MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je prend conscience d'un tas de choses: help besoin d'avis!

N
33 ans 485
Bonjour à toutes, at pardon d'avance pour le pavé!

C'est dans une profonde tristesse, voire détresse que je vous écris, car j'ai besoin de vos avis, de vos témoignages, de mots  
qui pourraont peut-être m'aidez à faire le point dans mon esprit complètement perdu...


Pour remettre les choses dans leur contexte, zhom et moi nous sommes rencontrés il y a 11 mois, lors de notre dernière année d'étude dans le laboratoire ou nous faisions nos études. depuis, nous avons vecu le grand amour, parfait, évident fusionnel pour nous deux... Nous nous poussons même l'un l'autre à aller vivre nos expériences, à aller retrouver nos amis, à sortir seuls, etc...
Chéri à été pris en thèse dans le laboratoire en question, et ma candidature à moi a malheureusement été rejetée au dernier moment. Mais après quelques semaines à la maison, coup de fil d'une dame du labo qui me proposait coup sur coup un CDD de trois mois puis un stage gratifié, jusqu'à septembre prochain... Le bonheur! Nous allions pouvoir travailler dans le même labo, et même enfin s'installer ensemble ce que nos finances ne nous permettaient pas jusque là!

Nous avons donc pris un appartement, un mois après le début de mon contrat, et la vie à deux s'apparente bien sur à un petit bout de paradis...

Seulement voilà: ma chef s'esta vérée être une femme odieuse, incapable de communiquer, persuadée injustement que je ne travaillait absolument pas et qui n'a fait que m'humilier durant plusieurs semaines en me mettant une pression infernale, refusant de croire que je ne faisait plus rien d'autre de ma vie que travailler, manger et dormir pour la satisfaire.

Mon chéri m'a vue sombrer dans la dépression, a gérer mes crises d'angoisse, à trouver les mots pour me rassurer et m'a épauler pendant tout ce temps.

Il n'a cesser de me rapeller qu'il m'aimait à la folie, qu'il était là, même lorsque je lui disait de partir, de me laisser, parce que je ne valait rien, et que je n'étais plus du tout la femme qu'il avait rencontrée: enjouée, rigolote, pleine de vie et de niake, prète à tout et surtout à dévorer la vie, à se dépasser en permanence...
Parce que voilà: je me suis perdue... je ne me reconnais plus.

Et je termine mon contrat en arrêt de travail pour "syndrome anxio-depressif suite à un conflit professionnel", sous anxiolityques, après une enième altercation très violente avec ma supérieure. donc plus de stage non plus, plus de boulot, plus d'argent pour payer ma partie du loyer, plus rien...

Zhom est parti dimanche soir dernier pour une mission scientifique d'un mois. J'ai donc perdu aussi l'oreille attentive et la voix réconfortante, les bras dans le lit le soir, bref tout ce qui me faisait tenir et m'aidait à remonter la pente... Et il me manque! Terriblement! j'ai l'impression d'en crever à chque fois que je pense à lui.

Mais tout à coup je suis prise d'une peur idiote mais que je n'arrive pas à oublier: j'ai peur qu'il ne m'aime plus... qu'il n'aime plus celle que je suis devenue si je n'arrive pas à me retrouver. Il me soutient le contraire, mais j'ai peur qu'avec l'éloignement il se rende compte qu'il est mieux sans moi... que le vie là bas est moins fatiguante psychologiquement, plus légère, plus simple, plus belle qu'avec moi...

Je suis complètement perdue... même si je sais que si la situation était inversée, je serai là pour lui, c'est évident, j'ai peur quand même...

S'il vous plait, si certaines d'entre vous ont ressenti cela, si elles s'esn sont sorties, si elle l'on vu ou vecu de l'extérieur, s'il vous plait, parlez moi de vos expériences!

Merci à toutes et à très vite...
36 ans 21ème strate des Enfers... 1568
Je viens de lire avec attention la description de ton parcours amoureux et professionnel, et je crois voir en ton zhomme un gars bien, attentionné et compréhensif, le genre de gars qui ne s'enfuit pas devant ses responsabilités et qui doit, je pense, être parti en mission la mort dans l'âme en soupçonnant ton état actuel de tristesse incommensurable.
J'ai eu l'occasion de suivre ma chérie dans les tourbillons de la dépression et il est très difficile d'aider quelqu'un qui pleure sans raisons apparentes, qui se méjuge et se traite mal. J'en ai même connu qui avaient choisi le chemin de l'automutilation... Un homme qui ne t'aime plus ne serait pas resté jusqu'à aujourd'hui auprès de toi, ne se serait pas décarcassé pour te faire continuer à avancer la tête haute pour te laisser tomber dès que tu peux atteindre un nouveau palier pour te relancer : si ton zhome ne t'aimait plus, il serait parti dès que les ennuis ont commencé, en se lavant les mains de ce qui pouvait te plomber. Là, il est toujours présent (certes, un peu éloigné pour un mois), mais j'imagine qu'il le fait pour assurer la pérennité de votre installation en couple, ce qui est un gage de fidélité, non ? Ne commences pas à douter de cet homme qui te tend les bras à chaque fois pour te raccrocher à l'espoir, il est sûrement le plus beau cadeau que tu puisses espérer et la bouée la plus solide à laquelle te raccrocher en ces temps de tempête.
A
37 ans 3124
Des fois, ça me ferais presque pleurer ce que tu ecris Jiddim, c'est tellement bien ecris !

