MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

IMC<27 sinon pas de FIV

45 ans sous le soleil 300
Voilà le verdict de notre rendez-vous ...
VM en avait parlé sur ce forum.
Etant donné que le souci vient de mon homme, je pensais que cette condition ne serait qu'un conseil  
pour moi.
Mais non, la médecin a été claire sur ce point : notre dossier ne sera accepté que lorsque j'aurais un IMC < 27.
J'avais "préparé" cette éventualité en perdant 5 kgs en août mais des soucis perso ont fait que j'ai eu du mal à tenir mes engagements de perte de poids. Je n'ai pas repris en septembre mais je n'ai rien perdu ..
Je dois donc perdre 20kgs pour atteindre cet IMC ...
On a un prochain rendez-vous le 23 novembre : psy pour nous deux et andrologue et spermo pour mon homme ..
Entre temps, je dois refaire un bilan sanguin, et faire une écho et une mamo entre J3 et J5 ..
Pour d'autres raisons, nous ne pouvons choisir notre clinique, c'est Toulouse ou Paris (sachant que nous vivons sur Bordeaux) .. donc cette perte de poids est un ultimatum pur et simple ..

Virginie
40 ans chez moi 5070
Je suis désolée pour toi, mais comment vous sentez vous suite à ces nouvelles?

Ils te demandent de perdre du poids, mais vas tu être aidé pour ça?

Je te fais tout plein de :kiss: , bon courage pour la suite.
40 ans seine et marne 667
Coucou

Se que je comprend pas moi j ai un IMC bien supérieur voir le double et j ai le droit a la FIV après avoir passé une semaine a la clinique afin de faire un bilan totale pour voir si je pouvais faire une FIV et résultat OK

tu es de quel centre de PMA ?

Bizes
109 ans 6176
ils t'ont précisé pourquoi faire une mammo ? c'est la 1re fois que j'entends qu'on demande ça dans le but de faire une fiv :-s ( d'autant plus quand l'infertilité est d'origine masculine).

Ceci étant à choisir entre toulouse et paris...Paris a plus de centres pma susceptibles de t'accueillir ( or le critère de l'imc et surtout la limite au delà duquel les medecins refusent de te prendre en protoicole fiv, depend du centre pma...sauf s'il est avéré que tu as des problèmes pour etre stimulée artificiellement)
45 ans sous le soleil 300
C'est la politique de cet hôpital.
La médecin m'a dit qu'on diminuait sensiblement les chances de réussite si on tentait une FIV sur une femme avec un IMC>27 ..
Pourquoi une mammo ? j'en sais rien .. pour vérifier m'a-t'elle dit .. à priori, je vais avoir droit à une hystérosalpingographie aussi ..
On refait aussi la totale en prise de sang : VIH, syphilis, etc ... avec qu'on a des résultats qui datent de moins de 6 mois .. là, c'est pas pour la contrainte mais plus pour le principe que ça me gène un peu ..
On est suivi au centre PMA de Toulouse, hôpital Paule de Viguier.
C'est toujours plus près que Paris et vu les contraintes liées à la FIV, on essaie de limiter les distances mais effectivement, si ça devient mission impossible, nous allons envisager de nous faire suivre sur Paris ..
Le pb, c'est que tout les rendez-vous doivent être fait dans le centre PMA qui va effectuer la FIV : l'andrologue, le spermo, le psy, la réunion d'information et même l'écho, l'hystérosalpingo, voir, idéalement, les PDS pour l'hormono, etc .. avec nos boulots, c'est un peu compliqué de s'organiser pour monter en RP pour tous ces rendez-vous.

Bien entendu, la médecin m'a conseillé de prendre contact avec un nutritionniste .. comme si je ne savais pas la théorie de la perte de poids !! alors que je suis en surpoids depuis l'âge de 3 ans .. c'est d'ailleurs ce que je lui ai répondu ..

