MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Manger à sa faim ce que l'on veut...

33 ans Vie de... (-_-)' 1067
Je vais passer pour une hérétique mais je trouve ce conseil limite...pour mon cas en tout cas.

Je l'avais déjà dit ailleurs (je ne sais plus où) si je devais m'écouter  
je mangerais à chaque fois pour 3 et ce serait des chose pas sains du tout!! (chocolat et autres bonne chose de ce type)
Et je précise que ça concerne ma faim et non ma gourmandise, hein?!

Alors vous en dites quoi?
C
47 ans là 2187
Que depuis un moment tu n'as certainement pas écouté ta faim et que ton corps te hurle son désespoir.

Si tu l'écoutais, peut-être que tu prendrais quelques kilos, mais au bout d'un moment, ton corps se rassurerait et t'enverrait des signaux de faim moins alarmistes.
49 ans 76 10598
Je dirais, en plus de ce qu'a dit Passiflore, que tu ne dois pas vraiment savoir ce qu'est la faim, que tu n'as pas vraiment essayer de l'écouter sur une longue période histoire de voir, que tu as peur de prendre du poids, que tu es certainement dans le contrôle ...
38 ans 5932
J'en pense que si tu écoutais ton corps et qu'effectivement tu manges des choses sur lesquelles tu te restreint d'habitude, ça n'aurait qu'un temps. Ensuite, ton corps finirait par se rendre compte que tu ne le restreint plus, qu'il pourra avoir tout ça quand il en aura envie, et ça cessera comme ça a commencé.

Tiens, un exemple, aujourd'hui mon beau-père a mangé quelque part avec des amis. Ce sont eux qui ont apporté la nourriture, comme prévu. Or, ce sont des gens qui contrôlent tout le temps tout ce qu'ils mangent, les quantités, etc, et lui avait très faim parce qu'il avait fait des efforts physiques. Il a donc eu un mini-repas avec rien qui lui tienne assez au corps, et il avait bien sûr encore faim. Et bien ces sucreries qu'il n'aime pas d'habitude (les barres chocolatées, avec du caramel, etc), s'il s'était écouté il se serait jeté dessus.
Ce n'était pas par gourmandise mais par faim, et par réaction au fait d'être retreint par eux (d'ailleurs ça nous a un peu surpris parce qu'il n'aime pas le sucré normalement et il touche à peine à mes gâteaux quand j'en fais ni même à ceux qu'on achète, aux anniversaires et autres).
Finalement, il ne s'est pas écouté, mais pour ne vexer personne il a fallu qu'il trouve une excuse pour manger autre chose, à sa faim, au gouter.

Ce soir, il a fait un repas "normal", à sa faim... et ce sans sucreries, alors qu'il y en avait dans le placard derrière lui.

Le corps a certaines réactions quand on le restreint, comme celle de se jeter sur ce qu'on évitait lorsqu'on lève la restriction.
33 ans Vie de... (-_-)' 1067
Alors une chose, je peux vous garantir que je sais ce qu'est la faim (pour m'être déjà affamée au point de tombée dans les pommes à cause de l'hypoglycémie)

Je mange vraiment quand j'ai et je viens de me rendre compte que je ne grignotte plus autant qu'avant!! (ça c'est cool par contre) mais quand j'ai faim, j'ai envie de manger, crèpes, chocolat, tartines au chocolat,... mais aussi des repas normaux et si je m'"écoute" ben je me ressers et de manière trop abondante!!

Ben oui j'ai peur de grossir mais jusqu'a aujourd'hui ça ne m'a pas empêchée de manger tout ce que je voulais et je n'ai jamais diabolisé des aliments de ma vie (et mes deux ans de médecines et ma diet ne fant que me conforter dans cette idée)

