MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Etre gothique,c'est quoi au fond ?

1
Nenufar je tiens à te dire que ton témoignage est absolument passionnant. Je suis en classe de première ES et dans le cadre du Baccalauréat je passe l'épreuve des TPE,  
qui consiste à choisir un sujet sur lequel on fait des recherches puis que l'on doit questionner à l'aide d'une problématique à laquelle on doit répondre dans un dossier dactylographié de 20-25 pages. Je m'adresse à toi car mon sujet est "Mécanisme d'identification à un groupe social : les gothiques", or tu affirmes être gothique. J'aimerais, si possible, te poser des questions par rapport à mon travaille pour savoir si je suis dans la bonne voie ou si je suis à côté de la plaque! Enfin, si tu as du temps à me consacrer bien sûr ^^ En plus, j'ai très récemment découvert la philosophie gothique, et je trouve l'étude de cette philosophie passionnante. Donc si tu pouvais t'adresser à moi par messages privés ou en m'envoyant un mail à l'adresse loic.gaston07@free.fr je serais ravi!
Merci d'avance!




Nenufar a écrit:
Mmm c'est une vaste question...
Personnellement je me considère comme "gothique" depuis 7 ans à peu près...mais je pense que chez les gens réellement gothiques il y a une prédisposition liée notamment au vécu personnel, quelque chose qui fait que lorsqu'ils "rencontrent" ce mouvement ils se sentent "chez eux"...c'est l'impression que j'ai eue en découvrant la mouvance gothique, l'impression de me retrouver face à des gens qui me comprenaient comme jamais ça n'avait été le cas avant, qui avaient des goûts et des aspirations proches de miens, qui ne me trouvaient pas "bizarre" ou "trop rêveuse" ou "distante" ou "inadaptée"...et j'avoue être assez d'accord avec la phrase qui dit "on ne devient pas gothique, on l'est ou pas".

Définir le mouvement gothique c'est quelque chose de complexe avant tout parce que l'une des principales qualités du gothique est son indépendance d'esprit et sa personnalité, des notions peu compatibles avec la notion de "mouvement" ou d'appartenance à un groupe. C'est pourquoi la plupart des gothiques ne se considèrent pas comme tels...ils feront toujours passer leur personnalité propre avant leur appartenance à un quelconque mouvement, groupe de pensée, philosophie...
Malheureusement à l'heure actuelle la plupart des gens qui se pensent "gothiques" ou prétendent l'être n'ont généralement pas réellement compris ce qu'était cette philosophie cet angle de vue qu'est le "gothisme"...ils cherchent à correspondre à l'image qu'ils ont de ce mouvement, image très largement relayée par les médias de personnes sombres, fascinées par la mort, la décadence, des sortes de punks dépressifs passant leur vie à méditer dans les cimetières sur la mort, le sang, la souffrance etc etc... en bref des gens avant tout rebelles, marginaux et construits autour de thématiques morbides.

Alors je ne prétendrai pas donner une définition générale de ce qu’est le fait d’être gothique puisque chaque gothique aura une vision différente de la chose mais je peux en revanche donner mon point de vue personnel sur la question ainsi que quelques bases « reconnues » je pense par la majorité des gothiques.

Etre gothique c’est avant tout voir la vie sous un angle un peu particulier, différent de la majorité des gens actuellement, et surtout loin de la manière dont la société actuelle nous pousse à la voir. Nous vivons dans une société axée sur la futilité, l’apparence, le rendement au détriment souvent de la qualité, l’hyperconsommation, la plastique, la course vers le futur, la culture de la bêtise de la masse etc etc... Nous vivons dans une société qui nous fait oublier d’autres valeurs comme la réflexion, la philosophie, la méditation, le respect de l’ancien, le mystique, le romantisme, la pureté…

Le « gothisme » (la encore tout le monde n’est pas d’accord au sein du mouvement sur l’utilisation du terme ^^) c’est un ensemble de choses : une philosophie de vie et de pensée, un certain sens de l’esthétique, une musique (des musiques même), une littérature, des références historiques, un attrait pour le mystique…en bref c’est un univers.

