MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La place du papa au cours de l'allaitement

37 ans Département des Chaussons Fourrés 940
J'ai l'impression d'avoir ouvert un post sur un sujet très(trop) épineux, je suis désolée :oops:

Que la décision soit prise par la mère ou par le père seul, je  
trouve ça égoïste.
Comme dis Skyquest, ce bébé on l'a voulu à deux, on l'a fait à deux alors pourquoi ne pas en parler et décider à deux.Skyquest a écrit:
Un enfant, ça se fait à deux, ça s'élève à deux, les décisions, toutes les décisions (même celle là) , doivent être prises à deux, dans le respect de chacun !


Après en avoir parler avec mon mari hier, nous nous sommes mis d'accord (car oui comme la dit Skyquest, pour moi aussi ça se decide à deux) il est tout à fait d'accord pour que j'allaite malgrè son desir de partage, il est prêt à faire passer "mon envie" et le "bien être" du futur bébé avant mais malgrè ça il aimerait (mais n'ira pas jusqu'à imposé volontaire le sevrage) que ça ne dure pas des mois et des mois.

Non non ne lui jetter pas des pierres à mon pauvre mari lol
Il ne me forcera pas à arrêter quand il l'aura décidé mais souhaiterai s'investir dès que ça sera possible.
Peut être que c'est moi qui ne suportera pas l'allaitement je ne sais pas, on y est pas encore, on a encore le temps d'en discuter.
Je m'excuse d'avoir poser cette question finalement, je ne voulais pas lancer un débat juste avoir des réponses à mes doutes et mes questions :oops:
S
111 ans 3793
Cerizette a écrit:
J'ai l'impression d'avoir ouvert un post sur un sujet très(trop) épineux, je suis désolée :oops:

Que la décision soit prise par la mère ou par le père seul, je trouve ça égoïste.
Comme dis Skyquest, ce bébé on l'a voulu à deux, on l'a fait à deux alors pourquoi ne pas en parler et décider à deux.Skyquest a écrit:
Un enfant, ça se fait à deux, ça s'élève à deux, les décisions, toutes les décisions (même celle là) , doivent être prises à deux, dans le respect de chacun !


Après en avoir parler avec mon mari hier, nous nous sommes mis d'accord (car oui comme la dit Skyquest, pour moi aussi ça se decide à deux) il est tout à fait d'accord pour que j'allaite malgrè son desir de partage, il est prêt à faire passer "mon envie" et le "bien être" du futur bébé avant mais malgrè ça il aimerait (mais n'ira pas jusqu'à imposé volontaire le sevrage) que ça ne dure pas des mois et des mois.

Non non ne lui jetter pas des pierres à mon pauvre mari lol
Il ne me forcera pas à arrêter quand il l'aura décidé mais souhaiterai s'investir dès que ça sera possible.
Peut être que c'est moi qui ne suportera pas l'allaitement je ne sais pas, on y est pas encore, on a encore le temps d'en discuter.
Je m'excuse d'avoir poser cette question finalement, je ne voulais pas lancer un débat juste avoir des réponses à mes doutes et mes questions :oops:


Tu sais lancer un débat, c'est parfois une très bonne chose, parfois, ça fait avancer le schmilblick et ça permet de pouvoir trouver des réponses ou tout du moins la réponse qu'on cherche parmi tout un tas d'avis et d'expériences différentes. C'est une bonne chose.

Oh puis, c'est le genre de sujet qui est sensible et qui donne lieu à des débats plus ou moins houleux et passionnés (il y a d'autres sujets dans ce style aussi :lol: ). Et ? C'est un forum où on discute, on ne peut pas toujours être du même avis. Ne t'inquiète pas, c'est bien au contraire, que tu ais posé ta question. ;)

C'est bien aussi que vous ayez pu trouver ton mari et toi un compromis qui vous satisfasse tous les deux. :D

Au moins ni l'un ni l'autre ne devrez renoncer à ce que vous souhaitez respectivement. Toi allaitez, et lui l'assurance que tu le laisseras prendre le relais, plus ou moins rapidement. C'est bien, c'est un bon compromis.

Je ne sais pas si vous êtes en essai BB, mais je vous souhaite d'avoir un joli ++ quand vous le souhaiterez et d'avoir un joli bébé par la suite ! ;)
49 ans pépettesland 1803
Cerizette a écrit:
il aimerait (mais n'ira pas jusqu'à imposé volontaire le sevrage) que ça ne dure pas des mois et des mois.

