MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Magasins X'elles : très mauvais commerçant!

H
53 ans Paris 900
La semaine dernière, me voilà partie en quête de quelques nouveaux vêtements pour l'été. Je me retrouve donc au magasin X'elles dans le centre commercial de Collégien (à côté de  
Marne la Vallée). Je connaissais déjà le magasin pour y avoir laissé pas mal d'argent. Côté qualité, j'ai toujours trouvé que ça laissait à désirer mais les modèles étaient sympas, jeunes et colorés. Me voilà donc dans la cabine d'essayage et après une bonne heure, je sors du magasin avec 315 euros de fringues (je sais, je suis folle, mais j'achète rarement donc...).
De retour à la maison, j'essaye les fringues et finalement, je trouve que la plupart ne me vont pas si bien que ça! Et en essayant un des pantalons achetés, je remarque un gros trou à l'arrière d'une des cuisses.
Je me décide donc à retourner au magasin quelques jours plus tard, pensant au départ me faire rembourser mes achats, comme c'est possible dans la plupart des magasins où j'achète mes vêtements spécial rondes.
J'entre, je parle à la vendeuse qui commence immédiatement à me faire la gueule quand je lui dis que finalement, je n'aime pas trop ce que j'ai choisi. Là, elle m'annonce : "pas de remboursement possible". Que cela ne tienne, je vais essayer de changer les vêtements pour d'autres qui me plairont davantage. Après une demi-heure dans la cabine, je trouve finalement un pantalon et un top pour 88 euros mais rien d'autre! J'arrive à la caisse et la vendeuse me dit qu'elle peut me faire un avoir sur le reste du montant MAISSSSSSSSSSSS que l'avoir n'est valable que sur la saison en cours!!! Je lui demande alors de préciser la chose et finalement comprends que je peux utiliser mon avoir uniquement en achetant les fringues de la saison d'été et pas de l'hiver prochain, le tout hors soldes. Je m'insurge alors en lui expliquant que cette règle est extrèmement restrictive, que je n'ai rien trouvé d'autre qui me plaisait dans le magasin et que comme elle avait reçu toute sa collection pour l'été, je n'avais aucune chance de pouvoir utiliser mon avoir! Je lui dis que je suis d'accord pour le principe de l'avoir mais qu'en règle générale, les avoirs peuvent être utilisés au moins pendant 6 mois dans les autres magasins. Devant la caisse, le ton monte et les clientes assistent au spectacle, ce qui est assez génant pour la vendeuse! Finalement, elle accepte de me laisser utiliser l'avoir pour la saison prochaine, soit pour la collection d'hiver en septembre prochain. Elle me dit que ce n'est pas elle la patronne et que si elle fait une erreur en s'avançant ainsi, elle prendra sur elle et tiendra parole. J'en profite pour lui faire part du trou dans le pantalon et demande un remboursement uniquement pour celui-çi ; elle me répond qu'elle demandera au patron et qu'il me rappelera.
Je pars donc du centre commercial relativement énervée et déçue...quand je pense aux sommes d'argent faramineuses que je leur ai déjà laissé dans ce magasin!
Bref, je reprends la route pour rentrer chez moi (c'est quand même à 15 kms de chez moi), mon portable sonne! Je décroche. Le patron de la boutique! Et là, qu'est-ce que j'apprends? "Madame, désolé mais non, l'avoir ne pourra pas courir sur la prochaine saison!". Je bégaye..."mais votre vendeuse m'a dit que..."..."Madame, c'est moi le boss ici et pas elle donc tout ce qu'elle peut vous dire ne compte pas.!". Puis il ajoute : "qu'en au pantalon troué Madame, je ne le rembourserai pas et j'ajoute que je ne le prendrai même pas en compte dans l'avoir". Je lui demande pourquoi, il répond qu'aucun vêtement ne sort de son magasin avec des trous! Je réponds, "donc, cela veut dire que c'est moi qui est fait un trou dedans!" Il me répond, "je n'ai pas dit ça"!
Bref, nous partons sur une belle enguelade, je lui dit ma façon de penser, que je suis une bonne cliente, que je ne m'amuse pas à trouer les fringues chez moi, que ses règles en matière d'avoirs sont trop restrictives, que tout cela est une honte! Et voyant que Monsieur restait sur ses positions, je lui dis également que si j'ai acheté chez lui, c'est aussi parce qu'il est juif comme moi et que j'aimais bien faire une bonne action pour la communauté juive mais que dans le cas présent, il était un juif voleur! Il me dit qu'il n'aime pas discuter au téléphone, me précise que quand j'aurais le temps, je n'aurais qu'à revenir le voir en boutique. Je lui réponds que je n'ai pas de temps à perdre avec des gens de son espèce et je raccroche!
Prise de rage, je jette mon portable sur le siège conducteur de ma voiture et me calme...enfin, j'essaye. Je jure en moi-même que je n'achèterais plus jamais rien chez lui! De toute façon, le rapport qualité prix est nul! Un top pour 50 euros, fait de 2 bouts de chiffon qui craque après quelques lavages en machine!!!
Je continue donc à rouler, folle de rage (car pas calmée du tout!) et tout à coup, le portable resonne! C'est à nouveau le voleur de vêtements! D'un ton plus calme mais pas tranquille, il m'annonce : "Madame, j'ai téléphoné à ma direction et ai exposé votre problème, ils vous accordent le droit d'utiliser votre avoir pour la saison prochaine". Je lui réponds, "je croyais que c'était vous le patron, pourquoi appeler donc une direction? Il me répond qu'il n'est pas vraiment le patron, qu'il a un boss au-dessus de lui mais qu'en l'absence de ce boss, c'est lui qui prend les décisions. (Parenthèse de l'auteur, je sais qu'il ment, que c'est lui qui est le boss car l'année passée, nous avions discuté gentillement dans sa boutique et il m'avait dit que c'était lui le boss, de plus, je connais un autre magasin de la même enseigne à Paris 19ème, ce sont des cousins à lui qui y travaillent et en fait, chacun dans la famille a ouvert un magasin). Bref, je baisse également le ton et remercie sa direction pour ce geste commercial ( mais n'en pense pas moins, "connard!"). J'ajoute, et le pantalon troué, on fait quoi? Là, il me répond, "repassez à la boutique pour en discuter". Je lui réponds que je passerai mercredi prochain....