Le philosophie gothique est en désaccord total avec les « valeurs » de la société actuelle…le mouvement gothique descend d’ailleurs à l’origine du punk dont il a gardé le côté marginal et le refus de la société « contemporaine »…mais à l’inverse du punk contestataire et souvent encré dans la violence et l’action le gothique a préféré contester d’une façon plus « esthète » et réfléchie, privilégiant la pensée et la contemplation à l’action. Ce culte sourire et de la gaieté forcée prônés par la société actuelle ne nous parle pas. Nous allons mal, soit n’ayons pas peur de l’afficher. Nous allons bien n’hésitons pas non plus à le montrer (oui les gens sont souvent surpris de voir que les goth peuvent rire et sourire…non ce ne sont pas des dépressifs chroniques, juste des gens qui ont décidé d’exprimer leurs ressentis ouvertement qu’ils soient positifs ou négatifs).
Bref en ce qui concerne donc la philosophie gothique il y a un aspect très présent : le romantisme. Attention pas le romantisme à l’eau de rose que l’on sous sert bien souvent de nos jour, le bien pensant qui se finit toujours dans la joie et l’amouuuur… Non le romantisme originel, le sombre, étroitement lié au sentiments et donc par la même à la souffrance, à la violence, à la tristesse. Le romantisme de l’amour éternel, Roméo et Juliette, Tristan et Iseut, le romantisme d’un paysage de Caspar David Friedrich, désolé mais prenant, d’un texte de Chateaubriand, sublime étude comparée de la nature et des sentiments, ou d’une Ophélie, cadavre flottant au milieu des fleurs, morbide vision mais ô combien poétique et fascinante,. Ce romantisme étroitement lié à la mort, à la beauté perdue du passé. Ce romantisme qui nous pousse inexorablement vers la mort, vers l’au delà, vers le mystique, la survivance des âmes…une façon comme une autre non pas de se complaire dans la douleur mais d’y faire face par la pensée, le souvenir…
Le côté mystique des choses est très important aussi dans l’univers gothique, il y a toujours une fascination pour les créatures, l’aspect fantastique des choses ou tout au moins si ce n’est pas le cas une curiosité autour de la mort, de la disparition du corps, très liée au passé. Le monde des esprits, les cimetières, ce sont des choses qui nous ramènent à un univers passé, disparu, intriguant…

Ce goût pour le passé et ce refus du présent se retrouve aussi beaucoup dans le look gothique, en même temps encore une fois je pense qu’il y a autant de gothiques que de looks gothiques… ^^ Il y a plein de branches différentes du style médiéval au cyber (très futuriste) en passant pas le Pagan, le « Curiste » ou le Victorien…mais il y a toujours deux élément communs, le refus du classicisme, du côté passe partout, le refus de répondre aux codes actuels de la mode et également la recherche de l’esthétique. L’esthétique est particulièrement importante chez les gothiques, cela se retrouve dans les vêtements (corsets, dentelles, robes longues, dread synthétiques etc…) les bijoux et objets en tout genre (du collier victorien au masque de soudeur en passant par les gants et les lentilles colorées…) le maquillage souvent très évolué…bref le gothique évoques d’autres époques passées ou à venir mais toujours en apportant un soin extrême à son look. Après les années passent et souvent chez les goth entrés dans la vie active (intégration oblige), on ne retrouve ce style qu’en soirée. Mais même dans ce cas ce sont souvent des gens qui soignent énormément leur apparence tout en l’adaptant à un style de vie plus « classique » et qui gardent toujours une attache symbolique mais discrète à leur philosophie, un trait d’eye liner, un ras du cou, des habits noirs, une couleur de cheveux, une paire de bottines 19ème, … bref des petits détails pas forcément perceptibles mais bel et bien présents…tout est dans le dosage et l’équilibre mais les tenues gothiques très typées ne sont généralement pas compatibles avec un travail notamment ^^…

Après il y a aussi une part très importante accordée à la culture et à l’art en général (toujours liée à l’attirance pour l’esthétique dans la plupart des cas mais également avec une volonté de se placer « au dessus de la masse »). La littérature et la musique notamment ont une grande place dans le cœur des gothiques. La encore les goûts sont complètement différents d’une personne à l’autre mais on retrouve bien souvent des bases communes dans les musique de type new wave, batcave, ambiant, et également dans certaines formes de métal mais il y a aussi bien d’autres types de musique qui attirent certains gothiques , la musique celtique, le pagan folk, la trip hop, la musique classique…beaucoup de musiques électroniques également avec même des types de musiques électroniques axées goth comme l’électro dark ou l’électro goth voire l’indus…
La littérature a donc également beaucoup d’adeptes, plus dans les branches « à l’ancienne » du mouvement…notamment parmi les écrivains romantiques comme Chateaubriand, Lamartine, Balzac, de Musset, de Vigny mais aussi les poètes sombres et torturés comme Verlaine, Baudelaire…
Bref la culture tient beaucoup de place au sein de ce mouvement, beaucoup de soirées, de concerts, d’expos…l’univers gothique est un univers propice à la création et qui rend bien aux créatifs l’intérêt qu’ils lui portent…

