MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

mes beaux-parents... besoin de vider mon sac...

43 ans Lille 7000
Voilà,j'ai besoin de vider mon sac et je vous préviens, ça risque d'être très long...

Je suis avec mon zom depuis bientôt 7 ans et demi, il faut savoir qu'au départ,  
je ne représente pas le choix que mes beaux-parents auraient fait pr leur fils, le suis grosse( ils sont très axés physique), je n'ai qu'un deug et à l'époque ou j'ai connu zom, j'étais pionne et je faisais mes études en même tps, et j'ai pas des parents blindés de thunes... et ils ont tout fait pr qu'on ne se marie pas ( jusqu'à avoir une discussion avec leur fils un mois avant la cérémonie pr lui faire "entendre raison"... faut dire qu'on s'est fiancés au bout de 2 mois et on s'est mariés un an après... ma belle-mère est une vraie mèle-tout et une manipulatrice ( quand quelquechose ne lui convient pas, elle s'arrange pr que ça finisse par tourner comme elle le veut ( quand je n'était pas d'accord sur un point pr le mariage, elle téléphoner à ma mère et s'arranger pr que celle-ci me téléphone et me fasse la morale pr que je change d'avis et c'est pr tout comme ça), mais mon beau-père et un faux "gentil".

nous avons eût notre fille, leur première petite fille en juillet 2005 et bcp de choses s'apaise car de mon coté je fais tout pour, même si mon beau-père surveille mes faits et gestes et me jauge à tout bout de champ, il surveille ce que je mange...

Quand je voyais mes beaux-parents et leur deux enfants, zom et sa sœur, je me disais que c'est le genre de famille que je voudrais ...cependant quand on gratte un peu, c'est bcp moins idyllique en dessous:
ils ont 2 enfants diamétralement opposés, entre un fils complètement effacés qui a tjs eût pr réflexe de prendre ce que ses parents lui donnaient ( en amour, en attention, en cadeaux..) mais jamais plus et sa sœur qui se prend pr le centre du monde et qui a tout ce qu'elle veut et mène ses parents à la baguette... couplés à l'image d'un père qui donne l'impression qu'il n'est jamais satisfait de ce que font ses enfants et qui a toujours raison et qui les écrase par sa science (b son fils ( mon zom) aussi en connait pas mal sur plein de sujet mais forcément, c'est son père qui a raison...

quant à sa mère, elle pète un câble régulièrement et est une vraie langue de vipère... ce qui n'est guère mieux...
zom est tellement effacés qu'en 7 ans et demi, il les a envoyés chier qu'une fois, c'est quand ils ont essayés de le persuader d'annuler le mariage et depuis plus rien, pr tant, il aurait des motifs de le faire...

Ben oui, depuis la naissance de nos enfants, nous avons droit à des réflexions, des remontrances... et on me fait bien comprendre régulièrement que je suis une mauvaise mère...

Pourtant, les enfants sont sages, polis, bien élevés, ils sont assez faciles à vivre, font leur nuit depuis leurs 1 mois et demi et mes beaux-parents adorent les avoir en vacances pr toutes ces raisons aussi ( en plus du fait que ce sont leurs petits enfants)... c'est bien que nous ne sommes pas si mauvais que ça...

Les enfants vont régulièrement en vacances chez eux et normalement ce serait à eux de s'adapter au rythme des enfants, mais non, mes beaux-parents en profitent pr changer ou supprimer des choses qui ne leur conviennent pas pdt leur séjour chez eux ( on passait d'un rythme ou on les écoutait à un rythme « heuré », repas à telle heure, même si les loulous sont fatigués, siestes de telle heure à telle heure)... la semaine dernière, ils ont carrément supprimés les bibis... tout ceci sans notre consentement bien sûr...

Cet été en vacances chez eux, j'ai failli partir pr rentrer avec mes enfants chez moi ( sans mon zom, histoire de lui faire comprendre qu'il est tps qu'il s'assume et qu'il leur dise enfin qu'ils n'ont rien à dire sur l'éducation de nos enfants) parce qu 'ils avaient complètement dépassés les bornes vis-à-vis des enfants... ns sommes allés faire un tour et à notre retour, ils avaient changés... et ns avons découvert que la sœur de zom, ayant assisté à la scène, leur a fait la leçon... elle, elle ne se prive pas de les envoyer iech quand il le faut et ils n'ont rien à dire quant à l'éducation de son fils...