Il ne me forcera pas à arrêter quand il l'aura décidé mais souhaiterai s'investir dès que ça sera possible.


Je ne comprends pas cette remarque de ton mari. C'est dès la naissance qu'il va s'investir de toute façon. Un bébé n'est pas qu'un ventre qu'on nourrit, loin de là. Il n'y a pas QUE la nourriture pour assouvir ses besoins primaires. Ton mari va donc avoir des "occupations" dès les premiers jours alors pourquoi focalise t'il autant sur la bouf ? Est ce que tu lui as posé la question à ce sujet ?
De même si il a peur que l'allaitement vous empêche de vous retrouver "charnellement" rapidement c'est faux. J'ai allaité mes 2 premiers quasi pendant 1 an et nous avons pourtant retrouvé notre intimité 1 mois après l'accouchement.
Un père n'est pas une mère, il aura sa manière bien à lui de s'occuper de son enfant, de l'éveiller au monde et c'est tant mieux. Un enfant à mon sens n'a pas besoin de 2 clones pour s'occuper de lui. Donc je ne comprends pas cette focalisation des pères sur l'allaitement. ils ont tellement déjà à apporter à leur bébé et à leur compagne durant cette période, pourquoi se sentir déposéder de qq chose dans l'allaitement ? Que craint il si il ne nourrit pas son bébé dès les premiers mois ? Ce n'est pas parce qu'il ne lui donnera pas le biberon qu'il ne l'aura jamais dans les bras, qu'il ne partagera pas de moment d'intimité avec lui les yeux dans les yeux, bref tous ces petits moments que les papas (et les mamans) aiment bien.
46 ans 17521
Quand j'ai parlé de caprice, ce n'est pas "en général", mais dans le cas où l'homme serait réticent à l'allaitement PARCE qu'il veut pouvoir donner le biberon... :roll:

Moi non plus je comprends pas la réflexion du mari de Cerizette "il ne souhaite pas que ça dure des mois et des mois"... il est d'accord, oui ou non ? Il pense au bien-être de son enfant, ou au sien ? :shock: IL n'a pas à "souhaiter que... " c'est là que je pourrais parler de caprice...

Je ne suis pas du tout contre le dialogue, mais il y a un certain nombre de choses qui ne concerne que le corps de la femme, à mon avis, la contraception, la grossesse, l'avortement et l'allaitement... On peut discuter, évidement, MAIS de mon point de vue, si il y a désaccord, c'est à la femme de décider, parce que c'est SON corps... et plus encore puisqu'il s'agit d'un échange entre le bébé et le corps de la maman (grossesse et allaitement), ou refus au contraire de cet échange (contraception et avortement)... Vous trouveriez normal qu'un homme impose à sa femme d'avorter ? ou au contraire de mener une grossesse non désirée ? Ben non, je crois pas... c'est pas comme ça que ça marche, il y a encore la liberté individuelle de la maman... et pour moi, le rôle du conjoint est de la soutenir dans ses choix... un homme qui se barrerait parce que sa femme allaite leur enfant alors qu'il ne veut pas, ben franchement, bon vent !

Encore une fois, pour que je sois bien comprise, ce n'est pas le fait que le papa souhaite donner le bib si il y a bib à donner, qui me choque, évidement... c'est le fait de ne pas vouloir que la maman allaite son bébé POUR que papa puisse donner le bib... :roll: je trouve ça juste absurde (et super égoïste, donc)...

Et non, y a pas que l'allaitement dans la vie, mais là, en l'occurrence, la question concernait ce sujet précis...
A
38 ans Nice 21965
karen a écrit:
Je connais aussi des femmes qui n'envisagent pas l'allaitement, car "les seins, c'est sexuel" et pis "on est pas des animaux"... :lol:


on m'appelle ? :mrgreen:

