MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Efforts pour "favoriser" la culture ...

34 ans 92 / 69 5897
Je lisais le post sur qu'est ce que la culture, je me rendais donc du discours de summer, oui les émissions de littérature passent à 2 heures, les seuls programmes  
proposant quelque chose sur la peinture c'était à lépoque de Palette sur la 5....

Peu d'ouverture pour ces domaines...

Les expositions restent chers également ..

Dans le scolaire : à part du français jusqu'à la première
et des options facultatives (seulement dans certains lycées) pour l'art plastiques ...

Trouvze vous qu'il y assez d'efforts de fait ?
comment pourrait on amener les gens à plus s'y interesser ?
est ce aussi une question financière ?
7404
je pense que oui la culture est liée à un pouvoir d'achat et c'est dommage, vraiment. Un petit budget ne peut prendre le "risque" de payer une entrée d'expo pour un saut vers l'inconnu au prix où sont les expos, idem pour les bouquins récents, d'aillleurs

l'effort pour moi doit être double: initier les enfants très tôt au plaisir de la connaissance et faire un effort énorme sur l'accessibilité financière des lieux et évenements culturels.

pour le reste niveau scolaire par exemple il y a aussi un problème d'image, de "rentabilité" comme dit dans le post d'ambre sur la connaissance acquise dans l'enfance j'ai suivi pendant 4 ans un cours d'histoire de l'art passionnant au lycée. C'était une option et nous n'étions que deux élèves parce que les autres parents trouvaient que "ça ne servait à rien" :?
44 ans 2914
Le scolaire m'a définitivement dégouté de la littérature classique.
Moi qui gamin lisait 3 livres par mois facilement, vous ne me ferez quasiment plus lire les "classiques". Et apollinaire et chez moi source d'urticaire.

Donc je ne pense pas le scolaire soit la bonne voie.



Par contre je ne suis pas trop Eve sur la sélection par l'argent.
Si on excepte les expos (un milieu que je ne connait que très mal), pour les livres par exemples il y a de très bonnes bibliothèques. Les accès au musée peuvent se faire gratuitement à certaines périodes et souvent moins cher pour les populations pas très riches.

Par contre il y a une différence dut à l'éducation. Si les parents aiment et initie l'enfant il y a plus de chance que l'enfant puisse apprécier.
Contrairement au scolaire je pense que l'éducation par les parents, n'a pas l'obligation de résultat, et si l'enfant n'aime pas, on est pas obligé de le forcer et s'atteller à ce qu'il aime plus.
7404
ben sorry misk mais les jours d'accès gratuit aux musées je ne pense pas que ce soit une mesure pour encourager les gens à aller au musée...la dernière fois que j'ai eu la malchance de me trouver à Paris un de ces jours-là en passant devant le musée d'Orsay j'ai vu une file qui faisait presque le tour du bâtiment! quand on voit la grandeur de la chose je me dis que jamais je ne pourrais et qu'à l'intérieur la cohue doit être contraire aux conditions idéales pour apprécier le lieu et les oeuvres....
Les bibliothèques? encore une belle utopie! elles ne peuvent se permettre d'acheter en nombre suffisant des ouvrages récents donc forcément on passe à côté de plein de choses quand on ne peut se permettre que la biblio pour accéder aux livres

quant aux parents oui ils sont le premier vecteur, c'est une évidence mais ça reviendrait à dire aussi qu'à parents non cultivés enfants non cultivés...c'est souvent la réalité mais c'est désespérant et en tant qu'enseignante j'ai encore l'illusion de croire que parfois le scolaire peut pallier à ce genre de carence familiale....je pense aussi que le milieu scolaire a évolué et qu'on n'oblige plus les jeunes à lire les mêmes "classiques' que ceux que nous avons subi


Ah oui pour ton info: la dernière expo que j'ai été voir était à 12,5€ l'entrée par adulte, 7€ par enfant. Donc pour une famille moyenne comme la nôtre deux adultes deux enfants + le programme de l'expo=50€ ça peut compter dans un bugdet non?
44 ans 2914
Eve a écrit:
ben sorry misk mais les jours d'accès gratuit aux musées je ne pense pas que ce soit une mesure pour encourager les gens à aller au musée...la dernière fois que j'ai eu la malchance de me trouver à Paris un de ces jours-là en passant devant le musée d'Orsay j'ai vu une file qui faisait presque le tour du bâtiment! quand on voit la grandeur de la chose je me dis que jamais je ne pourrais et qu'à l'intérieur la cohue doit être contraire aux conditions idéales pour apprécier le lieu et les oeuvres....