La semaine dernière, mes loulous son repartis une semaine chez eux, c'est ns qui les avons ramenés et le week-end s'est très bien passés, pas un mot désagréable ni rien...
cependant ma puce est tombé malade, ça a commencé par le la grosse fièvre puis des plaques rouges, verdict de leur médecin : un exanthème virale, couplé à la découverte d'une forme d'éczéma ( elle avait des boutons mais pas moyens d'avoir un rendre-vous chez le dermatos chez nous avant janvier...)

il faut savoir que la puce est hyper sensible ( comme sa maman) et se fait une montagne de tout, donc l'important avec elle, c'est de ne pas parler des choses devant elle et de dédramatiser... et bien non, ma belle-mère en a fait chaque jours une montagne au téléphone devant la petite et en a parlé non stop pdt 2 heures non stop ici, et nous a bien fait la leçon en long en large et en travers... le dermato a voulu donner un anxiolytique à notre fille de 4 ans mais pr eux c'est normal, et les médecins ont tjs raison... mais bien sûr...

le top c'est aussi d'entendre des compliments sur ma fille et de critiquer mon fils tout le tps ( et ouvertement devant lui, sinon, ça serait pas drôle), ça c'est ma belle-mère qui reproduit le schéma de ses enfants sur ses petits-enfants,,, et le pompon, c'est quand mon beau-père qui quand on est pas d'accord, ns dit que ce n'est pas le grand-père qui parle mais le professionnel ( il est assistant social...), donc on doit l 'écouter car ns sommes de mauvais parent et lui seul connait la vérité...

hier, il nous a dit «  que c'était limite de la maltraitance ( il a utilisé le mot maltraitance au moins ¾ fois) de mettre notre fils sur le toilette au moment d'aller ns coucher pr qu'il ne fasse pas pipi au lit...
Pr ça il faut que je vous raconte l'histoire... mon fils est propre de jour depuis mai et de nuit pdt le mois de juin, pdt les vacances, les nuits étant plus longues, il finissait pas faire pip au lit, au bout de quelques tps, ns lui avons remis une couche... les enfants partent en vacances chez eux, il lui enlève la couche, avec du succès ( mais chez eux il dort moins longts la nuit) car ils ne veulent pas qu'il régresse ( il a à peine 2 ans, il a le droit de régresser...)... une fois de plus, au lieu de faire à notre sauce, ns les avons écouté, en rajoutant le pipi au moment de notre mise au lit ( il faut savoir que ça ne réveille pas notre fils, ça ne le perturbe pas le moins du monde, il est juste assez réveiller pr faire pipi mais c'est tout, quand il était bébé, je pouvais le changer ( pr la grosse commission) sans qu'il se réveille, c'est pr dire... bref, je le remettais ds son lit et il se rendormait comme si de rien n'était mais pr mon cher beau-père, c'est « limite de la maltraitance » de faire ça... j'ai bcp aimé le mot maltraitance...

Pdt ce tps j'ai encaissé les reproches, les mots gentils...tout en m'occupant de la bouffe et des enfants car mon zom s'était mis en mode « tu te déme*des », comme il le fait svt en présence de ses parents ( ben oui, il oublie presque qu'il a des enfants quand il est avec eux, donc j'ai le double de travail...

là, je suis très en colère, contre mes beaux-parents et contre mon zom, il a autant subi que moi les paroles de ses parents mais il ne leur a une fois de plus rien dit, sa défense avec eux c'est le silence et moi j'en peux plus de ce silence, j'ai remis en place mes parents quand ils abusaient et depuis ça va très bien, et j'attends qu'il fasse de même avec les siens... mais non... jusqu'au jour ou je vais me barrer avec les loulous et je le laisserais réfléchir à tout ça... J'aime plus que tout mon zom mais son inaction vis-à-vis de ses parents, c'est juste plus possible et si il y avait quelquechose qui pouvait ns séparer, ce serait celle-là...

