MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La place du papa au cours de l'allaitement

71 ans 3528
lalulu333 a écrit:
Car quand même; à la base, quand on choisit d'allaiter son enfant, c'est en premier lieu car on nous a vanté les mérites de l'AM et  
qu'on veut le meilleur pour bébé.

Bon, c'est un peu HS mais je relève quand même ;) Pour ma part, je n'ai pas du tout intellectualisé mon désir/ma décision d'allaiter, quand le moment est venu je me suis évidemment renseignée + en détail mais la décision était déjà prise quoi qu'il en soit, même si les qualités nutritionnelles du LA avaient été les mêmes que celles du LM (d'ailleurs ce sont des différences que j'ai apprises en me renseignant, alors que ma décision était déjà prise). Peut-être parce que j'ai essentiellement vu des femmes allaiter autour de moi, que ca me semblait naturel, ca rejoint aussi ma position qui est d'éviter la surconsommation autant que possible, et d'autant plus pour bébé, de faire avec ce qui est naturel, disponible. Bref, une démarche globale et spontanée non fondée sur les discours nutritionnels ;)

Pour le reste, je suis d'accord avec ton message ;)
B
43 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
Une bébé n'est pas qu'un estomac à remplir et le père a tant d'autres choses a lui apporter.
J'ai du mal a comprendre les pères qui se sentent menacé par une mère allaitante.
Si ils veulent s'impliquer auprès de leur bébé, il y a le change, le bain, les calins, le jeu, l'eveil.


J'allaité mon ainé et allaite encore mon plus jeune par choix, envie et possibilités.
Zom m'a suivit dans cette voie.



Et pourtant vous le verriez avec nos enfants, il est super alors qu'il n'a pas donner le biberon dès la naissance.
En general les hommes ne s'interessent réélement qu'à l'enfant quand il devient interessant vers 3 voir 6 mois car avant c'est "pipi, popo, manger, changer" selon beaucoup.




Mon homme m'aurait imposé le lait artificiel sans que je puisse allaiter, je l'aurai laisser gerer seul TOUS les bib, les lever et change de la nuit, le lavage des biberons, l'achat du lait...
:lol:
40 ans 4907
boubou59 a écrit:
Et pourtant vous le verriez avec nos enfants, il est super alors qu'il n'a pas donner le biberon dès la naissance.
En general les hommes ne s'interessent réélement qu'à l'enfant quand il devient interessant vers 3 voir 6 mois car avant c'est "pipi, popo, manger, changer" selon beaucoup.


Ça c'est très vrai. Les pères souvent commencent à trouver bébé intéressant quand bébé commence à se tenir assis, prendre des objets, etc. Mon homme apprécie beaucoup plus ses fils depuis qu'il peut leur faire faire des pirouettes. Dans les débuts il avait même peur de les prendre car trop fragile et mes fils préféraient nettement maman douce et moelleuse comparé à papa raide et osseux.
49 ans pépettesland 1803
Ben pas le mien.
Tout juste si il a pas arraché la petite dernière des main du gynéco après la naissance. C'était SA fille. C'est lui qui l'a habillée, portée pour la pesée, etc...dès les premières heures. Pour les gars c'était quasi la même chose.
Au contraire, il aime bien ces tous premiers mois de vie. Ceux ou le bébé est entièrement dépendant et ou vous pouvez lui faire tous les calins que vous voulez sans qu'il se débatte ou qu'il hurle parce qu'il a vu un truc bien plus intéressant que papa et maman (genre le chat, le lapin bleu ou un gateau).
Il passait des heures à regarder ses enfants dormir, bailler, les regarder les yeux dans les yeux pendant les phases d'éveil, etc..
Bref,il a toujours aimer "materner".
J'ai un frère un peu dans le même style d'ailleurs.
Comme quoi tous les hommes sont différents mais dire qu'ils ne s'intéressent vraiment à leur enfant que qd celui ci commence à interagir c'est un peu réducteur à mon goût et pas très juste pour les papas.
40 ans 4907
finette a écrit:
Comme quoi tous les hommes sont différents mais dire qu'ils ne s'intéressent vraiment à leur enfant que qd celui ci commence à interagir c'est un peu réducteur à mon goût et pas très juste pour les papas.