Voilà où mon histoire s'arrête pour le moment car mercredi n'est pas encore arrivé. Mais je sens que cela va être chaud! Je ne vois pas du tout Monsieur le Boss accepter le remboursement de ce pantalon!
Comme si il pouvait vérifier tous les vêtements qu'il reçoit de son fournisseur!!!!!!C'est impossible!

Bref, toute cette histoire si longue pour vous dire que quoi qu'il en soit, je vous déconseille fortement d'acheter des fringues dans cette boutique car ils ne sont pas du tout arrangeant! Resteindre à ce point les limites dans le temps des avoirs est limite illégal à mon avis! Quand à sous-entendre que les clientes déchirent les vêtements en rentrant chez elles, ça, on me l'avait jamais fait!
Il est déjà difficile de s'habiller bien quand on est ronde, si en plus, on doit tomber sur des commerçants voleurs, alors là, c'est le pompon!

Je vous raconterai mercredi la fin de mon histoire pour celles que cela a intéressé.
Ceci étant, si une d'entre-vous veut utiliser mon avoir pour s'acheter des vêtements dans cette boutique, je suis prête à l'accompagner en voiture car moi, je suis refroidie et j'ai pas le coeur à m'acheter des vêtements chez eux à l'hiver prochain.
H
53 ans Paris 900
Oops, désolée, j'ai posté deux fois le même sujet!
13610
Je peux dire quelque chose???

Ton histoire m'a fait pleurer de rire *pas taper*.

Non sérieux, c'est pas du tout commerçant, je pense que j'aurais pété un plomb... Non je ne pense pas, je suis certaine que j'aurais pété un plomb et ne serais pas sortie du magasin sans m'être faite rembrousée.

Moi chiante?
Ouiiiiiiiii :)
K
42 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Ambre a écrit:
Je peux dire quelque chose???

Ton histoire m'a fait pleurer de rire *pas taper*.

