MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

800 Mots ou + à votre vocublaire ?

E
38 ans ICI 1394
Surprise ce matin en lisant les infos.

Citation:
- Selon une étude récente, les adolescents britanniques n'utiliseraient en moyenne que 800 mots différents par jour. Ce phénomène serait  
dû à l'utilisation des nouveaux moyens de communication tels que le téléphone portable, les messageries instantanées ou les mails.


En même temps, il me parait que la majoritée des ados qui certes utilises les nouveaux moyens de communications possedent également un langage assez recherchée. (du moins ce que je cotoie)
Bon c'est vrai je n'ai jamais posée mes sandelettes chez madame Victoria, mais en meme temps ce qui est valable pour un pays pourrait l'etre pour un autre... ou pas ?
voilà je vous laisse...
le lien

vous en pensez quoi ?
C'est typique british...
C'est un sondage à la noix de cajou.
C'est ce qui risque d'arriver...

on va parler sms dans la rue bientot ?
euh donc les réponses... en langage non sms :roll:
merci...
100 ans Sur une comète 1981
C'est ce qui risque d'arriver. Si tu voyais le niveau de mes élèves... <<Ça veut dire quoi éloge ? Belliqueux ?>>...

Quant à parler SMS, j'ai une de mes amies qui me dit "lol" au lieu de rire...
R
35 ans 15384
Je lis depuis mes 5 ans,j'ai appris quasiment toute seule avec ma mère qui n'a presque pas fait d'études pourtant,tout ce que je sais ( niveau culture générale ),je l'ai appris dans de vieux livres destinés a la poubelle ...

Tout ca pour dire que non,tout les jeunes ne sont pas des gros nazes qui ne pensent qu'a boire,fumer,b*iser dans des parkings,sortir toute la nuit et envoyer des sms.
35 ans 21ème strate des Enfers... 1568
Je suis d'accord avec toi, ne généralisons pas, mais tout de même, comme Ellemir, j'ai pu observer longuement le niveau des élèves de notre chère éducation nationale. Cette année, je désespère de voir des 3ème lire Okapi et J'aime lire. Quant à l'étendue du vocabulaire, elle ne dépasse pas la surface d'un ticket de métro. C'est parfois déprimant, et le pire, c'est que beaucoup de parents vous soutiennent le contraire : "non, vous vous faîtes des illusions, c'est vous qui utilisez un vocabulaire qui n'est pas à leur portée" Je suis désolé, pour moi, "ferveur" en 4ème, ça devrait être connu...
R
35 ans 15384
En 4eme je lisais les Confessions de Jean Jacques Rousseau,et a 16 ans je commencais a lire les écrits de Rosa Luxembourg,Karl Marx,Proudhon ... Et je continue encore,j'adore lire :D
La,je cherche désespérement une édition de l'Eloge de la Folie en francais actuel ;)

Quand les profs me voient avec de tels bouquins,ils sont hallucinés,pourtant y'a pas de quoi. Mais c'est vrai que les jeunes lisent de moins en moins j'ai l'impression :?
R
35 ans 15384
Oups,me suis trompée : c'est Rosa Luxemburg ;)
36 ans 5932
Le SMS c tro b1 ! LOL

Je n'ai pas pu développer. Décidément, j'ai beau essayer, je n'y arrive pas :roll: :lol:

Je ne sais pas si l'étendue du vocabulaire des jeunes a vraiment un rapport avec les nouvelles technologies. Après tout, si nous sommes capables d'écrire des SMS, de rédiger des mails ou de communiquer par messagerie instantanée, pourquoi pas eux ?

Par contre, le message de Cute me conforte dans mon opinion qu'il n'en irait pas de même si tous les jeunes (puisque tous n'ont pas un vocabulaire limité) prenaient réellement plaisir à lire. Or, même chez les jeunes qui lisent, tous n'y prennent pas plaisir. Certains lisent parce que c'est imposé, parce qu'on leur rabâche que c'est bon pour leur apprentissage de l'orthographe... Mais ce n'est pas ça qui donne le plaisir de lire.

J'avais un professeur de lettres qui disait "lisez tout ce que vous voulez, tout ce qui vous fait plaisir, même des BD et votre boîte de céréales si c'est ça qui vous plait, tout est bon !"
Je suis plutôt d'accord avec ça. Pour moi, tout est bon à lire. L'important étant que ce soit fait avec plaisir. Personnellement, je n'ai retenu le vocabulaire et les tournures de phrase qu'en lisant des choses qui me faisaient plaisir. Et comme j'avais plaisir à lire des choses correctement écrites, j'ai fini par écrire correctement (ce n'était pourtant pas gagné à la base !). Tandis qu'avec les jeunes qui lisent "par obligation", une fois sorti du cadre scolaire, on a droit à des "c'est bon, on est pas à l'école !" (orthographe corrigée) dès qu'il s'agit de faire un effort d'expression, même minime.

Je crois que tout part de là : si s'exprimer (correctement, j'entends) est vu comme une corvée, le vocabulaire ne se développe pas.
36 ans 5932
Lalwende a écrit:
Après tout, si nous sommes capables d'écrire des SMS, de rédiger des mails ou de communiquer par messagerie instantanée tout en nous exprimant plus ou moins correctement avec un vocabulaire plus ou moins développé, pourquoi pas eux ?

