MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Une nouvelle qui se relance, pour en finir avec les TCA !

L
28 ans 3
Bonjour ! Je m'exprime sous un pseudo complètement aléatoire pour garder l'anonymat. Je suis une fille et j'ai quinze ans, je suis en classe de seconde. Je vais vous raconter  
toutes mes tribulations, pour une simple affaire de poids !

Nous pouvons dater le début du problème : février/mars 2009.
Au début de l'année, je pesais entre 59 et 61 kilos pour 1m68. Mon petit-déjeuner se composait de céréales lion, de jus d'orange ; mes repas étaient constitués de pâtes, gruyère ; et j'adorais les desserts, crème desserts etc. Bref j'étais gourmande ! Mais je me suis trouvée trop ronde et j'ai voulu perdre du poids, et j'ai donc acheté en février le livre de Zermati et j'ai commencé à appliquer sa méthode : manger à satiété, reconnaître les signaux de faim ! Donc dès lors, le matin je prenais un petit déjeuner de la sorte : 3/4 biscottes avec de la Vache Qui Rit, un café. Je commençais seulement lorsque je suis partie en voyage.
Je suis partie en Italie avec ma classe de troisième en mars 2009, dans le cadre du cours de latin. Je me sentais déjà à l'écart, et me mettais à l'écart des autres car depuis toujours je n'ai pas les mêmes centres intérêts qu'eux, moi j'aspire à la poésie, à la littérature, et certains me trouvent donc trop sérieuse, ce qui a crée un fossé social. Bref revenons à ce voyage ! Pour arriver jusqu'à destination, il a fallu faire 24h de car. Bien sûr, il y avait plein de paquets de bonbons, de gâteaux etc et ils en mangeaient à longueur du trajet! Et, pendant tout le voyage, ce genre de comportement m'a écoeuré. Moi, à l'époque, je voulais me sentir bien dans mon corps ! Tous les soirs, nous changions d'hôtel, le repas était fixé à une même heure tous les soirs, et par respect je ne grignotais pas pour savourer le dîner ! (miam, pâtes à la sauce tomate et au basilic avec du parmesan!) Bref, je suis rentrée du voyage écoeurée par tous ces produits industriels qu'étaient les chips, les bonbons et les gâteaux, et j'étais plus que décidée à perdre du poids. Malheureusement, en avril, je suis allée en vacances chez ma grand-mère qui me faisait de bons petits plats malheureusement trop riches, ou qui me forçait à manger plus que ma faim car elle avait peur que je ne mange pas assez.

Tout commençait bien, je mangeais à satiété, sauf qu'au fil du temps, j'ai supprimé toute graisse, je me suis mise à compter les calories (j'étais entre 500 et 800 calories par jour) et j'ai perdu beaucoup de poids, jusqu'à arriver, au mois de juin, à 50kg pour 1m69. Il était évident que j'étais trop maigre, de plus j'avais une addiction pour le coca-light, mais ma maigreur m'avait fait prendre de l'assûrance et je me sentais mieux socialement. Je pense que je suis tombée dans l'anorexie ! Je me privais énormément lorsque je savais qu'il y avait de repas de famille, pour ne pas grossir. Par contre, je ne compensais pas par le sport, au contraire, car je mangeais tellement peu que j'étais très peu active. Je faisais 4h de sport peu intensif au collège (quasiment rien) et 1h30 de danse moderne, j'avais du mal à pratiquer cette dernière car mon cours était le mercredi et déjà, le matin, je ne déjeunais pas, et à 10h30 j'avais sport, le midi je mangeais juste l'équivalent d'un steak et des légumes, je ne goûtais pas ensuite et allais à la danse à 17h. Bref, ma perte de poids est compréhensible. Par contre, scolairement, cela n'a pas chuté, et ça n'a pas accentué mes résultats scolaires non plus, car le travail, j'ai ça dans la peau ! (lol)

BREF j'ai décidé de me réalimenter normalement, je suis allée au début jusqu'à 1200 calories par jours et là ça varie entre 1200-2000, suivant les jours !
Durant tout le mois de septembre, j'ai tenu un carnet alimentaire ou je marquais tout ce que je mangeais, car je mangeais selon un menu "dit" équilibré, qui est celui-ci :

Citation:
Petit-déjeuner :
- 1 bol de thé ou de café (sans sucre)
- 4 cracottes ou 2 tranches de pain (avec beurre allégé ou confiture ou encore vache qui rit)
- 200g de fromage blanc (0%, pour l'instant j'ai encore du mal à prendre au dessus)
- 1 fruit ou un verre de jus d'orange

Le midi :
- Une assiette de crudité
- Une portion de féculents
- Une portion de légumes
- Une portion de viande ou de poisson
- 1 ou 2 tranches de pain (avec fromage si j'ai envie)
- Fruit ou/et yaourt

Soir : idem que le midi

Si j'ai faim dans l'après-midi, je prends un yaourt ou une pomme. Voilà ! si ça peut en aider certaines !


