MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

collectif du jeudi noir

42 ans 4830
je suis un peu énervée là.. je viens d'apprendre pour l'affaire du squat rue des vosges à paris, ça m'agace de voir que certains politiques approuvent les squatteurs (jack lang  
en tête) et les soutiennent publiquement...

c'est quand même illégal ce qu'ils font.. c'est quoi ce bordel?

après on s'étonne que les propriétaires refusent de louer leurs logements.. ils donnent carrément tous les "trucs" pour squatter sans rien payer à quiquonque...

à croire parfois que la justice est vraiment pour les truands dans ce pays...

qu'en pensez-vous?
107 ans 3096
Moi j'ai plutôt tendance à approuver leur action.

D'un côté on a des sans-abris, des mal-logés, des loyers qui coûtent la peau des fesses à cause de la forte demande et du peu d'offre... et de l'autre côté on a des logements vides ! Moi je trouve ça scandaleux.

Je conçoit que tu sois contre leur action d'autant plus que dans un autre topics tu disais posséder plusieurs logements inoccupés (j'me souviens pas bien, hésite pas à rectifier) et je pense que t'apprécierais pas qu'on te les squatte, je le comprends aisément.

Mais moi j'approuve quand-même :D
(je mets quand-même un bémol car je ne suis pas au courant de TOUTES leurs actions)
44 ans 17521
Ben j'en dis que je ne vais pas approfondir ce que je pense sur le sujet, parce que d'office, on va se friter...

"Illégal"... laisser des milliers d'apparts vides et encore plus de gens sans logement, c'est ça qui devrait être illégal... :roll:
44 ans 17521
Sans compter que les "truands" dont tu parles, Gurgle, sont des gens qui veulent juste pouvoir étudier, "préparer leur avenirs"... et qu'il n'y a pas de place pour eux, nulle part... alors ils squattent, ben ouais... on mure les portes, ils rentrent par les fenêtres... Dans leur situation, je ferais pareil.
33 ans 1226
Ce qui m'étonne surtout, ce sont les logements que la ville a ou bien des logements de fonctions qui sont vacants depuis des années... Mais le collectif met aussi en avant les prix exorbitants.
44 ans 10768
Ouais, c'est illégal, mais non, ce ne sont pas des truands pour moi...

Il y a de nombreux logements inoccupés, notamment des logements appartenant à l'état ou à des sociétés... De l'autre coté, il y a des gens qui ne peuvent pas se loger ou qui dorment dans la rue...

L'état et les collectivités ne font pas leur boulot. La plupart ne respectent pas leur obligation de créer des logements et des logements sociaux, ils préfèrent payer des amendes le cas échéant, ou créer des trucs de grands standing donc chers... Et puis ils n'incitent/n'obligent pas les propriétaires privés à louer leurs locaux vides, ils ne réquisitionnent pas (je sais pas si c'est possible, mais pourquoi pas...)...

Bref les coupables, il y en a de chaque côté de la barrière... Je conçois que ça énerve les propriétaires, certes, mais c'est aussi à l'état et aux collectivités de tenir leurs engagements...
42 ans 4830
:shock: bizarre mais ça m'étonne qu'à moitié ce que vous me racontez...

mobiliser les locaux de l'état vide, je trouve ça bien, soyons clairs. il y a pas mal de casernes désaffectées par ex, qui pourraient faire des logements convenables avec un minimum d'investissements pour l'état.

je vous trouve gonflé de demander la réquisition des logements privés. je crois que vous ne vous mettez pas de l'autre côté de la barrière...

bien sur qu'il y a la loi de l'offre et de la demande... mais la pénurie de logement ne concerne certes pas tout le pays! (forcément les prix sont en conséquences..) et puis, imaginez que vous vouliez investir pour vos vieux jours, vous prenez un crédit sur 15-20 ans pour acheter un appart', en espérant que les loyers qu'il rapporte suffisent à payer ce crédit et que ça vous amène un petit pécule supplémentaire pour votre future retraite. vu le coup des crédits,on est obligé de répercuter le prix du loyer proportionnellement (logique non?)... et là, vous avez des squatteurs. non seulement vous ne pouvez pas les virer comme ça, mais il faut respecter une procédure qui dure deux ans...! si vous n'avez pas les reins assez solides pour payer à sa place le temps de le foutre dehors, vous n'aurez pas de choix que de revendre cet appart'.. en espérant trouver un acheteur, et ça c'est pas gagné!
il ne faut pas oublier que la majorité des propriétaires en france ne sont pas de gros propriétaires riches! malgré ce que vous semblez penser...

