MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

article du parisien

41 ans France 5623
Citation:
« Les gros se rebiffent »
Le Parisien
C’est ce que titre Le Parisien, qui remarque sur une page qu’« alors que les pouvoirs publics luttent de plus en plus  
activement contre l’obésité, des associations dénoncent certaines dérives : les gros ne veulent plus être montrés du doigt et réclament une meilleure intégration dans la société ».
Le Parisien parle de « mouvement de révolte », et cite notamment Frédéric Delplanche, président de SOS Obèses, qui dénonce « la montée de la discrimination antigros au travail, dans la vie sociale et à l’école ».
Le journal cite également le Dr Dominique-Adèle Cassuto, qui reçoit des enfants obèses à l’Hôtel-Dieu, à Paris, mais remarque dans un livre (« Ma fille se trouve trop ronde », Albin Michel) : « Je vois beaucoup de petites filles qui n’osent plus manger à table parce qu’en cours de récré des mômes les ont appelées grosse patate ou grosse vache. L’idéal minceur est intériorisé de plus en plus tôt, et ça fait des dégâts ».
Le Parisien ajoute que la praticienne « critique en particulier des concepts d’émission comme celui de «J’ai décidé de maigrir», sur M 6, car «elle véhicule l’idée que maigrir n’est qu’une question de volonté, alors que c’est beaucoup plus compliqué ».
Le quotidien note en outre que « des scientifiques réunis dans Le Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids viennent d’envoyer [au député Jean-Marie Le Guen, auteur d’un projet de loi «anti-obésité»] ainsi qu’à tous les parlementaires, une «lettre ouverte» dans laquelle ils affirment que «la chasse à l’obésité risque de tourner rapidement à la chasse à l’obèse» ».
K
42 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
ah ben en voilà un article sympa !!! :D

qui qu'a dit "pas trop tôt" ?
45 ans 114
merci boreal pour l'info!

ca fait du bien de lire ca!
O
41 ans 239
super article !!! en effet ça fait du bien de lire ça !!! merci de l'info !!!
B
37 ans 3449
Et il s'est pas fait virer après avoir écrit ça ?

Nonon, c'est pour rire, hein.

C'est très bien que quelqu'un écrive enfin ça. Comme dit Katcal, c'est pas trop tôt.
48 ans PARIS 679
Ouf, cela fait plaisir mais je me demande si ces gens vont-être écoutés...

voila ce que j'avais écrit dans un post au sujet du projet de loi pour la lutte contre l'obésité :

Le "Gros" est vendeur aujourd'hui, la télé nous vends (et les pubs qui vont bien au passage) "le gros" et ses problèmes de santé, de travail, de coeur etc.. Ou alors plutôt la peur de grossir !

Quand je vois cela j'ai vraimment le sentiment d'entendre : "prenez garde à ne pas grossir sinon voila ce que vous allez devenir ! Ce qui n'est pas prêt d'améliorer notre image dans la société, surtout que nous sommes la représentation physique d'une angoisse devenue majeur dans le monde moderne.

Qu'on se le dise ce n'est pas pour notre bien être que l'on veut nous faire maigrir mais bien pour l'argent. Un gros cela tombe malade et donc cela coute de l'argent à la société, déjà que l'on fait passer les chomeurs,les "RMIstes" pour les boucs émissaires des problèmes économiques on va bientôt arriver en tête de liste.
Et comme il n'y a pas d'autres solutions que d'obliger les individus à être "normaux", on va légiférer de maniére à nous forcer à être de bons citoyens ? Non mais ils vont pas faire chier ces "gros" quand même ils coutent cher à la sécu, prennent plus de place dans les transports en commun, font consommer plus les avions, ils sont moins productifs aux travails, et si on les internés dans des camps cela ne serait pas plus facile non ! etc..
lorsqu'en politique on s'attaque à un problème on le fait de manière statistique mais jamais humaine :
"gros" = "pas bien" donc "gros" doit maigrir
C'est simple quand même ! on se demande bien comment on fait pour être gros avec tout ça !

Je n'aime pas que l'on m'oblige car je ne suis pas un criminel, je paie des impots j'essaie de respecter les autres autant qu'il soit possible, je ne vais que très rarement chez le médecin etc...
Cela semble être une cause noble de vouloir nous faire maigrir mais si on grate un peu je vois tous les dangers d'une stigmatisation de notre condition !

Voyez vous même comme le monde de l'entreprise est dur, si en plus de la réalité quotidienne on doit mettre en place des structures, des "process" afin d'intégrer des gens comme moi dans le monde du travail et bien j'ai de quoi être inquiet, mais cela n'existerai pas déjà cela ne s'appellerai pas "COTOREP" !

Cependant il est normal de servir de la nourriture de qualité a tout le monde et c'est dans ce sens que nos politiques doivent travailler. Dans les écoles et dans les restaurants d'entreprise servont une bouffe de qualité cela sera déjà un premier pas. Laissez plus de temps pour les salariès urbains de faire du sport grace à des aménagements du temps de travail cela serait positif. Mettre en place des cellules de gestion du stress et des cellules de réflexion sur le bien être du salarié dans les entreprises cela serait positif aussi non !

La dépression , le suicide,c'est transparent cela n'est pas vendeur , alors que c'est cela le véritable fléau de la société, l'individu du monde moderne est dépressif, on lui vend toutes sortes de pillule du bonheur (payé par la sécu...) et on en parle pas ou peu alors que en 1999 cela a été déclaré "Grande cause nationnale". Saviez vous par exemple qu'il y a presque deux fois plus de décés par suicide que sur la route ! Et pourtant on pose des radars mais pas de mécanisme de détection et de soutien aux personnes en états de dépression. J'abuse il y en a mais en comparaison c'est ridicule, cela coute de l'argent et cela n'en rapporte pas.
une voiture qui roule vite cela se voit (alors que l'on sait que la les accidents se font généralement à moins de 50 km/h), un "gros" je n'en parle même pas ,on ne peut pas le louper, alors attaquons nous aux symptomes visibles, mais pas aux malaises fondamentaux de la société !!!
(c'est trop dur, pas assez rentable et cela ne fait pas gagner les élections car c'est sur du long terme)

Conclusion
je ne suis pas contre le fait de mettre le doigt sur la malbouffe, les conditions de vie stressantes de l'être humain moderne, la santé, mais par contre il faut arrêter et de légiférer pour tout et n'importe quoi et surtout de nous présenter comme des inadaptés sociaux qui font un courir les plus grands risquent à la société par notre iresponsabilité...
B I U