Sauf que maintenant, je suis complètement perdue ! Je ne mange plus par faim ! J'ai donc besoin de retrouver mes signaux en mangeant de TOUT (pas comme la dernière fois) mais jusqu'à satiété. Depuis la rentrée, je fais beaucoup de sport ! Et j'ai oublié de préciser que je pèse maintenant entre 52 et 53 kilos mais que mon obsession envers la nourriture me bouffe la vie, et par ailleurs, toute activité sociale normale comme aller au restaurant, manger des frites, des paninis... bref

Je souhaite donc m'écouter davantage pour me sentir mieux (car parallèlement à ça, je suis en état assez dépressif depuis un an) et mon problème avec la nourriture ne fait qu'aggraver mon état moral.

Il m'est arrivé plusieurs fois de faire des crises de boulimie. Il y a deux semaines, j'ai mangé plein de gâteaux (environ 3000 calories), tout ça parce que j'étais toute seule chez moi et que je m'ennuyais. J'ai beaucoup culpabilisé, me suis faite vomir un peu (première fois) et j'ai marché 22km pour me dépenser.

J'ai remarqué que je mange avec mes émotions, et comme je suis d'une nature assez anxieuse, cela entraîne en moi de l'hyperphagie. J'aimerais vraiment résoudre ces problèmes, et j'ai besoin de votre aide pour savoir par où commencer. N'hésitez pas à poser des questions, car c'est pas facile de tout développer d'un coup, il y a tellement de choses à dire.

Je tiens vraiment à votre aide, car cela m'attriste de jour en jour et je ne veux plus vivre pour ça.

Merci
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
tu dis que tu manges tes émotions mais est ce que c'est ta nature anxieuse ou as tu des éléments extérieurs qui causent et/ou entretiennent cette anxiété?
ensuite tu parles de decalage au college avec tes camarades est ce que ce decalage s'atténue? est ce que tu as trouvé des camarades ayant les mêmes centres d'intéret que toi?
L
28 ans 3
Cocagne a écrit:
tu dis que tu manges tes émotions mais est ce que c'est ta nature anxieuse ou as tu des éléments extérieurs qui causent et/ou entretiennent cette anxiété?
ensuite tu parles de decalage au college avec tes camarades est ce que ce decalage s'atténue? est ce que tu as trouvé des camarades ayant les mêmes centres d'intéret que toi?

Oui, ma relation avec mes parents qui est assez irrégulière puisqu'on a des hauts et des bas, on ne sort pas beaucoup, je suis toute seule à la maison (j'ai trois soeurs qui ne vivent plus à la maison). Le stress qu'engendre le lycée est aussi coupable de cette situation !

Oui, cette année j'ai trouvé des personnes qui partagent des mêmes centres d'intêrets que moi : je suis entrée au lycée, donc c'est autre chose que le collège! lol
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
arf si ce n'est que des hauts et des bas ça peut être une crise d'adolescence (je dis ça mais c'est parce que sur ce site on a eu des témoignages bien plus difficiles) mais ce qui est bien c'est que tu te sentes moins seule ça va déjà t'aider pour la partie ennuis et angoisse.
L
28 ans 3
Malheureusement ce n'est pas si superficiel, car tout cela entraîne un véritable mal-être qui est logé au fond de moi, mais je crois que je m'en sors peu à peu, avec la volonté !
J
34 ans 13
Lexya a écrit:
Bonjour ! Je m'exprime sous un pseudo complètement aléatoire pour garder l'anonymat. Je suis une fille et j'ai quinze ans, je suis en classe de seconde. Je vais vous raconter toutes mes tribulations, pour une simple affaire de poids !