perso j'ai ete elevée dans un truc assez "malsain" : ma mere m'a allaité jusqu'à son retour au boulot (impossible d'en savoir plus, elle elude la question) mais m'a elevée en me disant qu'une belle femme devait avoir des beaux seins car c'etait avant tout un atout sexuel, elle avais fait une "depression" à la suite d'une perte de poids qui lui a fait perdre ses seins.
j'avais deja parlé du fait que j'avais subi sa nudité durant tres (trop) longtemps), elle a d'ailleurs cherché à voir mes seins à plusieurs reprises et ce comportement m'a bloqué sur le fait que la poitrine est quelque chose de sexuel et non "alimentaire", du coup pour moi il est hors de question d'allaiter. en fait c'est le contact bébé-sein qui me derange, j'envisageais d'allaiter en tirant le lait mais apparement faut que le bébé soit au sein pour pouvoir tirer le lait apres
je ne me suis jamais imaginé donner le sein un jour, je me suis toujours vu donner le bib et le fait que monsieur puisse prendre ce role aussi me plait pas mal
lui voudrait que je donne le sein par contre pour le coté nutri et tout mais accepte le fait que je ne veuille pas

d'ailleurs dans la semaine j'ai pris le tram et j'ai vu une femme qui avait deballé son sein pour le donner à sa gosse qui avait bien plus de deux ans (voir meme trois), j'ai ete completement effarée car en dehors du fait de pas etre attirée par l'allaitement, j'ai extremement de mal avec l'allaitement tardif
S
111 ans 3793
chloeecamille a écrit:
On dirait que tout le devenir de sa futur place de père réside dans un biberon.


Le problème inverse est aussi vrai : en quoi tout le devenir de la future place de la mère réside dans l'allaitement ? :roll:


chloeecamille a écrit:
Mais il faut aussi voir que quand on se donne le droit d'être choquée par des propos ( ce qui est somme toute normal) mais qu'on le refuse aux autres, le dialogue ne peut guère avancer.


Choquée ? Oui par des propos très extrémistes. Cocasse quand on ne fait que parler de tolérance sur ce forum. Choquée qu'on parle d'égoïsme quand on parle du désir d'un père au sujet de telle ou telle chose sur la manière d'élever son enfant, ça me révolte un peu.
Par contre, je ne refuse pas le droit à qui que se soit d'être choqué par le fait que je sois choquée qu'on traite un père qui émet un souhait (même pas ne l'impose ou chercherait à l'imposer) d'égoïste qui ne pense qu'à lui et pas à son enfant. Chacun sa vision du couple, de la parentalité et de l'éducation, après tout.

mamisha a écrit:
Skyquest, je viens de relire ton premier message, en me disant que j'etais peut etre passee a cote de quelque chose, mais je n'y trouve toujours pas d'argument tres concret, tu as parle d'egalite pere/mere, de necessite du dialogue et que selon toi, le choix doit etre commun (mais on fait quoi si personne ne revient sur son choix? C'est a la femme de mettre au placard sa decision d'allaiter de peur que son homme tourne les talons?).

J'ai essaye tout au long de mes reponses de presenter des arguments, de montrer les points ou l'on est d'accord (le dialogue) et ceux ou notre vision differe (pour moi, le choix qui revient a la mere, pour toi cette idee d'egalite par exemple). Maintenant, il ne s'agit pas de savoir qui a raison ou tort puisqu'apparement on s'en sort toutes a ce niveau dans notre couple ;) Mais pour un debat constructif, exposer son point de vue sans juger, essayer d'etre un peu objectif et de repondre en argumentant, c'est utile et ca marche en general. ;)

Tu n'es pas pro allaitement, tres bien, on l'a compris, ca ne devrait pas empecher le debat mais l'enrichir... le tout au benefice de Cerizette qui aurait ainsi plusieurs points de vues argumentes pour faire avancer sa reflexion.

Quand au pere qui quitterait sa femme ou ne s'occuperait pas de son enfant parce qu'elle aurait decide d'allaiter ou de ne pas allaiter... Franchement, s'il y a eu dialogue sans que la femme ne se sente de suivre le souhait de son mari, je trouve que le terme "caprice" est effectivement approprie...


Effectivement, même si ça tourne au pugilat pour moi, au moins, plusieurs points de vue sont représentées. Je suis contre toute forme de penser unique...

Pas d'arguments ? Si, j'ai argumenté mais apparemment cela n'est pas recevable ou simplement pas envie d'y réfléchir 3 secondes. Mais peu importe, si c'est pour se lancer encore plus avant dans un débat stérile :mrgreen:

De plus, je ne suis pas anti allaitement. Je suis anti pensée unique. Il y a autant de cas différent qu'il y a de femmes, d'hommes, de père, mère, enfant et couples !