ensuite, je vous rappelle que pour être considéré comme squatteur indélogable, il suffit de pouvoir prouver qu'on habite dans un lieu depuis 48h (en changeant le nom du compteur edf, en apportant la preuve d'une livraison de pizza ect...). ça ne concerne pas que les propriétaires, mais aussi les locataires que vous êtes tous!

je ne vous souhaite pas d'avoir un jour le cas parce que vous seriez partis quelques jours en vacances... suis sure que vous seriez tout aussi tolérants et compatissants pour un squatteur qui utilise votre lit, vos affaires ect...le pauvre il a pas d'autre endroit ou aller.. et vous? arf c'est pas grave ça! chacun sa merde hein...et vous inquiètez pas, en deux ans maximum, sans vice de forme, vous arriverez à récupérer votre location... dans quel état ça on verra!)

qui vous dit que ces squatteurs ne bénéficient pas d'aides, d'allocations en tous genres, de places dans des cités u ect...? c'est trop facile de se mettre hors la loi sous prétexte qu'"on" estime qu'on devrait avoir plus!

je crois que ce qui m'énerve le plus là dedans, c'est que des politiques, sensés être les représentants de la loi, de la justice, bref les garants de la république, se permettent de cautionner de tels agissements.

je suis peut être aussi remontée parce que j'ai effectivement des locataires plus qu'indélicats en ce moment qui me bouffent mon peu de patience...et que du coup j'ai plus envie de louer les deux logements qui sont actuellement vacants... peut être. n'empêche je trouve ça complètement injuste!!
107 ans 3096
gurgle a écrit:
je ne vous souhaite pas d'avoir un jour le cas parce que vous seriez partis quelques jours en vacances... suis sure que vous seriez tout aussi tolérants et compatissants pour un squatteur qui utilise votre lit, vos affaires ect...le pauvre il a pas d'autre endroit ou aller.. et vous? arf c'est pas grave ça! chacun sa merde hein...et vous inquiètez pas, en deux ans maximum, sans vice de forme, vous arriverez à récupérer votre location... dans quel état ça on verra!)


Attends on parle bien du collectif jeudi noir à l'origine. Eux ils ne squattent pas les apparts de particuliers partis en vacances faut pas exagérer :lol: ils squattent des logements vides depuis (trop) longtemps, ça n'a franchement rien à voir. Faut quand-même pas tout mélanger.

Question toute bête (et sans animosité aucune hein, je ne connais pas bien le sujet donc c'est vraiment une question, y a pas de sous-entendu derrière) : pourquoi tu ne confies pas la gestion de tes logements à une agence ? Parce que des logements achetés à crédit pour être laissés vides ça doit coûter bien plus cher que s'ils étaient occupés et gérés par une agence (même si l'agence prélève sa commission au passage) non ?
52 ans 14650
Je n'appelle pas quelqu'un qui à plusieurs logements un petit propretaire.

Les gens va trimer tout un vie pour avoir un et bcp (la plupart) n'arrive pas de devenir proprio surtout dans les grandes villes ..

Je suis pour ce genre d'action.

Actuellement il fait des temperatures negatif dehors et si les gens peut se mettre à l'abris et squattant des immeubles non occupé et ca depuis des lustres biensur il faut le faire

Marre que des gens à petit revenues/situations precaire qui doit habité dans des taudis pendant il ya du logement vide :evil:
42 ans 4830
ploufplouftagada a écrit:
Attends on parle bien du collectif jeudi noir à l'origine. Eux ils ne squattent pas les apparts de particuliers partis en vacances faut pas exagérer :lol: ils squattent des logements vides depuis (trop) longtemps, ça n'a franchement rien à voir. Faut quand-même pas tout mélanger.