Non sérieux, c'est pas du tout commerçant, je pense que j'aurais pété un plomb... Non je ne pense pas, je suis certaine que j'aurais pété un plomb et ne serais pas sortie du magasin sans m'être faite rembrousée.

Moi chiante?
Ouiiiiiiiii :)


Dis, ça fait mal le rembrousage ? :D ;) *ouille :D*

Ben franchement, je me demande ce que j'aurais fait dans ton cas, soit je faisais demi tour et je gardais mes fringues de merde, soit j'aurais piqué une crise mais monumentale et il aura fallu appeller la sécurité :D
Quel cretin quand même !! La prochaine fois, vas-y avec un magazine "UFC-que choisir" négligemment posé sous le bras, titre bien visible, et p'tet un paquet d'enveloppes... on ne sait jamais, ça pourrait faire son p'tit effet :D
13610
Katcal a écrit:
Ambre a écrit:
sans m'être faite rembrousée.
Dis, ça fait mal le rembrousage ? :D ;) *ouille :D*

Mais euh, je suis un peu dans la lune aujourd'hui :oops:

C'est quoi ces gens qui voient toutes les fôts d'otrtograffes des aut's... grumfph!!!
K
42 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Dans la lune ? T'as pris le tunnel ou t'as juste sauté ? :D
H
53 ans Paris 900
Alors là, j'aurais bien aimé que vous soyiez avec moi les filles, l'union faisant la force! Mais le problème, c'est que ce connard de patron n'était pas dans la boutique au moment où j'y étais! Et j'avais pas envie d'y retourner quand j'étais déjà loin du centre dommercial dans ma voiture.
En effet, je pense que ce qu'il fait à propos des avoirs utilisables uniquement pendant la saison est illégal, malgré le fait que cela soit écrit sur un panneau derrière sa caisse. Je pourrais effectivement contacter un organisme de consommateurs mais puisqu'il a accepté de prolonger l'avoir soit-disant "exceptionnellement" pour moi, alors je vais pas aller plus loin. Ceci étant, si il me rembourse pas mon pantalon "troué", ça risque de chier des bulles! Je lui dirai que je vais lui faire une pub d'enfer dans tous les forums de rondes et qu'il va pas s'en remettre!!! Ou alors je pourrais aller dans sa boutique et déchirer avec un canif tous les fringues dans les rayons!!! Hihihihi!!! Non, ça, c'est du vandalisme mais ceci étant, il le mérite!
Suite des aventures mercredi matin!
36 ans Dans un cocotier 1174
Coucou hanabi !!!!
Je ne connais pas cette chaîne de magasins mais moi si j'avais été à ta place, en ce qui concerne l'avoir à utiliser sur cette collection bien précise (chose illégale à mon sens), j'aurais fait appel à une association de consommateurs. Tout simplement pour bien les faire ch**r, mais aussi pour que d'autres n'en patissent pas.
Je donne un exemple tout bête, pour prouver que je suis sans pitié (hi hi hi :lol: )
J'étais il y a environ un mois chez un glacier réputé à strasbourg (haagen dazs pour ne pas le citer), et en nous levant pour aller payer avec des copines, qu'est ce qu'on voit sous la table voisine? une souris morte !!!!
Bref, en allant payer, je fait la remarque au gérant qu'il me répond maladroitement que ce n'est pas de sa faute, qu'ils ont posé des pièges un peu partout et qu'ils ne savent jamais où ils vont retrouver les souris mortes.... :shock:
Là, ni une ni deux, je prend mon portable en sortant et appel directement la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales il me semble) pour leur exposer les faits, résultat, ils ont écopé d'un contrôle !
Nan mais oh !!!! 8)
Bref, désolé d'avoir troller à ce point, mais c'était juste pour illustrer mes propos, à savoir, ne pas se laisser faire, et qu'il faut bien que quelqu'un se bouge quand s'est comme ça, même si tu ne compte jamais retourner là bas (pareil pour moi d'ailleurs...)

Gros bisous et tiens nous au courant de la suite !!!
7404
hanabi

tu l'as posté trois fois ton sujet...tu devais être vachement énervée tout de même :lol:
je t'envoie un mp avec quelques astuces anti patron con déjà éprouvées ;)
H
53 ans Paris 900
Suite mais j'espère pas la fin de ma triste aventure...

