MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Avoir toujours était ronde ou l'être devenue? Quoi de pire?

N
33 ans 5
Salut tout le monde!

Voilà tout est dans le titre, c'est une question que je me suis plusieurs fois posée...
J'ai était bcp plusmince que maintenant, et d'un coup, (oui, oui, sans  
blague, super rapidement) hop 10 Kg en trop!!!


Je voulais avoir votre avis. Qu'en pensez vous? Comment vivez vous le premier ou second cas?!

Bizz
S
68 ans region parisienne 14
j'ai pris 25 kg lors de ma grossesse eh oui, on change de garde robe quand on est enceinte
je suis passe du 36 pour 1,68m au 44
depuis je n'ai jamais maigri plus de 10kg, repris evidemment
j'en suis tout doucement au 46
alors oui c'est difficile de devenir ronde, surtout que ma tete ne suit pas
je crois ausi que le fait de n'avoir que 15 ou 10 kg a perdre ça n'interresse pas les medecins,
je suis en permanence en regime non pas pour maigrir mais pour ne pas grossir plus
c'est vrai que la souffrance n'est peut etre pas proportion
elle au nombre de kg en trop pour certaines comme moi
R
35 ans 15384
Le devenir est effectivement très difficile. Je suis passé du 36 au 46 en quelques mois,ca fait très mal ... Le regard de soi,des autres,tout change,et s'habituer a ce nouveau corps qu'on ne reconnait plus c'est encore pire.
Aujourd'hui,j'ai perdu une dizaine de kilos,je suis au 40 et bien contente quand meme,mais cette période d'obésité m'a néanmmoins appris la tolérance envers les personnes en surpoids et obèses,donc ce n'était pas une si mauvaise période au fond.
3544
passée d'un 38/40 à un 44/46 en 5 ans à peine, je ne me suis toujours pas habituée...j'arrête pas de me dire qu'un jour je retrouverais mon 40... enfin, je vais tout faire pour!

et le regard des autres...les remarques "ohlala t'as grossi dis donc!!!"....oui, c'est très dur!
A
36 ans 3124
Je ne sais pas si on peux dire que c'est "pire" ou "mieux" car chacun voit midi à sa porte et tout le monde n'appréhende pas son corps et ses kilos de la même façon.

Je pense qu'il y a des personnes qui ont toujours été en surpoids et qui le vivent toujours très mal et a contrario, des personnes qui, avec le temps, on appris à vivre avec de façon harmonieuse.

Il y a aussi de ces personnes qui prennent du poids d'un coup, pour raisons X ou Y et qui ne le vivent pas forcément comme un fardeau, et d'autres pour qui ce changement radical est assez perturbant.

J'ai pris une 15aine de KG sur 3 ans et demi, je ne le vis pas forcement bien...mais je le vis mieux qu'au début car j'apprends petit à petit à habiller ce nouveau corps...mais il y a des circonstances ou des moments où je ne l'accepte pas du tout et le renie...et je me rend compte que c'est souvent au contact d'autrui que je suis mal à l'aise...la peur d'être juger et/ou de souffrir sûrement, la peur du rejet etc...
109 ans 2475
Je suis devenue ronde à l'âge adulte...

Quelque part, je me dis que j'ai quand même eu la chance d'avoir une enfance et une adolescence sans subir de moqueries de la part de mes petits camarades d'école, parce que je crois que ça, ça doit vraiment être dur.

Je fais un 46 en haut et plutôt un 48 en bas. Malheureusement (ou heureusement, je ne sais pas), je me regarde toujours comme si je faisais encore du 40...
S
31 ans 3465
Ossiane a écrit:
Je suis devenue ronde à l'âge adulte...

Quelque part, je me dis que j'ai quand même eu la chance d'avoir une enfance et une adolescence sans subir de moqueries de la part de mes petits camarades d'école, parce que je crois que ça, ça doit vraiment être dur.

Je fais un 46 en haut et plutôt un 48 en bas. Malheureusement (ou heureusement, je ne sais pas), je me regarde toujours comme si je faisais encore du 40...