Moui c'est un peu paradoxal, non?

Il faudrait que l'on puisse faire en sorte que le plus grand nombre aient accès aux oeuvres, mais qu'elles soient les seules à le faire pour le faire tranquillement.
A mon avis on arrive là à un paradoxe difficilement résolvable.


Citation:

Les bibliothèques? encore une belle utopie! elles ne peuvent se permettre d'acheter en nombre suffisant des ouvrages récents donc forcément on passe à côté de plein de choses quand on ne peut se permettre que la biblio pour accéder aux livres

Si c'est juste pour se cultiver on peut lire les livres avec du retard (on attends juste qu'ils ne soient plus récent) si c'est réellement le fait qu'ils soient récent le problème.

Sans rire quand je vois les rayons des grandes bibliothèques, je me dis qu'il y en a pour des années pour tout lire et se cultiver.

Et je me demande si dans tous les cas, en achetant que les livres récents, on ne passe pas aussi à côté de pleins de choses.

Citation:

quant aux parents oui ils sont le premier vecteur, c'est une évidence mais ça reviendrait à dire aussi qu'à parents non cultivés enfants non cultivés...c'est souvent la réalité mais c'est désespérant et en tant qu'enseignante j'ai encore l'illusion de croire que parfois le scolaire peut pallier à ce genre de carence familiale....je pense aussi que le milieu scolaire a évolué et qu'on n'oblige plus les jeunes à lire les mêmes "classiques' que ceux que nous avons subi


Pour en avoir discuté lundi dernier avec un lycéen qui avait passé son bac français, ben j'ai l'impression que si.
D'ailleurs je vois mal sur quoi porterait les fiches de lectures et l'oral de français si on obligeait pas les élèves à lire les classiques.

Citation:

Ah oui pour ton info: la dernière expo que j'ai été voir était à 12,5€ l'entrée par adulte, 7€ par enfant. Donc pour une famille moyenne comme la nôtre deux adultes deux enfants + le programme de l'expo=50€ ça peut compter dans un bugdet non?


Oui cela compte. Cela fait l'équivalent d'une sortie au ciné.
Tout le monde ne peut pas se le permettre c'est clair.
cher les musée ??????????????????????
car premier mercredi de chaque mois, louvre et orsay sont gratuit.

et puis la culture n'est pas si elitiste que cela ! certe le cinema est cher mais n'importe qui peut aller au musée ( gratuité pour les chomeurs etc)
aussi les initiatives pour faire decouvrir les musée a bas prix ou gratuitement ne manque pas : printemps des musées, nuit des musées, journée du patrimoine etc etc .

enfin je persiste a penser que la culture ne peut s'acquerir que via ses parents et son environnement.Car un enfant qui a des parents aucunement sensible a tout ce qui est culturel, n ayant aucune curiosité ,ne sera nulement intéressée par ces domaines.
enfin, je me trompe tres certainement car je ne parle ici uniquement par experience.
il est vrai que c'est a l ecole de prendre le relai pour combler les lacunes
7404
misk a écrit:
Eve a écrit:
ben sorry misk mais les jours d'accès gratuit aux musées je ne pense pas que ce soit une mesure pour encourager les gens à aller au musée...la dernière fois que j'ai eu la malchance de me trouver à Paris un de ces jours-là en passant devant le musée d'Orsay j'ai vu une file qui faisait presque le tour du bâtiment! quand on voit la grandeur de la chose je me dis que jamais je ne pourrais et qu'à l'intérieur la cohue doit être contraire aux conditions idéales pour apprécier le lieu et les oeuvres....


Moui c'est un peu paradoxal, non?

Il faudrait que l'on puisse faire en sorte que le plus grand nombre aient accès aux oeuvres, mais qu'elles soient les seules à le faire pour le faire tranquillement.
A mon avis on arrive là à un paradoxe difficilement résolvable.


en Belgique une association tente de rendre la culture accessible à tous, tout le temps. L'idée est récente mais l'association fait son petit bonhomme de chemin et aide grandement les moins nantis à inscrire la culture dans leur quotidien, ça aide aussi à ne pas se déconnecter de la réalité


Citation:

Les bibliothèques? encore une belle utopie! elles ne peuvent se permettre d'acheter en nombre suffisant des ouvrages récents donc forcément on passe à côté de plein de choses quand on ne peut se permettre que la biblio pour accéder aux livres


Citation:
Si c'est juste pour se cultiver on peut lire les livres avec du retard (on attends juste qu'ils ne soient plus récent) si c'est réellement le fait qu'ils soient récent le problème.