Et non le mari de cerizette n'est pas égoïste, il souhaite peut être simplement faire valoir son droit tout aussi légitime que celui de la mère, de participer aussi de cette manière.

Maintenant, pensez ce que vous voulez, mais cette discussion m'a encore une fois montré que si on n'adhère pas au modèle, on a forcément tort, on a donc forcément que le droit de se taire. Des fois que ça pourrait aussi faire un chouïa avancer les choses ce qu'on a à dire... :mrgreen:

Encore une fois je salue l'ouverture d'esprit quand il s'agit d'allaitement... il doit être aux abonnés absent apparemment. :mrgreen:

Non, ne me montrez pas la sortie, je connais...
Z'avez besoin d'une allumette ? :mrgreen:
46 ans 17521
C'est sur, Skyquest, que se poser en victime de l'intolérance en ne lisant même pas ce que les autres te répondent et avoir ensuite pour argument principal "ouais, de toute façon quand on est pas d'acc avec vous, on se fait jeter des cailloux"... c'est super constructif... je ne sais pas si tu fais exprès de comprendre jusque ce qui t'arrange dans ce qu'on écrit... :roll:

Même pas une allumette à gaspiller, sur ce coup-là...
S
111 ans 3793
karen a écrit:
C'est sur, Skyquest, que se poser en victime de l'intolérance en ne lisant même pas ce que les autres te répondent et avoir ensuite pour argument principal "ouais, de toute façon quand on est pas d'acc avec vous, on se fait jeter des cailloux"... c'est super constructif... je ne sais pas si tu fais exprès de comprendre jusque ce qui t'arrange dans ce qu'on écrit... :roll:

Même pas une allumette à gaspiller, sur ce coup-là...


Ben écoute c'est aussi constructif que de refuser d'écouter (écouter, hein, pas accepter comme argent comptant), les idées ou opinions, qui puisse remettre un tantinet en question sa pensée à soi. :mrgreen:

M'enfin, j'aurai du trouver que le mari de cerizette était un moooooooooonstre d'égoïsme et trouver la technique de "s'il me fait ce caprice, je me barre loin pour faire ce que je veux moi" tout à fait normale. Ca doit être ça. :mrgreen:

Maintenant tout cela ça va bien au-delà du bienfait de l'allaitement maternel (que je ne conteste absolument pas!!!), à croire que pour certaines, leur rôle de mère ne réside que dans l'allaitement... cocasse comme situation, finalement. Non parce qu'il y a le bain, les promenades, le changement de couches, les câlins... aussi. :mrgreen:
46 ans 17521
Encore une fois, relis donc ce que les autres écrivent, au lieu de jouer les rebelles des bacs à sable...

Je crois qu'on a tout simplement pas la même notion de ce qu'est le rôle d'une mère, car pour moi, clairement, son rôle est de prendre soin au maximum de son enfant, et non d'obéir aveuglement à son conjoint en mettant son couple au premier plan au détriment possible de l'enfant... Je dois être d'une autre planète, sans doute, mais chacun voit midi à sa porte...

Sur ce, j'ai un bain à donner... :lol:
51 ans strasbourg 6049
Cerizette a écrit:
Comment appréhende le futur papa l'allaitement ?

êtes vous pour l'allaitement ? si non pourquoi ?

Pour les mamans ou futures mamans, comment vivez vous le fait d'allaité par rapport au papa ?


le point de vue d'une femme qui ne voulait pas allaiter et qui l'a fait quand mm.

donc papa lui il était ni pour ni contre, vu son implication je pense qu'il était plutot pour, ca lui évitait de se lever la nuit. après... j'en sais rien on en a pas parlé. ca peut paraitre bizarre mais vu que moi j'avais toujours dit que je voulais pas, il pensait peut être que ca serait immuable mais en fait non.

j'étais contre donc. parce que ca abîme les seins, que je trouvais ca profondément injuste pour les femmes qui du coup ont pas une seule nuit tranquille, et que j'ai toujours bien aimé le rituel du biberon chez les enfants que je gardais.