Au final, je suis aussi complétement d'accord avec ce que Jiddim te dis...ton chéri semble être un p'ti mec tres bien, alors profite de cette chance d'être avc un homme merveilleux qui est présent pour les bons mais aussi les mauvais moments...les coup bas, les pertes de moral ça arrive, ça fait partis des aléas de la vie et c'est rassurant d'avoir quelqu'un sur qui se reposer un peu quand ça va mal.

On ne peut hélas pas toujours être au top de sa forme, être toujours souriant, mais a deux vous y arriverez beaucop mieux, ecoute cet homme qui te tend la main et te rassure et essaye de ne pas te perturber outre mesure avec 36000 questions ( et c'est moi qui dit ça :lol: )

Allez courage !
S
32 ans 3465
Les peurs ingérables et les angoisses je ne connais que trop bien.

Mais dis-toi qu'une personne que tu aimes vraiment, ne t'aimera pas QUE dans tes bons jours, mais aussi dans tes mauvais.

Parce que dans le fond, l'amour c'est aussi ça...Ce n'est pas juste passer du bon temps, quand le monde rose.

Non l'amour, c'est soutenir l'autre quoiqu'il arrive. Alors si tu penses qu'il t'aime vraiment ( et à mon avis c'est le cas, un mec qui n'aurait pas été sincère, se serait cassé dès que tu as commencé à aller mal) il restera et te soutiendra.

Courage!
R
36 ans 15384
Choisis le chemin de l'automutilation ? Non,désolée,c'est pas quelque chose qu'on choisit ... :roll:

Tu t'es surement mal exprimé Jiddim,mais personne ne décide un jour de se mutiler,comme ca,comme on décide de se couper les cheveux ou de se limer les ongles !
36 ans 21ème strate des Enfers... 1568
Effectivement, Cute, et toutes mes excuses. "Choisis" était un mauvais terme, "suivis" aurait été plus à propos. Rien que de repenser à ses bras et au malaise qu'elle m'a fait en plein milieu de la colo, j'en ai des frissons...
J'ai subi ce genre de pression lors de mon BTS Action commerciale, ma patronne était un véritable tyran... Je faisais des heures sup non rémunérées à ne plus en pouvoir... Je me prenais des réflexions dans la gueule à tout bout de champs... Ca a été une période très difficile de ma vie qui a fait ressurgir beaucoup de vieux démons... L'impression d'être une sous merde incapable... Quand j'ai annoncé ma démission elle a eu le culot de dire que je lui manquerai que j'étais un bon élément... Que d'hypocrisie ! Après avoir démissionné le moral n'est pas revenu pour autant, elle avait réussi à casser quelques chose en moi.
On m'a mis sous anti dépresseur ce qui n'a pas arrangé les choses du tout bien au contraire... La pire période de ma vie était celle où j'étais sous anti dépresseur... Plus envie de rien...
Mon homme est resté à mes côtés, à me soutenir durant toute cette période chaotique et encore aujourd'hui quand j'ai le cafard et qu'il me prend l'envie de lui dire de me laisser seule avec mes problèmes. Il me répond toujous la même chose : "si j'avais voulu partir je l'aurais fait depuis un moment". Si ton homme ne tenait pas à toi ou ne t'aimais plus il ne se serait pas encombré de tes problèmes. Tu le dis toi même il t'épaule, il est attentif, il est tout simplement amoureux. Ne doute pas de lui !
Il n'est pas facile d'être seule dans ces moments la, ne te relâche pas ! Habille toi tout les jours, peins, écris, lis, tricote... Surtout occupe toi !!!
36 ans 21ème strate des Enfers... 1568
C'est vrai, ce que dis PoisonCandy. Il faut que tu gardes un rythme de vie normal, même si cela n'a aucun sens. Chaque matin, arrêtes la grasse matinée sans but (cette grasse matinée qui n'a lieu que parce que tu ne sais pas quoi faire de ta journée), laves-toi, habilles-toi comme si tu devais être prête à partir au boulot. Et ne passes pas ton temps devant les paradis artificiels de la télé, occupes-toi, cherches à développer des connaissances que tu ne maîtrises pas, apprends de nouvelles choses qui t'aideront, reprends ce que tu avais abandonné parce que tu n'avais pas le temps. Gardes tes contacts, cultives-en de nouveaux, fais en sorte que ta vie soit une ligne continue, pas une ligne brisée par une dépression. Ce sera mieux pour toi, et, pour lui, car il sera sûre que tu es prête à t'en sortir avec son aide.
E
37 ans 105
Citation:
Mais tout à coup je suis prise d'une peur idiote mais que je n'arrive pas à oublier: j'ai peur qu'il ne m'aime plus... qu'il n'aime plus celle que je suis devenue si je n'arrive pas à me retrouver. Il me soutient le contraire, mais j'ai peur qu'avec l'éloignement il se rende compte qu'il est mieux sans moi... que le vie là bas est moins fatiguante psychologiquement, plus légère, plus simple, plus belle qu'avec moi...

