MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Couple, rondeurs et solitudes.

5031
Bonjour, bonsoir,

Hier soir, j'ai eu une discussion avec chéri (bon je vous rassure rien de grave, tout va bien entre nous \:D/ ) et la discussion portait sur le  
poids, et le rapport avec l'alimentation.
Il m'a dit des choses que je ne soupconnais pas, un peu comme s'il avouait des choses. En quasiment 3 ans de vie commune il a prit au moins 15kg, et moi je l'embetais en parlant de régime, nutritionniste bla-bla...
Hier soir, il m'a dit qu'il n'avait jamais eu faim, qu'il mangeait parce qu'il s'ennuyait :?
et surtout qu'il n'arrivait pas a s'arreter. :cry: il m'a aussi dit qu'il angoisse quand il ne mange pas, au point d'avoir des crises ou seule la bouffe existe (il court a l'épicerie en bas de son bureau pour faire le plein de cochonneries type cacahuètes, noix de cajou, M&M's, etc) et il est incapable de controler ces angoisses de manque.

Avant (il y a 5-6 ans voire +), il prenait du poids la semaine et s'efforcait de le perdre le weekend. Mais les angoisses apparaissaient le dimanche soir et du coup il culpabilisait encore + apres vu qu'il mangeait n'importe quoi...

Je me sens coupable de pas avoir compris ca, de pas avoir vu ces angoisses et surtout de l'avoir acculé pour des consultations chez le nutritionniste.

Il a lu plein de livres sur la prise de poids, les comportements alimentaires, les régimes, et il me conseille de lire celui de Zermati "maigrir sans régime"...
Je lui ai aussi parlé de mon mal être, dû a mon poids et apparement il ne se doutait pas que je le vivais aussi mal :(

En 2010, on aimerait bien se reprendre en main, pas faire un régime mais essayer de se comprendre et de remedier a ces comportements si on peut le faire...
Lui pense qu'il faudrait voir un psy, surtout pour lui, pour comprendre pourquoi cette peur atroce de manquer de nourriture. et pour moi, histoire de comprendre mes pulsions et ma phobie carnée.

Avez vous deja traversé ce genre de situation? Comment vous en etes vous sorties?

je culpabilise vraiment, j'ai le sentiment de ne pas avoir vu qu'il allait mal, et j'ai l'impression d'avoir fait empirer les choses :cry:

pensez vous qu'il y ai une solution pour lui? pour qu'il aille mieux?

merci d'avoir lu mon pavé, j'avais vraiment besoin de me confier :oops:
48 ans 35 10308
D'abord ne culpabilise pas, ça va juste te faire de la peine inutilement. Tu as vu ce qu'il a voulu/pu te montrer et si ça se trouve il a fait beaucoup d'effort pour te cacher ce mal être, tu n'as rien à te reprocher. A ce que tu dis, lui non plus n'a pas ressenti que tu étais mal aussi, donc il va se culpabiliser aussi... Ne vous faites pas du mal l'un à l'autre pour des choses qui sont passées.

Ce qui est important je crois c'est que vous en ayez parlé si franchement, c'est quelque chose de très important dans la démarche et très positif pour la suite. Maintenant c'est clair pour vous deux et puisqu'il a envie de faire quelque chose pour régler son problème ce que tu peux faire de mieux c'est l'encourager et l'accompagner. Si lui sent qu'il a besoin de voir un psy, je pense que c'est bien qu'il le fasse. Et toi, tu en as envie? Tu penses que ça pourrait t'aider?
5031
merci pour ton message Sarnia :)

C'est quand meme dur de ne pas culpabiliser dans cette situation... mais je vais essayer :?
Moi je veux bien aller voir un psy, a condition et a cette unique condition c'est qu'il ne me donne pas de traitement médicamenteux. J'ai été hospitalisée 3 mois en HP, et 1 an en hopital psy de nuit, et j'ai eu en tout 5 ans de thérapies et de traitements... donc je veux surtout pas retomber la dedans.
mais si c'est juste pour parler, et comprendre pas de soucis.
je ne sais pas s'il pourra m'aider pour ma phobie, vu qu'une dizaine de médecins ont échoués... :( mais le plus important n'est pas ca, c'est lui...

il m'a dit que pendant ces crises il "perdait la tete"...
je ne sais pas qui consulter aussi... un psy? un psy spécialisé? une clinique spécialisée dans les addictions alimentaires? ...
je suis un peu perdue :(
A
36 ans Nice 21965
tant mieux que tu t'en rendes enfin compte car on t'en avais parlé sur un ancien post mais tu l'avais refuse, enfin bref...

apparement monsieur est boulimique (je peux me tromper) et le mieux serait d'aller consulter un psy specialisé dans les tca, en parler pas mal ensemble ect...

bon courage pour la suite
53 ans 14650
Ce que tu descrit pour ton copain c'est du hyperphagie (d'après moi)..j'avais exactement la meme comportement

Je faisais des "crises" incontrolable ou j'acheté des quantities de nouriture et je les ai avaler en "cachette". Ca m'etre arriver d'aller 3 fois au magasins differents dans la meme heure pour calmer cette sensation

Je n'aime pas la nouriture, j'ai rarement faim et j'ai horreur de manger. Je trouve ca un perte de temps. Paradoxalment j'adore cusiner et je le fait sans cesse pour les autres :roll:

J'ai essayé de lire Zermatti mais je n'accroche pas donc j'ai fait avec Apfeldorfer ma RA et biensur le site du Gros.org


Plus de 3 ans après je ne fais plus de crises de hyperphagie de tout, j'ai compris de choses sur ma relation avec la nourriture et mes emotions je je me porte bien

Je n'ai pas etait suivi pour ca mais j'avais un psy au debut de ma RA qui m'aidé un peu en paralle

Je te souhaite tout le 2 du courage car ce n'est pas simple mais vous etes 2 d'etre au courant donc bcp plus facile

;)
53 ans 14650
http://psychodoc.free.fr/hyperphagie.htm

Lien très utile
233
Déjà qu'il t'en ai parlé c'est une très bonne chose, combien de gens et particulièrement les hommes gardent pour eux leurs souffrances ...

Le mieux étant de l'accompagner dans ses démarches (psy,thérapies, RA? ...).
Lui dire que tu es là si il a besoin et qu'il ne faut pas qu'il est honte de te parler de tout ça peut aussi le rassurer.
S
31 ans 3465
Ne culpabilise pas...Tu n'étais pas sensée deviner qu'il avait un tel mal-être.

Maintenant il t'en a parlé, tu peux donc le soutenir et l'aider, en ayant tous les éléments.

Je vous souhaite de vous sentir mieux! :kiss:
5031
j'espère qu'il ira mieux. je ne compte pas le priver pour les fetes :D et j'attendrais qu'il prenne lui le rendez vous.
en attendant je vais lire ce qu'il m a conseillé, et franchement j'espère qu'il trouvera une solution a son problème.
se sentir impuissante est tellement dur :cry:
B I U