MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vaccin H1N1

36 ans 14
salut a toutes
bon voila, je suis enceinte de 18 SA ,je travaille comme infirmière dans le service de maternité et je suis morte de peur d'être vacciner et morte  
d peur de ne pas l'être
je vous explique : j'ai peur de ne pas le faire et chopper le virus malgré toutes les mesures préventifs car je travaille dans un domaine médicale a haut risque , aussi j'ai des collègues qui l'ont chopper du boulot
et j'ai peur de le faire et de perdre mon bébé ou d'avoir des effets secondaires a court ou a long terme
ce vaccin et encore méconnu , même les gynécologues ne veulent pas donner leur accord de peur de ces effets
chez nous la compagne vaccinale a été lancer en faveur des femme enceinte a partir du deuxième trimestre ( vaccin sans adjuvant)
svp , si il y'a une d'entre vous qui a été vacciné ou qui connais quelqu'un qui l'a été PLZ help, j'arrive plus a
dormir
PS : la majorité du personnel médical et paramédical a refusé le vaccin :(
S
109 ans 3793
Eh bien refuse le tout simplement. Sincèrement je refuse le vaccin et je l'ai refusé étant enceinte. Trop peu de recul, franchement ça donne pas confiance, quels seront les effets secondaires à long terme ? On en sait rien....

Le pédiatre nous a conseillé de nous faire vacciner après la naissance de Gabriel, mais non, toujours pas d'accord. [-X
40 ans RP 285
je suis très sceptique également...
mon loulou a 9 mois aujourd'hui, j'ai reçu son bon de vaccination il y a 1 mois et demi et non je ne le ferais pas vacciné, j'ai également très peur des effets secondaires à long terme.
Nous n'allons pas nous faire vacciner non plus.

J'ai lu un article très intéressant qui disait que pour 1 personne ayant eu la grippe A avec des symptômes (graves ou pas) 5 l'avaient eu sans s'en rendre compte !!!

Moi je médite la dessus et on verra s'il y a un 2e vague d'alerte.

Les médecins ne sont pas d'accord, les pharmaciens non plus ; ma belle-soeur et sa tante (qui est en néonat!) ne se sont pas faites vacciner...

Je pense que c'est en sa propre conscience de parents ou futurs parents de faire ce choix (pas anodin pour moi!) et que ce n'est pas à l'Etat de décider pour nous.
33 ans Strasbourg 62
Bonjour,
Les informations ont été alarmistes depuis le début, les enfants sont à risque, les femmes enceintes sont à risques, les asthmatiques sont à risque, les personnes avec je-ne-sais-plus quels problèmes sont à risques, on envoie des bons de vaccination et tout et tout.
Vous avez toutes reçu votre bon ? Personnellement, je n'ai rien reçu du tout. Donc si je suis leur raisonnement, je ne suis pas à risque (?) Mais si je suis enceinte, je suis à risque (?) donc je devrais avoir un bon (?). C'est à n'y rien comprendre.
Surtout qu'effectivement il y a quelques temps, ils ont montré, encore aux informations que de nombreuses personnes ont eu la grippe sans en avoir les symptomes. Le plus grave, c'est la grippe pour la grippe ou les symptomes qui vont avec ?
L'argumentaire est cafouillant je trouve, et quand je vois des amis dans le corps médical qui ne veulent pas entendre parler d'un vaccin ("oui c'est une grippe et alors ?"), je ne vois pas l'intérêt de se faire vacciner.
Non ?
N
38 ans 2
Bonjour à toutes !
Je suis actuellement enceinte de 33sa et des brouettes.
Je me suis aussi posée cette question longuement, sachant que mon médecin traitant, n'a pas voulu se faire vacciner, ni vacciner ses enfants. Parcontre, il m'a bien exposé les risques encourrus face à une éventuelle contractation de la grippe A.
J'en ai donc parlé à mon gyneco, qui lui pense tout l'inverse, c'est à dire qu'il est vacciné, et pense que c'est une question de bon sens de le faire.
J'avais cruellement la trouille du vaccin, mais plus encore de contracter cette grippe, et de perdre mon petit garçon. Bon...evidemment, à l'époque, le discours était beaucoup plus alarmiste que maintenant...
J'ai donc eu une injection de Panenza (sans adjuvant) à environ 22sa. Strictement aucun effet à déplorer pour l'instant, pas même une douleur au bras après l'injection. Bébé est toujours resté aussi tonique, et ne semble avoir été affecté en aucune façon par ce vaccin. A ce jour, lui et moi allons très bien, et je me félicite de n'avoir eu qu'un malheureux rhume pour l'instant =)...