Je suis complètement perdue... même si je sais que si la situation était inversée, je serai là pour lui, c'est évident, j'ai peur quand même...


Le traumatisme subi au travail a affecté ton jugement, la perception des choses, et c'est compréhensible mais tu dois lutter contre ces idées et ces peurs.

Plus facile à dire qu'à faire, je sais, mais pour vivre dans la peau du conjoint qui voit celui qu'il aime souffrir, si tes peurs étaient réelles il ne serait plus avec toi.

Depuis plus d'un an maintenant mon copain est en arret maladie, il va franchement mal, et de mon coté c'est extremement dur à vivre, et pourtant je pourrais partir mais je préfèrerais me couper une main plutot que de le laisser, parce qu'il est celui que j'ai choisi.

On m'aurait dit il y a presque trois ans comment la situation allait tourner, j'aurais fait exactement pareil.

Tout ça pour dire que tu dois lui faire confiance, et reprendre confiance en toi.
Courage!
31 ans 495
Tes humiliations professionnelles, la fin de ton contrat, tout ça a sapé toute ton estime de toi, toute ta confiance.

Ne te laisse pas aveugler par la dépression : tu es sans doute une fille super, et ton amoureux le sait bien. Ne le sous-estime pas, ça ne serait pas gentil ;) Il a peut-être + de discernement que tu ne le crois.

Essaye d'être plus attentionnée à son égard pendant qu'il est absent, plus douce et essaye de "sourire au téléphone", il appréciera l'effort, et tu seras rassurée de le constater.

Quand je vivais très loin de mon fiancé, parfois l'ambiance était pesante au téléphone, par SMS, j'avais peur qu'il assimile sa relation avec moi à une déprime quasi-permanente. Alors j'ai décidé d'envoyer des fois des SMS rigolos, du genre "la vie sans toi, c'est comme du chocolat sans les noisettes, du poulet sans le curry, etc... ", ou "(son prénom), définition : nom, masc. Étonnant mammifère connu pour sa douceur et son coeur particulièrement développé, etc..." Enfin, pour détendre l'atmosphère, et lui dire qu'il me manquait sans être "pesante".


Je trouve très sain que tu t'inquiètes de savoir comment il vit, lui, cette période difficile. Souvent la dépression rend un peu "aveugle" aux "victimes collatérales", c'est-à-dire l'entourage. Tu sembles être attentive à son ressenti des événements : comment te quitterait-il ?
N
33 ans 485
Merci à tous pour toutes vos réponses... elle me mettent du baume au coeur, sincèrement...

Et vous avez raison sur beaucoup de points. je ne doute pas de son amour: il ne cesse de ma répéter qu'il m'aime à la folie, que la vie c'est les hauts mais aussi les bas, que ça sera comme ça tout le temps mais qu'on sera heureux quand même, parce qu'on sera en même temps. Et je le crois, je le sais...

Mais vous avez aussi raison quand vous dites que cette expérience professionnelle m'a cassée, sapée l'estime de moi et la confiance en moi du point de vue pro (la seule que j'avais!). Du coup les jugements sont faussés... et les idées stupides prennent le dessus.

Mais vous lire ne fait que conforter ce que mon homme me dis chaque jour, et je vous remercie pour ça!

Maintenant, il va simplement falloir essayer de me reconstruire un maximum avant de le retrouver, et gérer la cruauté de l'absence...
P
34 ans 15
Voilà en fait tu ne doutes pas de son amour mais tu es consciente que tu devienne lourde à des moments et c'est justement là qu'il faut lui être reconnaissante.

Le principal conseil à te donner est de t'occuper ton temps utilement; ne pas travailler n'est pas une raison de ne plus progresser professionnellement, il faut que tu t'améliore en travaillant tes carences et même gagnant de nouvelles compétences.

Savoir que ton copain t'aime et sera là pour toi doit sans doute t'aider à vite te refaire une santé professionnelle; garde cela en tête et essaye de ne pas te mettre de pressions.

Courage & Bonne continuation.
R
36 ans 15384
Jiddim a écrit:
Effectivement, Cute, et toutes mes excuses. "Choisis" était un mauvais terme, "suivis" aurait été plus à propos. Rien que de repenser à ses bras et au malaise qu'elle m'a fait en plein milieu de la colo, j'en ai des frissons...


Pas de soucis Jiddim :)
Je comprends très bien ton malaise par rapport a ca ... Me souviendrais toujours de la tête de mon chéri quand il découvrait mon bras ( toujours le gauche ) couvert de cicatrices encore rouges :?
Mais ca va beaucoup mieux,ca va faire quelques semaines que j'ai totalement arreté,les cicatrices se referment,et je l'espere ne se réouvriront jamais !

HS : DESOLEE :?
B I U


Discussions liées