Sans rire quand je vois les rayons des grandes bibliothèques, je me dis qu'il y en a pour des années pour tout lire et se cultiver.

Et je me demande si dans tous les cas, en achetant que les livres récents, on ne passe pas aussi à côté de pleins de choses.


oui mais...la culture c'est aussi un monde vivant, en mouvement.Pouvoir en suivre le mouvement et en parler c'est aussi important

Citation:

quant aux parents oui ils sont le premier vecteur, c'est une évidence mais ça reviendrait à dire aussi qu'à parents non cultivés enfants non cultivés...c'est souvent la réalité mais c'est désespérant et en tant qu'enseignante j'ai encore l'illusion de croire que parfois le scolaire peut pallier à ce genre de carence familiale....je pense aussi que le milieu scolaire a évolué et qu'on n'oblige plus les jeunes à lire les mêmes "classiques' que ceux que nous avons subi


Citation:
Pour en avoir discuté lundi dernier avec un lycéen qui avait passé son bac français, ben j'ai l'impression que si.
D'ailleurs je vois mal sur quoi porterait les fiches de lectures et l'oral de français si on obligeait pas les élèves à lire les classiques.


là évidemment je ne peux pas en parler, en Belgique pas de bac et une assez grande lattitude laissée aux profs.Perso j'ai toujours imposé le minimum, fais découvrir le maximum. Là aussi c'est un échange....

Citation:

Ah oui pour ton info: la dernière expo que j'ai été voir était à 12,5€ l'entrée par adulte, 7€ par enfant. Donc pour une famille moyenne comme la nôtre deux adultes deux enfants + le programme de l'expo=50€ ça peut compter dans un bugdet non?


Citation:
Oui cela compte. Cela fait l'équivalent d'une sortie au ciné.
Tout le monde ne peut pas se le permettre c'est clair.


ben nouvelle différence peut-être entre la Belgique et la France...chez nous pour 50€ tu as 10 entrées de ciné et seulement 4 pour une expo...ça aussi ça fait une différence, pour un même budget...
K
42 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Le scolaire dégoute de la lecture ? Ben oui et non. Je dirais que tout dépend de la façon de l'enseigner. En primaire et 6ème en Angleterre, j'ai appris à adorer les livres, les lire avec gourmandise, m'immerger dans les histoires. A partir de la 5ème en France, j'ai appris à les détester en les décortiquant phrase par phrase, en analysant le grammaire et le choix des mots pour savoir si l'auteur avait oui ou non couché avec sa cousine à l'age de 15 ans... Bref, pour la lecture comme pour tout le reste de la culture, je dirais qu'il y a des moyens très faciles pour en dégouter les enfants, qu'on soit parents ou enfants, mais aussi des moyens pas bien compliqués pour rendre tout ça intéressant.

A Londres, les musées sont gratuits, et j'avoue que c'est un choix que j'apprécie grandement, et dont mes parents ont largement profité lorsque ma soeur et moi étions petites. Ils ont aussi su évoluer (les musées) pour intéresser les enfants et paraitre moins "poussiereux", comme la partie "hands on" de la Science Museum où les enfants peuvent mettre en pratique des principes de physique élémentaire et apprendre en s'amusant. Dernièrement, il y a aussi le très sympathique Cradexpo à la cité des sciences de la villette où visiblement les enfants s'éclataient à comprendre le fonctionnement du corps humain...
43 ans Roubaix 705
Katcal a écrit:
A partir de la 5ème en France, j'ai appris à les détester en les décortiquant phrase par phrase, en analysant le grammaire et le choix des mots pour savoir si l'auteur avait oui ou non couché avec sa cousine à l'age de 15 ans...