J'en parlais à une copine hier qui me demandait des news. Une copine qui est en essai de bébé de manière naturelle et qui a un IMC de 18,7 !!! Elle dit dit "t'es une battante, tu vas y arriver sans problème" .. Je lui ai répondu que si c'était aussi simple que ça, je ne me serais pas traîné 30kgs de trop pendant toutes ces années !! que ce n'était pas un choix le surpoids et que seul ceux qui avaient des problèmes de poids pouvaient comprendre que ce n'était pas si simple ..

Je vais effectivement essayer de perdre du poids, on ne me laisse pas vraiment le choix et lors du prochain rendez-vous, en fonction de ce que j'aurais perdu, je ferais un point avec la médecin.
En fait, je serais tout à fait partante pour faire une stim et si on constate que la stim ne fonctionne pas bien, là, je voudrais bien me soumettre à leurs exigences mais dans le cas présent, ils m'imposent une contrainte assez conséquente sans même savoir si elle est nécessaire ...

Comme vous pouvez le sentir dans mon post, je suis plutôt "remontée" parce que mon tempérament n'est pas de me laisser aller à la déprime ou d'aller vers le pessimisme mais c'est quand même un challenge compliqué ..

Merci pour votre soutien en tout cas

Virginie
109 ans 6176
triannween a écrit:
C'est la politique de cet hôpital.
La médecin m'a dit qu'on diminuait sensiblement les chances de réussite si on tentait une FIV sur une femme avec un IMC>27 ..
Pourquoi une mammo ? j'en sais rien .. pour vérifier m'a-t'elle dit .. à priori, je vais avoir droit à une hystérosalpingographie aussi ..
On refait aussi la totale en prise de sang : VIH, syphilis, etc ... avec qu'on a des résultats qui datent de moins de 6 mois .. là, c'est pas pour la contrainte mais plus pour le principe que ça me gène un peu ..
On est suivi au centre PMA de Toulouse, hôpital Paule de Viguier.
C'est toujours plus près que Paris et vu les contraintes liées à la FIV, on essaie de limiter les distances mais effectivement, si ça devient mission impossible, nous allons envisager de nous faire suivre sur Paris ..
Le pb, c'est que tout les rendez-vous doivent être fait dans le centre PMA qui va effectuer la FIV : l'andrologue, le spermo, le psy, la réunion d'information et même l'écho, l'hystérosalpingo, voir, idéalement, les PDS pour l'hormono, etc .. avec nos boulots, c'est un peu compliqué de s'organiser pour monter en RP pour tous ces rendez-vous.

Bien entendu, la médecin m'a conseillé de prendre contact avec un nutritionniste .. comme si je ne savais pas la théorie de la perte de poids !! alors que je suis en surpoids depuis l'âge de 3 ans .. c'est d'ailleurs ce que je lui ai répondu ..

J'en parlais à une copine hier qui me demandait des news. Une copine qui est en essai de bébé de manière naturelle et qui a un IMC de 18,7 !!! Elle dit dit "t'es une battante, tu vas y arriver sans problème" .. Je lui ai répondu que si c'était aussi simple que ça, je ne me serais pas traîné 30kgs de trop pendant toutes ces années !! que ce n'était pas un choix le surpoids et que seul ceux qui avaient des problèmes de poids pouvaient comprendre que ce n'était pas si simple ..

Je vais effectivement essayer de perdre du poids, on ne me laisse pas vraiment le choix et lors du prochain rendez-vous, en fonction de ce que j'aurais perdu, je ferais un point avec la médecin.
En fait, je serais tout à fait partante pour faire une stim et si on constate que la stim ne fonctionne pas bien, là, je voudrais bien me soumettre à leurs exigences mais dans le cas présent, ils m'imposent une contrainte assez conséquente sans même savoir si elle est nécessaire ...

Comme vous pouvez le sentir dans mon post, je suis plutôt "remontée" parce que mon tempérament n'est pas de me laisser aller à la déprime ou d'aller vers le pessimisme mais c'est quand même un challenge compliqué ..