Bon j’en parlerai pendant des heures mais voila en très large quelques bases de ce que peut être le mouvement gothique, des notions acceptées par tous mais aussi des points de vue plus personnels…j’espère que ça aura pu te donner une idée un peu plus précise de ce que c’est être gothique…

Pour ma part il y a donc beaucoup de tout ça mais j’accorde également une importance plus grande que la moyenne à la nature, aussi bien sous un angle esthétique (beauté des paysages) que sensuel (émotions et sentiments à son contact) ou mystique de par mes croyances animistes…c’est une vision qui se retrouve souvent dans la branche la plus romantique du mouvement mais qui n’est pas le lot de tous ^^
49 ans Sur un gros arbre perché 7658
Aristote, Diogène, Épicure, Nenufar, Plutarque, Sénèque...
35 ans 4879
Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
Aristote, Diogène, Épicure, Nenufar, Plutarque, Sénèque...

fiche le camp matou cynique :p et laisse moi corrompre instruire les petits jeunes en paix :p
49 ans Sur un gros arbre perché 7658
Oh, ne t'offusque pas.

Je suis le premier surpris de te voir passer de la catégorie 'modèle fétichiste torride' à la catégorie 'sujet de dissertation pour lycéen'.
35 ans 4879
Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
Oh, ne t'offusque pas.

Je suis le premier surpris de te voir passer de la catégorie 'modèle fétichiste torride' à la catégorie 'sujet de dissertation pour lycéen'.


Vil flatteur. :fouet: :lol:
Ceci dit le topic date un peu de 2009 (pfuiii le coup de vieux, j'ai bien ri en me relisant).
35 ans 4879
Mais...c'est quoi ce boxon dans les citations et les smileys qui marchent pas? :(
49 ans Sur un gros arbre perché 7658
J'allais répondre "No Future" ^^
9
Salut rien_de rien,
On naît Gothique. On ne le devient pas. Le Gothique aime le mystère, l'Amour, la mort, un au-delà, la tristesse, la beauté, les tombes, les cimetières, l'obscurité, les paysages d'orage, les paysages de nuit, les paysages médiévaux, les châteaux, le merveilleux, le féerique aussi, et le romantisme, l'imaginaire.
Le Gothique aimerait vivre dans ce monde de mystère, d'Amour, de tristesse, de solitude, d'espèrance aussi.
Crois-Moi, c'est super d'être Gothique.
Rhysh G.
M
39 ans 1
salut tout le monde, pour moi être gothique passe beaucoup par les goûts musicaux, j'écoute surtout du rock, en faite du coup je dirais plutôt que j'ai un style rock plutôt que goth mais l'un inspire l'autre, je suis aussi très romantique, mais genre "dark", pas genre comédie romantique américaine lol, et ça passe aussi par les paroles de chansons romantiques (comme Evanescence), j'écoute aussi des groupes considéré comme "emo", par ex: my chemical romance, panic!at the disco,tout ça pour dire que j'ai du mal à me situer lol, sinon côté vestimentaire, j'adore les veste noir à capuche de groupe de musique, et ma couleur préferée est le violet fonçé, j'aime aussi beaucoup comme amy lee la chanteuse d'Evanescence se look, souvent en jupon et en corset, voilà voilà, c'est une façon d'être gothique parmis beaucoup d'autres
9
Salut à toi MelB,
Moi aussi j'ai toujours été fasciné par le violet.
Bien que je puisse aimer des musiques non gothiques, dans le strange, mon groupe préféré, peut-être le seul d'ailleurs, est DIMMU BORGIR. C'est pour moi une musique fascinante.
Je dois dire que j'ai toujours eu des goûts gothique, en fait je suis né ainsi, mais je n'ai appris que plus tard que mes goûts étaient appelés "gothique".
J'ai décris précédemment ma mentalitété, j'ai accumulé au fil du temps, des objets, photos, 100% gothiques.
D'ailleurs sur internet on trouve des images gothiques d'une beauté inégalable.
Mais côté vestimentaire, même si jail acheté des habits gothiques , je ne peux les porter dans la vie courante, et je n'ai que des indices, qui le devoile, genre bague ou pendentif.
Je suis vraiment content d'être ne ainsi, c'est pour cela que je dus : on naît, Gothique !
A+
9
Dans ma dernière phrase, c'est "je dis" il y a eu une faute de frappe, il est écrit : "je dus".
B I U


Discussions liées