Question toute bête (et sans animosité aucune hein, je ne connais pas bien le sujet donc c'est vraiment une question, y a pas de sous-entendu derrière) : pourquoi tu ne confies pas la gestion de tes logements à une agence ? Parce que des logements achetés à crédit pour être laissés vides ça doit coûter bien plus cher que s'ils étaient occupés et gérés par une agence (même si l'agence prélève sa commission au passage) non ?


ce cas particulier illustre bien la généralité et le laxisme qui est fait dans ce domaine, c'est tout. c'est la généralité qui m'agace fortement, ce cas n'est qu'un exemple pour moi. mais les lieux qu'ils squattent sont des appartements privés. qu'ils soient habités habituellement ou non ne change rien aux faits finalement...

t'inquiètes je suis pas fâchée contre toi, pas besoin de prendre de gants plouf' t'as le droit de pas être d'accord! (enfin pas trop quand même hein! lol);)
et puis elle est pas bête ta question. j'y ai déjà pensé aussi figures toi, parce que ça me soule vraiment tous ces problèmes ...

pour répondre à ta question, passer par une agence n'apporte absolument aucune garantie que l'appartement sera loué à des locataires sérieux. ils prennent des frais exorbitants (auprès du locataires et du propriétaire d'ailleurs), et ne s'occupent au final de pas grand-chose...en plus ils demandent des exclusivités et ne font aucune facilités pour les uns ni les autres. en général je suis plutôt du genre conciliante avec mes locataires.. d'ailleurs là c'est la première fois que j'en ai mis une à l'huissier. en général on essaie de s'arranger. avec une agence c'est pas possible, parce que dès que ça prend une tournure formelle, il faut remplir un tas de paperasse!

et puis, en cas de problèmes avec les locataires on est mis au parfums que des mois après que ça ait été déclaré, du coup les locataires sont fâchés après nous alors qu'on y est pour rien ect...

enfin bon, tout ça c'est un autre sujet...
44 ans 10768
gurgle a écrit:
je crois que ce qui m'énerve le plus là dedans, c'est que des politiques, sensés être les représentants de la loi, de la justice, bref les garants de la république, se permettent de cautionner de tels agissements.

Il y a aussi plein de politiciens et de garants de la république qui n'appliquent pas les lois qu'ils ont voté eux-mêmes en matière de droit au logement, d'objectifs fixés de construction de logements sociaux ou encore de réquisition des logements vides... Tout ceci est dans la loi mais n'est pas appliqué (ou très peu)...

Peut-être que cautionner le squattage peut permettre de faire prendre conscience qu'il est urgent de faire appliquer les lois et de travailler en amont (créer des logements, faciliter l'accès au logement) plutôt qu'en aval (ne pas respecter les lois puis déloger les squatteurs en disant que c'est eux les vilains...)...
107 ans 3096
gurgle a écrit:
ce cas particulier illustre bien la généralité et le laxisme qui est fait dans ce domaine, c'est tout. c'est la généralité qui m'agace fortement, ce cas n'est qu'un exemple pour moi. mais les lieux qu'ils squattent sont des appartements privés. qu'ils soient habités habituellement ou non ne change rien aux faits finalement...

Ben justement à mon sens ça change tout que l'appart soit occupé habituellement ou non. Je vois une grosse différence entre partir en vacances en laissant les meubles et tout ce qui va avec ou laisser le lieu vide et à l'abandon.

Et puis ceux qui ne respectent pas la loi ce sont en premier lieu... les politiciens ! J'attends avec impatience les 20% de logements sociaux à Neuilly :D

Voilà, sinon merci pour ta réponse concernant les agences !
J
38 ans Paris 1842
Coucou,
quand j'etais étudiante, je faisais partie d'une orga étudiante de représentation, la FAGE (en gros, la 2e de France après l'UNEF). Un jour, pendant un CA, on avait reçu Jeudi Noir, pour qu'ils présentent leurs actions.

J'avoue que je trouve cela plutôt bien.

D'une part, parce que le constat est là: dans les grandes villes universitaires (je ne parle pas des antennes d'universités), il n'y a la capacité de répondre qu'à 10% des demandes de logements sociaux étudiants. Le Crous reconnait donc que les 90% d'étudiants dont la situation sociale leur permettait d'avoir une place en résidence universitaire doivent chercher ailleurs, dans le privé. Or, cela est hors de prix, même avec les APL/ALS, dans bcp de ville. Et parfois, c'est même impossible de trouver un logement, vus les critères démentiels de certains propriétaires, particulièrement à Paris.

Pendant ce temps, des immeubles appartenant aux pouvoirs publics sont libres, tout comme des immeubles appartenant à des grands groupes (banques notamment) qui ne les louent pas. Il ne s'agit pas de réquisitionner les logements appartenant à des particuliers qui, comme tu le dis Gurgle, pvt souvent se trouver dans des situations difficiles. Mais il me semble qu'il est normal que les classes moyennes trouvent à se loger dans des conditions décentes: c'est de moins en moins le cas dans certaines villes où des catégories entières de citoyens, notamment les étudiants, se retrouvent exclus du marché locatif

Dès lors, les pouvoirs publics devraient prendre des mesures, par ex en preemptant les immeubles en vente, au lieu de les laisser achetés par la BNP, la So Gé, etc, qui les laisseront inoccupés. Ou les réquisitionner.