Nous pouvons dater le début du problème : février/mars 2009.
Au début de l'année, je pesais entre 59 et 61 kilos pour 1m68. Mon petit-déjeuner se composait de céréales lion, de jus d'orange ; mes repas étaient constitués de pâtes, gruyère ; et j'adorais les desserts, crème desserts etc. Bref j'étais gourmande ! Mais je me suis trouvée trop ronde et j'ai voulu perdre du poids, et j'ai donc acheté en février le livre de Zermati et j'ai commencé à appliquer sa méthode : manger à satiété, reconnaître les signaux de faim ! Donc dès lors, le matin je prenais un petit déjeuner de la sorte : 3/4 biscottes avec de la Vache Qui Rit, un café. Je commençais seulement lorsque je suis partie en voyage.
Je suis partie en Italie avec ma classe de troisième en mars 2009, dans le cadre du cours de latin. Je me sentais déjà à l'écart, et me mettais à l'écart des autres car depuis toujours je n'ai pas les mêmes centres intérêts qu'eux, moi j'aspire à la poésie, à la littérature, et certains me trouvent donc trop sérieuse, ce qui a crée un fossé social. Bref revenons à ce voyage ! Pour arriver jusqu'à destination, il a fallu faire 24h de car. Bien sûr, il y avait plein de paquets de bonbons, de gâteaux etc et ils en mangeaient à longueur du trajet! Et, pendant tout le voyage, ce genre de comportement m'a écoeuré. Moi, à l'époque, je voulais me sentir bien dans mon corps ! Tous les soirs, nous changions d'hôtel, le repas était fixé à une même heure tous les soirs, et par respect je ne grignotais pas pour savourer le dîner ! (miam, pâtes à la sauce tomate et au basilic avec du parmesan!) Bref, je suis rentrée du voyage écoeurée par tous ces produits industriels qu'étaient les chips, les bonbons et les gâteaux, et j'étais plus que décidée à perdre du poids. Malheureusement, en avril, je suis allée en vacances chez ma grand-mère qui me faisait de bons petits plats malheureusement trop riches, ou qui me forçait à manger plus que ma faim car elle avait peur que je ne mange pas assez.

Tout commençait bien, je mangeais à satiété, sauf qu'au fil du temps, j'ai supprimé toute graisse, je me suis mise à compter les calories (j'étais entre 500 et 800 calories par jour) et j'ai perdu beaucoup de poids, jusqu'à arriver, au mois de juin, à 50kg pour 1m69. Il était évident que j'étais trop maigre, de plus j'avais une addiction pour le coca-light, mais ma maigreur m'avait fait prendre de l'assûrance et je me sentais mieux socialement. Je pense que je suis tombée dans l'anorexie ! Je me privais énormément lorsque je savais qu'il y avait de repas de famille, pour ne pas grossir. Par contre, je ne compensais pas par le sport, au contraire, car je mangeais tellement peu que j'étais très peu active. Je faisais 4h de sport peu intensif au collège (quasiment rien) et 1h30 de danse moderne, j'avais du mal à pratiquer cette dernière car mon cours était le mercredi et déjà, le matin, je ne déjeunais pas, et à 10h30 j'avais sport, le midi je mangeais juste l'équivalent d'un steak et des légumes, je ne goûtais pas ensuite et allais à la danse à 17h. Bref, ma perte de poids est compréhensible. Par contre, scolairement, cela n'a pas chuté, et ça n'a pas accentué mes résultats scolaires non plus, car le travail, j'ai ça dans la peau ! (lol)

BREF j'ai décidé de me réalimenter normalement, je suis allée au début jusqu'à 1200 calories par jours et là ça varie entre 1200-2000, suivant les jours !
Durant tout le mois de septembre, j'ai tenu un carnet alimentaire ou je marquais tout ce que je mangeais, car je mangeais selon un menu "dit" équilibré, qui est celui-ci :

Citation:
Petit-déjeuner :
- 1 bol de thé ou de café (sans sucre)
- 4 cracottes ou 2 tranches de pain (avec beurre allégé ou confiture ou encore vache qui rit)
- 200g de fromage blanc (0%, pour l'instant j'ai encore du mal à prendre au dessus)
- 1 fruit ou un verre de jus d'orange

Le midi :
- Une assiette de crudité
- Une portion de féculents
- Une portion de légumes
- Une portion de viande ou de poisson
- 1 ou 2 tranches de pain (avec fromage si j'ai envie)
- Fruit ou/et yaourt

Soir : idem que le midi

Si j'ai faim dans l'après-midi, je prends un yaourt ou une pomme. Voilà ! si ça peut en aider certaines !