Merci pour votre soutien en tout cas

Virginie


pour tout ce qui est sérologie datant de moins de 6 mois, ça me semble au contraire plus que normale. Ils doivent vérifier que tu es en bonne santé, prête a avoir une grossesse ( ça c'est entre autres pour l'hepatite ou la syphilis). Pour le VIH, ça s'explique aussi, à savoir que les patient(e)s atteints du vih ne font pas les tentatives fiv en même temps que les autres patients lambda afin d'éliminer tout risque de contamination que ce soit dans les blocs ou au labo lors des manipulations.

effectivement lors d'une fiv tout est fait sur place (entretiens préalables, echo, pds, ponction, transfert...). Seuls les examens style prelevement cervico-vaginal, spermo ou sérologies peuvent etre effectués dans d'autres labo.

Pour le reste, il me semble qu'à Toulouse on'aime pas les gros imc pour les fiv ( je me demande si c'est pas "déessedelapatience" qui était suivie à toulouse et qui s'est fait jetée à cause de son imc). C'est surtout pour ça que je te conseillais si tu pouvais de le faire plutot a paris. Ils tiqueront peut-etre aussi sur tonpoids mais selon la centre pma, ils ne te demanderont pas d'avoir un imc < 27.

De toute façon toulouse ou paris, si tu as des prises de sang et echo tous les 2 jours à faire sur place le matin, je crains que tu ne sois obligée de prendre des jours de congés.

mais au fait si ce n'est aps indiscret, il y a surement des centes pma à bordeaux, pourquoi ne pas plutot y aller ?
45 ans sous le soleil 300
Pour les PDS de sérologie, je comprends qu'il leur faut des résultats mais ces sérologies ont déjà été effectuées en juillet .. bref, c'est pas méchant mais bon ..
Et justement, on ne peut pas être suivi à Bordeaux parce que mon ami est atteint de l'hépatite B (donc niveau sérologie, on maîtrise !!). Nous devons donc être suivis dans un centre qui possède un labo dédié aux séropo ou sérodifférents.
"L'avantage" de Toulouse, c'est qu'ils prennent en charge les sérodifférents toute l'année parce qu'ils ont un labo dispo. Sur Paris, beaucoup de centres font des "campagnes" 1 ou 2 fois par an pour les sérodifférents.

A priori, Toulouse accepterait que les échos et PDS pendant la stim aient lieu au centre PMA de Bordeaux ...

L'hépatite B de mon ami est un cadeau de naissance de sa maman, maman qui l'a ensuite abandonné avec ses 3 frères quand il avait 11 ans. Autant dire que cette maladie a des connotations très marquées et le fait qu'elle nous contraigne une fois de plus n'est pas forcément bien vécu par mon homme. Nous avions fait un premier entretien à Bordeaux et mon poids n'avait pas été un problème pour eux.
Nous nous sentons en quelque sorte "punis", punis parce qu'on ne peut pas avoir un enfant naturellement, punis parce que mon ami est porteur de l'hépatite B et punis parce que je suis en surpoids .. ça fait beaucoup !!

Je comprends qu'ils puissent arguer qu'on fait dépenser de l'argent au système social pour qu'on puisse avoir un enfant et qu'il est ainsi "normal" qu'on se donne les meilleures chances. Ceci dit, pour la plupart des autres maladies, on ne conditionne pas la prise en charge d'un malade ..
Encore une fois, si on avait tenté une stim qui avait donné de "mauvais résultats", je comprendrais un peu mieux l'exigence d'un IMC<27.

Virginie
38 ans 12494
Je te conseillerais de partir sur Paris si tu en as la possibilité...

Sur Toulouse c'est l'enfer ,leur politique étant pas de femmes en sur poids ou obèse...On ne nous a même pas donnée de rendez vous alors que j'avais un imc de 39 à l'époque...

Pour eux les fiv Toulouse c'est 27, Montpellier en théorie 38 mais c'est mieux si tu es à 35.Par contre pas d'imc plafond pour les Iad.

Mais vous allez commencer direct par les Fiv ?