Le pire ds tout ça c'est qu'il a encaissé avec eux hier et qu'il a été exécrable avec moi... parce que quand quelqueechose le contrarie, c'est moi qui prend... parce que je suis la seule à le connaitre vraiment...

on a passé une semaine de vacances en amoureux, on s'est « retrouvé » et là il a tout gâché...

bon désolé pr le pavé, mais il fallait que ça sorte... pr pas que je me mette à pleurer devant mes enfants et que j'arrive à passer outre...
merci de m'avoir lu...
43 ans Lille 7000
J'ai oublié de préciser que ns en avons discuté hier soir avec zom, et que sa réponse a été de ne plus les voir, sans rien leur dire... seulement ds cette histoire, c'est les loulous qui vont être lésés et eux ne vont pas comprendre... pr moi, ce n'est pas la solution... une discussion franche en le disant que si ça se reproduit, ils ne verront plus leur petits enfants, comme je l'ai fait avec mes parents, serait la solution... car les enfants n'ont pas à en pâtir...
70 ans 3528
Et pourquoi tu ne leur parlerais pas toi? Tu es la mere de leurs petits enfants, si ton mari ne bronche pas devant ses parents, mais que vous etes d'accord sur ce que vous voulez dire tu peux peut-etre en prendre l'initiative?

Peu importe sa relation a lui avec ses parents, il s'agit la de l'education de vos enfants et c'est suffisament important pour etre dit. De plus tu n'es pas une etrangere dans la famille et je suis persuadee qu'en leur parlant calmement mais fermement tu auras des resultats! (du moins j'espere ;) )

En tous cas bonne chance!
S
109 ans 3793
EH bien... que te dire à part que ce n'est pas à toi de mettre les choses au point avec tes BP mais à ton zhom...

Je te conseille cependant si lui ne bouge pas, de mettre le plus visiblement possible de la distance avec eux. Quitte effectivement à ne plus les voir pendant quelques temps.
Leurs questions viendront et là, tu pourras leur vider ton sac.

Ah... la mise aux toilettes le soir avant que papa maman n'aillent se coucher, j'ai fait ça avec mes deux gremlins, je le referai avec le troisième et je peux te dire avec pas mal de recul, qu'à 14 et 16 ans, ils n'ont pas l'air plus traumatisé que cela par la chose et n'ont pas l'air d'enfants qui ont été perturbé par cette "maltraitance".

J'adore les assistants sociaux... devraient penser à faire leur taff au lieu de la psychologie à deux balles. (d'ailleurs tu devrais le dire à ton BP), il y aurait peut être moins de gamins qui crèveraient sous les coups de leurs bourreaux de parents. (oui vous pouvez me crier dessus, si vous vous voulez, m'en fiche ! ):twisted:
43 ans Lille 7000
Je ne veux pas le faire moi-même car quand mes parents ont abusé, zom m'a poussé à leur parler, j'avais la trouille mais je l'ai fait alors prquoi pas lui...j'ai défendu notre famille, c'est à son tour...
de plus, j'i oublié de rajouter que la plupart du temps quand ils critiquent, les critiques me sont adressés, ils ne disent quasi rien à leur fils... comme si c'était un défaut de mon éducation mais pas de celle qu'ils ont donné à leur fils...
70 ans 3528
Ben d'autant plus si les critiques te sont adressees. Je sais bien que "dans l'ideal" ca devrait etre a ton mari de le faire. Mais cette situation te pese vraiment et c'est une solution, donc je continue de penser que tu peux leur parler aussi.

Et puis peut etre que de te voir decidee a parler fera reagir ton mari... Avec le mien c'est la technique que j'utilise: on discute du probleme, on se met d'accord mais si il ne prend pas les devants, je lui dit que je le ferai moi... Et comme il sait que c'est vrai et que je n'ai pas ma langue dans ma poche quand je suis enervee... ;)

Peut etre juste leur dire "calmement" et avec gentillesse permettra d'amorcer le debat et ton homme viendra te soutenir?
47 ans 76 10598
Je vais te donner mon avis qui vaut ce qu'il vaut. ;)

Déjà, je pense qu'il y a beaucoup d'incompréhension de part et d'autre. Beaucoup de maladresses et de non-dits aussi.

En gros, tu vas prendre mal systématiquement toutes leurs remarques et eux ne vont pas forcément utiliser les bons mots pour exprimer ce qu'ils ressentent, pour donner leur point de vue.

Alors oui, peut-être qu'ils se mêlent de ce qui ne les concerne pas mais combien de grands-parents font cela? Combien d'amis? Combien de relations?
Je dirais que c'est inhérant à la nature humaine de se mêler des affaires des autres, de donner son avis ... et encore plus quand ces autres nous sont proches et que nous les aimons.
Et puis, dans un sens, cela les concerne quand même un peu : ce sont les grand-parents.

