MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

mes parents n'acceptent pas ma relation, comment gérer?

40 ans Belgique 21
Bonjour,

(*attention, tartine en vue ;) *)

Je vis actuellement une situation qui m'angoisse et qui occupe mon esprit à longueur de journée, ça me mine à tel point que j'en deviens  
physiquement malade.

Il y a quelques mois, je me suis séparée de mon homme (ou plus clairement je l'ai mis à la porte) pour diverses raisons qui faisaient que j'étais malheureuse et à bout. J'ai sincèrement essayé de tourner la page, en vain.

Après beaucoup de discussions, nous avons décidé de nous redonner une chance. Depuis lors, je vais mieux, j'ai stoppé les médocs (mon médecin m'avait prescrit des anxiolitiques), mon homme fait des efforts énormes, il change, il a pris conscience de beaucoup de choses en pensant m'avoir perdu.

Le souci, c'est ma famille, qui n'a jamais accepté cette relation

Quand, il y a quelques mois, je me suis retrouvée célibataire, ils n'ont pas été tristes, ils ont été soulagés. Déjà, ça m'a fait mal, je me suis dit qu'ils préferaient me voir malheureuse sans lui plutot qu'avec lui. Pendant deux ans et demi, ma famille a été très loin dans le chantage affectif : "fausse" TS de ma mère, mon père qui débarque chez moi en me disant "c'est lui ou nous, tu choisis", en me traitant de p***, bref, j'ai coupé les ponts pendant 6 mois et je n'ai jamais cedé, ça s'est calmé, je voyais mes parents environ 1 fois par mois.

La semaine dernière, j'ai dit à ma mère qu'on se redonnait une seconde chance. Et hop, rebelote! Ils étaient si soulagés qu'on ne soit plus ensemble et me revoila de nouveau cataloguée "déception de la famille". Ma soeur m'a même envoyé un sms qui disait : MERCI!!! sous entendu, merci d'encore une fois nous pourrir la vie avec ton c***** de mec! Ca m'a vraiment fait mal.

Je n'attends pas que mes parents acceptent mon homme, j'ai fait une croix dessus depuis longtemps.

Mais j'aimerais qu'ils comprennent que je ne vais pas sacrifier ma vie pour leur faire plaisir. Que je suis une adulte, que c'est MA vie, MES choix et qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent, je ne changerai pas.J'ai un parcours sentimental chaotique, et ils me le reprochent toujours (ça ne date pas d'hier, il y a 4 ans, ils ont essayé de me convaincre de ne pas divorcer...) Bien sûr, ils s'inquiètent pour moi, ce sont des parents, mais... je vais avoir 30 ans et quand je les entends me parler, c'est comme si j'en avais 12...

J'ai déjà tenté de leur parler à plusieurs reprises,je leur ai déjà dit tout ça, mais rien n'y fait, pour eux, j'ai perdu la raison, je gâche ma vie, et par la même occasion, la leur.

Alors pour l'instant, je reste très discrete sur ma vie privée, avec eux, je fais semblant de rien, j'évite le conflit en gros. Ils ne me posent pas de questions non plus mais je vois bien la mine déconfite de ma mère, ma soeur me parle comme à un chien, me lance des regards accusateurs du style "regarde ce que tu fais subir à papa et maman".

Peut-être n'accepteront-ils jamais, mais j'aimerais vraiment me défaire de la culpabilité que je ressens, qu'ils me font ressentir, ça me pourrit vraiment au quotidien. Je suis en colère contre eux, je les trouve tellement égoïstes...ils sont aussi très attachés au "qu'en dira-t-on", et moi je suis le vilain petit canard.

C'est sûr, ma vie n'est pas parfaite, mon amoureux non plus, mais j'aime les choses comme ça, je suis bien comme ça.

Et je me répète inlassablement "pourquoi ils ne veulent pas comprendre ça?"

Voilà ma torture quotidienne, qui m'empeche de profiter pleinement...J'essaie de ranger ca dans un coin de ma tête, mais j'en fais même des cauchemars (récurents, en général, je suis jugée et executée, cette nuit j'ai eu droit à la pendaison :? ), j'ai beaucoup de mal à gerer tout ça... Merci de m'avoir lue, je sais qu'il n'y a pas de solution miracle, mais ça fait du bien d'en parler. :roll:
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Tu as déjà essayé de les prendre entre 4 yeux et d'expliquer ce que tu ressent? De leur expliquer que c'est eux qui te pourrissent la vie à te juger et à vouloir diriger ta vie?

Tu dis qu'ils ont essayé de t'empêcher de divorcer il y a 4 ans donc ej suppose que c'était avec un autre homme que ton copain actuel non? Pourquoi ont-ile fait ça?