Me voilà donc repartie ce matin à la boutique en question puisque nous sommes mercredi.
J'arrive devant la caisse, 4 clientes avant moi réglant leurs achats (je vous dis pas les euros qu'il encaisse le type!). Il parle à chaque cliente en disant à chacune que les rondes sont les femmes les plus merveilleuses du monde et qu'elles ont beaucoup de goût en matière vestimentaire...quand une des clientes lui demande, votre femme ne fait pas un 38 alors? Lui répond, "non, un 42/44. Bref, sa femme n'est absolument pas grosse!
Bon, laissons de côté cela et je passe à la suite :
Je lui dis : "bonjour, je suis madame X, je viens comme convenu vous voir". Il me répond : "vous allez mieux que la dernière fois?". Je lui répond : "je vais toujours bien"!
Puis avant même que j'ai pu prononcer un mot, il me sort : "donc, votre avoir est bon pour la saison prochaine comme je vous l'avais dit au téléphone, je mets également le pantalon troué dans la somme de l'avoir mais je ne vous le rembourserai pas".
Je lui répond : "vous m'avez fait faire plus de 15 kms pour me dire ça? Je croyais que je devais venir pour que l'on trouve un terrain d'entente à propos du pantalon."
Et nous voilà à nouveau parti dans une dispute! Monsieur ne veut rien entendre, il me laisse à peine parler, il est le "roi" dans sa boutique!
Je lui dis que je ne suis pas d'accord avec ses méthodes alors il me répond : "est-ce vous qui faîtes les règles dans le commerce?" Je lui réponds : "non mais apparemment, vous avez décidé de faire vos propres règles à vous"!
Puis soudain, il me dit : "j'ai déjà fait l'effort de téléphoner à ma direction pour rallonger l'avoir mais la dernière fois, vous n'avez pas été gentille avec moi et par conséquent, je ne ferais rien pour le pantalon". Je lui demande alors :"pas gentille? Qu'ais-je donc fait??? Il me répond : "vous avez dit que vous êtes allée me faire une mauvaise pub sur internet!". Je lui répond : "non, je n'ai pas fait de mauvaise pub sur internet, j'ai juste prévenu les forums de rondes de vos manières de faire mais maintenant, je me rends compte que oui, je vais vraiment vous faire une très mauvaise pub, et même si vous ne perdez pas toutes vos clientes, vous en perdrez peut-être quelques unes et cela me ravira!"
Ensuite, il me dit que si je ne suis pas d'accord avec lui, je peux toujours écrire à la direction. Je lui demande alors le nom de la personne à qui je dois adresser mon courrier. Réponse de Monsieur : "je ne suis pas obligé de vous donner son nom, l'adresse du magasin vous suffit". (note de l'auteur : normal qu'il me donne cette réponse puisque je sais qu'il est le directeur de la boutique). Ensuite, nous reparlons des règles du commerce et il me dit, "vous faîtes quoi dans la vie?". Je lui réponds, "je ne suis pas obligée de vous répondre!"
Bref, ce jeu devenant horripilant, il me balance qu'il ne veut pas de polémique dans son magasin et je décide de partir, il me pousse presque dehors avec des "aurevoir madame". Je sors de sa boutique et lui dit avant de quitter les lieux "vous allez le regrettez amèrement".
End of the story.
Ah oui, j'ai oublié un détail . Je sors mon avoir de ma poche pour lui demander qu'il écrive une date de validité dessus (comprenez, je n'ai plus confiance). Il me répond : "non, je n'écrierai rien, de toute façon, tout le monde vous connait maintenant, tout le monde connait l'histoire de votre avoir et vous pourrez l'utiliser à la rentrée". J'ai eu beau insisté, Monsieur n'a pas laché prise.
Voilà. Je suis sortie de sa boutique méga énervée. Quand je pense que devant moi, il y avait des femmes qui achetaient en liquide, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas fait mais j'aurais du osé leur dire : "utiliser mon avoir et donner moi l'argent liquide à la place!". Le problème, c'est que je suis sûre que les clientes auraient refusées, elles auraient pris peur.
