MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les nanas rondes qui s'assument : Vrai ou carapace ?

51 ans Le Var en Provence 1034
Pour ma part, j'assume selon les moments, je parais joyeuse et enjouée seulement, parfois la carapace se fèle voire craque.

Pourtant, aucun de mes "craquages" n'ont abouti à une réelle prise  
en charge de mon surpoids, je redoute trop les retours de batons. Comme je me dis souvent : 'il est urgent de ne rien faire"
M
37 ans 3802
entre les deux: en général ça va sauf quand je sens que mes fringues me collent et voir que j'ai 10kg de plus... je souffre mais vu que la boulimie m'empêche de maigrir je fais tout pour me sentir bien quand je sors et être à l'aise

aussi quand je vois un peu trop à mon goût que dans ma classe y'a qu'une seule autre fille avec pas mal de kg en trop, les autres sont dans la norme... pas moi mais bon je ne l'ai jamais été! sur 80 personnes c'est peu de 'gros'

en bref, c'est le rapport aux autres qui est parfois difficile!
39 ans IDF - 78 1276
J'ai eu mes périodes "je cache mon corps". Mais j'ai appris à l'accepter un peu mieux... tant que je reste habillée ! Je m'habille comme n'importe qui, avec ce qui me plait, y compris de la lingerie fine, et basta !

Par contre montrer ma lingerie à un éventuel amant ou petit ami, ou me mettre en maillot de bain... dur... :roll:

Donc mi-figue mi-raisin. Ya encore du progrès à faire... *soupire*
A
31 ans Ouest 910
c'est vraiment varié...pOur ma part c'est une carapace apres...
j'admire celle qui l'assume tOtalement!

*je vais bien tOu va bien,je suis gai tOu me plai! Oui je sais H.S...
32 ans Marseille 503
Moi personellement, je pense que celles qui s'assument s'asument vraiment car sinon elles ne feront pas ce qu'elles veulent sans prendre compte sur ce que peuvent penser ou dire les gens.
moi perso je n'ai pas encore surmontée ce cap..
M
45 ans 40
je pense que c'est les 2.Pour ma part je m'oblige à m'assumer.Comme je suis extrêment fainéante et que je n'ai ni l'envie ni pour l'énergie pour faire un régime,je me dis que je n'ai pas le choix et qu'il faut bien que je m'accepte.Il y a une autre raison:pour EMMERDER(désolé mais c'est le seul mot qui me vient)les gens qui pensent que les gros ne sont pas normaux et qu'il n' y a aucune raison d'être fier ou les obsédées de la ligne, celles qui ont peur que la "grossitude" soit contagieuse.C'est un petit plaisir,j'adore ça.J'en connais qui sont comme ça.Sinon je connais des femmes voluptueuses(je préfère ça à grosse) qui s'assument très bien et ça se voit.Elles ont une espèce d'aura et elles attirent plein de monde tellement elles sont bien dans leur peau.Voilà j'espère que ma contribution aura été intéressante.à +
34 ans bas_rhin 116
je pèse 125kg pour 1m65 ,je m'assume parce que toutes les remarques méchantes m'ont forcée à m'endurcir ,
et ce n'est absolument pas une carapace ,
et je ne me sens pas plus moche qu'une mince ...... :lol:
ET GENS QUI ME FONT DES REFLEXIONS JE LES EMMER..... :twisted:
35 ans 947
Moi je pense que c'est une carapace...

En fait nous avons entendu tellement de choses horribles sur notre sujet que le mieux à faire pour ne plus les entendre et de prétendre s'assumer. L'esprit se convaint tellement qu'au bout du compte on croit s'assumer.

Pour la petite histoire, étant jeune j'étais vraiment forte. Depuis la puberté est passé par là, mon corps à changé et je ne suis plus aussi forte, disons que j'ai des rondeurs, des formes... Mon esprit a subi tellement de choses: les insultes typiques, les moqueries, me demander mon poid à chaque fois que je sortais de la visite médical histoire d'enfoncer le bouchon encore plus loin.... si bien qu'aujourd'hui mon esprit ne s'en est pas débarasser et le reflet dans le miroir me montre l'adolescente de 14ans. Chaque jour je me persuade que je suis bien, que mes rondeurs sont belles, qu'un homme m'aimera comme ça, que mon petit surpoid n'est rien comparé à un enfant atteint d'une maladie incurrable, et que donc au final j'essaye de m'assumer.
Tout ça pour dire, que lorsqu'une personne dit qu'elle s'assume c'est pour elle-même oublier son poid, oublier qu'elle ne rentre pas dans la soi-disante norme, pense qu'il y a pire que soi , passe au-delà de la critique car au fond d'elle elle se dit: je n'entend rien, je m'assume...

(bon j'ai essayé d'être clair et j'espère que je l'ai été.. dsl)

Kiss :angel:
41 ans 2883
Auparavant, quand j'étais étudiante, tout tournait autour de mon poids. J'allai en sport, je cherchais pendant des heures comment m'habiller pour cacher mon poids, ne pas suer comme une vache, ne pas s'essoufler, ne pas devenir rouge écarlate, ne pas être la dernière...
J'allai en cours, je serrai les fesses pour déborder le moins possible de ma chaise, mes jeans me serraient et me faisaient mal, mais je ne voulais surtout rien montrer, surtout ne pas acheter de vêtements plus grands et avouer par là que j'étais plus ronde qu'avant, je mettais du maquillage sur les joues et le double menton pour les attenuer et les cacher, je me cachais derrière mes cheveux longs, je mettais des grands pulls informes de garçons...
Je ne mangeais pas de gouter, trés peu à la cantine de peur de me prendre des remarques, jamais de croissants, etc, de peur de me prendre des remarques désobligeantes, et je me gavais en cachette...
Même en période d'examen, je ne faisais que penser à mon gras qui dépassait, à mes gros avant bras quand je pliais les coudes, etc etc...
Je sortais beaucoup en soirées, et chaque fois, je passais des heures à essayer toute ma garde robe, avant de finir par mettre les mêmes vêtements informes et noirs...