Or l'Etat ne le fait pas. Du coup, Jeudi Noir les occupe; certes c'est illégal (et la juriste que je suis a des difficultés à admettre une action illégale: je suis par ex farouchement contre les blocages d'universités).

Mais, au delà de l'aspect squatt, je crois que l'objet de jeudi noir est d'abord médiatique: c'est de l'agit-prop. Comme Génération précaire par ex. Et pour avoir soulevé, pdt des années, en tant que représentante étudiante, la question du logement étudiant, dans les instances adéquates, en respectant les règles, sans succès, je dois avouer que malheureusement, nos responsables politiques, mais aussi administratifs, sont plus sensibles à trois cameras de TF1 et M6, et des articles dans le Monde et Libé, devant un immeuble squatté par jeudi noir, qu'au travail sur le long terme de gens élus.

C'est con, mais cela me semble relever de l'irresponsabilité politique et de l'exagération médiatique que d'un quelconque laxisme.
46 ans Face au vent 5339
karen a écrit:
Dans leur situation, je ferais pareil.

Oui je crois que c'est surtout ça qu'il faut imaginer pour essayer de se faire une idée : qu'est-ce que je ferais dans la même situation ?
Les loyers à Paris, ça devient de la pure folie... c'est une question à se poser collectivement, de savoir ce qu'on veut faire de nos grandes villes : les transformer en ghettos pour riches, en musées, ou bien continuer à les faire vivre avec des jeunes, des familles et des petits vieux ?
Je précise quand même, là ce sont les classes moyennes voire moyennes sup qui sont touchées, aussi. Voilà où se situe le mal-logement à Paris, et aussi dans nombre de grandes villes de Province.
Qu'est-ce qu'on veut faire de notre société ? Elle va où, si on permet à ce genre de chose de se produire ?

C'est une question de fond qui risque de nous péter à la figure bien plus que les histoires d'identité nationale, dont tout le monde s'arrange depuis des siècles sans avoir besoin de lui coller une définition bien proprette.
42 ans 4830
Thyselle et ploufplouf a écrit:
Il y a aussi plein de politiciens et de garants de la république qui n'appliquent pas les lois qu'ils ont voté eux-mêmes en matière de droit au logement, d'objectifs fixés de construction de logements sociaux ou encore de réquisition des logements vides...

Peut-être que cautionner le squattage peut permettre de faire prendre conscience qu'il est urgent de faire appliquer les lois et de travailler en amont (créer des logements, faciliter l'accès au logement)

Et puis ceux qui ne respectent pas la loi ce sont en premier lieu... les politiciens ! J'attends avec impatience les 20% de logements sociaux à Neuilly


je suis d'accord avec ça. l'un n'empêche pas l'autre...
si je prends ton ex, c'est comme si des politiques se faisait interviewés et diraient en substance: "les logemens sociaux dans le 16e? surement pas, ça ferait tache! nous on veut pas de racaille et de pauvres chez nous. ils ont qu'à crever loin de nos regards"...peut être le pensent ils (surement même),mais de là à l'afficher publiquement.. tu vois le tollé que ça ferait? ça ne serait pas très moralement correct... alors que là, ça le serait?
on est républicain ou on l'est pas. tous ces politiques qui soutiennent ce genre d'actions n'ont rien fait eux même quand ils en avaient le pouvoir. c'est uniquement des stratégies électorales, dans le but de convaincre le "petit peuple" qu'eux sont proches d'eux, contrairement à d'autres qui s'en foutent...

ben là, cest l'effet que ça me fait, avec notre bon "jack" et compagnie...

je comprends tout à fait les problèmes de ces jeunes qui ont du mal à se loger, mais la fin ne justifie pas n'importe quel moyen.

merci pour ton témoignage justdonknow. intéressant et argumenté! mais je ne suis pas sure que les locaux squattés ne soient pas des endroits privatifs.

la réquisition obligatoire? moi je serais pour qu'on l'état obligera chacun d'entre nous à prendre un sdf ou un étudiant pour l'hiver, le nourrir, l'habiller sans avoir aucun mot à dire... c'est facile d'être d'accord quand on est pas concerné!
B I U