J'en avais oublié un morceau ;)
32 ans 52
Je suis assez d'accord avec les deux parties en fait. Je pense que l'arrivée du téléphone et du langage SMS risque de faire "disparaître" les bases de l'orthographe et du vocabulaire. De plus en plus, les jeunes (y compris moi) choisissent d'aller au plus vite et au plus simple. Cependant, il suffit de se concentrer deux secondes pour parler et écrire correctement si à côté du téléphone, il y a les livres, les forums (bien écrits hein ;) )...

Les livres sont devenus vieux et dépassés ... Ca fait peur. Je suis en train de changer d'avis au fur et à mesure que je réponds :roll: A nous de trouver de nouveaux attraits à la lecture pour les générations à venir. (Les livres à lire sur le pc par exemple ?)
42 ans 4830
arf... j'avais peur que la question soit de mesurer l'étendue du vocabulaire de chacun.. en même temps, un petit test ça pourrait être sympa!..

je ne pense pas que ça soit la faute du téléphone tout ça! le fait d'écrire en sms implique de savoir de toutes façons un minimum de vocabulaire non?
je vois ça comme le verlan à une autre époque.. un phénomène de mode, de société certes, mais certainement pas une évolution linguistique!

et le vocabulaire, ça ne s'apprend pas que dans les livres: ça peut passer aussi par l'entourage, par la télé, par le net...faut juste se donner la peine de chercher à comprendre un mot qu'on a jamais entendu/lu/compris...et des moyens de trouver, y'en a un paquet de nos jours!

le problème ne viendrait pas plutôt du fait que beaucoup de personnes (parce qu'il n'y a pas que les jeunes) ne se donnent plus aucun mal pour rien?...ou alors ça fait "con" de dire qu'on ne connait pas tel ou tel mot? les gens deviennent peut être trop fier... il est dommage que la connerie ne se mesure pas encore.. certains feraient exploser les scores! (et peut être bien plus qu'on ne le croit)
39 ans chez moi 5070
gurgle a écrit:
arf... j'avais peur que la question soit de mesurer l'étendue du vocabulaire de chacun.. en même temps, un petit test ça pourrait être sympa!..


Je me suis dit la même chose, j'étais même entrain de compté les mots que je connais :oops:

J'ai une jeune soeur de 13 ans, et régulièrement je la reprend sur le vocabulaire, elle emploi des mots sans en connaitre la signification (mais j'étais pareil à son âge) et surtout elle fait des raccourcies pas possible!

Alors le tel, msn tout ça, ça n'aide pas mais d'un autre côté moi après mon passage à la fac avec mes abréviations j'étais pas mieux!
50 ans 5519
J'ai la chance d'avoir des enfants grands lecteurs, mais leur père et moi sommes de grands lecteurs aussi, on a toujours un livre, un magazine, à la main. Et comme pour la plupart des choses, l'exemple des parents est vital !
Mes parents étaient de grands lecteurs, et ainsi de suite.

Et puis il y a des habitudes à prendre : depuis que mes enfants savent lire, quand il y a un mot qu'ils ne comprennent pas, ben direction le dictionnaire, plus sûr que nos définitions à nous.

Ma fille de 9 ans a délaissé les "J'aime lire", trop BB selon elle. Là elle est dans Harry Potter depuis cet été, elle en est au 6ème tome. Et n'en déplaise à certains, HP n'est pas facile d'accès à de si jeunes enfants. Elle adore, et apprend énormément de vocabulaire avec ça. C'est écrit correctement, etc.

Et je suis aussi d'accord sur le fait que tout est bon à prendre, BD, paquet de céréales, etc : il FAUT lire !
42 ans 4830
hum hum, juste pour faire ma chieuse un peu plus... ensorcelleuse, "vocublaire", ça n'est pas dans mon dico! (et j'suis allée vérifier pour être sûre hein.. ) :lol: (oup's j'suis plus là) :arrow:
45 ans à côté de Rouen ;-) 5361
En ce qui concerne le vocabulaire oral, ça tient aussi beaucoup de l'environnement, notamment familial...

Si les parents s'expriment peu, il y a des chances qu'il en soit de même pour les enfants.

Ma fille n'a que 3 ans mais je ne lui ai jamais parlé "bébé", quand j'emploie un mot un peu "compliqué" pour son âge, je lui explique ce que ça veut dire...

Pendant un moment, j'employais des mots simples pour être sure qu'elle me comprennent puis je me suis dit que c'est pas de cette manière qu'elle apprendrait...
50 ans 5519
Petronille a écrit:
En ce qui concerne le vocabulaire oral, ça tient aussi beaucoup de l'environnement, notamment familial...

Si les parents s'expriment peu, il y a des chances qu'il en soit de même pour les enfants.

Ma fille n'a que 3 ans mais je ne lui ai jamais parlé "bébé", quand j'emploie un mot un peu "compliqué" pour son âge, je lui explique ce que ça veut dire...

Pendant un moment, j'employais des mots simples pour être sure qu'elle me comprennent puis je me suis dit que c'est pas de cette manière qu'elle apprendrait...

Tout à fait d'accord, ici non plus, on ne leur a jamais parlé BB : si un enfant peut apprendre "toutou", il peut aussi bien apprendre "chien" ;)
B I U


Discussions liées