MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Normalité, surpoid, maigreur, obésité ?

31 ans 245
Bonjour à toutes et à tous.

Voilà je me pose sérieusement une question, c'est peut être un peu phylosophique, alors il va falloir que je trouve mes mots.

A l'époque, plus  
une femme était ronde et plus elle était jolie aux yeux de la société car cela refletait la fecondité. La maigreur était donc à priori a proscrire.

Aujourd'hui, plus une femme est mince, (dans la limite du possible) et plus elle est dite "belle" aux yeux de la société parce qu'elle rentre dans les codes du mannequina.

La normalité, c'est avoir un IMC ni trop élevé, ni trop bas.

Et l'obésité, c'est carrément mal vu, et pourtant, c'est facile d'atteindre ce stade. Une quinzaine de kilos en trop et on bascule du "mauvais côté".

Ce que je voudrais savoir, aujourd'hui, c'est ce que la nature a réellement prévu pour chaque êtres.

Est on forcément en mauvaise santé lorsque l'on est gros ou est ce la nature de chacun qui décide de ce qui est bon pour le corps ?

Hormis les codes de la société, les on dit sur l'IMC, qu'est ce que la normalité, sincérement ?

Est ce que l'on risque vraiment tant de choses lorsque notre IMC est élevé et est ce que l'obésité aurait été considéré comme la normalité à l'époque ou les femmes bien en chair étaient admirées ?

Et les hommes, est ce que quelque part, ils ne se tournent pas instinctivement face à nos rondeurs, car c'est dans leur nature profonde de procréer.

Pourtant, on dit aujourd'hui que le fait d'être "gros" entraîne des risques de stérilité.

Notre santé est elle vraiment mise en péril ?

Personellement je suis étudiante infirmière, et je n'ai jamais vu de personnes obése atteinte de cancer au sein des services ou j'ai travaillé.

Voilà, si vous pouvez éclairer ma lanterne très chers lecteurs. :D
52 ans Out of Africa... 4355
khaa a écrit:

A l'époque, plus une femme était ronde et plus elle était jolie aux yeux de la société car cela refletait la fecondité. La maigreur était donc à priori a proscrire.

:D


Quelle époque ?

Au 19ème siècle déjà il me semble que les femmes de la bonne société se devaient d'être plutôt minces, beaucoup moins que maintenant certes, mais minces quand même !

Mis à part certains peintres, je n'ai pas connaissance d'une réelle admiration pour l'obésité : quelques rondeurs oui, aux niveau des hanches, des cuisses et du ventre notamment. Mais les doubles mentons, les seins "énormes", les ventes tombants, ont plutôt été moqués dans la littérature depuis bien longtemps !
Ceci dit, je peux tout à fait me tromper.

Pour ce qui est des maladies, des études ont été faites. Il semblerait que l'obésité accroit les risques cardiaques, diabète, cholestérol, et que les personnes obèses vivent moins longtemps. Si tu es infirmière, essaies de te procurer ces études.
34 ans 1433
Si j'ai bien compris ta question :
On considère une personne en surpoids quand IMC >25 personne obèse quand IMC>30 obésité sévère >35 et morbide >40

Hormis tous les risques cardiovasculaires, il y a les risques néoplasiques (cancer du colon +++), endocriniens, ostéoarticulaires et psychosocial il parait :lol:
40 ans TOULOUSE 76
Tu nous dis :
Personellement je suis étudiante infirmière, et je n'ai jamais vu de personnes obése atteinte de cancer au sein des services ou j'ai travaillé.

Je suis en obésité morbide terme affreux, j'ai 29 ans et il y a deux ans j'ai eu une leucémie, un cancer du sang. Je pense pas que l'obésité protège du cancer. Demande à faire un stage en hématologie et tu verras, je n'étais pas la seule patiente obèse.
R
35 ans 15384
Je pense effectivement qu'il y a des risques pour la santé a plus ou moins long terme a etre obèse ... Pour le coeur,les articulations,diabète,etc ...
31 ans 245
Je suis bien entendu consciente que l'obésité acroit tous ces risques.

Du coup j'en viens à me dire que si j'ai des risques d'être en mauvaise santé à cause de mon obésité, je ne peux par conséquent pas m'assumer car ce n'est pas naturel.

Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire.

Pourtant, je n'arrive pas à entreprendre de régime... C'est affreux. J'ai peur de mourir.
31 ans Partout et nulle part 409
Tu sais, c'est pas parce qu'une personne est obèse qu'elle va forcément mourrir avant 40 ans ^^

En ce qui concerne le cancer, il ne faut pas regarder que le poids, mais l'hérédité aussi... Une personne mince qui vient d'une famille où il y a eu des cas de cancers aura plus de chance de l'attraper qu'une personne obèse mais dont personne dans la famille a été cancereuse. Un peu comme Alzheimer, en somme.