Alors, non, ils n'ont pas à remettre en cause votre éducation vis à vis de vos enfants surtout devant les lenfants mais oui, ils ont le droit de donner leur avis. Ce sont leurs petits-enfants, ils les aiment et sont dons soucieux de leur bien-être.

Je reconnais que les mots utilisés peuvent être blessant, surtout celui de maltraitance mais si tu relis bien, il n'a pas dit que tu les maltraitais. Il a utilisé le mot " limite". Je pense qu'il n'a pas mesuré l'ampleur de ce qu'il disait, c'est tout. l'as-tu repris à ce moment là?


Je sais, j'ai la chance d'avoir de bonnes relations avec mes beaux-parents, qui me considérent comme leur fille. mais cela ne les a jamais empêché de me dire ce qu'ils pensaient de la façon dont nous élevions nos filles.
Oui, ils m'ont parfois fait pleuré, oui, j'ai crié , oui on s'est vexé mutulellement et oui on a fini par s'expliquer et se comprendre.

L'important à retenir, c'est DE DIRE les choses, bonnes ou mauvaises. On en parle, sur le moment. On vide notre sac, chacun s'exprime et voilà.
La seule fois où il y a failli avoir un vrai clash et une rupture dans nos relations, c'est la seule fois où les choses n'ont pas été dites.
Je me suis fachée avec ma belle-mère et moi aussi, je pensais que c'était à son fils ( mon mari) de lui dire les choses, d'arranger la situation. je lui en ai voulu de ne rien faire, de laisser couler.
Puis, finalement, j'ai compris que c'était à moi de remettre les choses au point puisque c'était moi qui étais fachèe, moi qui étais mise en cause. J'ai donc adressé une lettre à ma belle-mère qui m'a appelé dès reception : on a parlé, pleuré, crié, on s'est dit tout, TOUT ce qu'on avait sur le coeur et voilà, c'est reparti.

Tu dois vraiment leur parler, reellement. Si tu n'y arrives pas de vive voix, fais leur un courrier et couches sur le papier tout ce qui te blesse, tout ce que tu n'aimes pas. tant que les choses ne seront pas dites, rien n'ira ou si, tout ira en s'agravant.

Justement, tu dis que leur fille leur rentre dans le lard et qu'ils se tiennent à carreaux. Comment veux-tu qu'ils arrêtent vis à vis de vous si ni toi ni ton mari ne leur disez rien?

Oui, je sais, je donne le sentiment de te rejeter la faute mais ce n'est pas ce que je souhaite faire. Mais je sais que tu as du mal parfois à dire les choses. tu aimerais que les autres prennent conscience de ce qui ne va pas alors que non, ça ne fonctionne pas. Il faut se parler, PARLER. ;)


Et pour finir, concernant le changement de rythme chez les grand-parents, je dirais que là, c'est presque normal. Quand les filles sont chez leurs grand-parents, elles n'ont pas le même rhytme qu'à la maison ... et elles s'adaptent. c'est logique, elles sont chez eux.
En même temps, le changement est minime puisque nous avons nous-même un rythme heuré comme tu le dis.
Tuens, tu vois, là, perso, je ne penserais pas comme toi : pour moi, sauf les premiers mois, il est important de structurer le temps et donc d'avoir des horaires fixes et réguliers pour rythmer la journée.
Si jamais je prenais tes loulous en vacances, ils devraient donc adopter ce ryhtme.
Ce n'est pas que je remetrais en cause ta manière de faire mais étant chez moi, je ferais à ma sauce ... tu comprends?

Enfin bref, tout ce blabla pour te dire que tu dis leur parler et vite à moins que tu ne souhaites voir la situation empirer.
Mais attention, si toi tu parles, tu dois aussi accepter de les écouter, d'écouter ce qu'ils ont à dire et vous devez en discuter, franchement et sincérement.
43 ans Lille 7000
chloeecamille a écrit:
En même temps, le changement est minime puisque nous avons nous-même un rythme heuré comme tu le dis.
Tuens, tu vois, là, perso, je ne penserais pas comme toi : pour moi, sauf les premiers mois, il est important de structurer le temps et donc d'avoir des horaires fixes et réguliers pour rythmer la journée.