Bonne grossesse à toutes =)
38 ans Montréal, Qc 572
Arrêtez de propager la paranoïa autour de ce vaccin : il n'est pas plus dangereux que le vaccin contre l'influenza saisonnière! J'ai été vaccinée contre la H1N1 AVEC adjuvant, j'ai accouché y'a plus de 2 semaines et bébé et moi sommes en parfaite santé. J'ai plusieurs amies qui ont reçu le vaccin également et leurs bébés n'ont aucun problème. Au Québec, l'association des gynécologues recommandent chaudement aux femmes enceintes de se faire vacciner.
38 ans Hauts de Seine (92) 2492
Il n'y a pas de paranoïa mais des risques minimes de faire une réaction. Après on fait selon ses convictions rien de plus.

Ma gygy s'est faite vaccinée et m'a pris le chou avec ça car à partir de février je pourrai le faire. J'ai une cousine qui est généraliste qui a bien demandé à tout le monde de ne pas le faire.

Ce que je vais faire moi ? Je ne me ferai pas vacciner, ni moi, ni zhom, ni bibou.

Pourquoi ? Parce qu'une de mes collègues s'est faite vacciner et qu'elle est encore à l'hôpital à l'heure actuelle "elle a fait une réaction au vaccin". Parce que j'ai une petite cousine de 22 ans qui a déclaré une sclérose en plaques suite au vaccin de l'hépatite B fait en masse à l'époque dans les écoles. Parce que suite à un contrôle sanguin banal l'hôpital a prévenu ma mère que mon frère avait "des anomalies" dans le sang et que c'était suite au vaccin de l'hépatite B également. Il a été surveillé plusieurs années avec l'interdiction de donner son sang ou autre.

Alors si moi je me faisais vacciner peut-être que je n'aurais rien mais je ne prends pas le risque de tout ça. Quand on touche ce genre de choses de près ça fait réfléchir.

Ah et je me souviendrai toute ma vie de la réponse de ma gygy quand j'ai parlé de ma cousine qui a la sclérose en plaques "vous savez j'ai une patiente qui a cette maladie, elle se porte bien". A mon avis quand c'est nous même qui devons supporter ça, ça doit être bien différent !
38 ans 4907
Comme j'ai déjà dit ailleurs, je ne me ferai pas vacciner, mes enfants non plus et mon mari également.

#1: mes enfants n'ont reçu aucun vaccin depuis leur naissance.
#2: je crois personnellement que l'amélioration des conditions de vie et des notions d'hygiène a fait beaucoup plus pour éliminer la propagation des maladies. (eau potables, élimination correcte des déchets humains - selles, urines - système d'égouts, logement salubres, lavage des mains et des aliments, etc.)
#3: Il y a beaucoup trop de cas suspect de maladie du spectre de l'autisme dans ma famille (sur plusieurs générations), et tous sur des garçons dont la mère est de ma famille - conjoint "rapporté". Aux États-Unis lors d'une enquête sur les liens entre les vaccins et l'autisme, un médecin a finalement avoué qu'ils ne pouvaient pas assurer que les vaccins étaient sans danger pour tous les enfants vaccinés. Donc un vaccin peut déclencher un trouble du spectre de l'autisme chez un enfant déjà à risque, mais ça on ne peut pas le savoir d'avance si l'enfant est à risque ou pas.
#4: les adjuvants des vaccins n'ont pas fait l'objet d'étude ou de réévaluation depuis 1929, il y a 80 ans! Pourtant qui de nos jours voudrait être traités avec les même méthodes qu'à l'époque... et les études faites il y a 80 ans portait sur un petit groupe de personne souffrant déjà d'une maladie mortelle...
B I U