MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

R.A, endocrinologue et "régime"

34 ans 3056
Bonjour à toutes !

Il y a quelques années, je faisais 126 kgs. Tous les jours, je me disais : aujourd'hui, c'est légumes verts et cuisine vapeur. Je faisais attention au  
petit déjeuner (et encore...) et ppfftt, envolées les soi disant "bonnes résolutions".

En découvrant ce site, j'ai pris conscience qu'il ne servait à rien de se priver de manger une barre, deux barres (et plus si affinités :lol: ) de chocolat. Le tout était de s'écouter, d'écouter son corps et ses envies.

Tout doucement, en suivant cette nouvelle philosophie de vie, je me suis surprise à ne plus tant manger, à manger ce qui me plaisait et ce dont j'avais envie et, même si ce n'était pas le but premier, j'ai perdu 17 kgs.

Il y a un peu plus d'un an maintenant, j'ai commencé à me faire soigner pour des problèmes hormonaux par une endocrinologue et, après avoir fait des bilans sanguins, le constat est sans appel, les hormones s'affolent moins suite à une perte de poids (même peu importante).

Six mois après mon premier rendez-vous, mon endocrinologue qui avait étudié mon alimentation m'a prescrit un "régime" sans en être un, du moins peu restrictif puisque j'ai le droit de manger un morceau de fromage par jour, une barre de chocolat par jour, mais pas de confiture le matin, des légumes à chaque repas, etc...

Les trois mois qui ont suivi, j'ai perdu 5 kgs. Avouons-le, j'étais plutôt contente...

Cependant, les trois mois suivants, j'ai stagné, enfin, perdu 100g. L'endocrinologue m'a un peu "secouée" en me disant que c'était pas mal vu que je n'avais pas grossi mais que le but n'était pas de stagner mais bien de maigrir.

Ce rendez-vous, c'était le dernier que j'ai eu. Le prochain, c'est demain et je dois dire que ces trois derniers mois, ce que m'a dit l'endocrinologue, je n'ai fait que d'y penser et bien que je ne pense pas que ça soit forcément de cause à effet, ben j'ai oublié tous les principes de la R.A depuis ce dernier rendez-vous.

Je suis passée de phases de restrictions à ne manger que de la salade, à des phases "d'orgies" avec gavage de chocolat et gâteaux. Je sais que j'ai regrossi et j'ai peur de ce que dira le médecin demain.

J'en ai parlé à mon homme en lui disant que ça me mettait la pression que l'endocrino veuille que je perde du poids, que j'ai beaucoup de tracas pour l'instant mais lui ne comprend pas comment ce que m'a dit le médecin peut me mettre la pression.

J'en viens à angoisser d'aller à mon rendez-vous, moi qui y allait plutôt avec entrain auparavant. Je culpabilise de faire perdre son temps à mon médecin, de ne plus réussir à écouter mon corps, mes sensations, d'être à nouveau fâchée avec ce dernier...

Je me sens dans une impasse...

Avez-vous des conseils?

Un grand merci de m'avoir lue.
C
46 ans 121
Bonjour,

Ce qui t'arrive est plutôt classique, ne t'inquiète pas ;) . Il suffit que je pense "régime" pour descendre une plaquette de chocolat sans faim! :lol:

Le plus judicieux, me semble-t-il, serait que tu parles à coeur ouvert avec ce médecin, que tu lui expliques ton parcours, et surtout que tu lui précises bien qu'avec la RA façon GROS, la nourriture reprend sa vraie place et qu'en bonus, tu as perdu du poids. C'est ce que j'avais fait avec une diététicienne qui s'est avérée intéressée par ce concept et elle ne me mettait pas du tout la pression; tu peux peut-être lui proposer de faire un carnet alimentaire où tu inscrirais tes émotions quand tu manges, façon Zermatti.
Apparemment la RA te convient, ce serait dommage de ne pas la reprendre... avec ou sans cette endocrinologue ;) .

En tout cas, tu n'as pas à culpabiliser, ton corps a une réaction normale et saine: tu le mets en restriction, il se défend, c'est tout! Sois à son écoute comme tu le faisais auparavant et les choses devraient rentrer dans l'ordre ;) .
34 ans 3056
Croquette16 a écrit:
Bonjour,

Ce qui t'arrive est plutôt classique, ne t'inquiète pas ;) . Il suffit que je pense "régime" pour descendre une plaquette de chocolat sans faim! :lol:

Le plus judicieux, me semble-t-il, serait que tu parles à coeur ouvert avec ce médecin, que tu lui expliques ton parcours, et surtout que tu lui précises bien qu'avec la RA façon GROS, la nourriture reprend sa vraie place et qu'en bonus, tu as perdu du poids. C'est ce que j'avais fait avec une diététicienne qui s'est avérée intéressée par ce concept et elle ne me mettait pas du tout la pression; tu peux peut-être lui proposer de faire un carnet alimentaire où tu inscrirais tes émotions quand tu manges, façon Zermatti.
Apparemment la RA te convient, ce serait dommage de ne pas la reprendre... avec ou sans cette endocrinologue ;) .

En tout cas, tu n'as pas à culpabiliser, ton corps a une réaction normale et saine: tu le mets en restriction, il se défend, c'est tout! Sois à son écoute comme tu le faisais auparavant et les choses devraient rentrer dans l'ordre ;) .


Merci de ta réponse Croquette16 ;)

Je me suis angoissée pour rien, l'endocrino ne m'a pas enguirlandée :lol:

En fait, on a beaucoup parlé et je lui ai dit qu'il serait peut être judicieux que je me fasse suivre par un psy par rapport à mes TCA et elle a approuvé.
Elle a été très compréhensive en fait :D .
B I U


Discussions liées