On a dit souvent, pas toujours ;)

Mon mari c'est aussi occupé de ses fils au début ;) , mais il a beaucoup préféré à partir de 6 mois.
L
42 ans 691
Je peux comprendre la chose quand la demande vient du père. Après, c'est à la mère de le rassurer en lui expliquant qu'il y a d'autres chose à faire que nourrir bébé, mais je ne continuerai pas le débat, vous en avez assez bien parlé :D

Par contre, ce qui me choque, ce sont les mères qui refusent l'allaitement de peur que papa ne s'investisse pas et j'ai deux exemples: mes belles-soeurs.

Situation de la première: A 6 mois de grossesse, le père lui annonce qu'il a eu une proposition d'avancement qui l'obligerait à aller vivre en Martinique pour les 3 prochaines années. Il est à deux doigts d'accepter :shock: Ma belle-soeur font en larmes, multiplie les discussions avec l'appui des deux grands-mères pour lui expliquer que les 3 premières années d'un bébé sont plus importantes qu'un vague projet de carrière. Il refuse, ouf, mais c'était pas gagné. Du coup, quand elle m'a dit qu'elle n'allaiterait pas pour que le père s'implique tout de suite avec son bébé, je l'ai compris et limite soutenue. :lol:

Situation de la deuxième: Mariée depuis bientôt 3 ans avec un homme qui la chérie plus que tout, elle a fait une première fausse couche à 4 mois de grossesse. Son mari l'a soutenue du début à la fin, un véritable roc. Elle est de nouveau enceinte, il est super heureux, parle énormément du futur bébé, on le sent impliqué dans la grossesse. Et bien, comme sa soeur, elle m'a dit ne pas vouloir allaiter pour que son mari s'investisse dès le début. Là, je ne comprends pas. :?

On se retrouve donc là devant deux volontés de femmes qui veulent quelque chose alors que l'homme n'a rien demandé (le premier aurait sûrement voulu s'en passer, le deuxième je ne sais pas, mais je ne pense pas qu'il se serait senti diminué par un allaitement). C'est ça qui est dommage.

Personnellement, j'essayerai d'allaiter le plus possible même si ça se limite aux 2-3 premiers mois du congé maternité. Je pense que c'est important pour bébé et le papa aura tout le loisir de s'occuper du bain, des couches, du rituel du soir, des jeux, etc... (et puis ça arrange le papa de pouvoir dormir la nuit, hihi)
46 ans 17521
Cleophis a écrit:

On se retrouve donc là devant deux volontés de femmes qui veulent quelque chose alors que l'homme n'a rien demandé (le premier aurait sûrement voulu s'en passer, le deuxième je ne sais pas, mais je ne pense pas qu'il se serait senti diminué par un allaitement). C'est ça qui est dommage.


Tu sais, peut-être que tes belles-soeurs n'avaient au fond d'elles pas envie d'allaiter, et qu'elles se sont cherché des excuses ou prétextes pour ne pas le faire...
V
104 ans 5489
finette a écrit:
Ben pas le mien.
Tout juste si il a pas arraché la petite dernière des main du gynéco après la naissance. C'était SA fille. C'est lui qui l'a habillée, portée pour la pesée, etc...dès les premières heures. Pour les gars c'était quasi la même chose.
Au contraire, il aime bien ces tous premiers mois de vie.

[...]

Il passait des heures à regarder ses enfants dormir, bailler, les regarder les yeux dans les yeux pendant les phases d'éveil, etc..
Bref,il a toujours aimer "materner".


+ 100000000 ! \:D/ c'est tout moi ça ! :lol:

Désolé Izadoré, mais je ne suis pas d'accord avec les termes que tu emploies ;) Pourquoi souvent ? sur quoi tu te base pour dire ça ? ;) Je dirais que certains hommes oui, mais ni souvent ni tous :lol:
L
42 ans 691
karen a écrit:

Tu sais, peut-être que tes belles-soeurs n'avaient au fond d'elles pas envie d'allaiter, et qu'elles se sont cherché des excuses ou prétextes pour ne pas le faire...