Dans un de ses livres, Stephen Fry fait dire à un de ses personnages que les gens qui étudient et enseignent la littérature ne l'aiment pas vraiment. Comment peut-on disséquer ce qu'on aime ? J'ai toujours trouvé ça très juste...
Personnellement je n'ai pas eu cette expérience au collège ou au lycée, ce qui faisait de moi une lectrice avide. Mais ça a changé à partir de la prépa : là, on avait déjà une bibliographie de folie pour les autres matières, ce qui nous laissait peu de temps pour la littérature. Ou alors il s'agisssait de lire les oeuvres de grands auteurs (Le Nouveau Roman, pouah ! ), et sérieusement, encore ! Il fallait un alibi intellectuel ! Depuis j'ai constaté que je n'arrivais plus à lire comme avant, et en dehors de mes quelques auteurs de prédilection, ma "consommation" a diminué...
48 ans 759
Le problème c'est que la culture a la réputation d'être élitiste donc même si on la rend gratuite, il y a beaucoup de gens qui se disent : c'est pas pour moi !
48 ans PARIS 679
je pense également que souvent c'est la "culture qui ne se rend pas accessible a tous. Il y a une forme d'elitisme autour de ce milieu qui a tendance à dédaigner le tout venant, c'est un peu le cas de tous les milieux mais la il me semble que c'est exarcerber.
Et cette forme de dédain dans ces milieux dit culturels freine l'accès à la culture pour beaucoup de personne.

Et le pire c'est que je ne parle pas des artistes mais plutot de toutes les personnes qui tournent autour de ce milieu y travaillant ou pas qui s'approprient un statut de "cul...".

Un concept que j'aime par exemple c'est l'art de rue, vous savez par exemple ces artistes qui peignent sur les murs des imeubles diverses choses dans des endroits parfois insolites et qui peuvent être vu par tout le monde au hasard de nos chemins, c'est cela l'accès à l'art pour tous. J'ai vu l'expo dernièrement et c'était gratuit.

Il y a bien d'autre chose comme le fait que les gens ont un capital temps et étrangement plus les moyens de comunication vont vite moins on a le temps pour autre chose que de travailler, se déplacer etc..
46 ans Seine Maritime 743
ricrac07 a écrit:


Un concept que j'aime par exemple c'est l'art de rue, vous savez par exemple ces artistes qui peignent sur les murs des imeubles diverses choses dans des endroits parfois insolites et qui peuvent être vu par tout le monde au hasard de nos chemins, c'est cela l'accès à l'art pour tous. J'ai vu l'expo dernièrement et c'était gratuit.



Mais alors nom d'un p'tit bonhomme...pourquoi personne ne s'intéresse à "mon" festival des arts de la rue?.. (quelques lignes plus bas)théâtreux, plasticiens, musiciens... il y en a pour tous les goûts, et accessible à tous, gratuitement.
48 ans PARIS 679
laisse moi le temps de tout lire :oops:
46 ans Seine Maritime 743
:D Mais bien sûr :D

Toi, tu as l'air d'être un vrai gentil...Et j'ai assez hâte de te voir en vrai en aout
46 ans Seine Maritime 743
Oups...pardon, j'ai décentré...alors je vais répondre aussi!

Je crois aussi que la transmission se fait surtout en famille, mais qu'on peut favoriser un accès "familial" (voire individuel) qui passe par le gratuit, par la promotion des "outils culturels".

Je reviens de la première soirée de Viva Cité (Le truc, plus bas qui n'intéresse personne, enfin, juste RicRac :P ...). Il y avait un monde fou, et une mixité sociale réjouissante et tous semblaient se régaler des spectacles vivants. Peut-être que ça ouvre une porte sur le théâtre "d'intérieur", que ça fait moins peur ensuite, une fois qu'on est resté captivé par une pièce d'une heure sans y être contraint.

Dans ma ville, il y a aussi une super bibliothèque-médiathèque, dont une majorité d'habitants profite, je crois, une salle de spectacle (qui reste un peu réservée aux intellectuels de gauche...) et l'année est jalonnée de manifestations "de cohésion" (pique nique de rue, carrefour des associations, fête des enfants, fête de la musique des jeunes :roll: ...) qui permettent à chacun de se sentir à sa place et de ne pas être intimidé par les manifs plus culturelles. De plus, il y a une volonté municipale de préserver la mémoire de la ville (bouquins de photos anciennes, fonds de documents historiques à la bibli, rencontres inter-générations...).

Je pense à l'une de mes petites patientes qui vient d'une famille pas forcément très "stimulante", mais décomplexée par rapport à tout ça (qui ne se dit pas "ce n'est pas pour nous"), eh bien cette gamine, très débrouillarde et futée est de toutes ces manifestations et a un "bagage culturel" conséquent, une conscience civique bien affutée déjà (elle marche contre les fermetures de classes :P ).

Je crois que le travail fait par nos élus locaux (sur lesquels je ne porte pas nécessairement un regard béat d'admiration en permanence)porte ses fruits...

Pour les musées en revanche...ce n'est pas gagné, on dirait...
B I U


Discussions liées