MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

[Débat] L'inattendue Beauté

40 ans Au pied de la Sainte Victoire (13) 693
Je suis la toile qui s’ignore d’un peintre qui s’oublie,
L’apostrophe muette de son art ou celle de ma vie,
Les couleurs aveugles encore de n’avoir été posé
La peinture sèche,  
l’idéal vide d’un lointain passé.

Je suis les pages blanches d’un livre jamais écrit,
L’expression qui se cache ou qui peut être se fuit,
Les mots sourds retenus pour n’avoir trouvé de maître
Et le point dans la phrase qui ne sait jamais ou se mettre.

Je suis les notes accrochées à une partition de piano,
La cadence qui s’exalte jusqu’à l’ultime crescendo,
Les touches noires qui attendent, impatientes de frémir
Ou la mélodie qui se tait à l’apostille sonore qui se tire.

Je suis l’argile vierge d’un sculpteur aux doigts noués,
La glyptique qui attend de prendre forme pour se lover,
La terre grise et grossière ne croyant pouvoir se tenir
Tel une statue de Milo dans un abrupt et vulgaire menhir.

Je suis le cliché en négatif d’un photographe de fortune,
Le hasard d’un déclic et d’une rencontre opportune,
La tâche sombre qui cherche la lumière pour se révéler,
Un instant de vie que personne d’autre n’a su regarder.


Je suis comme vous la raison, l’inspiration de l’Art,
Où, qu’importe la vie et qu’importe le fard,
Tout est matière à briller.
Faisons du commun, l’inattendue Beauté.



Quelques vers pour exprimer ma pensée du matin … Je crois que nous sommes tous, malgré nos défauts, nos complexes et parfois nos sourires effacés, un modèle pour l’art. Qu’il y a forcément une part de nous qui a cette vocation artistique de rendre le commun, notre commun, incommensurablement beau.
Tout comme ces toiles baignées d’inconnues, prises au hasard de rencontres dans la rue, sans même le savoir. Tout comme l’expression que l’on a pu avoir à un moment et qui a su réveiller la fibre artistique de quelqu’un, inspirer un pinceau, coucher quelques mots sur un papier.

Peut être pourrais je oser espérer lancer un débat autour de ceci ?
On se sent tellement plus beau quand on a conscience que nous sommes des œuvres d’art qui s’ignorent ….


ps aux modos: désolée... mais je ne sais vraiment pas où mettre ce topic...
42 ans Dans ton cul :D 616
Leez a écrit:
On se sent tellement plus beau quand on a conscience que nous sommes des œuvres d’art qui s’ignorent …


Hmmm, cette phrase est logique dans le contexte de ton post, mais prise à part, elle me parait quand-même quelque peu incohérente, comment peut-on "avoir conscience d'être une oeuvre d'art qui s'ignore ?" :lol:

Soit on en est conscient, et donc, comme dirait Maître JCVD, "on n'ignore pas de le savoir" (:lol:), soit on en n'est pas conscient et forcément on l'ignore :)

Mais en fait, je pense qu'il est plutôt naturel de ne pas se considèrer comme étant une oeuvre d'art, l'art nous parait exceptionnel car nous avons une certaine distance par rapport à l'oeuvre ou par rapport à l'artiste, hors, vivant avec nous-mêmes depuis la naissance, tout ce que nous sommes nous semble normal et naturel, et donc, à moins d'être un illuminé narcissique, il me semble difficile de se considèrer soi-même comme une oeuvre d'art :)

Je pense que se considèrer comme une oeuvre d'art serait prétentieux, l'art, c'est la communication, l'expression, l'extériorisation, et ce, consciemment ou non, hors, si nous étions une oeuvre d'art, nous serions donc une création, mais de qui ? Et à destination de qui ?
13610
Leez a écrit:
On se sent tellement plus beau quand on a conscience que nous sommes des œuvres d’art qui s’ignorent ….

