pffff... des années (sans avoir que... :evil: ) ça ne me posait pas problèmes, mais j'ai arrêté quand rupture avec mon ex. 7 ans avant une relation sérieuse et là, cata. Plusieurs pillules testées, entraînant prise de poids, rétention d'eau, gonflements, douleur aux seins... Bref, aucune envie de repasser par là.

Stérilet ? J'ai suivi les post avec attention. Ce serait peut-être le mieux mais j'ai une trouille bleue de connaître les mêmes désagréments (du style 5 kilogs en moins d'un mois).

Une fois posé, c'est pour plusieurs années, non ? Je me vois pas le faire enlever à la 1ère prise de poids !

Ou alors l'anneau ?

Autre question : il me semble que l'allaitement ne protège pas d'une nouvelle grossesse ?
61 ans Au bord de la mer 15536
L'allaitement ne protège pas d'une grossesse, contrairement à une croyance qui était assez répandue avant. Sans doute parce que la plupart du temps on n'a pas de règles.
Donc attention !

Pour le moyen de contraception... il faut que tu en discutes avec ton gynéco.
Le stérilet semble le mieux adapté.
Mais attention, aucun moyen de contraception n'est fiable à 100 %.
39 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Selon ce que tu nous dis, le stérilet au cuivre paraît le mieux adapté (pas d'hormones donc pas de prise de poids).
40 ans 4907
pomdereinette, je vois que tu as 45 ans, souhaites-tu avoir un (ou plus) autre enfant par la suite? Si non, il y a la ligature des trompes (même si bouchées) ou la vasectomie qui peuvent être une option pour vous.

Ensuite avec l'allaitement il ne faut pas prendre de contraceptif hormonaux contenant de l'oestrogène (oestrogène combat la prolactine et donc nuit à l'allaitement et peut même stopper la production de lait. :? ) Donc exit l'anneau et les pilulle classique car contienne de l'oestrogène.

Ensuite pour que l'allaitement fonctionne comme contraceptif il ne faut avoir de tétée à plus de 3h d'interval sauf 1 de 6h par nuit maximum, que le bébé ait en bas de 6 mois, qu'on ait pas eu de retour de couches, que bébé ne prennent pas de biberon ni de sucette que l'on donne le sein à la demande et que l'on introduise aucun autre aliment, même pas de l'eau. (Méthode dite MAMA) Mais c'est risqué.

Les méthodes compatible à l'allaitement son les dites "mécaniques" (capote, cape cervicale, spermicides, etc.) et les naturelles (température, retrait, calendrier, observation de la glaire, etc.) Ou les homonales avec progestatif seulement (Mirena, Cerazette, etc.) Avec chacunes leus taux d'efficacité.
58 ans Région parisienne 2154
Merci pour vos réponses. Je vais mûrir tout cela avec l'aide de ma gynéco mais je préfère arriver informée, histoire qu'elle ne me rit pas au nez à cause de mes angoisses de prise de poids.

Izadora, non on ne souhaite pas d'autre d'enfant. Déjà celui-là, j'ai mis du temps à le faire accepter... Mais j'aurais du mal à envisager une opération pour régler le problème.

Des années durant j'ai souffert d'aménorrhée, et j'avais l'impression d'y avoir perdu une part de ma féminité. C'est con, mais le retour des règles (quand vie commune avec zhôm actuel :lol: ) a signé pour moi une espèce de victoire à laquelle j'aurais du mal à renoncer avant que le temps n'en soit venu.
40 ans 4907
Pomdereinette a écrit:
Merci pour vos réponses. Je vais mûrir tout cela avec l'aide de ma gynéco mais je préfère arriver informée, histoire qu'elle ne me rit pas au nez à cause de mes angoisses de prise de poids.

Izadora, non on ne souhaite pas d'autre d'enfant. Déjà celui-là, j'ai mis du temps à le faire accepter... Mais j'aurais du mal à envisager une opération pour régler le problème.

Des années durant j'ai souffert d'aménorrhée, et j'avais l'impression d'y avoir perdu une part de ma féminité. C'est con, mais le retour des règles (quand vie commune avec zhôm actuel :lol: ) a signé pour moi une espèce de victoire à laquelle j'aurais du mal à renoncer avant que le temps n'en soit venu.


Pomdereinette, la ligature des trompes n'empêche pas les règles, ça coupe la trompe pour pas que l'ovule et les spermatos se rencontrent. Ce qui enlèverait les règles serait l'ablation de l'utérus et/ou des ovaires, ce qui n'est fait qu'en cas de cancer ou descente d'organes il me semble.

Et si M. fait un vasectomie, ça ne changerait rien à ton corps et ne dérangerait en rien la virilité de M.
B I U