Voilà.
L
44 ans Angers,49 1219
Bonsoir! peut être as tu vécu un stress ou un événement récent ou passé qui pourrait expliquer le fait que tu ne veux manger que sucré,en ce moment? Quand à manger 3 fois plus,c'est une question de satiété.Ecoutes ton corps et vois ce que ça peut donner,à un moment ou un autre, tu parviendra bien à te limiter sauf si c'est psy,c'est plus compliqué.Le changement de saison peut aussi provoquer une légère dépression et incite à manger plus,ça peut être un début d'explication. ;)
38 ans 5932
Quand tu parles de manière trop abondante, c'est par rapport à quoi ?
Est-ce que tu te ressers jusqu'à sentir que tu es bien pleine, que tu ne peux plus rien avaler ? Ou alors jusqu'à sentir que tu es arrivée à satiété ?
50 ans 35 10308
Quand tu dis que tu t'écoutes, tu écoutes ton corps ou tu écoutes ta tête? Tu dis que tu sais ce qu'est la faim, mais est-ce que tu arrives à sentir la satiété? J'ai un peu le même problème que toi en fait, mais je suis à peu près sûre que je mange plus que ma faim. Comme dis Lalwende, j'ai plutôt tendance à m'arrêter quand je suis "pleine", mais je pense qu'à ce moment là j'ai dépassé ma faim, que j'ai largement passé le seuil de la vraie satiété. C'est pas facile à sentir je trouve. Je pense qu'il faut arriver à prendre son temps pour manger, bien réfléchir après chaque bouchée à savoir si on a vraiment encore faim ou juste envie de manger encore parce que c'est bon. C'est un long travail je crois.
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
sentir la faim parce qu'on s'est affamée n'est pas la même chose que sentir la faim qui apaise juste les besoins du corps
si tu t'affames tu perturbes tes sensations et tu empeches la remontée au cerveau et l'analyse des signaux qui te disent tes besoins alimentaires justes apres c'est plus difficile de reprendre contact avec la faim qui correspond aux besoins energétiques et pas plus
enfin c'est ce qu'il me semble
41 ans Angers 1764
Je crois qu'il faut distinguer 2 choses : Le besoin et l'envie.

La faim, c'est le besoin. L'envie, c'est quand tu manges alors que tu n'as pas/plus faim, par gourmandise (ou ennui ou ce que tu veux).

Personnellement, la première assiette me rassasie mais quelques fois, j'ai encore envie de manger et je sais pertinemment qu'une deuxième assiette serait de trop pour mon ventre (c'est bien simple, si je cède à l'envie, j'me sens gavée comme une oie). D'autant plus que bien souvent, l'envie passe assez rapidement. Après, c'est vrai que ce n'est pas évident de séparer les deux..
T
48
Tout est dans ton titre sans que tu t'en rendes compte.

Manger à sa faim ca veut bien dire, ce que ca veut dire. A sa faim, ca signifie bien manger SELON sa faim ni moins, ni plus. Y'a aucun miracle, on peut manger de tout oui, mais pas plus que notre satiété nous l'indique. Parfois, la satiété arrivera après une portion, parfois après deux, ca dépendra de notre faim, des jours, mais elle arrive toujours à un moment ou un autre. Le plus dur c'est de savoir l'écouter.

Au début, on tatonne beaucoup. On a l'impression que notre faim va nous dévorer, qu'on sera jamais capable de s'arrêter. Au début on a l'impression qu'on pourrait manger des gateaux au chocolat du matin au soir. On reprends d'ailleurs du poids au début, à force de tatonner. Pis on se rends compte à force de temps et d'expérience, que notre faim n'est pas un monstre qui nous pousse à dévorer mais juste un signal comme le fait d'avoir chaud ou froid, on se rends compte qu'on est capable de s'arrêter quand notre faim est comblée et que finalement on n'a pas besoin de plus que les autres, on se rend compte que non, passé une période où on rattrappe tout ce qu'on ne pouvait pas manger quand on était en restriction, on a envie de tout. J'ai des périodes où je me surprends à n'avoir envie que de poissons, d'autres de légumes. Parfois j'ai des périodes où j'ai envie de sucré surtout, mais ca va, ca vient.

Le plus dur c'est d'apprendre à se faire confiance, notre corps, notre faim n'est pas un traite qui n'attends qu'un relachement pour nous faire engloutir tout ce qui tombe sous la main. Ca prends du temps, mais c'est possible.
H
45 ans 15
Bonjour,

Citation:
si je devais m'écouter je mangerais à chaque fois pour 3 et ce serait des chose pas sains du tout!! (chocolat et autres bonne chose de ce type)


Qu'entends-tu par "si je devais m'écouter" ?

J'ai l'impression que tu ne parles pas de la sensation de satiété (quand le goût des aliments diminue) mais de ton envie de manger, de te remplir l'estomac.

J'ai commencé une RA il y a peu, et lorsque j'ai envie de manger du chocolat, des gâteaux... je le fais.
Et pas forcément quand j'ai faim.
En revanche, à la différence d'avant, je fais bien attention au goût, et je m'arrête lorsque je me rends compte que l'aliment que je mange n'a presque plus de goût.

Du coup, j'ai réussi à me faire plaisir, sans frustration ni culpabilité, ni excès non plus, parce qu'au final j'aurai mangé quelques carrés de chocolat et non toute la tablette comme auparavant.