Maintenant, je dois aller jusqu'au bout de mes menaces.
Je pensais à plusieurs choses :
-écrire à tous les forums de rondes pour dénoncer ce vol!
-écrire une lettre à 60 millions de consommateurs
-écrire une lettre à sa direction
-ils ont un site internet et je pensais écrire aussi la copie de ma lettre, comme ça, tous les internautes venants sur le site la verront. Probablement qu'ils effaceront mon courrier mais je ferai une copie dans mon pc et tous les jours, je la remettrai dans leur site
Qu'en pensez-vous?
H
53 ans Paris 900
Ah, j'ai oublié un autre détail : il m'a assuré qu'aucun de ses vêtements dans sa boutique n'avaient de trous! Il m'a dit que si il y avait eu un trou, je l'aurais vu lors de l'essayage en boutique. Je lui ai répondu que d'habitude, on a plus tendance à se regarder de façe quand on essaye un vêtement et que même si je m'étais retournée, je ne l'aurais pas vu car il était bien caché dans un des plis du pantalon vers le haut de la cuisse. (C'est seulement quand je suis rentrée chez moi et que j'ai regardé le pantalon dans mes mains que j'ai vu le trou).
38 ans Erstein 1317
je n'ai qu'une chose a dire!
julien courbet!
ca peut paraitre con mais il regle bcp de chose et jle verrai bien reglé ca.
en tout cas, bon courage
K
42 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Pas bete, surtout qu'un passage à la télé lui ferait encore plus de mauvaise pub que tous les forums du net ;)
H
53 ans Paris 900
Je viens d'appeler le service qui s'occupe de la réprésion des fraudes et j'ai exposé mon problème. Je suis tombée sur un gentil monsieur qui m'a malheureusement donné les réponses que je souhaitais mais pas les bonnes! Snif!
Figurez-vous qu'en matière de commerce, quand vous achetez un vêtement, vous devez vous assurez que l'article n'a pas de défaut et que si vous constatez un défaut chez vous, il est déjà trop tard.
Qu'en aux avoirs, aux remboursements et aux échanges, il n'y a pas de règles en la matière ; le commerçant peut appliquer les règles qu'il souhaite à partir du moment où ses règles sont bien spécifiées devant la caisse de sa boutique!
Après, tout n'est question que de geste commercial. Si le commerçant est compréhensif, il fera au mieux pour satisfaire sa clientèle sinon (et c'est mon cas), il est un arnaqueur de première!
Alors voilà, Julien Courbet était une bonne idée mais je ne crois pas que j'obtiendrais gain de cause pour un pantalon à 45 euros!
J'ai expliqué au service que le type n'a même pas voulu écrire une date de validité sur l'avoir et le gentil monsieur m'a dit que cela démontrait que ce commerçant n'était pas ce qu'on pourrait appeler un bon commerçant! Imaginons que Monsieur est soudain une amnésie et je pourrais m'assoir sur mon avoir en Septembre!
Voilà, conclusion de tout cela, faîtes super attention aux boutiques dans lesquelles vous laissez de l'argent, vérifiez bien vos articles, vérifiez bien les règles imposées en caisse. Et surtout, N'ACHETEZ JAMAIS DE FRINGUES CHEZ XX'ELLES DANS LE CENTRE COMMERCIAL BAY 2 A COLLEGIEN (MARNE LA VALLEE DANS LE 77).
P.S : je réitère quand même ma demande ; si une de vous est intéressée par l'achat de quelques vêtements d'été, je me propose d'utiliser mon avoir et de vous emmener en voiture jusqu'à là-bas (et vous me remboursez les articles que vous acheterez). Je ne pense quand même pas que l'espèce d'abruti de patron aurait l'audace de me dire que je ne peux pas faire profiter de mon avoir à quelqu'un d'autre!
1018
Hanabi....

Si tu veux aller chez Julien et que tu es timide, moi je veux bien y aller à ta place ;)

Moi je le trouve plutôt beau mâle le julien :oops:

:roll: Si mon amoureux savait ça....il me :snipersmile: , alors je compte sur votre discrétion..... :lol:
B I U