Je me reconnais tellement dans cette phrase!

Dans l'adolescence j'ai toujours eu, un léger surpoids ( c'était l'histoire de 5-6 kgs en trop) et malgré quelques complexes, je m'acceptais plutôt bien, jusqu'au jour ou paf...J'ai pris un peu près 40 kgs en env. 8 mois.

Ca choque, parce qu'on a pas le temps de réaliser en si peu de temps, la prise de poids conséquente. Et comme Ossiane, quand j'étais à ce poids là, je me voyais toujours comme dans mon 40. Avant de savoir que j'avais pris de poids ( parce qu'ado je ne me pesais que durant les visites médicales) je me comprenais pas pourquoi mes pantalons ne m'allaient plus.

Et inversement, aujourd'hui, alors que je mets un 38, donc que je n'ai jamais été aussi mince, je n'arrive pas à voir la différence et l'affinement de ma silhouaite.

Dans mon cas en tout cas, ça a été très dur, parce que dans ma tête j'étais toujours comme avant. Et c'est que, en voyant mes habits trop petit, et ma famille s'affoler parce que j'étais "obèse", que je m'aperçevais du changement qu'il y avait en moi.
Je pense pas que ça va t'aider, mais je faisais de l'atlétisme jusqu'à 10 ans, je grossissai progressivement. A 12 ans, ma mère m'a mise au basket. Je continuai de grossir. A 15 ans j'ai tout arrêté, et là c'est la descente aux enfers. Environ 90 kg vers 16 ans, 100 à 18 ans, et de février 09 à septembre 09 (19 ans), j'ai pris 30 kg. J'ai grossi depuis je pense. C'est dur d'entendre la famille de mon père, génétiquement gros, me critiquer... J'espère t'aider, bises les filles !
C
49 ans 1965
Je n'ai jamais été mince... mais j'ai pris beaucoup de poids à cause de TCAs pendant mon adolescence... ensuite j'ai perdu du poids naturellement, sans le vouloir... et je suis passée de la taille 44 à 38∕40... (à titre d'exemple, plus ou moins selon les marques). Comme tout le monde, y a des jours avec et des jours sans...

Mais je pense qu'il est plus facile d'avoir toujours été ronde parce que − tout simplement − tout changement est contrainte et perturbation...
Je suis devenue ronde. Jusqu'à mes 20 ans j'étais dans la norme. 3 ans plus tard je faisais 135 kilos. Comme beaucoup, je ne les ai pas vu venir. C'est une situation dure à gérer, j'ai passé beaucoup de temps à éviter les miroirs. Je me cognais tout le temps dans les meubles. J'ai du mal à faire le deuil de ma taille 40, je mets aujourd'hui du 54.
J'ai toujours l'espoir de redevenir mince même si mon rapport à mon corps c'est arrangé avec les années.
Le regard de l'entourage est assez dur à supporter. Il y a beaucoup de gens qui m'ont connu mince que je refuse de revoir.
42 ans 4830
Citation:
Mais je pense qu'il est plus facile d'avoir toujours été ronde parce que − tout simplement − tout changement est contrainte et perturbation.


tu dis ça parce que tu ne l'as pas vécu je pense!... j'ai commencé à grossir pour ma part vers 7 ans (comme beaucoup apparemment...) et j'ai toujours depuis été grosse. pas ronde, grosse! et franchement, subir les moqueries, les airs de dégouts, les insultes, les humiliations en tous genres (et même de ma famille) constamment et les coups quand on est enfant, puis ado en mal d'acceptation c'est très très dur. je rentrais de l'école en larmes presque tous les jours. quand on est à une période ou tout ce qu'on veut, c'est ressembler à l'autre, se faire des amis, être accepté quoi, et constater que jamais ça ne sera possible c'est dur!.. voir toutes ses copines sortir avec des mecs et raconter leurs histoires quand toi à côté tu n'es que "la bonne copine" parce que même si tu plais à certains, aucun n'osera essuyer les moqueries de ses potes en se tapant "une grosse", voir tes copines sortir en boite et ne pas vouloir t'emmener de peur qu'on ne te laisse pas rentrer ("parce que tu comprends, c'est une boite vachement sélect, ils font rentrer que les gens beaux")...liste non exhaustive...