En tout cas je te souhaite bon courage si tu est obligé de passer par eux...
33 ans je suis du nord 29
coucou :lol: lyly pourai tu me dire ton imc car moi il est de 46 et il me refuse aussi la fiv c juste pour savoir si il a beaucoup de diference avec moi
:?
49 ans 3
salut, je m'appelle nathalie... moi aussi j'ai un IMC assez haut... j'ai fait plusieurs fiv infructueuses (un parcours du combattant dans une guerre sans nom !) ça fait à peu près 5 ans que j'ai tout arrêté et voila que je me retrouve enceinte. Gardes espoir ! Je suis peut être hors sujet mais tu sais j'habite une ile d'outre mer ici on a pas 36 choix, il faut être patiente et surtout avant d'entreprendre un tel parcours, comme tu le fais bien se renseigner. En tout cas bon courage et grosse biz :D
109 ans 6176
Malheureusement Triannween a beau etre en metropole, compte tenu de la situation de son conjoint, elle n'a trop le choix non plus.

Triannween, vous devez recourir à la fiv uniquement parce que ton conjoint a l'hépatite B ?

ps: Coune59182, je ne suis pas sure qu'il te sera très utile de connaitre l'imc des autres car chaque centre pma décide du l imc maximum au dela duquel il ne veut pas faire de fiv. Comme "Déesse de la patience" l'evoquait, le centre de Toulouse refuse pour les imc > 27 alors que celui de Montpellier accepte jusqu'à 35 officiellement.

Ceci etant à 46 d'imc, je crains que ce ne soit tous les centres qui te refusent mais ça ne te coute rien de contacter les autres centres pma de ta région pour leur demander ( précises leur bien que tu as toujours bien repondu aux stimulations et que votre problème d'infertilité est d'origine masculine)
45 ans sous le soleil 300
Merci pour vos messages.

On passe directement sur la FIV ICSI parce que mon ami est OATS sévère mais son caryotype est OK.
Pour l'hépatite B, je suis vaccinée et nous avons des relations non protégées. D'autre part, sa charge virale est très faible. La possiblité de transmission existe mais est très faible.
Ses frères ont appris par mon homme cette hépatite, c'est à dire il y a 2 ans. Aucun n'a transmis le virus à sa femme.

La médecin pense que l'hépatite n'a pas d'incidence sur le problème de stérilité bien qu'un de ses frères (qui a juste 2 ans de moins que mon homme) ait le même !
Les 2 plus jeunes frères (8 et 10 d'écart avec mon homme) ont eu des enfants naturellement.

Et comme Trisss l'a précisé, le nombre de cliniques ou hôpitaux prenant en charge les porteurs de l'hépatite B ne sont pas légions ..

La médecin de Toulouse (chef de clinique en outre) a été très gentille de manière générale mais assez claire sur cet IMC de 27.

Ce qui est un peu rageant, même si ça a l'avantage de moins stresser mon homme, c'est que la médecin lui a dit que ce serait bien d'arrêter de fumer (ça, on sait que ça a une incidence directe sur les zozos) mais ce n'est pas une obligation avant d'entreprendre quoi que ce soit ..
Tant mieux pour nous parce que moi au régime et lui arrêtant de fumer, je vous dis pas l'ambiance à la maison :twisted: mais ça montre bien cette fixation anti-gros !

Bref, je vais en parler à mon ami mais on fera un point à la fin de l'année en fonction de ma perte de poids et on verra si on change de centre pour aller sur Paris. Je vais déjà essayer de lister les centres qui prennent en charge les sérodifférents pour voir quelle est leur politique de prise en charge (toute l'année ou par campagne) ..
Je me mets un objectif de perte de ces 20kgs pour avril 2010. Il faudrait donc que j'ai perdu environ 10kgs d'ici fin décembre ..
Mon homme me soutient totalement, et culpabilise d'autant plus car les problèmes viennent uniquement de lui (enfin, j'ai pas encore fini les examens non plus de mon côté).

Virginie
S
110 ans 3793
Je te souhaite de réussir et je te confirme que sur Toulouse, la politique est grossophobe au possible.
Courage. ;)
109 ans 6176
En tant qu'OATS sévère, très peu de chances que le miracle vienne de sous la couette, même s'il arrêtait de fumer . Mon mari ne boit et ne fume pas,ça ne l'empeche pas de souffrir du même diagnostic. L'origine du problème est inconnue mais d'après les medecins, c'est probablement dû pourune part au stress et pour le reste à toutes les saloperies chimiques que nos corps ingurgite toute l'année dans la nourriture ou dans l'air.