Du côté de mon père, on est de corpulence "normale" (comprendre mince) et il y a eu plusieurs de cas de cancer... Du côté de ma mère, on est plutôt de corpulence forte (de surpoids à obèse), et là aussi il y a eu des cas de cancers, plus un cas soupçonné d'Alzheimer (oui à l'époque de ma mère lorsqu'elle était enfant, il ne fallait pas parler d'Alzheimer, c'était faire honte à la famille... Mentalité de m... :evil:). Pourtant, PERSONNE dans la famille a du diabète ou du cholestérol, rien, nada :shock:

Du côté de la famille de mon fiancé (de sa mère comme de son père), ils sont tous plus ou moins maigrichons, mais presque tous font du diabète, du cholestérol et de l'hypertension (oui,oui, en même temps :shock: )


Entre lui et moi, qui risque le plus de mourrir du diabète à ton avis ?
S
33 ans 1093
Câline a écrit:
khaa a écrit:

A l'époque, plus une femme était ronde et plus elle était jolie aux yeux de la société car cela refletait la fecondité. La maigreur était donc à priori a proscrire.

:D


Quelle époque ?

Au 19ème siècle déjà il me semble que les femmes de la bonne société se devaient d'être plutôt minces, beaucoup moins que maintenant certes, mais minces quand même !

Mis à part certains peintres, je n'ai pas connaissance d'une réelle admiration pour l'obésité : quelques rondeurs oui, aux niveau des hanches, des cuisses et du ventre notamment. Mais les doubles mentons, les seins "énormes", les ventes tombants, ont plutôt été moqués dans la littérature depuis bien longtemps !
Ceci dit, je peux tout à fait me tromper.

Pour ce qui est des maladies, des études ont été faites. Il semblerait que l'obésité accroit les risques cardiaques, diabète, cholestérol, et que les personnes obèses vivent moins longtemps. Si tu es infirmière, essaies de te procurer ces études.


Je plussoie.

Par exemple il est très fréquent dans les romans de Zola de considérer une femme belle quand elle a une belle gorge (poitrine) et la taille souple (marquée). Je pense que les femmes avec des rondeurs harmonieuses étaient très appréciées et les femmes minces/maigres beaucoup moins, mais on ne peu pas dire que plus une femme est ronde plus elle était belle.

Au fond comme aujourd'hui c'est plus une silhouette harmonieuse qui compte que la corpulence générale.
48 ans strasbourg 6049
heu les temps où les femmes rondes étaient adorées datent du moyen age si je ne m'abuse et ct plus parce que l'opulence se voyait sur leurs corps (les bien nourris étaient les bien nantis) qu'autre chose.

ensuite la normalité pour moi, comme je l'ai déjà dit sur un autre post, est par rapport à autre chose. donc ca n'existe pas vraiment. la société fait une norme par rapport à des critères arbitraires et propres à elle mm. dans certaines tribues il est important d'avoir les seins qui pendent par exemple pour les femmes. celles qui les ont ronds et haut sont anormales. bref vous avez compris, rien n'est défini à la base...

concernant le cholestérol et autres maladies, moi je dirais que le poids n'est pas un facteur déterminant mais complémentaire... dans ma famille y'a qu'une personne réellement obèse, ma grand mère maternelle, et c'est la seule qui n'a ni diabète, ni cholestérol d'aucune sorte. elle a des soucis de circulation comme ma mère et comme moi, mais pas de ca. par contre mon père, mince et qui a toujours été un fil, a une rectocolite, du cholestérol à mort et a eu des taches sur les poumons. depuis que j'ai perdu du poids (mes hormones) j'ai un cholestérol de fou.

parfois on a des soucis de santé qui s'agravent avec l'obésité, mais parfois, ca n'a pas forcément de cause à effet...
46 ans Face au vent 5339
Non même au Moyen-Âge les femmes les plus minces, avec le moins de formes possibles (donc peu de seins - lesquels étaient même bandés) étaient préférées aux plus rondes. C'est d'ailleurs vers le 12e siècle que l'ancêtre du corset a été inventé, qui s'apparentait d'ailleurs à un bandage très serré du buste de la femme, parfois même avec des baleines en bois (je ne vous dis pas les conséquences lorsqu'une baleine cassait et que la femme en question était perforée hein :shock: ) - on en avait déjà discuté avec Karen ici ;)

Par ailleurs, il n'existe aucune explication scientifique fiable (soit : reconnue par le corps scientifique et médical) démontrant les fondements de l'établissement des échelles de l'IMC, ni de la pertinence de l'utilisation de cet indice pour apprécier le risque médical.
Donc oui, de nombreux médecins l'utilisent sans savoir l'expliquer, on balance de l'IMC à qui mieux mieux dans divers curses de formation professionnelle (mais très peu dans les formations théoriques, comme c'est curieux hein :roll: ).
Donc jusqu'à preuve du contraire, l'IMC est, au pire une vaste fumisterie très rentable sur le plan marketing, au mieux une légende urbaine de plus.
48 ans strasbourg 6049
isonami a écrit:
Non même au Moyen-Âge les femmes les plus minces, avec le moins de formes possibles (donc peu de seins - lesquels étaient même bandés) étaient préférées aux plus rondes. C'est d'ailleurs vers le 12e siècle que l'ancêtre du corset a été inventé, qui s'apparentait d'ailleurs à un bandage très serré du buste de la femme, parfois même avec des baleines en bois (je ne vous dis pas les conséquences lorsqu'une baleine cassait et que la femme en question était perforée hein :shock: ) - on en avait déjà discuté avec Karen ici ;).


autant pour moi merci :)
B I U