Justement, quand je parlais de rythme heuré, c'est quand il était bébé... qu'on devait sortir le matin ( car chez eux, pas de journée cool, on sort matin et aprés-midi et si la sieste fait iech ds le programme, c'est pas grave, on la zappe...)jusqu'à ce qu'il n'en puissent plus, qu'on rentrait, qu'il fallait préparé les légumes pr la purée ( parce que le frais c'est mieux, mais quand il faut attendre une 20 minutes à une demi-heure de cuisson des légumes, alors que les enfants sont crevés ou est l'intêrêt?), ensuite fallait se battre avec eux pr manger car trop fatigués,et si on était là et qu'on devait subir tout ça car on est chez eux, ben ensuite, on ns reprochait qu'on avait trop insister pr le repas, que ça ne devait pas être un combat...
Par contre, il ne se permettrait pas d'imposer leur rythme, au fils de leur fille, car elle ruerait ds les brancards...
Maintenant, les enfants ont un rythme, donc la question ne se pose plus...

Je sais que je pourrais aussi leur parler, cpdt, comme tu l'a dit chloeecamille, tu n'a pas la même entente avec ta belle-famille... ce que tu as vu quand tu les a rencontré est "le masque d'apparat", c'est pas le même avec ns...
Quand ils ont voulu persuader zom de rompre le mariage, la raison était qu'il allait se faire bouffer par moi, ma grande gu**le, ma personnalité... c'est pr ça que j'ai envie que ce soit zom, pr bien montrer que je ne suis pas la seule à penser ça, que zom aussi, en plus chaque fois que je l'ouvre, c'est pr me faire casser "gentiment" car "je ne sais pas"... je pense donc très sincèrement que ce que leur fils leur dira aura plus d'impact que ce que je pourrais leur dire, d'autant plus qu'il ne s'oppose jamais à eux...
Je veux bien reconnaitre qu'ils ont le droit d'avoir leur avis mais leur avis ne doit pas primer sur celui des autres et c'est le cas pr eux...
Et puis, franchement, j'aimerais enfin que mon zom prenne ma défense, ça me ferait franchement du bien... parce que flûte quoi, notre famille mérite , je mérite qu'il les envoie bouler... mais apparemment non... J'en viens des fois à me dire que décidément, ils ont raison, je suis une mauvaise mère pr que même celui de qui je suis si amoureuse ( et qu'il l'est aussi) ne prenne pas le tps de me défendre... mais bon, c'est pas grave...
47 ans Luxembourg 31390
je te comprends tout a fait...

avec le pere de mes enfants,ca a ete comme ca,14 ans,heureusement on se voyait 2 fois par an,car eux etaient au Portugal et nous ici au Luxembourg...

premiere vacances,premiere reflexion,j aurais preferee une portugaise du village...

le ton etait donne...et ca n a pas change en 14 ans...

quand j ai eu mon fils,"si vous l abandonnee celui la,je ne le prends pas " :shock:

du faite qu elle elevait la fille de mon ex apres que sa mere l est abandonnee et que mon ex seul,dans un chambre lui est apporte car il n y arrivait plus,fille qu elle n a jamais acceptee de nous donnee a 5 ans quand on s est mit ensembles...

puis c etait tjr pareil,je fesais le menage le repassage (des tonnes de retad,chaque matin..)les repas,ect...

mais rien n etait jamais assez bien,pas bien plie,repas francais pas aux gouts du portugal,j ai apprise les recettes portugaises,mais pas correctement,les enfants ne parlaient pas "correctement" portugais...leur pere leur parlait francais moi qui ne le parlait pas,j aurais fait comment...

mes deux belles soeurs etaient portugaises et travaillaient,j etais francaise et avait arretee de travaillee dans l hotelerie,samedi dimanche jour ferier,heures tard la garde me coutait plus que ma paye..

j ai gardee des enfants pour le ministere de la famille,j etais chez moi ca ne comptais pas..

mes enfants n aimaient pas la morue une honte pour des portugais et j en passe..

sans parler des reflexions bien acide quand mon ex n etait pas la...

mais quand je lui disais,j avais mal compris..sa mere n avait pas voulue dire ca..ect..que

ca n a jamais changee..jamais...annee apres annee

je pense sincerement qu un petit mot de sa part aurait tout remis en ordre mais il n en a jamais eu le courage..

pour ma part je dirais que je suis sur que sans qu il ne dise rien a ses parents rien ne changera,de toi,ils se braqueraient mais de lui ca peu vraiment arrnage les choses mm si ca ne sera peut etre pas le paradis,courage... ;)
56 ans Région parisienne 2154
Pffff.... les grands-parents....