ça, j'imagine que beaucoup ont vécu la même chose...

Aujourd'hui, je m'assume dans le sens où: oui, les reflexions des gens me font toujours aussi mal, oui, parfois je ne supporte pas de me voir dans la glace, mais non, ces choses là ne gouvernent pas ma vie et je n'y pense pas 24/24. Je ne vis pas pour lutter contre mon poids.

Et si certains me font des reflexions, pas ma faute si leur vie est si fade et insipide qu'ils n'ont comme plaisir que de s'occupper de la vie des autres et de les gonfler avec.
65 ans charente 245
je remarque une chose dans vos témoignages , vous dîtes être plus gaies avec vos kilos vous aimez rire , vous amuser !!! c'est vrai que nous faisons toutes la même chose mais je suis sûre que cela cache justement notre mal - être avec nos kg en trop !!! :roll: on dit de nous que nous sommes agréable et qu'avec nous on ne s'ennuis jamais , bien sûr car pour essayer de faire voir autre chose que nos kg nous faisons "le pitre " dans les soirées !!! et aprés on entend le genre de refléxion " oui elle est grosse !! mais elle nous fait tellement rire on s'amuse bien avec elle " quelquefois on est invité du genre " tu vas voir ma copine elle est un peu forte :roll: mais elle est trop marrante " !!!!!
n'est ce pas cela que l'on vit à peu prés toutes en ce moment , ma copine qui a perdu 48 kg a perdu aussi ses blagues et ses fous rires car elle n'a plus besoin de cela pour qu'on la remarque !!! alors bien sûr l'ayant connu avec de nombreux kg et son humour !!! que maintenant on se demande si elle n'est pas malade !!! non elle est mieux dans sa peau et n'a pas besoin de se faire remarquer comme avant !!!! :roll:
L
39 ans 3913
kokette a écrit:
Moi je pense que c'est une carapace...

En fait nous avons entendu tellement de choses horribles sur notre sujet que le mieux à faire pour ne plus les entendre et de prétendre s'assumer. L'esprit se convaint tellement qu'au bout du compte on croit s'assumer.


C'est exactement ce que je souhaitais dire à mon sujet! ;) et pourtant ca ne fait que deux semaines que j'ai réalisé ca ...
41 ans 109
je suis d'accord avec baboute.

je crois que c'est une carapace. personne de s'assume réellement. je le dis parce que personnellement aujourd'hui. ma carapace se fissure de part en part. et j'avoue que je crois que s'assumer c'est faire le deuil d'une partie de sa vie aussi infime soit elle. le refus de souffrir aboutit à une négation de soi, de ce qu'on a envie d'être. et lorsqu'en s'en rend compte, c'est le fond du gouffre à porter de mains. moi, je suis dans cette prise de conscience... et c'est très douloureux.

le truc sur le fait d'être marrante pour nous faire accepter des autres est tellement vrai. en tant que grosse, on a pas le droit aux états d'âme, on doit avoir notre nez rouge et chaussure de clown toujours sous la main... autrement quel est l'intérêt de nous avoir comme amie? il faut avoir une compensation à la vision de notre graisse. s'excuser sans cesse d'être ce que nOus sommes. et moi, j'en ai marre de m'excuser d'être ce que je ne veux pas ^tre au final. je rêve aujourd'hui d'avoir le droit d'être chiante pendant une soirée sans qu'on m'en fasse le reproche ad vitam eternam.

bref, s'assumer, surtout quand on est jeune, j'y crois moyen. c'est juste se leurrer soi même. mais peut ^tre que lorsqu'on est en couple, qu'on a crée sa propre famille, les choses deviennent plus facileS.... :roll:
42 ans ici et ailleurs 4571
moi je prefere me planquer sous mes conneries et mon franc parlé... au moins ca evite aux gens de me voir pleurer

pis au moins delirer et parler de sexe comme un mec ca me permet de me dire que j'ai du etre couillue dans une autre vie et que je devrai moins pleurer
46 ans Nord 1567
Pour moi c'est aussi mi-figue, mi-raisin :

- d'un côté, l'auto-dérision et la vanne assumée, histoire de remettre en place les "donneurs de leçons" et les "mais tu as vu comme tu es devenue...?" ;
- de l'autre, la souffrance indiscible de ne pas me sentir à l'aise dans ce corps trop gros, et dans lequel je me sens mal...et les larmes, souvent... :(

Bref, y'a encore du boulot, mais petit à petit, je finirai par y parvenir (déjà, j'ai à peu près résolu mes problèmes d'hyperphagie, alors le reste...);

Courage à toutes. ;)
1276
Assumer pour moi est une carapace (désolée, je ne veux vexer personne). Personnellement, j'ai l'impression que cela me renvoi à une bétise que j'aurais faite du style: Ben t'as fais une connerie et maintenant tu assumes ... les conséquences. Donc, oui on assume mais si on pouvait d'une baguette magique effacer la connerie, ben on hésiterais pas. :oops:
B I U