Très jolie phrase et très juste aussi.
Mais on peut aussi se sentir beau/belle quand c'est quelqu'un d'autre qui nous le dit ;)

En fait Leez, le poème là, il est de toi ou de quelqu'un d'autre?
40 ans Au pied de la Sainte Victoire (13) 693
Le poème est de moi Ambre, écrit quelques heures avant de le poster.

j'ai voulu l'écrire après un simple constat qui justifie, je pense, peut etre la phrase qui peut etre interprété plus ou moins de manière narcissique.

En regardant quelques statuettes, quelques peintures, je me suis surtout rendue compte que bien souvent les modèles étaient des personnes sans doute prise au hasard de la rue.
Qui sait si un jour quelqu'un n'a pas su capté un de nos regards, une de nos expressions, une trainée de parfum sur notre chemin pour les inserer dans une de ses compositions ou simplement pour s'en inspirer, meme vaguement?
Et j'ai l'intime conviction que chacun d'entre nous peut etre justement ce moment d'inspiration, ce bout de visage, cette posture, ce sourire et tant d'autres encore. Je pense que nous en avons tous l'étoffe.
Et qui sait si déjà nous n'avons pas été 'ce moment'?

Sans doute le terme d'oeuvre d'art est un peu fort ... je le ressentais plus comme nous montrant comme l'inspiration de ces oeuvres.
Mais pour reprendre ton raisonnement, nous serions effectivement tous des oeuvres d'art, concu par la Nature (qu'on l'appelle Dieu ou evolution) à destination de l'Humanité entière.
Sans doute un peu trop mielleux comme logique et comme pensée, mais cela reviendrait alors a définir la notion d'oeuvre d'art...
Une oeuvre d'art doit être etre nécessairement reconnue comme telle? doit elle etre necessairement l'objet d'une exposition dans un musée, derrière des vitres et un coffrage blindée?

Tes remarques Devilman me font surtout penser à cette représentation plutot fermée sur l'art...

L'art est tout a fait impalpable et intemporaire, et bien souvant n'est pas reconnu.
41 ans France 5623
je trouve ton texte très beau leez
46 ans 76 1706
félicitations pour ton texte,leez.très artistique.
42 ans Dans ton cul :D 616
Leez a écrit:
Et j'ai l'intime conviction que chacun d'entre nous peut etre justement ce moment d'inspiration, ce bout de visage, cette posture, ce sourire et tant d'autres encore. Je pense que nous en avons tous l'étoffe.
Et qui sait si déjà nous n'avons pas été 'ce moment'?

Sans doute le terme d'oeuvre d'art est un peu fort ... je le ressentais plus comme nous montrant comme l'inspiration de ces oeuvres.


Dans ce cas, nous sommes modèles de l'oeuvre d'art, ou le declencheur chez l'artiste, mais l'oeuvre reste ce qu'en a fait l'artiste, pas nous-même :)

Le modèle (ou la source d'inspiration) n'est qu'un support, comme la boule de cristal d'une voyante, ce n'est pas la boule qui lui donne les visions, mais le fait de se concentrer sur cette boule, la vision est en elle... on pourra toujours s'inspirer d'une personne pour écrire une chanson, faire une peinture ou autre, mais l'oeuvre ne sera jamais que le fruit de notre perception et de nos émotions vis-à-vis de la personne en question...

Citation:
Une oeuvre d'art doit être etre nécessairement reconnue comme telle? doit elle etre necessairement l'objet d'une exposition dans un musée, derrière des vitres et un coffrage blindée?

Tes remarques Devilman me font surtout penser à cette représentation plutot fermée sur l'art...


Je ne disais pas ça :lol:

Je voulais dire que l'oeuvre d'art est forcément issue d'une volonté d'extérioriser qque chose, consciente ou non, pour soi ou pour les autres, alors ça veut pas dire qu'on va tout de suite exposer sa toile dans un musée, jouer sa musique sur scène etc... beaucoup de personnes font des choses dans leur coin, sans jamais les montrer (souvent par crainte du regard des autres), elles n'en sont pas moins artistes, mais l'oeuvre d'art est toujours le fruit d'un processus d'absorbtion, de digestion et d'expulsion (je sais, ça fait penser à autre chose de moins ragoutant :lol:), après, peu importe où ça se produit, qu'il y ait un public ou non, c'est secondaire, l'artiste étant aussi son propre spectateur :)
B I U