La première, je ne sais pas, la deuxième, oui. On en avait discuté une fois et elle m'avait dit qu'elle était déçue qu'on lui déconseille l'allaitement parce que le papa est asthmatique. Je me suis renseignée et je lui ai dit que ça n'avait pas vraiment d'incidence, qu'au contraire, il valait mieux allaiter et c'est là qu'elle m'a dit qu'elle avait changé d'avis.
B
43 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
VinZent a écrit:
finette a écrit:
Ben pas le mien.
Tout juste si il a pas arraché la petite dernière des main du gynéco après la naissance. C'était SA fille. C'est lui qui l'a habillée, portée pour la pesée, etc...dès les premières heures. Pour les gars c'était quasi la même chose.
Au contraire, il aime bien ces tous premiers mois de vie.

[...]

Il passait des heures à regarder ses enfants dormir, bailler, les regarder les yeux dans les yeux pendant les phases d'éveil, etc..
Bref,il a toujours aimer "materner".


+ 100000000 ! \:D/ c'est tout moi ça ! :lol:

Désolé Izadoré, mais je ne suis pas d'accord avec les termes que tu emploies ;) Pourquoi souvent ? sur quoi tu te base pour dire ça ? ;) Je dirais que certains hommes oui, mais ni souvent ni tous :lol:





Ne prend pas cela personnellement vinzent. Super si tu t'impliques dès les premiers jours et il est vrai que les mentalités et les nouveaux papas changent.


Cependant si j'ai dit souvent c'est par experience.

En ce qui concerne l'implaication generale auprès de bébé, le jour ou tous les pères prendront leur congé pater et qu'il y aura autant de pere a prendre un congé parental (meme partiel) que de mère là oui je dirait que les père sont impliqués ;)
V
104 ans 5489
boubou59 a écrit:
le jour ou tous les pères prendront leur congé pater et qu'il y aura autant de pere a prendre un congé parental (meme partiel) que de mère là oui je dirait que les père sont impliqués ;)


:shock: :shock: :shock: :shock:
Parceque l'implication dans la vie de bébé sous entend la prise de congés parentaux ???

Je ne le prends pas pour moi, mais je suis abasourdi par ces propos :shock: S'impliquer c'est dans la vie de TOUS LES JOURS, et non pendant une période de congés :roll:
S'impliquer c'est s'occuper autant du bébé que la maman, se relayer dès que c'est possible etc..
Ma chérie est a la maison donc oui la journée c'est elle qui s'occupe de bébé, mais le soir venu j'essaye de la soulager au maximum et le week end je prends le relai. C'est ça que j'appelle s'impliquer dans la vie de bébé. ;)
Je ne vois vraiment pas ce que vient faire un congé paternité ou parental là dedans :roll:
40 ans 4907
La plupart de mes amies (parmi celles qui ont des enfants) ont le même scénario que moi chez eux. Des hommes qui veulent un enfant, mais pas de l'étape bébé. Il y en a même qui ne prennent leur enfant que si la mère le leur mets dans les bras. :? Mon homme n'est pas si pire que ça comparé à eux. J'en connais même un qui n'a jamais changé de couches alors que la plus vieilles a 3 ans et le 2e 20 mois. Mon homme change les couches (lavables en plus) et parfois même sans que j'aie à lui signaler.

Tant mieux pour Skyquest que tu t'occupes de bébé tant que ça. Ce n'est pas tous les hommes qui sont ainsi. Par contre j'ai l'impression que ça va en s'améliorant (dans mon entourage) pour les hommes en début vingtaine comparé à ceux près de la trentaine.

Le premier bain que mon mari a donné à notre plus vieux est quand j'étais enceinte du 2e et qu'il m'était impossible de me pencher au dessus de la baignoire, il avait 14 mois. J'ai même du le forcer pour qu'il lui donne. Il avait trop peur. Et quand les 2 ont commencés à prendre leur bain ensemble il a arrêter jusqu'à récemment car je suis enceinte de bb3 et encore une fois impossible de me pencher au dessus de la baignoire et pas capable de les en sortir. (Bon maintenant la peur est passée au moins.)