Et j'attends que la faim revienne avant de remanger.

D'ailleurs, hier soir vers 18h, j'ai mangé du chocolat, des biscuits... jusqu'à ce que les aliments deviennent fades. La satiété est vite arrivée, mais m'arrêter ne m'a pas frustrée. Et j'ai dîné tard et peu.

Donc, oui, on peut manger à sa faim ce que l'on veut. Mais j'imagine que c'est plus dur pour les personnes qui souffrent de TCA.
33 ans Vie de... (-_-)' 1067
Coucou,
Par "m'écouter" je parle vraiment de faim

les fois où je me suis laissée aller (appliquant la RA) je mange jusqu'à satiété (comme tu le dis plus de goût) mais les quantité pour en arriver là sont trop monstrueuses!!!!
Ce que je fais, c'est que je mange une portion normale (non pas de truc de régime mais une bonne assiette) et je bois beaucoup d'eau et je n'ai plus jusqu'au repas suivant.

Mais quelqu'un à pointé quelque chose d'important chez en parlant d'un truc: Je n'aime pas avoir faim! Je n'aime pas ça parce qu'avant quand je m'affamais, j'avais tellement mal au ventre que des fois j'en vomissais (que de l'acide gastrique :roll: ). Depuis, pour moi la faim, c'est ça même si je vis des faims normales, je pense toujours à ça et ça me fait peur.

Aussi mes TCAs ne sont pas journalier! Ils sont par période (plus je vais mal, moins bien, je mange :( ) Mais quand tout va relativement bien: Quand j'ai envie, je n'ai pas faim mais quand j'ai faim, j'ai envie. Et je mange comme je le dit précédemment et je n'ai plus faim, je savoure et je connais la satiété.

Voilà, je vous laisse analysez ça et me donner des réponses intéressantes (com d'hab d'ailleurs :D )
39 ans Montréal 1666
Si tu as vraiment faim, tu peux bien manger n'importe quoi pourvu que tu t'arrête à satiété. Ce n'est pas nécessairement quand les aliments ne goutent plus bon mais quand il y a une baisse de gout. Vaut mieux s'arrêter avant dans le doute, et tu pourras remanger dès qu'un signe clair de faim réapparait.

Si ça peux te rassurer, j'ai perdu mes premiers kilos, et surtout mes restrictions et ma folie du contrôle alimentaire, avec deux semaines de fondants aux chocolats, suivis de tout ce qui pouvait me faire envie. Mon but n'a jamais été de tripper légumes, mais a mon grand étonnement, j'ai fini par avoir envie de fruits, de fromage cottage et de légumes verts... Le corps fin finit par se faire entendre quand, finalement, on l'écoute!
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
Ninami a écrit:
Coucou,
Par "m'écouter" je parle vraiment de faim

les fois où je me suis laissée aller (appliquant la RA) je mange jusqu'à satiété (comme tu le dis plus de goût) mais les quantité pour en arriver là sont trop monstrueuses!!!!
Ce que je fais, c'est que je mange une portion normale (non pas de truc de régime mais une bonne assiette) et je bois beaucoup d'eau et je n'ai plus jusqu'au repas suivant.

Mais quelqu'un à pointé quelque chose d'important chez en parlant d'un truc: Je n'aime pas avoir faim! Je n'aime pas ça parce qu'avant quand je m'affamais, j'avais tellement mal au ventre que des fois j'en vomissais (que de l'acide gastrique :roll: ). Depuis, pour moi la faim, c'est ça même si je vis des faims normales, je pense toujours à ça et ça me fait peur.

Aussi mes TCAs ne sont pas journalier! Ils sont par période (plus je vais mal, moins bien, je mange :( ) Mais quand tout va relativement bien: Quand j'ai envie, je n'ai pas faim mais quand j'ai faim, j'ai envie. Et je mange comme je le dit précédemment et je n'ai plus faim, je savoure et je connais la satiété.

Voilà, je vous laisse analysez ça et me donner des réponses intéressantes (com d'hab d'ailleurs :D )


la faim dont tu parles ce n'est pas la faim mais la famine tu le dis toi même, il est normal que tu te remplisses en excès puisque tu raisonnes encore en terme de famine
tu es encore dans la logique TCA donc j'ai bien peur que tu ne ressentes pas encore la faim, si tu acceptes de lacher le controle, comme le dit Vertige, la sensation reviendra mais ça fait peur hein de refaire confiance à son propre corps
B I U