Sauf que maintenant, je suis complètement perdue ! Je ne mange plus par faim ! J'ai donc besoin de retrouver mes signaux en mangeant de TOUT (pas comme la dernière fois) mais jusqu'à satiété. Depuis la rentrée, je fais beaucoup de sport ! Et j'ai oublié de préciser que je pèse maintenant entre 52 et 53 kilos mais que mon obsession envers la nourriture me bouffe la vie, et par ailleurs, toute activité sociale normale comme aller au restaurant, manger des frites, des paninis... bref

Je souhaite donc m'écouter davantage pour me sentir mieux (car parallèlement à ça, je suis en état assez dépressif depuis un an) et mon problème avec la nourriture ne fait qu'aggraver mon état moral.

Il m'est arrivé plusieurs fois de faire des crises de boulimie. Il y a deux semaines, j'ai mangé plein de gâteaux (environ 3000 calories), tout ça parce que j'étais toute seule chez moi et que je m'ennuyais. J'ai beaucoup culpabilisé, me suis faite vomir un peu (première fois) et j'ai marché 22km pour me dépenser.

J'ai remarqué que je mange avec mes émotions, et comme je suis d'une nature assez anxieuse, cela entraîne en moi de l'hyperphagie. J'aimerais vraiment résoudre ces problèmes, et j'ai besoin de votre aide pour savoir par où commencer. N'hésitez pas à poser des questions, car c'est pas facile de tout développer d'un coup, il y a tellement de choses à dire.

Je tiens vraiment à votre aide, car cela m'attriste de jour en jour et je ne veux plus vivre pour ça.

Merci

C'est dingue ce que tu me fais penser à ma petite soeur , meme age, meme caractere, meme addiction à la poesie et à l'art en general, elle a aussi fait un voyage en troisieme en Italie , elle est aussi bonne eleve ( 18 de moyenne l'ann&e derniere en troisieme), meme sensation de ne pas etre "en phase" avec les gens de son age bref elle aussi fait tres attention à son poids sauf qu'elle est plus ronde que toi ;-)
Comment réagissent tes parents à ta pertes de poids?
S
34 ans Expat 1410
J'aurais pu écrire ça quand j'étais au lycée...

J'ai été complètement déphasée depuis le collège. Comme j'étais intellectuellement précoce, j'avais des centres d'intérêt très différents des autres et donc en allant au collège ou au lycée, ça me faisait un peu le même effet que de me rendre en primaire (quelquefois, les paroles et les actes des autres ne volaient vraiment pas haut). Les filles parlaient de mec ou de fringues, les mecs de jeux vidéo et moi, ça me faisait chier... J'avais des notes acceptables qui oscillaient entre 0 et 20 selon mon humeur (je pouvais rendre copie blanche quand le sujet ne me plaisait pas et réussir à avoir un 19 au devoir suivant pour rattraper).

Le soir en rentrant chez moi, je me défoulais sur la nourriture, je mangeais des paquets entiers de gâteaux, c'était un reflexe, je n'y pensais même pas. Par contre les week ends et les vacances, je jeûnais ou je faisais du sport pour compenser. J'ai jamais calculé les calories, mais je me persuadais que en agissant comme je le faisais, je gardais l'équilibre.
Et puis un jour, je cherchais à recueillir des avis sur un produit de régime et je suis tombée sur VLR. C'est à ce moment là que j'ai compris que j'avais un problème: mon rapport à la nourriture.

Ce qu'il faut savoir, c'est que ça n'est pas quelquechose de superficiel. C'est une manifestation de ton mal être. L'environnement dans lequel tu vis ne te convient pas et tu cherches inconsciemment une échappatoire. J'ai réussi à mettre en pratique certains élément de la RA une fois sortie du lycée. En fait, j'étais partie un an à l'étranger et donc j'ai eu la chance de repartir de zéro: plus d'amis, plus de famille, tout à recommencer et c'est vraiment ce qui m'a permis de partir sur de bonnes bases. Aujourd'hui c'est toujours dur, je me cherche encore, mais c'est beaucoup moins flou qu'avant.

Tu traverses une mauvaise passe... ça arrive à tout le monde. Tu cherches à y remédier et à comprendre ce qui t'arrive, tu es sur la bonne voie. Mener une rétrospection sur ta vie et mettre des mots sur ce qui pose problème, c'est déjà un premier pas...
B I U