Il y a peut-être aussi un effet d'éducation, au Québec jusque tard l'église Catholique a eu beaucoup de contrôle sur la vie des familles. Mon beau-père n'a jamais eu de démonstration d'affection envers ses enfants. Et même jamais de démonstration envers sa femme en publique. Même pas donner un bisou (même sur la joue) en face de leur enfants. (Par contre j'ai souvent vu les miens s'embrasser, se dire des mots tendres, se donner des câlins, etc. mais mes beaux parents viennent d'un coin perdu encore très "conservateur" et les miens sont plus urbains) La seule fois que mon mari est allé vers son père petit enfant est quand il a eu peur de sa mère (il ne l'a pas reconnu) qui venait de se faire faire une permanente style "mouton" années 80 quand il avait 2 ans. Je trouve en comparaison que mes fils sont très chanceux et à tous les soirs ils capotent et se jettent sur leur père quand il arrive du travail. Et s'ils sont au sous-sol ils montent le plus rapidement possible dès qu'ils entendent le son de sa voix. On ne peut pas tout changer en une génération, mais je trouve qu'il y a une nette amélioration entre le comportement de mon mari et celui de son père.
S
111 ans 3793
Allez après promis, je vous donne les allumettes mais il faut que ça sorte...

Depuis le début de ce sujet qui a dévié sur l'implication du papa dans la vie du bébé, je vous vois revendiquer votre statut de mère en écartant d'un revers de la main le père... le père n'a pas son mot à dire, le père n'aime pas s'occuper d'un nourrisson, le père n'a pas à demander, le père n'a qu'à prendre la place QUE VOUS VOULEZ BIEN, VOUS, LUI LAISSER..
Faut il se sentir à ce point menacée en tant que mère par ces pauvres papas pour réagir ainsi.

Alors certes, certains y trouvent leur compte ou rien à redire peut être que c'est plus facile ainsi pour eux, pour la mère aussi du coup. Elle gère, elle décide, mais voilà en ce qui ME concerne, ce n'est pas ma vision de la parentalité, ce n'est pas ma vision du couple "parent".

Je vivrai très mal, si mon zhom me laissait faire comme MOI je veux en se mettant en retrait sous le "faux" prétexte de : "c'est mieux pour bébé".
Non, c'est mieux pour la maman, pas toujours pour bébé... et souvent encore moins pour le papa. Donc le trio est bancal, donc ce n'est pas viable.

Les enfants ont les fait à deux. On les élève donc à deux et chacun DES DEUX PARENTS doit participer à la vie de l'enfant et cela dès la naissance (attention je ne parle pas de l'allaitement car oui, dans ce cas, papa prend le relais sur autre chose.)

Faire des généralités sur : les pères ne participent pas avant tel âge finalement c'est bien arrangeant, ça évite de vous remettre, vous, en question.

Ce que l'expérience de mère et le recul que j'ai par rapport à l'éducation de mes enfants par ce que je ne suis pas une jeune maman (Les différents stades je les ai déjà traversé avec mes enfants) font que je n'ai pas besoin d'écarter le père pour me sentir mère, je n'ai pas besoin de m'approprier mon enfant. Il n'est pas à moi, il est une personne bien distincte de moi, mon enfant n'est pas mon prolongement... nous, parents avons juste la responsabilité et le devoir de le faire devenir un adulte responsable et équilibré... et c'est de la responsabilité de la mère ET du père. Ca commence dès la naissance.

Un enfant a un père et une mère... il ne faut pas l'oublier, ce que vous faîtes dans vos discours bien trop souvent. :roll:

Maintenant, inutile de me quoter, j'ai dit ce que j'avais à dire. Personnellement, je préfère ne plus intervenir à l'avenir dans cette discussion ou préjugés, sexisme, clichés bidons sont assénés comme des vérités premières.

Oui, oui vous pouvez vous offusquer si ça vous arrange, il n'y a que la vérité finalement qui blesse.

Pauvres pères... je comprend le combat de certaines associations de papas, ils ont du boulot les pauvres ! :roll:
B
43 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
VinZent a écrit:
boubou59 a écrit:
le jour ou tous les pères prendront leur congé pater et qu'il y aura autant de pere a prendre un congé parental (meme partiel) que de mère là oui je dirait que les père sont impliqués ;)


:shock: :shock: :shock: :shock:
Parceque l'implication dans la vie de bébé sous entend la prise de congés parentaux ???