en fin de compte j'ai allaité 2 ans et 1 mois, en exclusif pendant 13 mois. et ma fille a fait 0 nuits complètes pendant exactement 2 ans et 2 mois.
je regrette pas, mes seins sont pas devenus moches malgré la grosse perte de volume (en gros j'ai perdu presque la moitié du volume et une bonne partie du poids), et papa ben il était tout content, il lui restait le bain et la rigolade. depuis il l'a laissé tombé donc... je regrette encore moins d'en avoir fait qu'à ma tête.
37 ans Département des Chaussons Fourrés 940
finette a écrit:
Cerizette a écrit:
il aimerait (mais n'ira pas jusqu'à imposé volontaire le sevrage) que ça ne dure pas des mois et des mois.

Il ne me forcera pas à arrêter quand il l'aura décidé mais souhaiterai s'investir dès que ça sera possible.


Je ne comprends pas cette remarque de ton mari. C'est dès la naissance qu'il va s'investir de toute façon.


En fait je me suis mal exprimé.
En gros il est d'accord et plussoi le fait que j'allaite jusqu'à ce que je puisse le faire participer aux repas de bébé, c'est à dire quand je pourrais enfin tirer mon lait ou passé à l'allaitement mixte.
Bien sur qu'à coté de ça il participera à tout le reste et ça dès la naissance (y a interêt lol) mais c'est aussi normal qu'il prenne ça comme la seule chose que lui ne pourra jamais faire.

Skyquest a écrit:
Je ne sais pas si vous êtes en essai BB, mais je vous souhaite d'avoir un joli ++ quand vous le souhaiterez et d'avoir un joli bébé par la suite !

Effectivement on est en essai bébé (enfin surtout en plein examens :evil: ) et je te remercie de ton souhait qui me tien énormement à coeur :)
40 ans 4907
Cerizette a écrit:
En fait je me suis mal exprimé.
En gros il est d'accord et plussoi le fait que j'allaite jusqu'à ce que je puisse le faire participer aux repas de bébé, c'est à dire quand je pourrais enfin tirer mon lait ou passé à l'allaitement mixte.
Bien sur qu'à coté de ça il participera à tout le reste et ça dès la naissance (y a interêt lol) mais c'est aussi normal qu'il prenne ça comme la seule chose que lui ne pourra jamais faire.


Tant qu'à ça ton mari ne pourra jamais être enceinte non plus, il ne sentiras pas les coups de bébé de l'intérieur, n'aura pas mal au dos, n'aura pas de nausée, d'étirement de ligaments, ne pourra jamais accoucher, etc. Donc l'allaitement n'est pas la seule chose qu'il ne pourra jamais faire.
71 ans 3528
Izadora a écrit:
Cerizette a écrit:
En fait je me suis mal exprimé.
En gros il est d'accord et plussoi le fait que j'allaite jusqu'à ce que je puisse le faire participer aux repas de bébé, c'est à dire quand je pourrais enfin tirer mon lait ou passé à l'allaitement mixte.
Bien sur qu'à coté de ça il participera à tout le reste et ça dès la naissance (y a interêt lol) mais c'est aussi normal qu'il prenne ça comme la seule chose que lui ne pourra jamais faire.


Tant qu'à ça ton mari ne pourra jamais être enceinte non plus, il ne sentiras pas les coups de bébé de l'intérieur, n'aura pas mal au dos, n'aura pas de nausée, d'étirement de ligaments, ne pourra jamais accoucher, etc. Donc l'allaitement n'est pas la seule chose qu'il ne pourra jamais faire.


+1 et c'est la pour moi que reside la difference fondamentale entre le pere et la mere. Skyquest parle d'egalite a tout va, des l'accouchement en fait, comme si des le bebe sorti du ventre l'allaitement n'etait qu'une option et que papa et maman etaient "au meme niveau". Pour moi, comme pour Izadora, l'allaitement est la suite naturelle de la grossesse. Et tout comme ca me choquerait que l'homme dise a sa femme comment accoucher (oh, viens, cherie, on va programmer une cesarienne, ca sera moins long!), ca me choque qu'il puisse dire a sa femme d'allaiter ou non. Attention, il est normal et meme souhaitable qu'il ait imagine les choses d'une certaine facon, des preferences, un dialogue, mais au final, cela reste biologiquement de l'ordre de la decision maternelle.