Pour la perte de poids, 10kgs avant décembre,même pour une raison medicale, ça me semble beaucoup trop v quo'n est déjà mi octobre. Je ne peux que t'encourager à t'adresser effectivement à un medecin specialiste qui pourra t'aider à perdre plus raisonnablement sans te carencer .

Dis toi bien que même si tu ne perds que 10 ou 15 kilos ( ce qui serait déjà formidable), ça ne peut encourager les medecins à essayer tout de même de tenter une fiv, surtout si tu leur dis que tu continues le suivi nutritionniste en parallèle( enfin ça ne se fera sans doute pas à Toulouse malgré tout, vu leur ouverture d'esprit).

Pour le reste, nos hommes culpabiliseront toujours sur le sujet car comme tu l'as bien relevé ,dans l'esprit populaire, fertilité est trop souvent associé à tort a virilité et nos hommes ont beau savoir que ça n'a rien a voir, ça met un coup au moral tout de même, en plus du fait d'enrager de ne pouvoir nous donner ce bébé que nous voulons tant. Et en toute connaissance de cause, je te previens que ça n'est que le début car quand ton mari va voir ce que tu vas devoir subir pour une fiv, il risque de culpabiliser encore plus. Le mien m'a souvent dit que s'il n'y avait eu que lui,on aurait arrêté depuis longtemps, tant il supportait mal de voir toutes les contraintes et la souffrance que ça nous a occasionné ( enfin surtout à moi) mais bon, aujourd'hui, on est enfin parents et franchement, le jeu en vaut la chandelle!

:kiss: et bon courage à tous les 2
45 ans sous le soleil 300
Oui, je me doute bien que l'arrêt du tabac ne changera pas grand chose et qu'on ne connaitra probablement jamais les raisons de l'OATS. La médecin y a quand même fait allusion lors de l'entretien, de vrais stakhanovistes du "corps sain" à Toulouse !! :roll:

Pour ma perte de poids, je ne sais pas encore si je vais me faire suivre. Je voudrais voir avec un spécialiste du réseau GROS même si l'exigence de perte de poids ne rentre pas vraiment dans leur principe. Je ne veux pas m'entendre dire par un nutritionniste qu'il faut que j'arrête totalement tel ou tel aliment. Les TCA, je connais et je n'ai pas envie d'y replonger .. Pour le moment, j'essaie d'appliquer les principes du GROS (que je connais déjà) donc écouter mes sensations de faim mais manger de tout. En gros, je limite les quantités et je fais du sport ..

Je vais essayer de trouver le liste des AMP qui acceptent les sérodifférents pour voir quelle est l'alternative à Toulouse la plus simple pour nous ..

Une copine me disait que les médecins devraient être compréhensifs et qu'il valait mieux être bien dans sa tête plutôt que d'avoir une taille de guêpe .. elle est tombée de haut quand je lui ai dit que les médecins de Toulouse n'avaient pas cette approche :twisted:

Et pour nos hommes, oui, dur dur pour eux ..
En plus, mon homme a découvert son OATS quand il était avec son ex et elle l'a descendu et mis plus bas que terre .. il a d'ailleurs refusé d'aller plus loin vu sa réaction, déjà qu'il n'était pas très motivé !!
Il a cependant pu m'en parler très rapidement au début de notre relation mais a compris que je le soutenais totalement et que jamais je ne lui ferais le reproche de ce que je vais devoir vivre pour accèder à notre projet d'enfant. Mais OATS + hépatite B, ça fait beaucoup. Surtout quand il a vu qu'à Bruges, on ne m'a fait aucune remarque sur mon poids ! Qu'on est obligé d'aller à Toulouse pour son hépatite et que là, je reprends un scud pour mon poids .. Donc, difficile pour lui de ne pas culpabiliser.
Je pense aussi qu'il va mal supporter les contraintes physiques et morales liées à la FIV qui me seront imposées mais comme tu le dis, le jeu en vaut la chandelle ..
Un combat qui se fait à deux ..

Merci pour ton soutien !

Virginie
B I U


Discussions liées