Peut-etre que tu fais le contraire de ce qu'ils veulent à chaque fois car inconsciemment, tu te dis que c'est ta décision et que une façon de leur affirmer.
33 ans Liège - Belgique 1516
Je me posais déjà les mêmes questions que MaryMorganne...

J'ajouterai :

Sais-tu pourquoi exactement ils sont tellement "contre" ton homme? Que leur a-t-il fait de si grave pour qu'ils se mettent dans un état pareil?

Y a-t-il d'autres personnes de ton entourage qui sont du même avis que tes parents (amis...)?

Parfois, l'amour ne nous permet pas de voir clair dans les choses et on est en souffrance permanente, d'un côté car on "aime" et de l'autre côté car personne ne nous comprend... car, au fond, c'est nous qui sommes dans le faux. (cette situation m'est arrivée, donc je pose la question de façon innocente, je n'insinue pas que tu vis ca).

Courage en tous les cas!
40 ans Belgique 21
Oui Marymorgane, les discussions franches, j'ai tenté, plusieurs fois. Mais rien n'y a fait, ça s'est terminé dans les cris et les pleurs, ou alors j'ai fini par claquer la porte. J'ai certainement fait beaucoup de choses par simple rébelion, mais la ce n'est pas le cas, j'ai simplement envie de vivre paisiblement avec l'homme que j'aime.

Concernant le motif de mon divorce, j'ai découvert que mon ex-mari me trompait, avec des hommes. Première blessure : au départ, mes parents ne m'ont pas cru. Ils ont pensé que j'avais inventé cette histoire comme "excuse". Forcément, c'était le gendre parfait. Après coup, ils ont tout tenté pour que notre histoire s'arrange. J'ai eu beau leur dire que non, c'était fini, que je n'avais plus d'amour pour lui, qu'il m'avait brisé... Aaah mais dans ma famille, on ne divorce pas (toujours le qu'en dira-t-on...quelle honte pour mes parents de devoir annoncer ça à leur entourage :roll: )

Noaptea, oui, je sais pourquoi mes parents ne l'aiment pas. C'est un "artiste", sans emploi, rebelle, avec une conception de la vie fort éloignée de celle de mes parents.
On a vecu deux ans sur mon salaire, et mes parents ont pensé qu'il était la uniquement pour profiter de moi. Je l'ai pensé aussi, à tel point que ca a été une des principales raisons de notre rupture.

Sa situation financière a changé, et je sais maintenant qu'il n'est pas avec moi pour le confort et l'argent, il pourrait très bien en avoir sans moi, ou avec quelqu'un d'autre.

Mes parents ont même été jusqu'à critiquer son physique... Et pensent toujours que je suis "sous influence", parce que je n'adhère pas à leurs principes de vie (en gros "mariage-maison-bébé-labrador". Ca me choque doublement, on dirait presque qu'ils pensent que mon amoureux m'a oté ma "vraie" personnalité, un peu comme un gourou. En même temps, avant mon divorce, tout semblait parfait (mariage-maison, on s'est arreté là :lol: ), et la, j'ai radicalement changé de style de vie, mais ca me convient, je suis bien plus heureuse.

Mes amis me comprennent, heureusement, ils me disent juste de me préserver.

C'est certain, l'amour m'a souvent aveuglé, la j'y vais doucement, notre relation est encore fragile, je dois réapprendre à lui faire confiance, mais je ne gacherai pas cette chance, je suis consciente d'écouter plus souvent mon coeur que la raison, mais pas n'importe comment non plus, au final, ce qui m'importe, c'est d'être heureuse.

C'est ça qu'ils devraient comprendre...
33 ans Liège - Belgique 1516
Oui, ton analyse arrive à me convaincre que tu es dans le bon. Et que tes parents vivent encore dans une autre galaxie ;)

Malheureusement, dès que l'on sort du carcan "standard" de la vie (boulot, mariage, maison, bébé, labrador (ou pas labrador ^^) ) on provoque souvent la critique... mais de là à ce que ca devienne si invivable, je ne comprends pas bien, malheureusement.

Il faut dire que chez moi on a souvent fait appel au "bon sens" familial et génétique, donc on a souvent fini par arriver sur un terrain neutre où on se comprennait... ou où on faisait l'effort, au moins, d'essayer. Chez toi ca n'a pas l'air d'être le cas, et c'est fort malheureux.