Skyquest, je ne t'ai pas repondu une seule fois avec ironie et j'ai essaye une derniere fois de lister nos arguments (les miens et les tiens) dans mon dernier message... Mais tu ne veux pas "entrer dans un debat sterile", c'est dommage car pour moi ce sujet n'est pas sensible du tout (meme si j'ai une opinion assez claire dessus ;) ) et je suis tout a fait prete a en discuter... m'enfin...

Sinon, Cerizette, je trouve que Finette resume tres bien la situation et qu'elle pose des questions tres interessante, ca pourrait etre une bonne base de discussion avec ton mari ;)
40 ans 4907
mamisha a écrit:
Izadora a écrit:
Cerizette a écrit:
En fait je me suis mal exprimé.
En gros il est d'accord et plussoi le fait que j'allaite jusqu'à ce que je puisse le faire participer aux repas de bébé, c'est à dire quand je pourrais enfin tirer mon lait ou passé à l'allaitement mixte.
Bien sur qu'à coté de ça il participera à tout le reste et ça dès la naissance (y a interêt lol) mais c'est aussi normal qu'il prenne ça comme la seule chose que lui ne pourra jamais faire.


Tant qu'à ça ton mari ne pourra jamais être enceinte non plus, il ne sentiras pas les coups de bébé de l'intérieur, n'aura pas mal au dos, n'aura pas de nausée, d'étirement de ligaments, ne pourra jamais accoucher, etc. Donc l'allaitement n'est pas la seule chose qu'il ne pourra jamais faire.


+1 et c'est la pour moi que reside la difference fondamentale entre le pere et la mere. Skyquest parle d'egalite a tout va, des l'accouchement en fait, comme si des le bebe sorti du ventre l'allaitement n'etait qu'une option et que papa et maman etaient "au meme niveau". Pour moi, comme pour Izadora, l'allaitement est la suite naturelle de la grossesse. Et tout comme ca me choquerait que l'homme dise a sa femme comment accoucher (oh, viens, cherie, on va programmer une cesarienne, ca sera moins long!), ca me choque qu'il puisse dire a sa femme d'allaiter ou non. Attention, il est normal et meme souhaitable qu'il ait imagine les choses d'une certaine facon, des preferences, un dialogue, mais au final, cela reste biologiquement de l'ordre de la decision maternelle.


Prenons une situation inverse ou le père voudrait absolument que le bébé soit allaité et que la mère ne voudrait absolument pas le faire, la mère ne pourrait pas dire au père "Bien tu l'allaiteras toi!". C'est biologiquement impossible et la décision sera au final celle de la mère quand même.

Comme dit mamisha l'allaitement est la suite naturelle de la grossesse et pour moi c'est encore plus profond que cela, l'allaitement fait parti de la grossesse. La première partie de la grossesse dure 9 mois in-utéro et la 2e dure 9 mois hors-utéro qui est l'âge à laquelle normalement l'alimentation solide devient plus importante que le lait.

En plus ici j'ai imposé le cododo car j'étais incapable physiquement et mentalement de me séparer de bébé. (Ça aurait été de même au biberon aussi) Ça n'a pas empêcher que l'on se retrouve "charnellement" à 2 semaines pour bb1 (pouvait pas avant déchirure du périné oblige) et à 5 jours pour bb2 avec la lait maternel qui lui coulait partout dessus au début. C'en est même devenu un jeu sexuel.

Donc biologiquement parlant la décision revient à la mère. S'il y avait égalité dans ce domaine, le père pourrait aussi allaité et être enceinte.

--------

Question posée à zhom:

- "Est-ce que le fait que j'ai allaité les garçons a nuit à ta place de père et à ta relation avec les garçons? "

Réponses de zhom:

- Non, j'étais content. Ça me faisait moins de chose à faire. (Dis sur un ton de soulagement)
- Comme si je n'étais pas déjà assez occupé.
- Je suis loin d'oublier ma place de père avec les garçons qui me sautent dessus tout le temps et courent après moi.

Question posée à zhom:

- "Est-ce que le fait que j'aie allaité les garçons a nuit à notre couple sexuellement parlant ?"