Il me semble aussi qu'il est difficile de ta place de te faire entendre, sinon auprès de ton zhôm. Venant de toi, toute remarque à la belle-famille sera probalement écartée, onsidérée comme non recevable. La question c'est plutôt comment pourrait-il tenir tête à ses parents s'il ne l'a jamais fait ?

Est-ce que les enfants sont proches d'eux ? Est-ce que vous pourriez leur confier sur de courts séjours sans y être vous ?

Je ne sais que te dire, sinon que je compatis. Quand je vois les colères envers ma mère et les larmes que j'ai versées... En faisant remarquer à zhôm que jamais elle ne me critiquera en sa présence. Maintenant, mon fils l'adore et je respecte leur relation. Quant à moi, j'en ai pris mon parti : je suis de toute façon une mauvaise mère ! :lol:
36 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Ton Zhom il a pas pensé que si vous coupiez les ponts sans aucun motif donné, les grands parents allaient peut-être pas se laisser faire et demander un droit de visite par exemple? Si le père, en grand professionnel qu'il est, est un peu procédurier, c'est ce qui lui pend au nez
43 ans Lille 7000
MaryMorgane a écrit:
Ton Zhom il a pas pensé que si vous coupiez les ponts sans aucun motif donné, les grands parents allaient peut-être pas se laisser faire et demander un droit de visite par exemple? Si le père, en grand professionnel qu'il est, est un peu procédurier, c'est ce qui lui pend au nez
Pr moi, il est hors de question d'en arrivé là, sauf cas extrême... mes enfants adorent leurs grand-parents et les grand-parents le leur rendent bien... j'ai trop souffert de l'absence de mes grand-parents... alors même si je dois mettre mon pouce ds ma main...ou même si je dois juste aller là-bas pr les déposer et qu'eux font de même, je ferais tout pr que mes loulous voient leurs grand-parents...
36 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Je me doute mais ça te fais un argument de plus pour lui montrer qu'il est préférable de leur parler et de s'expliquer que de couper les ponts ;)

Ma soeur l'a fait avec ma mère et moi, c'est dommage, j'ai un neveu de 4 ans que j'ai aperçu plusieurs fois mais qui ne sait pas qui je suis. J'ai déjà prévenu ma soeur que je contacterais mon neveu quand il sera en age de comprendre, à charge pour elle d'assumer les conséquences s'il lui en veut
48 ans pépettesland 1803
Je vais te donner ma méthode. Je sais pas si y'a des trucs qui pourront te servir dedans mais bon, ça fait toujours un témoignage en plus ;)

Alors moi et belle môman c'est, comment dire, pas l'amour fou.
Bon, j'en prends mon parti, je me dis qu'elle est gâteuse et pis c'est tout (en plus c'est vrai alors... :nananr: )

Donc déjà, on la voit pas beaucoup et pas plus de 4/5 jours d'affilés (après ça deviendrait mauvais pour notre santé mentale). Qd elle est chez moi tout ce qu'elle dit rentre par un côté et sort par l'autre, de toute manière, comme dit plus haut, elle est gâteuse.
Bon la dernière fois elle a qd même poussé le bouchon un peu trop loin en m'insultant chez moi devant mes enfants sans que mon mari réagisse ou ne la stop. J'ai pris sur moi pour cette fois mais le mari a été recadré pour les fois d'après : c'est soit ,si elle recommence, il dit qqc à sa mère soit c'est moi qui lui dit et ça risque fort d'être pour lui indiquer la porte de sortie. Gâteuse ou pas, j'ai mes limites moi aussi.

Après, qd on est chez elle, ben elle est chez elle justement, donc ben mes enfants se plient aux rêgles de la maison, ça me semble normal.
Comme de toute manière c'est sur une petite période ils ne devraient pas normalement trop en patir.

Alors, certes c'est pas la grosse teuf pour moi mais cela permet au moins à chacun de se voir sans qu'on se bouffe le nez à chaque fois. J'ai bien conscience de devoir faire des efforts mais je suis humaine et la sainteté j'y crois pas trop.
B I U


Discussions liées