Je ne le prends pas pour moi, mais je suis abasourdi par ces propos :shock: S'impliquer c'est dans la vie de TOUS LES JOURS, et non pendant une période de congés :roll:
S'impliquer c'est s'occuper autant du bébé que la maman, se relayer dès que c'est possible etc..
Ma chérie est a la maison donc oui la journée c'est elle qui s'occupe de bébé, mais le soir venu j'essaye de la soulager au maximum et le week end je prends le relai. C'est ça que j'appelle s'impliquer dans la vie de bébé. ;)
Je ne vois vraiment pas ce que vient faire un congé paternité ou parental là dedans :roll:


j'extrapolais pour dire que dans la vie d'un bébé il n'y a pas que le biberon et qu'un pere peut s'impliquer de mille manières si il le desire vraiment.


Certaines parlaient de père qui refusait l'allaitement pour donner pouvoir donner le bib, moi je dis qu'il y a pas que cela!

Oui le père prend la place que la mere veut bien lui laisser mais l'inverse fonctionne aussi ;)
40 ans 4907
Skyquest a écrit:
Depuis le début de ce sujet qui a dévié sur l'implication du papa dans la vie du bébé, je vous vois revendiquer votre statut de mère en écartant d'un revers de la main le père... le père n'a pas son mot à dire, le père n'aime pas s'occuper d'un nourrisson, le père n'a pas à demander, le père n'a qu'à prendre la place QUE VOUS VOULEZ BIEN, VOUS, LUI LAISSER..
Faut il se sentir à ce point menacée en tant que mère par ces pauvres papas pour réagir ainsi.


J'ai l'impression qu'on a tendance à ne pas se comprendre. Dommage, mais il est parfois difficile de comprendre l'autre sans les intonations sur le net.

Mais les exemples que j'ai autour de moi sont ce qui ont forgé mon impression de l'implication des pères envers leur bébés. J'ai une amie dont le chum lui a spécifiquement dit qu'il n'aimait pas les bébés (maintenant que sa plus vieille a 3 ans par contre il l'aime) et il a été totalement frustré à faire une crise de nerfs quand elle lui a laissé sa fille à 4 mois pour 15 minutes pour venir me reconduire chez moi avec mon fils et il n'avait absolument rien à faire car elle dormait, venait de boire et d'être changée. Il ne voulait absolument pas s'en occuper. Le chum d'une autre s'écrasait sur le sofa à écouter la télé avec une bière jusqu'à ce que le bébé soit couché. Elle vient de le quitter d'ailleurs. L'autre qui est tellement paresseux que passer un linge à sa femme pour essuyer sa fille c'est trop difficile.

Quand on voit des exemples comme ça ça n'aide pas à améliorer l'impression que l'on a. Mais comme je disais je trouve que les hommes un peu plus jeunes que les chums de mes amies ont une grande amélioration dans l'implication envers leur enfants. On a un ami beaucoup plus jeune qui a eu un bébé il y a 4 mois et il en prends soin autant que sa femme. Les autres n'ont pas encore d'enfants par contre, mais déjà sont plus pour le partage des tâches ménagères, etc.

Donc il y a de l'espoir pour le futur des papas.

Pour ce qui est de mon couple personnel, je fais attention à ne pas prendre toute la place surtout que j'ai une personnalité plus forte que mon mari. Il s'est beaucoup amélioré avec le temps, mais au début j'ai du lui expliquer/montrer jusque dans quel sens il faut mettre une couche car il l'a déjà mise à l'envers (et pour bb1 on était aux couches jetables plus facile que les lavables.) À l'hôpital à bb1 l'infirmière à du prendre bb et le lui mettre dans les bras et lui expliquer comment le tenir quand elle devait vérifier mon utérus, etc. Il m'a déjà appelé d'un travail qu'il a eu pour me demander comment on lave un plancher et pourtant ce n'est pas sorcier. Mais personne ne lui a jamais enseigné/expliqué (ça et tout ce qui a trait à l'entretien d'une maison, comment cuisiner, etc.), et sa mère m'a dit que c'était une erreur de sa part. La seule choses que ses parents lui avait enseigné s'est comment tondre la pelouse et pelleter la neige et il a appris comment réparer un ordinateur dans ses cours. Je lui ai déjà demandé ce qu'il ferait si je n'étais pas là et il a dit: "Je retournerais vivre chez mes parents." Ça démontre combien il sait se débrouiller dans la vie...
B I U