Réponse de zhom:

- Euh, j'ai pas remarqué. Faudrait réessayer ;)


---------------

En référence j'ai allaité bb1 14 1/2 mois et j'étais enceinte de bb2 lors du sevrage. Et j'ai allaité bb2 19 mois. Et je compte encore allaité bb3 qui va arriver vers le début d'août.
42 ans caudrot 1384
Bon je viens de tout lire.
Il me semble que ce post a été mal compris par certaines : il n'est pas question de pro allaitement ou pas, mais plutôt de la place de la femme au sein du couple quand il s'agit de prendre une decision concernant l'enfant et son propre corps ...

Alors moi je suis pour l'égalité des sexes et je fais très attention tous les jours dans mon couple que personne ne "bouffe" l'autre.

Je rejoins karen quand elle parle de "caprice" dans le cas ou le papa imposerait le LA par souhait de donner le biberon quand on sait que l' AM est plus bénéfique au bebe . Car quand même; à la base, quand on choisit d'allaiter son enfant, c'est en premier lieu car on nous a vanté les mérites de l'AM et qu'on veut le meilleur pour bébé. Ensuite on y trouve un plaisir charnel mais qu'on ne peut pas deviner avant d'avoir pratiqué ( pour un 1er bébé ). Donc un papa qui priverait son enfant de cela juste parce qu'il veut donner un bib, c'est largement immature pour le coup. C'est pas la question de l'allaitement maternel ou du LA mais plutôt de qui fait passer son désir avant le bien être du bébé. Je parle bien du cas où la maman renoncerait à un desir l'allaitement...

Skyquest, je te trouve souvent à cran quand il s'agit d' AM, tu vois les mamans allaitantes comme des extremistes prêtent à tout pour imposer leurs arguments. Je n'ai pourtant jamais ressenti cette espèce de pression, même lorsque je n'étais pas une maman allaitante. Je te comprends un peu, car j'ai râté mon premier allaitement et l'ai trèèèss mal vécu, je réussis le second et je peux te dire qu'il a sauvé la vie de mon enfant (et non, je n'exagère pas, pour faire court il a fait une septicémie suite à une pyelonephrite resistante aux antibios, l'AM et mes anticorps lui ont permis de resister la journée de plus qu'il lui fallait pour ne pas en mourir). Je remercie tous les jours d'avoir pu le nourrir de cette façon, qui reste, la mieux adaptée pour l'enfant (n'en deplaise ;) et cela n'a pas pour but de culpabiliser les mamans qui donnent le bib).

Après chacun fait comme il le souhaite, il vaut mieux un bon biberon qu'un sein stressé ;).

Et oui, un papa qui refuserait que sa femme allaite car il souhaite donner le bib, c'est un peu léger comme argument, car un bébé ce n'est pas que cela. Les motivations de ce papa sont à mon avis autre ... :lol:

En revanche, je serais offusquée que mon mari me prenne le chou pour que je tire mon lait rapidement pour pouvoir donner un bib ... .L'AM c'est tellement pratique, alors pourquoi s'enquiquiner quand on peut faire simple ? Pis l'allaitement mixte, merci bien , j'ai fait , c'est hyper dur.

Au fait, je suis moins fatiguée en pratiquant l'am, je ne suis pas seule à me lever. Papa se lève, m'amène bébé au sein et le recouche :). Du coup on passe moins de temps que comme pour bébé 1 pour qui il fallait: aller à la cuisine, preparer le bib, le donner... Ca representait au moins 1/2 h, là ça se compte en seconde ;).

Donc pour resumer, je ne suis pas pro ou contre l'am, je parle de mon experience et de celle de mon mari et du vecu de mon bébé.
Un homme peut s'occuper du bébé sans lui donner un bib, ou alors si cela lui tient à coeur, on espère qu'il continuera ensuite à la diversification à s'interesser autant aux besoins alimentaires de bébé :lol:

Et je n'ai pas trouvé que les filles aient été refractaires au dialogue, bien au contraire.

Pour finir, je pense qu'en 2010, une femme qui souhaite allaiter doit pouvoir le faire sans que son mari ne se sente menacé dans son rôle de père ou/et sans que la femme culpabilise de lui ôter des moments d'intimité avec le bébé ... Un bébé, ce n'est pas que cela, c'est aussi des couches, des bains, du menage, des promenades, des chansons, des câlins, des pleurs, des rires, des pétages de plomb et je vous assure que chaque parent y trouvera son compte "d'égalité" :lol:
B I U