franchement, tout ça, ça marque. en même temps ça forge le caractère et ça a fait de moi ce que je suis aujourd'hui, avec la carapace, l'humour, la répartie...qui va avec. on peut dire d'une certaine façon que je fais partie de ces "survivantes" qui se sont battues avec les armes qu'elles avaient! (et s'en sont plutôt pas mal sorties avec le recul je pense...)

mais dire que j'aurais moins bien pris le fait de prendre 5 ou 10 kg maintenant...ça m'étonnerait fort! bien sur que quelqu'un qui passe du 38 au 46 en quelques mois doit super mal le vivre, ne serait ce que parce qu'il ne reconnait pas l'image que lui renvoit le miroir (l'effet inverse est vrai aussi.. quand on perd en peu de temps beaucoup de poids on a du mal à faire la corélation entre ce qu'on voit et ce qu'on pense être... la subjectivité est souvent de mise en ce qui concerne le poids!). bien sûr qu'il faut un temps d'acceptation de tout ça qu'un obèse de longue date a déjà fait souvent depuis longtemps, mais de là à sous-entendre que c'est encore plus dur que d'être né comme ça, surement pas!

rétrospectivement, ça me fait quand même doucement rigoler (jaune) de voir que certain(e)s se trouvent immonde avec juste 10 kg de trop...(qu'à mon avis le reste du monde ne voit même pas). pour ma part ce n'est pas une dizaine, mais plusieurs dizaines de kilos en trop que je porte depuis toute ces années! et devenir obèse étant adulte n'apporte certainement pas le même genre de mal-être qu'adolescent ou enfant. la honte qu'on peut éprouver vient de soi, pas du regard et des insultes des autres (qui entre temps ont pour la plupart appris un minimum de politesse et de règles de vie en société...on ne tape plus "la grosse" pour rigoler). moi j'ai l'impression d'avoir le poids de tout ce mépris et de toute cette violence passée en plus de la graisse...

ok ok je sais que tout le monde n'appréhende pas ses kilos de la même façon, et je m'en voudrais de minimiser leur peine, leur complexe face à ça.. mais bon je trouve ça un peu déplacé...tant pis si ça choque certains!
R
35 ans 15384
Je plussoie Gurgle. Des amies qui ont toujours été rondes ( et qui sont par ailleurs vraiment jolies ;) ) me dise qu'elles ont beaucoup souffert dans l'enfance de leurs kilos en trop. Moqueries,humiliations quasi quotidiennes,honte de leur propre image,parfois troubles alimentaires,etc ...
C
49 ans 1965
Tu as raisons, je n'ai pas vécu cela... et je n'ai donné mon avis que par mon expérience comme tu donnes le tien par ton expérience...

Tout compte fait, l'idée de savoir "quoi de pire" n'est pas appropriée... c'est de l'ordre du ressenti... propre aux sensibilités de chacun.
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Je pense avant tout que ce n'est pas comparable. Je n'avais pas de problèmes de poids en étant petite mais j'ai subi beaucoup de railleries de ma famille qui me trouvait bouboule (ma famille est littéralement obsédée par le poids) et ce sont ces mêmes railleries qui ont fini par faire de moi une adulte obèse. L'enfance et l'adolescence sont des moments clés qui forgent ce que nous devenons. Je comprends la souffrance que tu as pu ressentir même si ça paraît un peu sur fait de répondre cela.
PoisonCandy a écrit:
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis Gurgie. Je pense avant tout que ce n'est pas comparable. Je n'avais pas de problèmes de poids en étant petite mais j'ai subi beaucoup de railleries de ma famille qui me trouvait bouboule (ma famille est littéralement obsédée par le poids) et ce sont ces mêmes railleries qui ont fini par faire de moi une adulte obèse. L'enfance et l'adolescence sont des moments clés qui forgent ce que nous devenons. Je comprends la souffrance que tu as pu ressentir même si ça paraît un peu sur fait de répondre cela.
B I U