Souvent, très malheureusement, ce genre de situation se termine par un coupage des ponts complet... c'est triste, mais pour se préserver, c'est peut-être la seule solution.
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Tes parents ils n'ont pas des secrets de polichinels dont tu serais au courant? S'ils veulent absolument te pourrir la vie avec le qu'en dira-t-on, tu peux leur rappeler que tu aurais pu leur faire ça il y a des années et que tu n'as rien fais. Que les TS de ta mère, ça ferait mauvais genre si ça se savait et si ça se savait que leur fille a divorcé pour avoir été trompée pour des hommes, que tu as gardé ça pour toi pour ne pas les gener alors qu'il ne faut pas abuser de ta patience. S'ils sont si attachés à l'image, ils préfèreront se calmer plutôt que tout soit balancé en place publique
40 ans Belgique 21
Noaptea, c'est triste, mais je finis par penser un peu comme toi, qu'il n'y a pas de véritable issue à tout ça. Je pense que mes parents ne tenteront plus rien de "fou", ils "tolèrent" (et encore, mais je ne trouve pas d'autre mot) ma relation, parce qu'ils n'ont pas le choix, c'est ça ou me perdre.

MaryMorganne, tu m'as fait sourire car quand je suis en colère, j'y pense parfois. Mes parents sont mariés depuis 30 ans, et ils ont eu des bas, evidemment, mon père est un ancien alcoolique, par exemple. Et à la maison, c'est ma mère qui porte la culotte. Ma soeur reproduit d'ailleur ce schéma avec son compagnon, en donnant ses petits ordres comme si c'était tout naturel (parfois j'ai envie de lui dire "m'enfin, t'entends comment elle te parle!?)

Tiens, un exemple futile, ils sont tous du genre à se plaindre de devoir se coltiner des repas de famille qui les font royalement ch*** (moi je refoule direct les invitations quand j'ai pas envie d'y aller, et je passe pour une méchante et une malpolie :lol: )Alors oui, j'aurais beaucoup de choses à critiquer, mais finalement, je ne veux pas jouer le même jeu qu'eux, et surtout, parce que c'est leur vie, et ils en font ce qu'ils veulent.
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Je ne parlais pas d'entrer dans leur jeu mais de leur faire entendre raison en leur faisant comprendre qu'avant de vouloir nettoyer devant la porte des autres, on fait enlever les poubelles devant la sienne. Toi aussi tu trouverais surement à redire à leur vie mais tu ne dis rien car c'est leur vie et pas la tienne et vice versa
40 ans Belgique 21
C'est vrai que c'est un argument qui pourrait leur clouer le bec :) je vais garder ça en stock, même si pour l'instant, je préfère ne plus leur parler de ma vie amoureuse.

J'aime bien la métaphore des poubelles, je note! ;)
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
note, c'est gratuit ;)

Je vais sortir un livre avec les fois où on m'a dit "je note" lol
53 ans Nîmes (Gard) 147
:?

J'ai été dans la même situation que toi en ce qui concerne le divorce. Pour ma mère, c'était et c'est toujours une véritable honte, elle a tout fait pour que sa famille ne le sache pas. Paradoxalement, elle n'a jamais aimé mon ex-mari :lol:. Si en plus on rajoute le fait que c'est chez lui que vivent nos enfants en semaine... J'ai eu beau lui dire que cette décision avait été prise pour des raisons pratiques et surtout pour mes enfants, rien à faire, je suis une mère indigne et égoïste. :roll:

Bref, il n'y a pas longtemps, j'ai coupé les ponts avec ma mère suite à des paroles à mon égard qui ont fait déborder le vase. C'était une relation trop toxique. Je ne dis pas que ça doit forcément arriver avec toi, mais ça reste une possibilité (extrème, c'et vrai).

Ce que propose MaryMorgane est en effet pas mal :).

Bonne chance pour la suite. ;)
43 ans 93 1174
J'en ai connu des parents qui n'acceptaient pas la relation de leurs enfants et ça c'est toujours bien fini dès qu'il y a eu un enfant.

Moi je ne sais pas quoi te conseiller, peut être leur mettre la pression, si vous ne l'aimez pas, soit mais alors on ne vient plus chez vous. C'est un peu extrème je te l'accorde et ça peut être à double tranchant.
En tout cas bon courage.
B
32 ans 1
bonjour,

moi je vis la même chose mais c'est compliquer il ya 8 mois j'ai quitter mon copain il ma fais beaucoup de mal mais a l'heure d'aujourd'hui je l'aime toujours on se voit encore on se parle beaucoup et j'aimerais reconstruire quelque chose nous donner une nouvelle chance au fond de moi je sans que c'est possible mais mes parents ne veulent plus le voir et il me dise que si je leur fais sa il sorte de ma vie je veux pas les rendre malheureux mais moi la je suis avec quelqu'un que j'aime pas mais je sais pas qu'il sont rassurer mais j'en nai marre que doit je faire?
A
37 ans 1
Bonjour je viens un peu tard dans cette discussion qui date de 2009 lol
AENOR j'aimerai vous contacter en privé svp.
37 ans 11
tu dois vivre pour toi, si ta famille n'accepte pas et juge ce n'est pas de l'amour
j'espère que tout s'arrangera pour toi
B I U